CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

lundi 11 janvier 2016 à 23h34min

Le Cercle d’études, de recherche et de formation islamique (CERFI) a un nouveau président. Après deux mandats de trois ans, Moussa Nombo a passé le témoin à Souleymane Koné. La passation de charges a eu lieu le 10 janvier 2016 à la Maison de la femme de Ouagadougou. Le nouveau président a pris l’engagement de travailler à l’unité d’action des musulmans ; de défendre les intérêts de l’islam et des musulmans et de contribuer au développement socio-économique du Burkina. Pour cela, il dit compter sur l’aide de Dieu et de l’ensemble des cerfistes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

Après six années à la tête du Cercle d’études, de recherche et de formation islamique (CERFI), Moussa Nombo passe le témoin à un autre connaisseur de la maison. Souleymane Koné était jusqu’alors le coordonnateur régional CERFI des Hauts-Bassins. Elu lors du 10e congrès tenu en fin décembre 2015, il dit mesurer la noblesse mais aussi la lourdeur de la mission, celle de : promouvoir l’islam par l’étude, la recherche et la formation ; travailler à l’unité d’action des musulmans ; défendre les intérêts de l’islam et des musulmans et contribuer au développement socio-économique du Burkina.

« Mon ambition pour le CERFI pour les trois années à venir restera pour l’essentiel le renforcement des acquis de l’équipe Nombo, la mise en œuvre de diligences nécessaires pour venir à bout des insuffisances et difficultés du mandat passé et la prise d’initiatives allant dans le sens de faire du cerfiste, un individu ayant une foi sincère, une adoration parfaite, un bon comportement, une bonne culture islamique et une bonne culture générale. Je travaillerai avec mon équipe à faire davantage du cerfiste, un individu bien organisé, utile à soi-même, prêt à servir les autres et ayant la capacité de réaliser l’équilibre entre le militantisme, la vie professionnelle et la vie familiale », a souligné le nouveau président du CERFI.
Souleymane Koné n’a pas manqué de rappeler à ceux qui lui ont confié cette responsabilité que « se choisir un responsable est une bonne chose certes, mais le soutenir est encore mieux si nous avons le regard porté vers l’atteinte des objectifs dans la recherche de l’efficience ». Ainsi, pour l’atteinte de résultats probants, il dit compter sur l’engagement des cerfistes aux plans matériel et financier, mais aussi pour qu’ils interpellent son bureau si celui-ci venait à s’écarter de l’idéal visé par cette association qui capitalise 27 années d’expérience.
Le nouveau président du CERFI, dans son premier discours en tant que Président du CERFI a appelé à une synergie d’actions des communautés religieuses et des associations islamiques regroupées sous la bannière de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB). Il a également exprimé son souhait d’un renforcement de la collaboration avec les autres confessions religieuses et par-delà, les organisations de la société civile, pour que le vivre ensemble soit une valeur partagée par tous les habitants du Burkina.

L’équipe sortante affiche des résultats positifs

L’équipe sortante a travaillé dans un contexte socio-politique difficile. Ce qui ne l’a pas empêché de réaliser des résultats dont les cerfistes sont fiers aujourd’hui. Au nombre des acquis engrangés, on pourrait citer, entre autres :
- le renforcement du cadre institutionnel de l’association à travers le fonctionnement régulier des 12 coordinations régionales et la rencontre trimestrielle de suivi et d’évaluation du bureau national ;
- l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan stratégique quinquennal ;
- l’élaboration de nombreux référentiels en matière de formation, de relations publiques, de dialogue interreligieux ;
- la mise en œuvre des centres d’écoute et de conseil matrimonial et des caisses d’assistance sociale
- la création du comité national de gestion des projets pour encadrer la conception et la mise en œuvre de nos projets ;
- la construction de mosquées dans huit régions ;
- la conception de nombreux projets dont certains ont été mis en œuvre et d’autres en cours de finition tels que le complexe socio-éducation de Tenkodogo ;
- la mise en route de plusieurs outils numériques : sites web, page Facebook, compte Twitter
- la participation à la dynamisation de la Fédération des associations islamiques du Burkina, etc.

Mais les défis demeurent entiers

Malgré ces résultats positifs, les défis restent entiers : défi de l’amélioration de la capacité programmatique de l’association, défi de l’encadrement du fait religieux par une formation religieuse et managériale de meilleure qualité, défi de la contribution à l’amélioration des conditions de vie de nos populations, défi de la participation citoyenne à l’œuvre commune d’édification de notre pays pour être le sujet de notre destinée… Mais, « nous retenons qu’avec l’aide d’Allah, aucun défi n’est insurmontable. Notre capacité à reformer nos institutions en temps de besoins pour davantage de performance, la capacité de nos institutions à sécréter et à former des hommes intègres et compétents, la puissance de nos références (Coran et Sunnah), nous rassurent que l’avenir sera meilleur inch Allah  », a noté Moussa Nombo, le président sortant.

« Vous avez été choisi pour vos compétences scientifiques et techniques ainsi que pour la bonne connaissance de l’action islamique. Puisse Allah vous soutenir dans l’ensemble de vos initiatives tout au long de votre mandat »,a-t-il dit au bureau entrant.
Moussa Nombo n’a pas manqué de saluer et remercier tous ceux qui l’ont accompagné, conseillé durant ses deux mandats.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 janvier 2016 à 07:52
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    C’est vraiment une lourde responsabilité. Puisse Allah vous la faciliter.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 08:55, par Abdoul
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    Puisse Allah, Le Tout Puissant, guider la nouvelle équipe dirigeante du CERFI tout au long de son mandat pour le rayonnement de l’Islam et le développement du Burkina Faso.
    Le CERFI a ceci de particulier que ses dirigeants y travaillent de façon bénévole en s’y investissant personnellement, matériellement et financièrement. Et oui, vous avez bien noté, au CERFI, on ne vient pas pour se servir, mais pour servir. La récompense recherchée étant la seule face d’Allah, seuls ceux qui sont sincères trouvent du plaisir à y travailler. Les hypocrites ne peuvent pas supporter ce que travailler au CERFI demande comme exigences au plan personnel, financier, matériel et temporel. C’est en même temps un appel à toutes les bonnes volontés pour soutenir cette association dans laquelle le travail est fait de façon désintéressée, rigoureuse, avec sacerdoce. Vous ne regretterez jamais, ni ici-bas, ni dans l’au-delà, d’avoir aidé cette association.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:21
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    Allahou Akbarou, que la volonté d’Allah le tout puissant, l’omniscient, l’omnipotent, le miséricordieux par excellence et par essence, soit ; toujours et toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 15:51, par Tanga
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    je constate que le CERFI est l’une des rares organisations de la société civile du Faso à fonctionner démocratiquement et dans la transparence. Dix congrès en 26 ans d’existence est une performance démocratique qu’il faut saluer. Je demande à la nouvelle équipe de garder l’esprit CERFI en tête ; de respecter leurs engagements et Dieu fera le reste. Bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 16:23, par Truth Hurts
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    Bon vent au frère Koné et à son équipe. Puisse ALLAH vous guider dans vos faits et gestes afin que le CERFI contribue véritablement au renforcement d’un Islam authentique, un Islam de tolérance, de paix, d’essor économique et social au bénéfice de tous les citoyens du Burkina Faso. Amiiin.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 17:41, par cheick
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    Je félicite le Président sortant pour le travail abattu, que tout puissant le comble au delà de ses attentes ainsi que sa famille.
    Que Allah soutienne les cerfistes et les jeunes musulmans véridiques et sincères au « delà » de leurs espérances.
    Et Que Allah assiste le Nouveau Président et fortifie la structure et consolide les liens de fraternité entre les frères musulmans.
    Amina

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 21:11, par Zoumana KASSAMBA
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    La tenue régulière des instances constitue un signe de vitalité du Cercle ; les avancées constatées dans différents domaines( formation, réalisations socio-éducatif, analyses et prise de position sur des sujets d’intérêt national,etc...) nous satisfaits énormément.
    Puisse ALLAH Récompenser l’équipe sortante des résultats engrangés et Assister celle entrée d’aller plus de l’avant avec le soutien des militants ,sympathisants et de tous les musulmans

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 23:22
    En réponse à : CERFI : Moussa Nombo passe le flambeau à Souleymane Koné

    L’histoire retiendra que le bureau passé s’est clairement prononcé sur plusieurs questions d’intérêt majeur pour notre pays. J’ai en tête cette déclaration sur le SENAT au moment de la gestation de l’insurrection populaire. Que le Dieu d’Abraham, de Moise, de Jésus, de Mohammad assiste le nouveau bureau pour l’atteinte de ses objectifs et pour le mieux vivre entre les fils d’Adam au Burkina et partout dans le monde. ’’Beau vent ’’

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés