Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

mardi 15 décembre 2015 à 01h34min

C’est quasiment devenu une chanson ; ces mises en garde intempestives des autorités. On ne se gêne plus, pour un moins que rien, de lancer banalement des propos du genre : « Maintenant-là, Président qui ne fait pas ci ou ça…, on va le chasser… il va rejoindre les frontières… en plein midi… ». Si cela peut se comprendre dans l’esprit que les uns et les autres veulent désormais être regardants sur la gestion de la Patrie, il y a néanmoins lieu de décrier cette façon de traiter avec mépris, légèreté et/ou arrogance l’Autorité ; celle-là même qui incarne les institutions de la République et par ricochet, porte l’image du pays. Et c’est bien malheureusement ce à quoi on assiste depuis l’insurrection populaire. Quelle gloire à verser dans de tels propos à tout bout de champ qui, en réalité, n’honorent même pas le pays aux yeux du monde ?

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

Il est indéniable qu’il faut désormais être plus vigilant à l’égard de l’Autorité mais, cela ne doit pas être un boulevard ouvert aux dérives langagières de toutes natures. On peut se dire les vérités, tout en restant courtois. On peut être ferme, sans être désagréable dans les propos et dans sa posture. Le message passe mieux ainsi d’ailleurs ! Le changement, ça commence aussi, et surtout par-là. Ce qui se vit au haut niveau n’est que la somme de ces détails que chacun refuse de voir et de rectifier. L’égoïsme, et l’un des grands défauts que chacun peut traîner par devers lui, c’est le fait de vouloir que le changement vienne uniquement de l’autre. Tout en étant assis sur ses propres tares. Le respect de l’Autorité, de l’autre en général, est loin d’être un signe de faiblesse ou de lâcheté ; c’est une question de bon sens. Et tous doivent faire l’effort de s’y conformer. Le changement tant prôné et souhaité commence par ce diagnostic personnel et individuel. Il faut que chacun discipline donc ses propos et son langage. C’est impératif ! La virulence qui caractérise l’expression des opinions et autres propos n’est pas signe d’efficacité ou d’activisme. On n’a pas besoin de verser dans un style teinté d’indécence et de menace à peine voilée pour se faire comprendre. Aussi, même qu’un tel comportement rabaisse en réalité ses auteurs, quand bien même ils ont l’air d’être parfois applaudis.

Ce comportement qui fragilise l’Autorité de l’Etat, jette du coup les individus de la société en pâture. Ce respect est donc indispensable pour qu’on ait une vie en société organisée et pour éviter le développement de l’anarchisme où chacun agit selon son bon plaisir, sans retenue et sans souci de la règle commune. La liberté d’expression et d’opinion exige de chacun une obligation de respecter les lois et certaines mœurs. C’est à cette seule condition que les Burkinabè auront la meilleure garantie de la liberté, de leurs droits et de la sécurité de chacun. Et ce, pour le Burkina d’aujourd’hui et de demain.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2015 à 03:31, par Ids.
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Bonne analyse ! pour s’apercevoir de l’importance de l’autorité de l’état il faudra jeter un coup dans certains pays o’u elle a manqué (ou manque encore), et le désordre politico-social et économique que cela a entraîné (ou entraine) avec notamment ses lots de dégâts humains… Avec la maturité du peuple burkinabé, on espère que la prise de conscience collective ne saurait encore tarder, Inch Allah. Que le Seigneur nous assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 05:40, par Hermann
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Et je suis largement de vote avis. Nous passons notre temps à dire "que plus rien ne sera comme avant", pendant que nous perdurons à rester comme avant. Et depuis l’insurrection, c’est à croire que nous n’avons que des droits, et rien comme devoirs. Nous continuons à ne pas respecter les feux de circulation, nous ne pouvons pas nous aligner pour acheter notre pain à la boulangerie, nous reversons les eaux usées et les ordures sur la voie publique, bref tout nous est permis. Et le pire, c’est l’incivisme, avec nos autorités que nous traitons comme des moins que rien, en les menaçant de tout à tout moment. Il faudra que ça change. Mettons nous au travail car nous avons nos devoirs envers la patrie d’abord, bien avant nos supposés droits.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 07:41, par Ibrahim
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Merci d attirer notre attention là-dessus. Il faut que nous ayons la victoire modeste. Depuis l insurrection victorieuse d octobre 2014, il y a des exagérations un peu partout en ce sens. J apprécie que vous proposiez la fermeté dans la courtoisie. C’est possible. Il faut éviter l anarchie. Houphouet disait qu il préfère la dictature à l anarchie. C’est juste. On sait ce qui est arrivé dans certains pays qui ont tenté le diable.
    Les nouvelles autorités doivent restaurer l autorité de l Etat par le respect obligatoire des lois par tous : par elles-mêmes (les autorités), par les travailleurs et employeurs au cours des mouvements sociaux, par usagers des routes, par les élèves et étudiants. .. Force doit rester à la loi. Agir en dehors des lois conduit parfois au désastre. Merci pour votre écrit.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 07:49, par Sankara Abdoulaye
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Bien dit
    Tout un chacun de nous a ses droits et devoir...
    Aujourd’hui l autorité est piétiné comme si on les avait choisis á notre place.
    Vraiment on doit soigner notre comportement

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 07:53
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Bien pensé et mm bien dit. Vous n’êtes pas nombreux, sinon, le Burkina retrojvera très rapidement son civisme legendaire.
    Vivement que cela arrive et vite. Je vous voterai dès que possible.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 09:00, par Allright
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    la question mérite d’être poser sérieusement oui, je constate aussi avec indignation chaque jours qui lève des OSC se craie et ils n’ont autre que critiqué l’action du gouvernement, oui, c’est bien mais pensée à vous donné pour objectif l’éducation civique de la population. là je vous donne des idées hien. comme vous êtes en panne d’idée cher osc. merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 09:15, par AFGANO
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Enfin quelqu’un ose poser un vrai problème .Très franchement c’est inquiétant le comportement de certains burkinabè à l’heure actuelle .L’une des premières batailles du président Rock et de son gouvernement c’est d’engager tout de suite et maintenant la lutte contre la chienlit qui s’est installée dans le pays et restaurer l’autorité de l’Etat .On ne peut continuer comme ça .Des fonctionnaires tels les préfets ,commandants de compagnies de gendarmerie ,commissaires de district de police, des enseignants ,infirmiers etc. .sont chassés comme des chiens de l’intérieur du pays pour avoir arrêté des délinquants ou des personnes ayant enfreint la loi ou pour des conflits de vie privée .Des populations n’hésitent plus à envahir les préfectures, postes de gendarmerie ou de police pour exiger la libération de citoyens ayant posé des actes contraires à la loi .Dans les radios FM ,et sur les réseaux sociaux ,des personnes se livrent à toutes sortes de délations, de dénigrement ,d’incitation à l’incivisme ,à la violence etc. Comme l’a souligné un brave administrateur civil ,chaque burkinabè est devenu maintenant sa propre autorité .On va où avec ça ? .La tête de DG et autres hauts fonctionnaires de l’Etat est réclamée pour un oui ou un non sans que les autorités ne prennent la peine de vérifier si ce qui leur est reproché est fondé ou non .L’administration publique perd progressivement toute sa déontologie ,ses grands principes et règles de fonctionnement qui étaient sa force et son ciment .On ne peut même plus sanctionner les fonctionnaires indélicats ,absentéistes, détourneurs de fonds ou de bien publics etc. Il n’ y a plus le minimum de respect du subordonné envers le supérieur hiérarchique .
    Mais ,il faut reconnaitre que ce sont les autorités elles mêmes qui ont encouragé cette situation .Là où il fallait être ferme ,ou sanctionner sans faiblesse ,on tolère sous prétexte de dialoguer et c’est le fonctionnaire qui est toujours sacrifié .
    Malheureusement ,ROCK aussi semble emboiter le même pas .A force de vouloir faire plaisir à tout le monde ,le laisser aller risque de continuer .Depuis son élection ça semble être la foire autour de lui, tant à domicile qu’au siège de son parti .Toute sortes de groupes ,d’associations, d’individus bizarres ,de partis politiques inconnus et insignifiants défilent devant lui comme dans un cérémonial d’allégeance .
    Or ce sont ce genre de pratiques qui enlèvent à la fonction présidentielle toute son autorité et sa solennité. D’accord pour l’accessibilité du président mais pas dans le folklore

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 11:02, par eteincelle
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    De toutes les façons ,nous n’avons même pas le choix. Que chacun se range dans la république,on n’a quand même pas remercié l’ancien régime pour tomber dans le chaos. La constitution,nos lois et règlements doivent désormais être la boussole pour décrypter les comportements de nos concitoyens. Personne ne doit se sentir au dessus de la loi. Vous voulez aller en grève ? elle est autorisée mais réglementée par la loi. Celui qui grève en dehors de la loi qu’on le réprime comme il se doit. Vous voulez marcher ?Il ya des autorisations à demander,sinon pas de marches,si vous contrevenez,que la force publique s’occupe de vous ! Vous êtes étudiant,vous ne voulez pas faire cours ? c’est votre droit,mais n’empêchez pas les autres d’aller à leur cours,sinon,qu’on vous réprime comme il se doit. Vous êtes fonctionnaire,vous détournez l’argent du contribuable ? on se fout éperdument de votre carte politique,la justice doit faire son boulot,Vous êtes élu pour 5 ans,c’est au bout de 5 ans qu’on vous jugera en renouvelant votre bail ou pas etc......Les gens qui n’ont même pas de cartes d’électeurs et qui n’ont que l’insurrection à la bouche comme mode de conquête du pouvoir et instrumentalisent les étudiants devront être réprimés comme il se doit,ainsi "le plus rien ne serra comme avant" ne serra pas un vain mot sinon,on aura chassé quelqu’un pour rien !!!! A bon entendeur salut !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 11:10, par eteincelle
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    De toutes les façons ,nous n’avons même pas le choix. Que chacun se range dans la république,on n’a quand même pas remercié l’ancien régime pour tomber dans le chaos. La constitution,nos lois et règlements doivent désormais être la boussole pour décrypter les comportements de nos concitoyens. Personne ne doit se sentir au dessus de la loi. Vous voulez aller en grève ? elle est autorisée mais réglementée par la loi. Celui qui grève en dehors de la loi qu’on le réprime comme il se doit. Vous voulez marcher ?Il ya des autorisations à demander,sinon pas de marches,si vous contrevenez,que la force publique s’occupe de vous ! Vous êtes étudiant,vous ne voulez pas faire cours ? c’est votre droit,mais n’empêchez pas les autres d’aller à leur cours,sinon,qu’on vous réprime comme il se doit. Vous êtes fonctionnaire,vous détournez l’argent du contribuable ? on se fout éperdument de votre carte politique,la justice doit faire son boulot,Vous êtes élu pour 5 ans,c’est au bout de 5 ans qu’on vous jugera en renouvelant votre bail ou pas etc......Les gens qui n’ont même pas de cartes d’électeurs et qui n’ont que l’insurrection à la bouche comme mode de conquête du pouvoir et instrumentalisent les étudiants devront être réprimés comme il se doit,ainsi "le plus rien ne serra comme avant" ne serra pas un vain mot sinon,on aura chassé quelqu’un pour rien !!!! A bon entendeur salut !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 11:29, par bakari Traoré dit Djassikini Djessa
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Seule insurrection restante est celle de l’éveil citoyenne. Présentement nous assistons à une dictature des citoyens gouvernés sur les gouvernants. Cela conduira au désordre ! Chacun à perdu le dialogue donc la force de l’argument n’est plus dans notre société. Il nous faut une phase de sensibilisation-éducation-conscientisation civique. QUE CHACU SACHE QU’IL A AUSSI BIEN UN DROIT ET SUTRTOUT UN DEVOIR ! Apres cette phase viendra l’application rigoureuse de nos soit disant controle de la gestion de la chose publique !

    PAYSAN D’AFRIQUE, PRODUCTEUR POUR L’AFRIQUE

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 12:08
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Merci pour l’interpellation,
    Mon frère, à mon avis il y’a plusieurs explications à cette situation très dangereuse pour tout le monde :
    Premièrement : il s’agit des effets d’un certain nombre de dérives. Les gens sont frustrés, parce qu’ils subissent beaucoup de brimades. Ils ne se sentent plus protégés ni respecté par l’autorité. Sinon la solution est simple. Que l’autorité assume correctement son rôle de gestion équitable et impartiale de la chose public et de l’espace public. A ce moment les gouvernés accorderont le respect qu’il faut à l’autorité.
    Deuxièmement : l’homme politique, au lieu de respecter son adversaire et d’éduquer la population, il fait le contraire. De ce fait il ne donne pas le Bon exemple. Ici il faut ajouter le fait que l’administration est maintenant politisée.
    Troisièmement : il n’y a plus d’éducation au sein des familles. Papa et maman ne sont plus des modèles de vie en société.
    Quatrièmement : les enfants ne sont plus respectés. Les adultes ne portent plus l’attention qu’il faut aux enfants. Autrefois les enfants étaient frappés, mais avec beaucoup de respect. De nos jours beaucoup d’adultes font la honte de la société à travers leurs comportements. C’est parce que les adultes sont des incapables que les jeunes leurs manquent du respect.
    Etc.
    Mais je reste convaincu que si l’autorité assume correctement son rôle, Si papa et maman deviennent des modèles, si l’homme politique respect le peuple qui souhaite diriger, …. En moins de 12 mois, les choses rentreront dans l’ordre.
    Parce que le respect se mérite, on ne peut le décréter.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 12:26, par sahuisix
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Assez belle et rigoureuse analyse, mais je trouve seulement que le titre de votre article est un peu décalé par rapport au contenu. Plutôt que MISES EN GARDE INTEMPESTIVES DES AUTORITÉS, il aurait été mieux de dire MISES EN GARDE INTEMPESTIVES À L’ENDROIT DES AUTORITÉS. Amicalement !

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 13:14
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Voici un écrit qui vole très haut par sa pertinence et je tire mon chapo au journaliste. Il faut des hommes qui observent bien ainsi la société et qui ont le courage de sortir du lot pour dire le contraire de ce que tout le monde pense. C’est un acte courageux en ces temps qui courent où on se croit tout permis. Je pense qu’après l’insurrection et ces élections historiques réussies, il faut faire des états généraux de la société burkinabè pour que tout les monde soit sur une longueur d’onde, c’est important pour qu’on puisse capitaliser les acquis de l’insurrection pour de lendemains meilleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 13:15
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Voici un écrit qui vole très haut par sa pertinence et je tire mon chapo au journaliste. Il faut des hommes qui observent bien ainsi la société et qui ont le courage de sortir du lot pour dire le contraire de ce que tout le monde pense. C’est un acte courageux en ces temps qui courent où on se croit tout permis. Je pense qu’après l’insurrection et ces élections historiques réussies, il faut faire des états généraux de la société burkinabè pour que tout les monde soit sur une longueur d’onde, c’est important pour qu’on puisse capitaliser les acquis de l’insurrection pour de lendemains meilleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 13:24, par Jeunedame seret
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Comprenez-les ; ce sont des paroles de tension. Ça va passer après les fêtes !

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 14:47, par Par ton kôrô Steph.
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Jeune frère Oumar, tu restes un jeune de valeur. Ne baisse pas les bras surtout, tu as bel avenir, courage à toi dans la suite de ta carrière !

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 15:24, par CHRIS
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    tres belle analyse, mais que voulez vous ? Le peuple a repri le pouvoir pas par des moyens démocratique, mais cassant l’assemblé et en brulant le pays, pourtant des lois existaient, pk en ce temps chacun se taisait et laissait faire ? C,est deja tard, ou nous en sommes, restaurer l’autorité de L’état ne peu que se faire par une violence légitime...Pour etre plus claire, on doit mater son peuple pour quil rentre à la maison, et respecte l’autorité de L,État...Le temps de la ruse pour faire taire es depasser....

    Bruler l’assemblé et incendier les maisons, c’était pas de l’incivisme en octobre 2014 ? Comment voulez vous que les jeunes et les eleves se comportent ?Ce sont les autorités d’aujourdhui qui le disait haut et fort oubien ?? Donc voila le résultat...Le peuple a compris que pour se faire respecter et obtenir gain de cause, cest en brulant, en bloquant les routes, et en bloquant l’administration et empecher les autres de travailler....

    A un meeting, IBRIGA disait, FAISONS EN SORTE DE LES GOUVERNANTS AIENT PEUR DES GOUVERNERS !!!!! Now que ca ne va plus on deplore le manque de respect de lautorité ??? Vous pensez que cest chose facile de faire regner l’ordre ??? En tout cas, le MPP est la, et on verra comment ils vont restaurer lautorité de l’Etat dans le calme comme par magie, sinon NGAWWWWW.....Le peuple va pas les ratés !!!!!
    Bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 16:32, par Sanfo Tasséré
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    n’est ce pas trop tôt, vous avez vous les journalistes contribuer à flatter la population que l’autorité n’avait rien de supérieure. maintenant on s’affole pour le rétablissement de l’ordre. c’est regrettable.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 18:36, par Almamy
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    La liberté d’expression est un droit fondamentale et l’atteinte à l’autorité de l’État est punie si elle est avérée par notre code pénale. Ce n’est vraiment pas ces petites déclarations fantaisistes qui vont ruiner l’autorité de l’État. L’incivisme est la conséquence logique de la mal gouvernance et si les tenants de l’Etan prêtent le flanc aux menaces irresponsables ils devront assumer leur responsabilité . Il s’agit tout simplement de ne pas profiter de l’autorité que leur profère leur statut de gouvernants pour piller les caisses de l’État , draguer les petites filles dans le quartier organiser des djandjobas sur le dos du peuple . alors ça va continuer les défiances envers les tenants de l’État et non l’État. Nous avons des lois pour sanctionner mais il ne sera pas permis d’en user ou d’en abuser au nom de l’autorité de l’État. C’est donc un faux débat d’intellectuels petits bourgeois apeurés par la liberté retrouvée du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2015 à 19:01, par Modess
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Almamy, c’est la première fois que je réagis à travers le forum et pour répondre à ce que tu as dit et que je trouve très grave. De deux choses, l’une : soit vous êtes ignorant, soit vous êtes de mauvaise foi.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 10:29, par Tchamba
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Tous ceux qui ont commenté votre opinion s’accordent tous sur sa justesse. mais ce qui est dommage aujourd’hui émettre de tels opinions c’est s’attirer les foudres de ces nouveaux anarchistes justiciers qui n’ont que des vulgarités à la bouche. il va falloir que nous qui pensons comme vous, ayons le courage de nous organiser pour apporter une réponse à ces gens qui manquent de civilités. sinon si les gens persistent dans cette voie notre pays va tout droit au chaos car l’anarchie va s’installer.53% de burkinabè ont accordé leur confiance à de nouvelles autorités ; les règles démocratiques veulent que les 47% les laissent travailler en paix tant qu’ils n’auraient pas de façon flagrante les lois de la république ; ils doivent jouir de la présomption d’innocence, comme diraient nos amis juristes, jusqu’à ce qu’ils posent des actes qui les condamnent.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2015 à 16:34, par Zango Issa
    En réponse à : Mises en garde intempestives des autorités : Quelle gloire ?

    Si vous ôtez à l’Autorité sa force, le minimum de respect et de crainte que l’on devrait avoir à son endroit, pour en faire à la limite, des épouvantails, des hommes que l’on méprise, des dirigeants à qui l’on s’adresse sans retenues ni mesure de propos, avec l’épée du chantage "plus rien ne sera ...", bref, vous leur enlever du même coup, toute possibilité de décider, de corriger, de sanctionner quand il le faut, de mettre de l’ordre. Oui, au Faso et au sortir de cette crise, pour un oui ou pour un non, bonjour la rue, on brûle, on casse.

    Agents de désordre de toutes sortes, arrêtez vos manèges. Le droit à l’expression ne doit pas être utilisé de façon anarchique, abusive et sauvage. Où est votre intégrité ? Et puisque ce pays nous appartient à nous tous, nous vous invitons à tourner au moins trois fois la langue avant de parler (le temps de mûrir ce que vous voulez extérioriser) ; car l’adage du terroir souligne "la parole est telle un brin de paille retirée de l’assemblage tissé : Oui, une fois la paille retirée de l’assemblage, elle ne peut être remise". Dieu, merci pour le Burkina.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés