Emploi et chômage au premier trimestre de 2014 : La population jeune est la plus touchée par le chômage.

mercredi 6 janvier 2016 à 00h00min

Selon l’enquête multisectorielle continue de 2014, le taux de chômage est estimé à 6,6% de la population active âgée de 15 ans et plus. Ce taux est de 8,6 % chez les jeunes de 15 à 24 ans. Il est encore plus élevé chez les jeunes filles (30%). Quant au taux net d’activité, il se situe à 67,9% au plan national. Ce taux est plus élevé en milieu rural (69%) qu’en milieu urbain (64,8%). Force est de constater que ces actifs ont un emploi précaire de façon générale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Emploi et chômage au premier trimestre de 2014 : La population jeune est la plus touchée par le chômage.

L’enquête multisectorielle continue indique que le chômage au Burkina Faso touche essentiellement la frange jeune de la population et surtout les jeunes issus des villes. En effet, il ressort de l’enquête que la proportion des jeunes actifs au chômage est de 14,1% au premier trimestre 2014. Ce taux touche plus les filles (20%) que les garçons (8%). L’analyse du taux de chômage montre qu’il est très élevé (8,6%) surtout chez les plus jeunes (15 à 24 ans) qui commencent leur vie active comparativement aux personnes plus âgées.
Quant à la problématique de l’emploi, au Burkina Faso, la population inactive est plus instruite que la population active. Les résultats de la présente enquête montrent que seulement 54% des inactifs sont sans niveau d’instruction contre 75% des actifs. Par ailleurs, la proportion des inactifs sans niveau d’instruction scolaire est plus élevée chez les femmes (59,8%) que chez les hommes (48,2%).
Le taux de chômage reste encore très visible chez les actifs ayant le niveau d’éducation secondaire second cycle technique (23%).
En définitive, le niveau élevé du taux de chômage pose la problématique de l’adéquation entre le système éducatif et l’offre d’emploi au Burkina Faso.

Note : Les informations proviennent des résultats de l’Enquête multisectorielle continue (EMC) effectuée au Burkina Faso en 2014. L’enquête s’est déroulée sur le terrain du 15 janvier au 15 décembre 2014 sur un échantillon de 10 800 ménages répartis sur l’ensemble du territoire national. Elle a été réalisée par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD). Le financement a été assuré par l’Agence suédoise de développement international (ASDI).
Le rapport complet est disponible sur le site internet de l’INSD (www.insd.bf).

La Directrice Générale Adjointe
Madame Aïssata SANE/CONGO

Chevalier de l’Ordre du Mérite
de l’Economie et des Finances

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés