Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

mardi 29 décembre 2015 à 08h00min

A quelques 48 heures de la validation du mandat des députés, la configuration de l’Assemblée nationale se dessine avec l’annonce ce lundi, 28 décembre 2015 à Ouagadougou, de la constitution d’un Groupe parlementaire dénommé « Burkindlim ».

Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire

MDA, NTD, ODT, PAREN, PDS/METBA, RDS et UNIR/PS sont les partis politiques avec leurs quatorze députés qui feront bloc à l’Assemblée nationale à travers le groupe parlementaire « Burkindlim » (intégrité, en langue nationale mooré). « Ce groupe parlementaire s’inscrira dans la majorité présidentielle, pour défendre l’intérêt de notre pays et répondre aux aspirations de notre peuple dans les différents secteurs d’activités », a déclaré le porte-parole à la conférence de presse, Philippe Ouédraogo, président du PDS/METBA. Selon ses géniteurs, le groupe parlementaire refuse de s’inscrire dans la voie d’une « opposition stérile ». Dans la même vision, il se défend également d’être un «  soutien aveugle » et « inconditionnel  » du gouvernement.

« Il accompagnera les actions de développement du nouveau pouvoir, avec responsabilité et bonne foi, et œuvrera à la stabilité du pays et des institutions, en favorisant une gouvernance apaisée, porteuse d’espoir et de bien-être pour le peuple », justifient les sept partis politiques dans leur déclaration. Par cet acte, « Burkindlim » vise l’élargissement et la consolidation de la démocratie et des libertés, le respect des règles républicaines de gestion de l’Etat, la défense de l’intérêt général des populations et le solutionnement des problèmes majeurs qui bloquent le progrès du peuple.
« Ce sont-là, des valeurs défendues par le peuple insurgé et pour lesquelles sont tombés nos martyrs héroïques de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et de la résistance au coup d’Etat de septembre 2015 », soutiennent-ils avant d’annoncer également qu’après toutes ces périodes de turbulences qui ont fragilisé la nation, les partis membres de « Burkindlim  » n’ont pas le droit de décevoir les attentes et les aspirations légitimes du peuple burkinabè. Chaque député du groupe a, rassurent-ils, une « haute idée » de sa mission nationale et entend l’assumer pleinement, « en toute âme et conscience, loin de tout calcul politicien ».

Me Sankara et l’avenir des dossiers judicaires ?

Sur ce point précis, et à en croire Bénéwendé Stanislas Sankara, président de l’UNIR/PS, être dans la majorité n’implique pas fermer les yeux sur l’action gouvernementale. « Si vous voulez participer à la gestion du pouvoir d’Etat, il faut être davantage critique et aller strictement dans le sens des attentes de nos populations », convainc le président de l’UNIR/PS.
Pour ceux qui voient en ce rapprochement entre l’UNIR/PS et le MPP, un ‘’obstacle’’ à la bonne marche des dossiers engagés devant la justice, Me Sankara rassure que cela n’entame pas l’élan des dossiers. Mieux, il a expliqué avoir toujours défendu les dossiers concernés en tant qu’avocat et étant également militant de parti politique. « Je suis dans ce dossier en tant qu’avocat et je ne suis pas seul », relève-t-il.
Quant à l’avenir de l’UNIR/PS dans cette nouvelle ère politique, son président déclare qu’il n’y a pas lieu à s’inquiéter ; le parti de l’œuf ayant toujours eu un avenir radieux. « Quant à l’avenir de l’UNIR/PS, ne vous inquiétez pas », insiste-t-il.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 décembre 2015 à 00:01, par zerbo En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire

    félicitation à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 02:15, par Romuald En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire

    Le vaillant peuple de notre tres cher BURKINA FASO vous a ,a l’oeil.Du courage et que DIEU vous accompage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 03:11, par BASSAN Juste En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire

    S’il est vrai que vous vous défendez a un “soutien aveugle" et “inconditionnel" du gouvernement, on va voir vos réactions à l’assemblée nationale. Tout le monde aura l’œil sur vous. Du courage aux nouveaux venu et que les choses soient claires à l’assemblée.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 07:00, par Vigilance En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire

    Ah vous aussi ! C’est quand meme l’UPC qui est le premier a utiliser le mot Burkindlim dans la politique nationale. Pour eviter toute confusion, il aurait ete mieux de trouver votre label qui pourrait etre autre chose que Burkindlim. Vous pouvez trouver mieux ! Nos langues nationales sont tres riches. Il faut eviter les ambiguites et les solutions de facilite.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 08:47 En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    qui est le premier a utilisé le concept burkindlim entre vous l’upc ?
    le PAREN aussi est allé foutre quoi labà. heureusement que je n’ai pas ce parti.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 09:08, par Faso Kanu En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Pffffffff !!! Moi qui croyait qu’on avait enfin une opposition digne de ce nom. A quoi ça sert d’équilibrer la balance ? Et cette affaire de ’’Burkindlim’’, à qui revient la paternité ? Je croyais que c’était une affaire de Zéphirin. Je me perds un peu. Peut-être qu’on est revenu à un terrible recommencement. Parce que tout cela me rappelle les premiers moments de Blaise Compaoré au pouvoir. Ce qui me chagrine le plus, c’est l’UNIR/PS. Sankariste ou pas Sankariste. Comme Sam’sk, je crois que de nombreux militants redeviendront "Sankaréens".

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 09:47, par korgo En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Maître ! Peut- on parler mal d’un boeuf pendant qu’on se trouve être assis sur la peau d’un taureau ? Je vois en ce soutien un échappatoire pour les dignitaires du MPP cités dans des dossiers judiciaires. Je veux parler du dossier DABO Boucary et autres.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 10:01, par Lexys En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Bon appétit, les gars ! On sait que beaucoup attendait ça depuis longtemps, l’occasion d’aller à la soupe.
    Buvez donc le lait mais attention à ne pas se tromper et se mettre à compter les veaux. Sinon, ... n’gaw !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 10:24, par DOUNDOOZI N’ZIKA En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire

    « opposition stérile » !? Vous faites pitié ! De grâce ! C’est votre choix de pactiser avec DIEU ou le diable. Mais ce pas parce que vous allez à la soupe que toute opposition est devenue stérile. Vous avez vu l’erreur commise par Salif DIALLO de liquider toute opposition sous Blaise COMPAORE ? Plus personne (ou presque) du politique ne parlant au nom du Peuple et quelques illuminés trouvant que " le président Blaise COMPAORE est un visionnaire" (l’est-il toujours Mme BONKOUNGOU ?), alors le peuple est descendu dans la rue et les politiciens l’y ont rejoint. Parler d’"opposition stérile" suppose qu’on aura un exécutif saint, infaillible, qui n’a pas besoin de recadrage, qui n’a pas besoin de critiques constructives pour réussir, donc un régime dont le président est DIEU lui-même et les anges, ses ministres.

    Faites attention !!! Allez manger sans insulter les autres !! Le Président RMC KABORE est lui-même est humble et rassembleur. Inspirez-vous de lui et facilitez-lui la tâche.

    Les démocraties les plus avancées au monde (USA, Grande Bretagne, Allemagne, France, Israël (malgré l’état de guerre), Danemark, Italie, etc.), ont chacune une opposition très vivante sans qu’elle soit stérile.

    A moins que vous ne voyiez en l’opposition un regroupement d’ennemis plutôt que des adversaires d’idées qui préfèrent d’autres chemins, d’autres stratégies pour parvenir à un but commun à la majorité et à l’opposition, à savoir le Développement intégral de toute la Nation.

    Je suis pas militant d’un parti politique mais je suis citoyen de ce navire (ou barque) Burkina que vous voulez gouverner (je vous crois) en faisant de la politique. J’ai peur, parce qu’avec un tel esprit, le navire / barque Burkina va très tôt prendre de l’eau pour notre malheur à nous tous (pas vous seulement) et quelqu’un va s’en réjouir depuis les bords de la lagune Ebrié.

    Quand Salif DIALLO va vous débarquer (et cela ne saurait tarder) vous allez redevenir une opposition fertile ou quoi ?

    De grâce, une opposition n’est jamais stérile ! Elle est même plus utile qu’une aide-majorité qui accourt toute heureuse à la mangeoire et s’autoproclame "Intégrité".

    DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 10:25, par Alias En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Puisse cette décision soit la meilleure pour le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 10:40 En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Messages
    @DOUNDOOZI N’ZIKA,ne t’en déplaise,il y a des opposants stériles.S’opposer pour le fait de s’opposer n’a aucun sens.L’ère est dans la construction de la maison Faso.Il y aura assez de groupes parlementaires pour s’opposer:l’UPC et le parti de voyous cdp.Alors pourquoi veux-tu qu’il ait encore un autre groupe opposant ?Tchurrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 11:02, par charles le Bon En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    J’ose faire confiance á cette alliance. J’y vois une belle solution pour un Burkina meilleur.
    Et j’ose espérer qu’ils tiendrons tous parole. Qui veut la paix prépare la paix et non la guerre. We will see.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 11:11, par kasmos En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Ainsi va le Burkina. C’est toujours un perpétuel recommencement. Les hommes politiques n’ont jamais d’arguments pour expliquer leurs visions. Humilier, calomnier, insulter, dénigrer hier ils oublient tout pour leurs propres intérêts. Jeunes du Burkina aucun homme politique ne pense aux populations avant leurs propres intérêts

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 11:24, par togs-sida En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Avec ce groupe parlementaire, je suis maintenant rassuré pour le développement du Burkina Faso. Les éminentes personnalités qui ont toujours combattu la Compaorose (Blaise et sa bande) ne vont jamais accepter laisser le nouveau président travailler comme la compaorose. J’ai confiance à Me Bénéwendé SANKARA et au Pr Laurent BADO qui ne vont jamais laisser piétiner les dossiers en justice. Le projet de société du PAREN qui à été le meilleur des programmes de la campagne (selon moi) sera mis à la disposition des nouvelles autorités pour le développement du Burkina Faso. Avec l’avènement de ce groupe parlementaire, les Burkinabè doivent se rassurer qu’il n’y aura plus de juges acquis, de fraude aux examens et concours, on aura une justice indépendante, une armée républicaine, des fonctionnaires compétents et consciencieux. Si ces partis politiques se mettaient du côté de l’opposition avec le CDP, le chaos du Burkina était prévisible. Merci à vous et travaillés beaucoup pour la justice sociale, pour que les pauvres puissent avoir la chance de réaliser leurs projets, pour mettre fin aux familles ENAREF et Douanes ( pour dire qu’au Burkina, il fallait être issue de certaines familles pour réussir au concours de l’ENAREF ou de la Douane), mettre fin au recrutement par magouille de certains gendarmes, policiers, militaires...., mettre fin à l’octroi des bourses d’études par affinité, ouvrir l’entrée au PMK à tous les enfants et non privilégier les enfants des Colonels et des Généraux, travailler à ce que les "gourous" payent aussi leurs factures d’électricité et d’eau et non reverser cette charge sur le compte des pauvres contribuables (surtout ceux qui utilisent les climatiseurs dans leurs cuisines pour conserver leurs stocks d’oignons), travailler pour promouvoir la concurrence loyale entre tous les acteurs du commerce et de entrepreneuriat, donner la chance à tous les jeunes de travailler pour se développer. Bon vent à ce groupe parlementaire, beaucoup d’abnégation dans le travail pour le renforcement de la démocratie au Faso. Vous pouvez compter sur notre soutien. Vive le Burkindlim ! A bas les traitres et les ennemis du Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 11:50, par ibrahimo En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Je me demande comment un groupe parlementaire peut influencer de l’intérieur le programme d’un parti qui a déjà été adopté par la majorité de l’électorat burkinabè à travers l’élection de son porteur à la magistrature suprême. Le programme du MPP pas celui de l’UNIR, du Parent et consort si non pourquoi avoir fait les campagnes électorales différemment.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 12:12, par mobutu En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    vaillant camarades du groupe parlementaire BURKINDLIM, soyez fiers de votre choix et assumez vous car vous avez été mandatés par vos bases pour le faire. que ceux qui passent tout le temps à critiquer amèrement et malhonnêtement l’opposition alors qu’ils refusent de voter ou incitent les populations à ne pas voter aillent se faire foutre. c’est cette même posture qui a été a la base de la déconvenue des partis d’opposition après la grande crise de 1998 . Les mêmes critiquologues ont refusé de soutenir l’opposition pendant qu’ils ont mené la lutte ensemble. Ils faut que ces gens comprennent que certains partis comme l’UNIR/PS qui ont passé plus de 15ans à affronté le régime n’a pas été remercié à sa juste valeur lors des élections passées. l’histoire jugera si chacun de nous a tord ou raison, mais de grâce laissez les gens évoluer et taisez vous, jaloux et aigris. Pauvres lépreux qui ne peuvent traire le lait, mais qui peuvent le renverser. le pays a besoin d’union pour se consolider et se fortifier.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 12:21, par Papa En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Mr. Togs-Sida, j’incline mon chapeau pour saluer votre brillante intervention digne d’un Burkimbila soucieux du developpement de son pays ,encore merci. Ceci dit , je demande a ceux qui attribuent la paternite’ du mot Burkindlim a Zephirin de moderer leur langage et le culte de la personnalite’ car Zephirin Diabre’ n’est pas l’inventeur ou createur de la langue Moore’, ce mot Burkindlim existait bien avant la naissance de Zephirin et nous tous avions connaissance de ce mot Burkindlim. Merci et sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 12:23, par toutpetit En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Ainsi Laurent BADO qui predisait que les portes de l’enfer seront ouvertes avec Roch comme president s’est associe au MPP. A quand la prochaine affaire de 30 000 000 ? Oubien peut etre qu’il va augmenter cette fois ci. wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 12:39 En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    très belle remarque pour l’utilisation du concept Burkinlim qui a été utilisé pour la 1ère fois par l’UPC. Je suis sankaraéen et non sankariste. N’importe quoi ce regroupement. Attendez de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 13:35, par Maam La Wooto En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Bonjour Intervenant numéro11,qui attaque @DOUNDOOZE N’ZIKA ,les voyous se connaissent donc puisque vous étiez du CDP et maintenant CDP-bis et ne voudrais pas vos anciens camarades restés.STP,et SVP devons démocrates et acceptons la différence. Nous ne sommes pas des ennemis. Les militants du CDP d’aujourd’hui sont aussi Burkinabé comme vous, Rock,Salif,le citoyen lambda. Arrêtons donc de nous insulter en longueur de journée et cherchons à ensemble avec nos différences pour la construction du Burkina Faso. Je ne apprends rien de nouveau, la roue tourne et ne s’arrêtera pas de tourner. Attention, demain c’est aujourd’hui.Bonne chance à nous.
    Bonne et heureuse année à toutes et à tous.
    Vive le Burkina Faso.
    Vive L’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 13:54, par Amadoum En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né POUR TRAVAILLER POUR LE PEUPLE !

    Les attentes du peuple Burkinabe n’ont jamais ete et ne sont pas nombreuses et nebuleuses. Comme tout autre peuple, il attend de ses dirigeants diligence, honnetete, et equite.

    Que les personnes qui occuperont des postes, electifs ou non, de responsabilte ne s’enrichissent pas au detriment du et avec mepris pour le peuple. Le deuxieme vice president de l’Union pour le Progres et le Changement (UPC), M. Ouali disait en substance que prendre un poste de ministre n’avait pas d’incidence financiere sur la vie d’un ministre ; dans d’autres pays, oui, mais pas au Burkina Faso. Dans les pays pauvres ou "en emergence", un poste electif ou gouvernemental est generalement une opportunite pour s’enrichir malhonnetement. Et notre histoire est parsemee de preuves accablantes.

    Tout ce que nous Burkinabe demandons a nos nouveaux dirigeants a tous les niveaux est ceci : "gagnez votre pain a la sueur de votre front".

    Du courage et bon vent au groupe Burkindlim !
    Bonne et heureuse annee a tous mes compatriotes et que Dieu benisse notre Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 13:58, par Matou à Sikassossièra En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Héééé ! Hahahaha ! Hohohoho ! Baaaaaaado ! Baaaaaaado ! Wowowowowowo ! Ca cest un vrai saut parachutiste. Djaaaaa. Djaaaa ! J’avais voté pour toi et voilà tu t’amuse avec ma voix. Pr peux tu me dire qu’est-ce qu’un second portail de l’enfer ? Cest Burkindlim ?
    On a tout compris ! Tu es entrain de gâter l’avenir du petit la ! Quand on n’a pas les moyens on ne fait pas de la politique ! Ou du moins n’est pas opposant qui veut. Tahirou sera maintenant au dos de Salif Diallo qui va l’allaiter , bientôt il oubliera que tu es son père spirituel . Une mort politique comme Gilbert O. De ADF RDA. condamné par le CNT.
    On verra comment Mr Sankara défendra les dossiers Sakara et Norbert sans renoncer à sa dignité. Un des recéleur de Cadavre sera dans son camp. Je ne voterai plus PAREN ni Sankariste . Je serai Sankaréen. Unissons nous ! Ça fait pitié

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 15:07 En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Encore les politiciens sans vergogne. juste pr satisfaire vos ego et vos bedaines que vous changer de veste. ne faites pas ca. le monde entier vs admirait quand vous etiez dans l’opposition. Mais vous regreterez cet acte.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 16:53, par Naboho Lassina En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Moi j attends de voir , comment le groupe parlementaire de la majorité,collaborera avec
    le parti majoritaire M P P .J ai toujours cru qu à l intérieur de chaque parti politique,la discipline
    du parti s impose à tous. Si le MPP arrive à botter en touche ,la gabegie,la corruption ,l impunité ,la justice non sélective,la moralisation de la vie publique et les crimes économiques je m exclamerai que je me suis trompé sur leur compte .merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 16:58 En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Les fidèles internautes et lecteurs du lefaso.net savent bien que c’est un des leurs qui fut le premier à porter le vocable national Burkindlim sur orbite car beaucoup utilisaient celui de Burkindi.
    A vos marques trouvez mon pseudonyme .

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:50, par amkoullel En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    bravo à vous, on vous fait confiance

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 19:24, par Mechtilde Guirma En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Ah Dieu ! Loué Sois-Tu. Sois Glorieux dans toute Ta splendeur ! Dieu Glorieux et Glorifié, Merci et Sois Glorieux et Glorifié des siècles et des siècles amen.

    Le mot Burkindlim est un mot moré. Il a plusieurs variantes pour moi : Burkindi pour le substantif, Burkindlim ou Burkindlum pour la manière d’être et Burkinbila pour l’état.

    Pour retrouvé ce mot prononcé dans les discours, il fauterait remonter :

    Au président Maurice Yaméogo (pour la première fois), dans ses discours galvaniseurs.
    Au président Joseph Ouédraogo dit Jo-Ouéder, le grand Tribun de l’Assemblée Nationale.
    Au Président Gérard Kaongo dit « le duc du Yatenga ».

    Mais quant à la vogue du Burkindi, Burkindlum, Burkimbila, Burkimba, il faut remonter aux années 1990-1991 avec la vague des disputes entre les frères Guirma et leur petite sœur Mechtilde.

    Si les frères Guirma sous la houlette, d’une part de Frédéric Guirma et d’autre part du Père dominicain René Belemsida Guirma, ont voulu faire de ce mot un concept purement ethnocentrique, la sœur, elle, Mechtilde Guirma a réagit dans la presse (j’ai nommé l’Observateur Paalga) parce que pour elle, c’est un concept qu’il fallait plutôt saisir en théologie par l’herméneutique et l’exégèse dans l’inculturation et le dialogue inter-religieux, car le mot en lui-même a une transcendance à connotation religieuse, plutôt qu’athée. À ce moment alors il devient universel. Du reste d’ailleurs on en retrouve la correspondance chez les Bantous : « Obuntu », chez les peuple Mandé, Mandingue ou Malinké : « Oréyaa », etc.

    Joignant l’acte à la parole, je l’ai expliqué dans mon premier livre sorti en novembre 2013 dont le titre est « la femme à la rescousse de l’Église-Famille du Burkina, Continuité discontinuité » aux éditions Muhoka. Et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, malgré la persécution endurée sur tous les fronts (familiale, interne au niveau du pays, et externe).

    Voilà toute l’histoire ou tout le fatras. Du reste d’ailleurs à la sortie du père René Guirma le 9 janvier 2015 dans le quotidien « Le pays » et suite à la sortie de Zéphirin dans lefasonet en guise de vœux pour la jeunesse, j’avais prévenu Mr. Zéphérin Diabré, de faire attention aux récupérations dont il se contente des projets des autres. En effet, à l’époque de l’élaboration de son affaire d’alternance, beaucoup de gens avait remarqué que c’était un remake ou « copie-collé » de la Refondation proposée par l’UNDD et d’autres groupes tels que le parti de Soumane Touré, de Cyrille Goungounga et d’autres, mais en faisant abstraction des confessions religieuses et coutumière et des professions regroupées dans une structure qui pourrait être un Sénat ou si l’on veut l’amélioration de la deuxième chambre préconisée, proposée et recommandée par les travaux du Collège des sages. On ignorait encore qu’il était néo-libéral.

    Je voudrai exprimer mon vœux du plus profond de mon cœur, au professeur Bado Laurent : c’est de remettre la grosse reliure de toutes mes correspondances au monde diplomatiques et internationales, au coutumiers et religieux, au pouvoir, dont Blaise, les ministres, l’Assemblée, les réponses à mes correspondance par certaines de ces éminentes personnalités etc. que je lui avais prêté, donc de le remettre au Cardinal afin que je puisse le récupérer pour mes travaux théologiques. Je l’en remercie d’avance.

    Mais comme on dit souvent : à quelque chose, malheur est vraiment bon. C’est pourquoi je demande au Seigneur Jésus Christ, dont les habits ont été pillés et partagés sous ses yeux au pied de la croix, de bénir aussi la famille GUIRMA et de l’unir dans l’unité familiale et dans la réconciliation, mais aussi et surtout dans l’Unité de l’Esprit Saint et dans la paix de l’Église. Amen

    Webmaster ne me censurez pas SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 20:09, par TRAORE En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Félicitation aux nouveaux élus,
    malheureusement parmi vous, beaucoup sont des chenilles dévorant le feuillage à leur passage.
    je parle de ceux qui ont des sales dossiers en justice ; Bayiré Lamine, Tall Amado et Urbain YAMEOGO

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 22:21, par KONDA Moussa En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Espérons qu’ils resteront intègre comme ils, le disent !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 23:14, par kiemmok En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Internaute numéro 14, Ya combien d’enfant de prolétaire qui ont eu le concours de la Douane et ENAREF sans fraude ? Ils sont indénombrables. Toi, comme tu vaurien, tu vois la fraude partout.Faut pas bosser, faut t’asseoir entrain d’accuser seulement. Tu prendras ta retraite dans la poisse si tu continues. et comme ça, on s’appelle toksida. N’importe quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 07:24, par Laka yi san En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Les hommes politiques en Afrique en général et au Burkina Faso en particulier, ne cesseront pas de nous étonner.’’C’est au pied du mur qu’on reconnait le vrai maçon." La seule certitude pour le moment, c’est que nous savons qu’il y a une distance entre le discours et l’acte.On a coutume de dire qu’on connait "aujourd’hui",mais pas "demain". L’avenir donnera raison à chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 09:44, par la revolution En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    A l’assemblé nationale il faut une bonne opposition pour pouvoir contrecarrer toutes injustices.Le peuple n’attendait pas à une telle alliance au sein de l’assemblé nationale.Dites vous que vous êtes mis en garde depuis l’insurrection populaire d’octobre 2014 et de la résistance au coup d’Etat de septembre 2015.Moindre chose le peuple est près pour se faire entendre.Le peuple vous remercie pour votre compréhension.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 11:16 En réponse à : Future Assemblée nationale : Le groupe parlementaire "Burkindlim" est né

    Me Sank ; dite nous si depuis votre debut ds l’opposition c’était du stérile que vs avez servi au peuple ? le bon relève et redresse les insuffisances de l’autre camp mais hela merci de votre compréhension de l’opposition

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés