Filière sésame : Des polémiques lors de la mise en œuvre de l’interprofession

dimanche 13 septembre 2015 à 23h28min

Les 10 et 11 septembre 2015, les associations de la filière sésame (de producteurs, transformateurs et d’exportateurs) ont tenu une rencontre. Objectif, créer une interprofession de sésame du Burkina Faso (INTERSEB). Finalement, la rencontre n’a pas produit le résultat escompté. Des polémiques ont en effet émaillé la concertation et des représentants des exportateurs de sésame ont quitté la réunion.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Filière sésame : Des polémiques lors de la mise en œuvre de l’interprofession

Les 10 et 11 septembre 2015, les acteurs de la filière sésame étaient en concertation. Il devait en résulté la mise en œuvre de l’interprofession sésame. Cette rencontre n’a pas été productive. Le bureau n’a pas pu être mis en place. Mais, qu’est ce qui explique cet échec ?

« Pendant deux jours, nous avons travaillé sur les statuts et règlements intérieurs de l’interprofession. En effet les textes ont été adoptés par les trois maillons. Maintenant, il fallait passer par consensus à la mise en place du bureau. Le problème qui s’est posé surtout avec ce bureau, c’est le poste de président. Il y a eu deux candidats. Le président des producteurs et celui des exportateurs. Comme le consensus n’a pas marché, nous avons proposé de passer au vote par bulletin secret. Mais les exportateurs ont refusé cela, ils ont dit qu’ils n’étaient pas d’accord que l’élection se fasse par bulletin secret raison pour laquelle ils ont quitté la salle », explique la présidente de séance Marceline Ouédraogo.

Elle est soutenue dans ces propos par le Président de l’initiative de mise en place de l’interprofession sésame Yempabou Coulidiati. « Il y a eu une compétition au niveau du poste de président de l’interprofession, deux candidats se sont proposés. On n’a pas pu trouver un consensus. Un des candidats s’est retiré avec ses représentants disant que s’ils n’avaient pas la présidence, pourquoi continuer ? », ont-ils affirmé.

Des paroles coléreuses ont été proférées au cours de cette rencontre. Certains participants y voient même une complicité de la part des techniciens. « Les textes autorisent deux maillions à faire l’interprofession à condition que les producteurs en fasse partie. Les exportateurs refusent. Soit ils prennent la présidence ou ils quittent le groupe et automatiquement les techniciens quittent la salle aussi. C’est difficile de ne pas à dire qu’il n’y a pas un parti pris », a-t-il indiqué.

Option de dialogue

Suite au retrait des exportateurs, les deux mailons restants que sont les producteurs et les transformateurs ont opté pour le dialogue. Ils ont eu l’idée de sursoir à la mise en place de l’organe, quitte à laisser place à la concertation pour parvenir à un consensus.
« Nous avons quand même eu la sagesse de reporter cette assemblée générale afin que chacun aille réfléchir. Nous allons informer les exportateurs que le travail a été reporté et Conscientiser également les uns et les autres et nous retrouver une seconde fois pour faire les votes », confie la présidente de séance.
L’interprofession recherchée par consensus, se veut un cadre d’expression des difficultés des acteurs de la filière sésame, un outil de promotion et de garantie de la qualité des produits de la filière et de création de labels.

Diane Kagambèga (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés