Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

jeudi 3 septembre 2015 à 06h09min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Fada, le mercredi 02 septembre 2015,
en séance ordinaire, de 9 H 00 mn à 19 H 00 mn,sous la présidence de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO,Président de la Transition, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,entendu des communications orales,procédé à des nominationset autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté un rapport relatif à l’état de mise en œuvre du Programme socio-économique d’urgence de la Transition (PSUT) à la date du 03 août 2015.
Les travaux ont connu des avancées significatives avec, entre autres, la réception des dossiers de candidature pour le financement des initiatives économiques des jeunes et des femmes et la création d’emplois, la création de 300 emplois pour un coût de rémunération estimé à cent millions (100 000 000) de Francs CFA. Toutefois des défis restent à relever pour conduire le programme à son terme.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les mesures nécessaires, en vue de faciliter l’implication de tous les acteurs dans le suivi de la réalisation du PSUT.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Le Conseil a examiné un projet de loi et adopté trois (03) rapports.

Le projet de loi porte prorogation du mandat des membres de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes.
Le mandat des membres de la Commission de la réconciliation nationale et des reformes est arrivé à expiration à la fin du mois d’août 2015.
Ce projet de loi permet aux membres de la Commission de la réconciliation nationale et des reformes de poursuivre leur travail en toute légalité.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi au Conseil national de la Transition.

Le premier rapport porte création du Centre d’éducation et de réinsertion sociale des mineurs en conflit avec la loi (CERMICOL).
Ce Centre de réinsertion sociale a pour vocation de recevoir les mineurs de 13 à 18 ans en conflit avec la loi, faisant l’objet de poursuites pénales et soumis à des mesures éducatives.
L’adoption de ce décret permet de favoriser l’encadrement, l’éducation et la réinsertion sociale des mineurs en conflit avec la loi.

Le deuxième rapport est relatif à un décret portant création, composition, attributions et fonctionnement d’un Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires au Burkina Faso.
L’objectif de cet Observatoire est de permettre la mutualisation des efforts des différents acteurs et de susciter davantage une prise de conscience et une responsabilisation de la population, en vue d’une meilleure prévention et d’une gestion plus pacifique des conflits.
L’adoption de ce décret permet de créer et de rendre opérationnel l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires au Burkina Faso.

Le troisième rapport est relatif à la mise en place d’une Commission d’enquête indépendante pour les victimes de l’insurrection populaire.
La mise en place de cette Commission d’enquête indépendante vise à mener toutes les investigations en vue de déterminer les causes des morts et des blessures enregistrées au cours de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et des manifestations des 1eret 2 novembre 2014, n’ayant pas fait l’objet d’une information devant la Justice.
L’adoption de ce rapport permet la mise en place d’une commission d’enquête indépendante chargée de faire la lumière sur les victimes de l’insurrection populaire.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

Le conseil a adopté quatre (04) rapports.

Le premier rapport est relatif à une demande d’agrément pour la nomination d’un Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume des Pays-Bas auprès du Burkina Faso.
Le Conseil a marqué son accord pour l’octroi de l’agrément et la nomination de Monsieur Maarten Adrian BROUWER en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume des Pays-Bas auprès du Burkina Faso, avec résidence à Bamako, République du Mali.

Le deuxième rapport est relatif à une demande d’agrément pour la nomination d’un Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Slovaquie auprès du Burkina Faso.
Le Conseil a marqué son accord pour l’octroi de l’agrément et la nomination de Monsieur Peter HOLASEK en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Slovaquie auprès du Burkina Faso, avec résidence à Abuja, République Fédérale du Nigeria.

Le Troisième rapport est relatif à une demande d’agrément pour la nomination d’un Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume de Thaïlande auprès du Burkina Faso
Le Conseil a marqué son accord pour l’octroi de l’agrément et la nomination de Monsieur Wijak CHITTARAT en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume de Thaïlande auprès du Burkina Faso, avec résidence à Dakar, République du Sénégal.

Le quatrième rapport est relatif à une demande de nomination d’un Consul Honoraire du Burkina Faso au Tyrol en République Fédérale d’Autriche.
Le Conseil a marqué son accord pour la nomination de Monsieur Erich LACKNER au poste de Consul Honoraire du Burkina Faso au Tyrol en République Fédérale d’Autriche.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le Conseil a examiné un projet de loi et adopté cinq (05) rapports.
Le projet de loi porte autorisation de ratification de l’accord de prêt entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA), pour le financement du Projet paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel.
D’un montant d’environ 21,46 milliards de francs CFA, ce financement vise à augmenter l’accès et l’utilisation des services communautaires harmonisés pour la prévention et le traitement du paludisme et de certaines maladies tropicales négligées dans la zone transfrontalière du Burkina Faso, du Mali et du Niger.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi au Conseil national de la Transition.

Le premier rapport est relatif à un décret portant autorisation de perception de recettes au titre des prestations de la Semaine nationale de la culture (SNC).
L’adoption de ce décret permet au ministère de la Culture et du tourisme de contribuer à la mobilisation des ressources et d’accroître la part contributive de la SNC au budget de l’Etat.

Le deuxième rapport est relatif à la passation de marché par la procédure d’entente directe pour l’acquisition de neuf (09) véhicules au profit de l’Administration.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à CFAO MOTORS BURKINA pour l’acquisition de neuf (09) véhicules composés de quatre (04) véhicules station wagon et de cinq véhicules Pick Up Double cabine, d’un montant total de trois cent dix millions cinq cent mille (310 500 000) francs CFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2015.

Le troisième rapport est relatif à la passation de marchés par la procédure d’entente directe pour le suivi contrôle, les travaux de construction et d’équipements d’infrastructures éducatives et sanitaires et la réalisation de forages dans les treize (13) régions du Burkina Faso, dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme socioéconomique d’urgence de la Transition (PSUT).
Le Conseil a marqué son accord pour la passation des marchés aux entreprises suivantes :
Travaux de construction d’infrastructures scolaires et sanitaires, pour un délai d’exécution de trois (03) mois.
-  FUL BUILDER, pour l’exécution du lot 1 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements dans la Région de la Boucle du Mouhoun, d’un montant de quatre-vingt-douze millions vingt-cinq mille quatre cent dix (92 025 410) francs CFA TTC ;
-  BURKINA OUVRAGES SARL, pour l’exécution du lot 2 A, composé d’une maternité avec une latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie et incinérateur de type GWABA, dans la Région de la Boucle du Mouhoun, d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (81 999 999) francs CFA TTC ;
-  H2000 International Sarl, pour l’exécution du lot 3 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la Région du Centre-Nord, d’un montant de quatre-vingt-onze millions huit cent vingt-cinq mille quatre-vingt-deux (91 825 082) francs CFA TTC ;
-  Groupement Sanga International (GSI), pour l’exécution du lot 4 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie et incinérateur de type GWABA, dans la région du Centre-Nord, d’un montant de quatre-vingt-un millions huit cent trente et un mille sept cent quarante-trois (81 831 743) francs CFA TTC ;
-  EGCORE, pour l’exécution du lot 5 A composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la Région de l’Est, d’un montant de quatre-vingt-onze millions huit cent cinquante mille huit cent cinq (91 850 805) francs CFA TTC ;
-  Société de construction Entretien Bâtiment (SCEBA), pour l’exécution du lot 6 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région de l’Est, d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent quatre-vingt-dix mille huit cent huit (81 990 808) francs CFA TTC ;
-  CADIS-DITRIBUTION Sarl, pour l’exécution du lot 7 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région de l’Est, d’un montant de quatre-vingt-onze millions neuf cent trente-quatre mille neuf cent trente-quatre (91 934 934) francs CFA TTC ;
-  Société Wend Toé, pour l’exécution du lot 8 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région de l’Est, d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent cinquante-trois mille cent quatre-vingt-sept (81 953 187) francs CFA TTC ;
-  BUT Sarl, pour l’exécution du lot 9 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région de l’Est, d’un montant de quatre-vingt-onze millions huit cent vingt-cinq mille huit cent quatre-vingt-dix-sept (91 825 897) francs CFA TTC ;
-  Le Prestataire, pour l’exécution du lot 10 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région de l’Est, d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent quatre-vingt-dix-huit mille neuf cent quarante-deux (81 998 942) francs CFA TTC ;
-  SOGETI, pour l’exécution du lot 11 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Centre-Ouest, d’un montant de quatre-vingt-douze millions (92 000 000) de francs CFA TTC ;
-  Reborn International, pour l’exécution du lot 12 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Centre-Ouest d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent quatre-vingt-seize mille trois cent quatre-vingt-onze (81 996 391) francs CFA TTC ;
-  Entreprise Générale de Commerce Bâtiment et génie civil, pour l’exécution du lot 13 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Centre-Sud, d’un montant de quatre-vingt-douze millions (92 000 000) de francs CFA TTC ;
-  Rim-Bé C & T, pour l’exécution du lot 14 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Centre-Sud d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent soixante-neuf mille huit cent quatre (81 969 804) francs CFA TTC ;
-  SERVICE IMMOBILLIER, MOBILIER & EQUIPEMENT (SIME) Sarl, pour l’exécution du lot 15 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Nord, d’un montant de quatre-vingt-onze millions neuf cent soixante-quatorze mille trois cent vingt (91 974 320) francs CFA TTC ;
-  MS-BTP Sarl, pour l’exécution du lot 16 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Nord, d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent soixante-dix-neuf mille quatre cent soixante-quinze (81 979 475) francs CFA TTC ;
-  SAMAC/BTP, pour l’exécution du lot 17 A, constitué de la normalisation en centre médical, dans la région du Nord, d’un montant de trois cent trois millions cinq cent quarante-huit mille neuf cent trente-six (303 548 936) francs CFA TTC ;
-  E.G.ZI.F, pour l’exécution du lot 18 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Nord, d’un montant de quatre-vingt-onze millions neuf cent sept mille quatre cent cinquante-neuf (91 907 459) francs CFA TTC ;
-  Entreprise de construction Wend Barka, pour l’exécution du lot 19 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Nord d’un montant de quatre-vingt-un millions sept cent soixante et un mille cinq cent quarante et un (81 761 541) francs CFA TTC ;
-  Alliance & CO, pour l’exécution du lot 20 A, composé d’une clôture, d’une salle d’hospitalisation et d’une latrine, dans la région du Nord, d’un montant de cent soixante et un millions huit cent cinquante-six mille sept cent onze (161 856 711) francs CFA TTC ;
-  CCF, pour l’exécution du lot 21 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Plateau central, d’un montant de quatre-vingt-onze millions huit cent quatre-vingt-seize mille sept cent soixante-quatorze (91 896 774) francs CFA TTC ;
-  EBC BTP, pour l’exécution du lot 22 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Plateau-central, d’un montant de quatre-vingt-deux millions mille deux cent soixante-quatorze (82 001 274) francs CFA TTC ;
-  GANI CONSTRUCTION, pour l’exécution du lot 23 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Plateau-central, d’un montant de quatre-vingt-dix millions deux cent quatre-vingt-un mille quatre-vingt-trois (90 281 083) francs CFA TTC ;
-  BINGBA SARL, pour l’exécution du lot 24 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Plateau-central, d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent quatre-vingt-quinze mille quarante-neuf (81 995 049) francs CFA TTC ;
-  TRACO.PT, pour l’exécution du lot 25 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Sud-Ouest, d’un montant de quatre-vingt-onze millions sept cent trente et un mille deux cent quatre-vingt (91 731 280) francs CFA TTC ;
-  ECCKAF, pour l’exécution du lot 26 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Sud-Ouest, d’un montant de quatre-vingt-un millions neuf cent quatre-vingt-dix-huit mille quatre cent quarante (81 998 440) francs CFA TTC ;
-  CO.BO.PRA Sarl, pour l’exécution du lot 27 A, composé d’un dispensaire et de trois (03) logements, dans la région du Sud-Ouest, d’un montant de quatre-vingt-onze millions neuf cent sept mille sept cent soixante-quatre (91 907 764) francs CFA TTC ;
-  OGY Construction, pour l’exécution du lot 28 A, composé d’une maternité avec latrine douche, de services communs (dépôt MEG, caisse) avec latrine douche, hangars accompagnants, cuisine, buanderie, incinérateur de type GWABA, dans la région du Sud-Ouest, d’un montant de quatre-vingt-un millions huit cent quatre-vingt-douze mille vingt-six (81 892 026) francs CFA TTC ;
-  EEPC, pour l’exécution du lot 29 A, constitué de deux (02) complexes scolaires, dans la région du Centre-Sud, d’un montant de soixante-onze millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille huit cent soixante-deux (71 999 862) francs CFA TTC ;
-  EZSF, pour l’exécution du lot 30 A, constitué de l’infirmerie de garnison de Kaya, d’un montant de cinquante-huit millions neuf cent soixante-neuf mille neuf cent quatre-vingt-deux (58 969 982) francs CFA TTC ;
-  INTER REALISATIONS Sarl pour l’exécution du lot 31 A, constitué de l’infirmerie du Camp Lamizana, d’un montant de cinquante-huit millions neuf cent quatre-vingt-dix-huit mille huit (58 998 008) francs CFA TTC ;
-  EKI, pour l’exécution du lot 32 A, constitué du cabinet dentaire de Kaya, d’un montant de cinquante-un millions cent quatre-vingt-onze mille huit cent vingt-huit (51 191 828) francs CFA TTC ;
-  EKA, pour l’exécution du lot 33 A, constitué du réseau d’alimentation en eau potable de l’infirmerie et la mise en fonctionnement de l’incinérateur du Centre médical Camp général Aboubacar Sangoulé LAMIZANA (CMCGASL), d’un montant de trente-trois millions quatre cent quatorze mille trois cent cinquante-cinq (33 414 355) francs CFA TTC.
Suivi-contrôle des travaux de construction d’infrastructures scolaires et sanitaires, pour un délai d’exécution de trois mois et demi.
-  CADY, pour l’exécution du lot 1 C, constitué du suivi-contrôle des travaux de construction d’infrastructures sanitaires, dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest, d’un montant de quatorze millions cent soixante mille (14 160 000) francs CFA TTC ;
-  AGETIC-BTP, pour l’exécution du lot 2 C, constitué du suivi-contrôle des travaux de construction d’infrastructures sanitaires, dans la région de l’Est, d’un montant de vingt millions huit cent quatre-vingt-dix-sept mille huit cent (20 897 800) francs CFA TTC ;
-  GEPRES Sarl, pour l’exécution du lot 3 C, constitué du suivi-contrôle des travaux de construction d’infrastructures sanitaires, dans la région du Nord, d’un montant de vingt-sept millions huit cent onze mille huit cent quatre-vingt-douze (27 811 892) francs CFA TTC ;
-  INGE BARS SARL, pour l’exécution du lot 4 C, constitué du suivi-contrôle des travaux de construction d’infrastructures sanitaires, dans la région du Sud-Ouest, d’un montant de treize millions huit cent trente-cinq mille cinq cent (13 835 500) francs CFA TTC ;
-  BETHEL INGENIERIE, pour l’exécution du lot 5 C, constitué du suivi-contrôle des travaux de construction d’infrastructures sanitaires, dans les régions du Centre-Sud et du Plateau-central, d’un montant de vingt millions six cent cinquante mille (20 650 000) francs CFA TTC ;
-  AGHI, pour l’exécution du lot 6 C, composé du suivi-contrôle et de coordination des travaux de réalisations de quatorze (14) forages positifs équipés de pompes à motricité humaine dans les infrastructures scolaires et éducatives et deux complexes scolaires, d’un montant de huit millions trois cent neuf mille cinq cent soixante (8 309 560) francs CFA TTC ;
-  GENIE MILITAIRE, pour l’exécution du lot 7 C, constitué du suivi-contrôle des travaux de construction et d’équipement de structures sanitaires dans trois (03) régions militaires, d’un montant de onze millions trois cent soixante-sept mille cinq cent soixante-sept (11 367 567) francs CFA TTC ;
-  LNBTP, pour l’exécution du lot 8 C, constitué du contrôle des équipements techniques et le contrôle de la qualité (Université de Koudougou et de Bobo-Dioulasso), d’un montant de soixante-treize millions quatre cent quatre-vingt-sept mille deux cent soixante (73 487 260) francs CFA TTC.
Equipement des infrastructures sanitaires et des complexes scolaires, pour un délai d’exécution de trois (03) mois.
-  I-MEDIC, pour l’exécution du lot 1 D, composé de l’acquisition de matériel médical, mobilier, réfrigérateur, matériel connexes à gaz et plaque signalétique, d’un montant de deux cent vingt millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille (220 999 000) francs CFA TTC ;
-  SYSCOM, pour l’exécution du lot 2 D, constitué d’outils d’usage externe et équipements scolaires, d’un montant de soixante-onze millions quarante mille neuf cent cinquante-six (71 040 956) francs CFA TTC ;
-  CFAO MOTORS BURKINA, pour l’exécution du lot 3 D, constitué d’acquisition de motos, d’un montant de vingt-neuf millions deux cent cinq mille (29 205 000) francs CFA TTC ;
-  ROLTO PROMO, pour l’exécution du lot 4 D, constitué d’équipements du service de radiologie de Bobo-Dioulasso, d’un montant de cent quarante-sept millions cinq cent mille (147 500 000) francs CFA TTC.
Travaux de forages pour un délai d’exécution de trois (03) mois.
-  SGE, pour l’exécution du lot 1 E, constitué de travaux de réalisation de quatorze (14) forages positifs dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Nord, du Centre-Ouest, de l’Est, du Nord, du Centre-Sud, du Plateau-central et du Sud-Ouest, d’un montant de cent trente-deux millions sept cent trente-huit mille deux cents (132 738 200) francs CFA TTC.
Le montant total des attributions s’élève à trois milliards sept cent quatre-vingt-dix millions cinq cent onze mille neuf cent quatre (3 790 511 904) francs CFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat gestion 2015.

Le cinquième rapport est relatif à la passation de marché pour des travaux d’aménagement et de bitumage de cinq (05) Km de voiries urbaines dans la ville de Kaya composé des lots 1 et 2.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché pour les travaux d’aménagement et de bitumage de cinq (05) Km de voiries urbaines dans la ville de Kaya comme suit :
Lot 1 : EKS SA, pour un montant d’un milliard cinq cent un million cinq cent dix mille trois cent cinq (1 501 510 305) francs CFA TTC avec un délai d’exécution de six (06) mois.
Lot 2 : EKS SA, pour un montant de sept cent quatre-vingt-dix-sept millions trente-huit mille deux cent dix (797 038 210) francs CFA TTC, avec un délai d’exécution de six (06) mois.
Le montant total des attributions s’élève à deux milliards deux cent quatre-vingt-dix-huit millions cinq cent quarante-huit mille cinq cent quinze (2 298 548 515) francs CFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat gestion 2015.

Le sixième rapport est relatif à l’approbation des résultats de l’appel d’offres international pour les travaux d’aménagement de 5,16 kilomètres de voiries dans la ville de Tenkodogo, dans le cadre du projet de réhabilitation de routes et de facilitation du transport sur le corridor CU9 Lomé-Cinkansé-Ouagadougou, composé du lot 1, Rue du gouverneur, longue de 2,78 km et du lot 2, Rue du centre commercial, longue de 2,38 km.
Le Conseil a marqué son accord pour la passation du marché à l’entreprise YEELHY TECHNOLOGY AFRICA SA pour la réalisation des lots 1 et 2, d’un montant cumulé de quatre milliards quatre millions quarante-huit mille cent soixante-seize (4 004 048 176) francs CFA TTC. Le délai d’exécution est de 16 mois pour chaque lot.
Le financement est assuré par le Don FAD N° 2100155023018 et l’Etat du Burkina Faso.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE

Le Conseil a adopté un décret portant institution de la journée de travail continu dans les administrations du secteur public pour compter du 15 septembre 2015.
Le décret fixe la durée hebdomadaire de travail à 40 heures maximum. La journée de travail va de 7 H 00 à 15 H 30 mn avec une pause de 30 minutes.
L’adoption de ce décret vise l’amélioration de l’organisation du travail et du rendement, la réduction de la facture énergétique et des dépenses courantes ainsi que la promotion de l’investissement et de l’emploi dans le secteur tertiaire.

I.6. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPERIEUR

Le Conseil a adopté un rapport relatif aux résultats des candidats du Burkina Faso à la 37ème session des Comités consultatifs interafricains (CCI) des Comités techniques spécialisés (CTS) du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), tenue du 10 au 22 juillet 2015 à Libreville au Gabon.
Sur 116 candidats, le Burkina Faso enregistre 108 inscrits sur l’ensemble des listes d’aptitude aux fonctions de Maître-assistant, Chargé de recherche, Maître de conférences, Maître de recherche, Professeur titulaire et Directeur de recherche, soit un taux général d’admission de 93,10%.
Le Conseil félicite l’ensemble des lauréats pour ces résultats qui honorent notre pays.

I.7. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

Le Conseil a adopté un rapport sur le contrôle des normes de qualité et de fonctionnement des Ecoles privées de formation des Enseignants du Primaire (EPFEP).
Ce contrôle a concerné les infrastructures éducatives, les dispositifs d’encadrement administratifs et pédagogiques, le respect des programmes et volumes horaires et la tenue des instances administratives et pédagogiques.
Il ressort des cas de non respect du cahier des charges, compromettant la qualité et la crédibilité de la formation du personnel enseignant, ainsi que le risque d’une augmentation démesurée des établissements de formation des enseignants du primaire pouvant provoquer l’effet contraire à l’objectif initial.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les dispositions idoines pour une bonne gestion de ces établissements.

I.8. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES

Le Conseil a adopté quatre (04) rapports.
Le premier rapport est relatif à trois (03) décrets portant respectivement, modalités de gestion des déchets radioactifs, conditions et modalités de délivrance, de renouvellement, de modification, de suspension ou de retrait des autorisations et agréments en matière de radioprotection, de sûreté et de sécurité nucléaires et modalités d’inspections en matière de radioprotection, de sûreté et de sécurité nucléaires.
L’adoption de ces décrets vise à renforcer le dispositif règlementaire et institutionnel de suivi et de contrôle des activités susceptibles de provoquer des rayonnements ionisants ou non ionisants ainsi qu’en matière de radioprotection et de sûreté nucléaire.

Le deuxième rapport est relatif à un décret portant approbation du Plan national d’adaptation aux changements climatiques (PNA) du Burkina Faso.
Le Plan national d’adaptation aux changements climatiques vise à réduire la vulnérabilité aux impacts des changements climatiques en développant des capacités d’adaptation et de résilience et à intégrer l’adaptation aux changements climatiques dans les processus de planification des politiques, programmes et projets de développement.
L’adoption de ce décret permet de donner suite à la décision de la Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNCC).

Le troisième rapport est relatif à un décret portant normes et conditions de déversement des eaux usées.
L’adoption de ce décret permet de remédier aux insuffisances du décret n°2001-185/PRES/PM/MEE du 7 mai 2001 portant fixation des normes de rejets de polluants dans l’air, l’eau et le sol, conformément aux dispositions de la loi n°002-2001/AN du 8 février 2001 portant loi d’orientation relative à la gestion de l’eau et de la loi n°006-2013/AN du 05 avril 2013 portant code de l’environnement au Burkina Faso.

Le quatrième rapport est relatif à trois (03) décrets portant respectivement, conditions et procédures de réalisation et de validation de l’évaluation environnementale stratégique de l’étude et la notice d’impact environnemental et social, modalités de réalisation de l’audit environnemental et attributions des inspecteurs de l’environnement et modalités de l’inspection environnementale.
L’adoption de ces décrets permet de renforcer le dispositif réglementaire et institutionnel de contrôle et de suivi des activités susceptibles d’avoir des incidences significatives sur l’environnement.

I.9. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ACTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE

Le Conseil a adopté trois (03) rapports.

Le premier rapport est relatif au Projet d’éducation sociale.
Ce projet vise à élaborer une stratégie de promotion de l’éducation à la vie familiale et à promouvoir les activités socio-éducatives.
L’adoption de ce rapport permet de contribuer à l’instauration et à la consolidation d’une culture de tolérance et de paix au sein des familles et de la communauté pour une paix durable au Burkina Faso.

Le deuxième rapport est relatif au Programme national de lutte contre le travail des enfants dans les sites d’orpaillage et carrières artisanales au Burkina Faso 2015-2019.
L’adoption de ce rapport vise à éliminer le travail des enfants dans et autour des sites d’orpaillage et carrières artisanales au Burkina Faso, à l’horizon 2025.
Le troisième rapport est relatif au Projet de prise en charge urgente des enfants et jeunes en situation de rue.
La prise en charge consiste en l’accompagnement psycho éducatif, le placement dans les Centres d’accueil d’urgence, dans les familles, en Internat éducatif, thérapeutique et/ou pédagogique, le renouement et le retour en famille et le renforcement des capacités des acteurs.
L’adoption de ce rapport vise la réduction du phénomène des enfants et jeunes en situation de rue dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

I.10. AU TITRE DU MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU GENRE

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.

Le premier rapport est relatif à la participation du Burkina Faso au forum sur " le Renforcement du rôle des femmes dans la mise en œuvre des stratégies et initiatives nationales et internationales pour le Sahel ", organisé par les Nations-Unies, les 22 et 23 juillet 2015, à N’Djamena, en République du Tchad.
Ce forum a regroupé les ministres en charge des questions féminines du G5 Sahel et des participants de ces différents pays pour échanger sur les problèmes communs qui minent la région et envisager des solutions à travers l’élaboration de plateformes en réponse à la vulnérabilité, aux menaces politiques, sécuritaires et humaines.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre des recommandations issues de ce forum.

Le second rapport est relatif au bilan de la commémoration de la 158ème Journée internationale de la femme, le 8 mars 2015, aux réformes envisagées pour l’organisation des éditions futures et aux propositions de thèmes pour la commémoration 2016.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier à prendre les dispositions nécessaires pour une meilleure organisation de l’édition 2016 et invite au port du Faso Dan Fani lors des festivités marquant la journée internationale de la femme au Burkina Faso.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre de l’Agriculture, des ressources Hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire a fait au Conseil, une communication relative à la situation de remplissage des retenues d’eau et barrages à la date du 27 août 2015.
La synthèse de la situation de remplissage des 21 retenues d’eau régulièrement suivies par le service hydrologique se présente comme suit :
-  Quinze (15) retenues d’eau ont un taux de remplissage supérieur à 100%. Il s’agit des barrages de : Bagré, Ziga, Loumbila, Ouaga II et III, Titao, Vy, Louda, Séguénéga, Dourou, Tapoa, Liptougou, Seytenga, Tougo, Goinré et le Lac Bam. Le barrage de Goinré est dans une situation de remplissage très excédentaire risquant de fragiliser la digue.
-  Deux (2) retenues d’eau ont un taux de remplissage moyen compris entre 50 et 75 %. Il s’agit des barrages de Ouahigouya et de Yaran.
-  Quatre (4) retenues d’eau ont un taux de remplissage compris entre 25 et 50%. Il s’agit des barrages de Moussodougou, Kompienga, de Lalobi ou Boudadiougou et de Toussiana.

II.2. Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat a fait au conseil une communication sur la participation du Burkina Faso au 14ème Forum international de la Loi américaine sur la croissance et les opportunités d’affaires en Afrique (AGOA), tenu du 24 au 27 août 2015, à Libreville, au Gabon, sous le thème « AGOA, 15 ans après : Pérennisation du partenariat durable entre les Etats-Unis et l’Afrique en matière de commerce et d’investissement ».
Aux côtés des délégations venues de 39 pays africains bénéficiaires de l’AGOA, la délégation du Burkina Faso a échangé sur les voies et moyens pour bénéficier pleinement des avantages fournis par la nouvelle loi AGOA et de renforcer le partenariat USA/Afrique.
Le conseil a salué la participation de notre pays à ce 14ème forum de l’AGOA et instruit le ministre concerné à prendre les dispositions pour la mise en œuvre des recommandations issues des travaux.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

-  Monsieur Amadou TRAORE Mle 19 268 C, Ministre plénipotentiaire, 3ème classe, 4ème échelon, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso en Inde.

B. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

-  Monsieur Mamadou COULIBALY, Mle 59 729 K, Conseiller des Affaires étrangères, 1er grade, 6ème échelon, est nommé Consul général à New York (Etats Unis) ;
-  Monsieur Dominique KABORE, Mle 97 446 B, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Washington ;
-  Madame Aoua TOURE/SAKO, Mle 25 585 W, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Ministre conseiller auprès de l’Ambassade du Burkina Faso à Rome ;
-  Madame Dieneba Yasmine TRAORE, Mle 24 147 T, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Ministre conseiller près l’Ambassade Mission permanente à Bruxelles ;
-  Monsieur Michel SAWADOGO, Mle 24 108 Y, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ministre Conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Ottawa ;
-  Monsieur Diataga OUOBA, Mle 19 950 S, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ministre conseiller auprès de l’Ambassade du Burkina Faso à Abuja/ Nigeria ;
-  Monsieur Mohamed ZIGANE, Mle 78 684 N, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ministre conseiller auprès de l’Ambassade du Burkina Faso au Caire ;
-  Monsieur Abdoulaye ZONGO, Mle 75 297 K, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ministre conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Pretoria ;
-  Monsieur Régis Kévin BAKYONO, Mle 104 418 Y, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade mission permanente du Burkina Faso à Vienne ;
-  Monsieur Sylvain Yamtiguimda YAMEOGO, Mle 104 400 P, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Brasilia, République Fédérative du Brésil ;
-  Madame Basnewende Martine Eliane OUEDRAOGO/GYENGUERE, Mle 104 414 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Premier Conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague ;
-  Madame Rose OUEDRAOGO/OUEDRAOGO, Mle 46 652 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Premier Conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Tunis ;
-  Monsieur Aimé Yves BADO, Mle 105 160 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller auprès de l’Ambassade du Burkina Faso à Accra au Ghana ;
-  Monsieur Ouinibani KONATE, Mle 105 159 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller à la mission permanente du Burkina Faso auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York ;
-  Madame Myriam Aman SOULAMA, Mle 105 148 D, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Premier Conseiller à la mission permanente du Burkina Faso auprès des Nations Unies à New York.
C. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE
-  Monsieur Roger OUEDRAOGO, Mle 57 709 R, Commissaire principal de Police, est nommé Directeur de cabinet ;
-  Monsieur Yemdaogo Thomas DAKOURE, Mle 11 116, Contrôleur général de Police, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Georges Marie COMPAORE, Officier, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Placide NIKIEMA, Mle 13 018 E, Magistrat de grade exceptionnel, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Jean-Baptiste LANSOMDE, Mle 23 762, Administrateur des services financiers, est nommé Conseiller technique ;
-  Madame Mariam DIALLO, Mle 57 724 E, Commissaire principal de Police, est nommée Conseiller technique ;
-  Monsieur Rasmané OUANGRAOUA, Mle 10 933, Commissaire divisionnaire de Police, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Yacouba Jean Yves MANLY, Mle 012 647, Commissaire divisionnaire de Police, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Rémy TAÏTA, Mle 12 636 A, Commissaire divisionnaire de Police, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Tama YARO, Mle 12 811 T, Commissaire principal de Police, est nommé Chargé de missions ;
-  Madame Wassa TRAORE/TRAORE, Mle 10 889 M, Commissaire principal de Police, est nommée Chargé de missions ;
-  Monsieur Omer BATIONO, Officier, est nommé Directeur général de la sécurité intérieure (DGSI) ;
-  Monsieur Adama Serges ILBOUDO, Mle 27 550 L, Commissaire de Police est nommé Directeur général des transmissions et de l’informatique (DGTI) ;
-  Monsieur Alain Joachim BONZI, Mle 30 507, Contrôleur général de Police, est nommé Directeur général des écoles de police ;
-  Monsieur Michel KI, Mle 16 263 K, Commissaire divisionnaire de Police, est nommé Directeur de la Coopération internationale (DCI) ;
-  Monsieur Sam Djiguiba OUEDRAOGO, Officier de gendarmerie, est nommé Directeur central de la sécurité routière ;
-  Monsieur Thomas KABORE, Mle 19 930, Contrôleur général de Police, est nommé Directeur central de la Police judiciaire ;
-  Monsieur Kalifa Karim SANON, Officier de gendarmerie, est nommé Directeur central de la lutte contre la cybercriminalité ;
-  Monsieur Zakaria COMPAORE, Officier, est nommé Directeur de l’Administration et des finances ;
-  Monsieur Daogo Félix BOUGMA, Mle 14 438 D, Administrateur des services financiers, est nommé Directeur des marchés publics ;
-  Madame Habi OUATTARA, Mle 109 373 D, Conseiller en sciences et techniques de la communication, est nommée Directrice de la communication et de la presse ministérielle (DCPM).

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

- Monsieur Halidou OUEDRAOGO, Mle 91 444 N, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Secrétaire permanent de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (SP-ITIE).

E. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE

-  Monsieur Lawapémélo Nestor PARE, Mle 118 987 N, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Chargé d’études ;
-  Monsieur Nahguimo SAWADOGO, Mle 111 305 Y, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chargé d’études ;
-  Monsieur Nabonsba SAWADOGO, Mle 237 982 P, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de la Fonction publique du Nord ;
-  Monsieur Nouhou NOMBRE, Mle 237 989 P, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1er grade, 1er échelon, est nommé Directeur régional de la Fonction publique du Sahel ;
-  Monsieur Yacouba BOLOGO, Mle 216 843 V, Inspecteur du travail, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional du travail et de la sécurité sociale du Centre-Nord.

F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET DE L’ARTISANAT

-  Monsieur Karamogo DOUMBIA, Mlle 39 695 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Directeur des affaires administratives et financières du Salon International de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) ;
-  Madame Bintou SARA/KASSA, Mle 105 232 T, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice de la règlementation et du contentieux ;
-  Monsieur Hamado BAMOGO, Mle 212 296 N, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la concurrence et de la répression des fraudes.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME

-  Monsieur Etienne LOMPO, Mle 36 683 V, Conseiller d’Administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur général de la Maison de la Culture de Bobo-Dioulasso.

H. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS

-  Monsieur N. Ernest KOLOGO, Mle 23 557, Administrateur civil, 1ère Classe, 9ème échelon, est nommé Inspecteur général des services.

I. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

-  Madame Patarbtallé Emma Clarisse KINDA/REMAIN, Mle 21 873 T, Inspecteur de l’Enseignement du premier degré, 1ère classe, 11ème échelon, est nommée Directrice de la recherche en éducation de base formelle ;
-  Monsieur Bakary OUATTARA, Mle 17 625 Y, Professeur certifié des Collèges d’enseignement général, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Directeur du développement de l’enseignement post-primaire général.

J. AU TITRE DU MINISTERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

-  Monsieur Georges YAMEOGO, Mle 18 531 F, Chargé de recherche, Grade intermédiaire, est nommé Conseiller technique en remplacement de Monsieur Jean-Baptiste TAONDA.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

A. MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le Conseil a adopté deux décrets.
Le premier décret nomme Monsieur Justin NIKIEMA, Mle 47 686 S, Administrateur des services financiers, Administrateur au titre du ministère de l’Economie et des finances au Conseil d’administration de la Banque de l’habitat du Burkina Faso (BHBF), pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le second décret nomme Monsieur Justin NIKIEMA, Mle 47 686 S, Administrateur des services financiers, Président du Conseil d’administration de la Banque de l’habitat du Burkina Faso (BHBF), pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication, Chargé des Relations avec le Conseil National de la Transition,Porte-parole du Gouvernement

T. Frédéric A.K. NIKIEMA

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 septembre 2015 à 06:50
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Sacré Transition ! Vraiment plus rien comme avant.
    pour être bref, car il y a beaucoup à dire, YEELHY TECHNOLOGY AFRICA SA a obtenu par ENTENTE DIRECTE, dans cette transition plus de dix (10) milliards fcfa dans 2 marchés PUBLICS. En plus des quatre (4) milliards de fcfa dans ce CM, le ministère des mines et énergie à travers le DG très affairiste (c’est peu dire) du FDE lui a octroyé un marché de poutrelles de plus de cinq (5) milliards fcfa en avril dernier... Monsieur le ministre BA , qu’est-ce que le FDE fera avec des poutrelles de 5milliards. Même la Sonabel n’a quoi faire avec. La sur facturation est estimée à près de 50%. Comme les règles de gestion ont changé ?
    MEF, ASCE, Commandes Publiques, vous êtes tous interpellés....
    VRAIMENT PLUS RIEN COM AVANT !

  • Le 3 septembre 2015 à 07:06
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Hé, sacré Zida !
    si tu n’es pas au courant, je te pardonne. Le Burkina est une savane au sens propre comme figuré. ASCE de Ibriga, on se fout de toi non ! Ce qui est sur des ministres de la transition devront rejoindre les 3 autres à la MACO en décembre prochain....

  • Le 3 septembre 2015 à 07:20, par Citoyen
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je tiens à féliciter le gouvernement de la transition pour l’adoption du décret portant l’institution de la journée continue dans les services publics.
    Cette décision met en réalité notre pays au diapason des nations soucieuses d’offrir plusieurs possibilités aux citoyens de diversifier leurs activités.
    Il faut également qu’une autre loi vienne réglementer absentéisme dans les services.
    Bonne journée !

  • Le 3 septembre 2015 à 07:24
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Journée continue à partir du 15 septembre de 7h à 15h 30mn avec une pause de 30 mn dans l’administration. Je pense que le Gouvernement communiquera assez rapidement sur les modalités de mise en œuvre de ce décret. En effet, en fonction de la spécificité de chaque administration, il devrait en principe avoir des aménagements. Déjà l’instrument juridique utilisé est bon. En effet avec le décret il est possible de faires des modifications plus facilement qu’une loi. Bravo à tous.

  • Le 3 septembre 2015 à 07:32, par vercingétorix
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Je me réjouis que ce soit à Fada que la décision d’appliquer la journée continu fut décrété. Je pense que c’est judicieux. Après les multiples tergiversations des gouvernements précédents, et bien c’est celui ci qui finalement fait preuve de courage ; félicitation et que les innovations continus. Penser aussi à relire les curricula de l’école primaire pour leur permettre de tenir la journée continue. Réduisez le nombre de leurs matières en gardant l’essentiel.

  • Le 3 septembre 2015 à 07:49, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    - Ils ont fini à 19H et donc ont prit la route pour revenir aux environs de 20H. Ce que je comprends pas du tout, c’est qu’aucun coupeur de route ne les a inquiété alors qu’on dit qu’il y a trop de coupeurs de route dans la zone de l’Est ! Est-ce que c’est vrai même ? Moi je ne crois pas trop finalement !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Le 3 septembre 2015 à 07:55, par lagitateur
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    En tout cas, la meilleure nouvelle est l’instauration de la journée continue. Presque tout le monde reste au service à midi. Les gens habitent de plus en plus loin et la facture de carburant monte. Même si la sieste est une bonne chose, on a à peine 30 minutes pour fermer l’œil. Conséquence, il est difficile de venir à l’heure l’après midi. Si c’est juste pour aller manger, cela ne vaut plus la peine, car on peut grignoter quelque chose le temps de rentrer à la maison.
    On peut bien sacrifier la sieste car les Blancs qui nous l’ont appris l’ont eux-mêmes oublié depuis belles lurettes. Toute l’Europe est à la journée continue ; alors, sachons copier ce qui est bon pour nous.

  • Le 3 septembre 2015 à 07:58, par Bodp
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Félicitations à ce gouvernent de la Transition.

    En fait, si les effets de la Transition étaient lents à se dessiner, c’est parce que cette Transition a décidé de travailler à renforcer les Institutions plutôt que les intérêts des gens.

    Je prends un exemple : au lieu de faire des dotations en carburant et en voiture de service (qui serviront à autre chose qu’au boulot), elle instaure la Journée continue, même si cela était en discussion depuis des années avec nos anciens fainéants...

    Travailler à rendre par exemple la Justice indépendante, à avoir une CENI plus libre et des organisations crédibles, voilà des choses biens, mais qui ne profitent à personne tout de suite, surtout pas en terme d’entrée d’argent.

    Le contrôle des écoles de formation d’enseignants entre aussi dans ce cadre. Il faut contrôler ces écoles (et d’autres encore : santé, instituts privés...), pour avoir des gens biens formés.

    Réduire le train de vie de l’Etat : pour que le dirigeant soit respecté pour son bilan, et non pour le nombre de motards qui l’escortent !

    Beaucoup de nos concitoyens, étant habitués au système Compaoré, s’attendaient à voire des actions matérielles et financières désordonnées : par exemple une grève de citoyens qui barrent une voie, et quelques jours après on décide d’emménager cette voie. Non. le plus important, ce sont les institutions fortes. Il faut ire que quand un dirigeant n’est pas bon, il ne parle pas d’institution : il parle de lui, il essaie aussi d’acheter les gens. Et quand il sent que c’est chaud (comme en 2011), il lance des actions de développement au hasard pour sauver sa peau (toutes ces actions que Blaise a lancé après les mutineries de 2011 et qu’il n’a pas lancé avant. Pourquoi ? Parce qu’il sentait la fin...).

    Nous aurons peut-être moins de riches comme OBOUF ou Alizet gando, moins de milliardaires dans les prochaines années, mais nous aurons l’avantage d’avoir des routes, des hôpitaux, des écoles...

    En 1 an, la Transition a un bilan conséquent. Peut-être même qu’elle a fait mieux que les 27 ans de Blaise, si on veut rapporter les choses à leur juste proportion.

    Dieu, Vous êtes le guide et le sauveur du Burkina. Vous nous avez libéré de la barbarie de ceux qui ôtaient la vie de Vos enfants. Libérés des puissances sataniques de l’ancien régime, qui brillait par des sacrifices mêmes humains... Votre nom soit loué !!

    Merci Michel KAFANDO, merci Zida !

  • Le 3 septembre 2015 à 08:08, par bokole
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    il faudra un controle des journnee continue dans les services car il ya des fonctionnaires qui vont se lever a 9 h et vouloir revenir a 13h ;mais et les cas des hommes de tenues si ya pas journnee continue il faudra les payer pour les heures supplementaires

  • Le 3 septembre 2015 à 08:17, par mpcw85@yahoo.fr
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Mais pourquoi le conseil des Ministre à circonscrit tout simplement le secteur public ??Je pense qu’il faut prendre en compte aussi les entreprise privées.

  • Le 3 septembre 2015 à 08:23, par pasiskolo
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    une seule décision retient mon attention, c’est l’institution de la journée continue dans les services publics. cela pourrait réduire la consommation des factures d’électricité et permettre aux agents de mieux s’organiser dans leur vie sociale.
    finit les siestes dans les bureaux climatisés pendant des heures, mais il faudra que les contrôles soient rigoureux.
    Merci au gouvernement.

  • Le 3 septembre 2015 à 08:31
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Bravo au gouvernement pour cette mesure courageuse.
    Une journée de travail en deux temps était un non sens pour ce pays pauvre.
    Sachant que les citoyens n’ont pas les moyens de rentrer chez eux à midi il y avait une journée continue de fait.
    Conséquences : La quantité de carburant importé pourra être réduite. La Sonabel pourra également car les bureaux seront fermés dès 16h. Les citoyens auront plus de temps pour étudier, avoir des activités sociales et sportives accrues. Que du bénéfice.

  • Le 3 septembre 2015 à 08:34, par Un agent du privé
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Quid du privé Monsieur le Ministre ????

  • Le 3 septembre 2015 à 08:40, par Pat le démocrate
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Toujours rien sur la relecture de la Loi 013.

  • Le 3 septembre 2015 à 08:45, par adakanla
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    pour une fois ,suis d’accord avec Loada pour cette histoire de journée continue.Cependant,il faut qil jette un coup d’oeil sur les avancements.Il ya des agents qi n’ont pas encore ressenti l’incidence financière de leur avancement de depuis 2013.Du moment ou on veut un meilleur rendement du personnel ;il faut qil rentrent dans leur droit elementaire.Le noeud gordien se trouve à qel niveau ?

  • Le 3 septembre 2015 à 08:53, par willi
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    De grace à un mois des élections tjrs des nominations vous continuez à augmenter les charges l’état puisque la majorité de ces gens pour ne pas dire tout le monde sera rénouvéllée avec le nouveau gouvernement qui sera mis en place. Donc faites pardon

  • Le 3 septembre 2015 à 08:54, par moussa zerbo
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    il faut qu’on enlève le colonel ouattara de la BNSP car il a couché une fille sapeur pompier dans son véhicule dans la caserne de Boulmiougou et il a été surpri par la garde. Beaucoup de pompiers sont au courant de cet grave evenement. je demande au CEMGA de prendre sa responsabilité face à ça . Meme au niveau du concour des sapeurs pompiers, il vent les places actuellement.

  • Le 3 septembre 2015 à 09:05, par Mme S
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Les mots me manquent pour exprimer ma joie pour la journée de travail continu, je loge 15km de mon service (économie de carburant d’énergie...). Han ! Merci Seigneur. ce qui me plait, l’information est venue à temps (au moment ou nous pensions à réinscrire nos enfants). si ça ne concerne pas les écoles, au lieu de réinscrire mes enfants à l’école proche de mon service, je les inscrit non loin de chez moi !!!!! Bon boulot et que le Seigneur vous assiste dans tout ce que vous entreprenez. Anitchié Anibaradji.

    Il faut vraiment mener des enquêtes sur les victimes de l’insurrection populaire car parmi eux y a des bandits, surtout ceux qui ont brulé cassé et pillé les institutions publiques ou privés. vous avez la bénédiction du Burkina pour ça.

  • Le 3 septembre 2015 à 09:29, par karatyele
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Dommage pour cette décision pour les journées continues. Déjà que les gens quittent le bureau à 10h pour manger le PF et ne revient qu’à 15h00 au bureau pour somnolé à cause de la grande quantité d’alcool bu, et des gens qui arrivent au bureau à 08h, on se demande si l’Etat ne va pas payer des travailleurs qui seront là à ne rien faire.
    J’espère que la durée de vie de ce décret finira avec la transition.

  • Le 3 septembre 2015 à 09:34, par MERCI
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    si la décision d’institution de la journée continue de travail est à saluer,on peut regretter les horaires retenues par le gouvernement.En effet,du fait de l’éloignement de la plus part des travailleurs de leurs lieux de travail,il est quasiment rare de que ceux-ci arrivent à 07h au bureau.Il est souhaitable que le gouvernement revoit les horaires pour les fixer à 07h30 et 16h.En tout merci pour l’initiative.

  • Le 3 septembre 2015 à 09:47, par Megd’
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Ce conseil des ministres est à l’image justement de ce gouvernement en fin de transition. on distribue rapidement les postes et on octroie à la va vite des marchés car on se rend compte qu’il y a toujours de l’argent non dépensé.

    Vous savez qu’un nouvel exécutif verra le jour dans au moins 3 mois. Pourquoi nommer des gens dans des ambassades ? Vous faites du tord aux personnes que vous nommez car elles seront vite remplacées par le nouveau pouvoir. Tout le monde sait qu’en Afrique les affectations dans les ambassades sont sujets à des cooptations.

    Il existe toujours une fracture entre le sud ouest du Burkina et le reste des régions du Burkina dans le cadre des aménagements des voies. Pourtant la zone du sud-ouest doit être considérée comme le grenier du Burkina.

  • Le 3 septembre 2015 à 09:49, par marcus
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Je veux comprendre, 9 vehicules a 310 millions, il faudra voir clair, monsieur les ministres, le pays est pauvre deh
    Chaque vehicule coute environ 31 millions, je trouve que c est trop ou de la corruption
    Monsieur, le contrôleur général , o boulot

  • Le 3 septembre 2015 à 09:49, par Pagomziri
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Votre affaire de journée continue là, je me demande si ça va aller loin. La plupart des fonctionnaires vont déserter les bureaux à 12h sous prétexte qu’ils vont chercher leurs enfants à l’école et ne reviendront que le lendemain, d’où 2h et demie de perdu. Je propose qu’on instaure des cahiers de présence mentionnant les heures d’arrivée et de départ de chacun. Vous me direz que c’est fastidieux mais c’est le seul moyen d’épingler les agents qui font pas correctement leur boulot.

  • Le 3 septembre 2015 à 09:50, par marcus
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Je veux comprendre, 9 vehicules a 310 millions, il faudra voir clair, monsieur les ministres, le pays est pauvre deh
    Chaque vehicule coute environ 31 millions, je trouve que c est trop ou de la corruption
    Monsieur, le contrôleur général , o boulot

  • Le 3 septembre 2015 à 09:53, par marcus
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Ia journee continue va t elle appliquée a l enseignement et a la santé , ? Ce qui est dit est dit

  • Le 3 septembre 2015 à 10:14, par ABASS
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Au lieu de limiter le port du Dan Fani seulement au 8 Mars on pourrait l’étendre aux tenues scolaires des élèves et aux uniformes militaires qui représentent un marché plus important que celui du 8 mars.

  • Le 3 septembre 2015 à 10:14, par Fils du Faso
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    La chine qui donne 21 véhicules YOYOTA PICK UP et 8 motos d’une valeur de 500 millions de F CFA et l’Etat qui achète 9 véhicules de même catégorie (modèles PICK UP) à 300 millions de F CFA. Faisons la règle de troie. Si 9 véhicules valent 300 000 000, les 21 véhicules coûteront :21 x 300 000 000/9, soit 700 000 000 avec 40% plus cher
    A cela s’ajoute naturellement le coût des motos non inclus dans les 700 000 000. Ce qui voudrait dire que le coût unitaire est plus cher de plus de 50% en réalité.
    Vraiment le slogan plus rien ne sera comme avant là n’a pas sa place dans les questions de deal de marché. Si on avait fait un appel d’offre ouvert certainement que le coût reviendrait nettement moins cher.
    Allons seulement............

  • Le 3 septembre 2015 à 10:24, par yako
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Une fois encore on ne comprend pas tjrs cette histoire de nomination collettive en fin de transition.Comme on dit chez moi"Ni FANGA BENNA,CA PROFITE AUX PLUS MALINS"

  • Le 3 septembre 2015 à 10:25, par yobi
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    C’est bien, mais vous avez grand interet a examiner avec beaucoup de serieux la plate forme des travailleurs de la fonction publique et de l’informel.

  • Le 3 septembre 2015 à 10:47, par wibdos
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Ah.
    Merci au gouvernement pour les victimes des 30 et 31 octobre 2014.
    Le grand père de JUNIOR doit être satisfait de la réaction du gouvernement.

  • Le 3 septembre 2015 à 11:00, par kouadio
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Des nominations, des marches par dizaines, c’est ca la transition. C’est pire qu’avant surtout que vous etes incompetents et mediocres

  • Le 3 septembre 2015 à 11:01, par Megd’
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Instaurer une journée continue avec 30 mn de pause, je trouve cela aberrant. Il faut au moins 1h de repos. Comment le gouvernement fera-t-il pour contrôler la régularité de ses collaborateurs ? Il faut mettre en place des systèmes de pointage électronique avec badges.

    Si nous voulons lutter contre le gaspillage d’électricité, il existe des systèmes d’allumage des ampoules qui ne fonctionnent qu’en présence d’un occupant et s’éteignent toutes seules au bout d’un moment s’il n’y a personne. Ce n’est pas coûteux et au lieu de demander tout le temps de l’argent à nos partenaires, ils pourront mieux vous installer ces systèmes gratuitement. Cela fera des vacances en Afrique pour leurs techniciens.

    Comment les établissements scolaires fonctionneront-ils ?

  • Le 3 septembre 2015 à 11:06, par BA bemba
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    à vrai dire on ne comprend pas ce type de journée continue : de 7H à 15H30. dans quel pays pareille se trouve ? au niveau de l’enseignement comment cela va se passer concrètement. il faut que le gouvernement soit plus explicite. sinon je dirai que c’est impossible au faso.

  • Le 3 septembre 2015 à 11:36, par Hera
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Chapeau au gouvernement de transition pour l’institution de la a journée continue ! Vraiment chapeau ! Son opérationnalisation nécessitera un bon suivi de votre part !
    Félicitations également pour le contrôle des normes de qualité et de fonctionnement des Ecoles privées de formation des Enseignants du Primaire (EPFEP) !
    Jetez un regard également sur les autres établissements scolaires privés ! Les écoles privées pilulent mais la plupart ne respecte pas les normes en la matière .

  • Le 3 septembre 2015 à 11:38, par Eliane
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Les marchés publics octroyés par la méthode de l’entente directe constituent une source de fraude,de corruption et de surfacturation ;les études ont prouvé par ailleurs que ce type de marchés ne respectent pas les délais d’exécution et connait généralement des souffrances due généralement a la non qualification des entreprises adjudicatrices objet de l’entente directe ;80% des contrats y relatifs seront résiliés par les autorités qui s’installeront après le 11 octobre ; Ces marchés ont été attribués dans la célérité afin de bénéficier des avances de démarrage pour gérer les transitionnaires : ah les hommes ça ne sortira pas de ma bouche ?
    Pour la journée continue c’est bon mais le 15 sept c’est tres précoce il aurait fallu repousser la mise en route au 1er janvier 2016 ;

  • Le 3 septembre 2015 à 11:42, par Une heure de pause
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    7h00 à 12h00 Pause d’une heure et 13h00 à 16h00.
    Beaucoup de pays l’appliquent et même des Organisations Internationales comme les ambassades. Pour le travail, c’est mieux de faire un aller et un retour. Au lieu de deux allers et deux retours ; gaspillage de carburant, exposition aux accidents routiers, etc. Au début, ils vont le trouver contraignant mais avec le temps ils verront qu’il le fallait. Ceux qui vont en souffrir, ce sont ces "Faux Parisiens" qui se douchent 3 à 4 fois par jour comme s’ils veulent devenir blancs teint clair et qui adorent la sièste aussi. Par contre les "Vrais Américains, Canadiens, Anglais ou Australiens" qui se contentent d’une douche le matin et d’une autre le soir ou même une douche par jour seront à l’aise car c’est le job à outrance car no time to loose avec des douches inutiles et la sièste. Bienvenue à la Journée Continue ! Signé : L’Etalon Enragé

  • Le 3 septembre 2015 à 11:44, par Salif
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Bonne décision pour la journée continue. Mais je me demande comment s’appliquera -t-elle dans les écoles et lycées ; les enfants peuvent ils suivre les cours entre 13 et 15h avec cette chaleur ? Y aura -t-il des cantines dans toutes les écoles et lycées ? si oui elles seront -elles gratuites ?Si dans certaines écoles primaires publiques les cantines gratuites existent ; ce n’est pas le cas bcp d’écoles primaires privées ,dans le post primaire et au lycée.

  • Le 3 septembre 2015 à 11:53, par Le Bon citoyen
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    C’est bien et même très bien pourvu que les mesures d’accompagnement suivent afin que les résultats escomptés soient atteints.
    Par exemple, il y a lieu de voir les institutions financières (banques surtout) de baisser les taux d’intérêt sur les crédits pour encourager l’investissement. Sinon, malgré la journée continue, les agents qui n’arrivent pas entreprendre (majoritaires) resteront dans les bureaux jusqu’à au moins 17h et dans ce cas, pas d’économie énergétique, ni d’investissement dans le secteur tertiaire.
    Il y a également la question des logements sociaux. Il faut travailler à ce que le logement soit très accessible aux fonctionnaires (encadrement des prix des loyers, promotion réelle de logements sociaux). Les logements sociaux tels que faits actuellement sont plus que des logements économiques et inaccessibles. Sans un logement décent, le fonctionnaire ne se sent pas bien chez lui et se sent mieux au bureau d’où il préfère y rester (sa maison devient simple dortoir) sans oublier d’autres qui fuient leurs bailleurs (à cause des arriérés de loyers).
    Ainsi de suite.....

  • Le 3 septembre 2015 à 12:02, par conbdo
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    30 mn pour la bière et les brochettes : la transition est vache !!

  • Le 3 septembre 2015 à 12:31, par piz
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Bjr son excellence même en agonie vous continuez de nommer. Si vous pouvezs pas
    traiter de la question salariale des travailleurs quelles idées saugrenue de faire des journées continues . toute façon le MPP fera mieux que vous. Allons y seulement

  • Le 3 septembre 2015 à 12:38, par gnaman
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Pourquoi des nominations a 2 mois de votre mandat ?
    On a pas besoin de se deplacer pour prendre des decisions. Cest plus de depenses.

  • Le 3 septembre 2015 à 12:54, par Halgan
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Félicitations au gouvernement de transition pour avoir osé ! Car cette question de journée continue a toujours alimenté les débats depuis plusieurs années et a été souhaité par les travailleurs surtout du secteur public. Je pense simplement qu’il ne faudra pas exclure la nécessité de réaménager les horaires. Par exemple de 7H30 à 16 H avec une pause de 1H.
    Il faudra également songer à mettre en place un système de contrôle pour s’assurer que les gens ne vont pas tricher. Encore félicitations au gouvernement.
    Par rapport aux nominations récemment faites, j’ose croire que par stricte nécessité , sinon je n’en vois pas l’opportunité.

  • Le 3 septembre 2015 à 12:57, par kenfo
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Eh !!
    Et comment la journée continue va s’appliquer au niveau des enseignements, primaire, secondaire et supérieur ?. Il faut clarifier tout ça.

    Kenfo

  • Le 3 septembre 2015 à 12:59, par OSC
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Décision courageuse du gouvernement de transition. J’espère que vous allez avoir assez de courage pour réajuster les tarifs de l’électricité comme l’a fait Alassane Ouattara en RCI.
    seule alternative pour redresser les comptes de la SONABEL.

  • Le 3 septembre 2015 à 13:05, par Miss
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Félicitations au gouvernement pour l instauration de la journée continue. Cela permettra aux Burkinabé d entreprendre, de mener d autres activités génératrices de revenus. Et tout cela développe l économie du pays. Cette décision devrait aussi s appliquer au secteur privé pour une harmonisation. Finit donc l angoisse du carburant pour le fonctionnaire Burkinabé. Toutefois,le gouvernement devra prendre des dispositions pour que les fonctionnaires ne désertent pas les bureaux a 12h30 comme certains savent bien le faire ou demandent a ce qu’ on les rejoignent dans des maquis ou autres endroits pour traiter leurs dossiers.
    Que Dieu bénisse notre chère patrie.

  • Le 3 septembre 2015 à 13:20, par Pontrir bé kûlafûô in bé wûôfûô
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Il est bien de réaliser des infrastructures dans nos régions. Cependant, on a vu dans le passé des sois disant ’’gourou’’ de tel ou tel village, détourner des projets de construction destinés à d’autres villages pour les réaliser dans leurs propres villages. C’est pourquoi, pour éviter cela, je suggère qu’on précise la localité où doit être construit l’infrastructure en question au lieu de dire que tel lot est attribué à tel entreprise pour la construction de telle infrastructure dans la région du Sud-ouest. Qu’est ce qui empêche d’écrire ’’lot n°x est attribué à l’entreprise Y pour la construction d’un dispensaire dans le village de Holly de la province du Poni au Sud-ouest ? Il faut éviter le flou !!! Beaucoup de non développeurs profitent très souvent de ce flou !!!!

  • Le 3 septembre 2015 à 13:48, par kouadio
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    quelle est la difference entre entente directe et gre a gre ? Pour mieux tromper le peuple, on trouve un nouveau vocabulaire mais vous allez faire des tonnaux pour aller a la MACO. Vous croyez qu’en aidant le MPP a venir au pouvoir vous serez sauve mais c’est faux, vous vous trompez !

  • Le 3 septembre 2015 à 14:35, par Fils du Centre-Ouest
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Bien vu, internaute 40. Il faut donner avec précision le lieu (le village ou le secteur) où l’infrastructure doit être construite. Cela nous évitera les détournements pour d’autres sites. Quand on dit Centre-Ouest, celui-là qui évoquait le problème de CSPS de son village au Sanguié la dernière fois, va croire que son cri de coeur a été entendu par le gouvernement de Transition.

  • Le 3 septembre 2015 à 15:59, par KANTRO Aminata
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Franchement, merci au gouvernement pour cette institution de journées continues. A cause de la distance on est obligé de rester au service entre 12H 30 et 15H sans travailler pour ne rentrer chez nous que vers 18H30 voire même 19H. avec la journée continue on pourra rentrer chez nous a 16H. même sans la journée continue des écoles ont instaurer des cantines scolaires parce qu’ils savent que beaucoup de parents ne descendent pas à midi. Les autres établissements n’ont qu’à emboîter leurs pas. De toute façon maintenant c’est devenu une nécessité.

  • Le 3 septembre 2015 à 16:11, par L’Afro-optimiste
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Je tiens à féliciter le gouvernement de la transition pour l’adoption du décret portant l’institution de la journée continue dans les services publics
    .
    Mais j’ai une suggestion si possible ;
    Cette loi est la bienvenue ;mais je pense que 15h30 c’est trop,ça revenait à la même chose.je m’explique,si certains agents restent pour manger ils dépenseront la même somme comme auparavant.donc rien à changer.Par contre si on réduit l’heure à 7h de nombre de travail ;soit 7hà14h30mn en raison de 30mn de pause,je pense que beaucoup d’agent préfèreraient aller à la maison manger le plat de leur femme qui sera propre d’ailleurs et moins de dépense.Et en plus l’argent que ces agents allaient utiliser pour payer de la nourriture dehors,cet argent sera utiliser pour le carburant.En plus l’Etat gagne comme il a si bien dit quant à la réduction de la facture énergétique.IN MY OPINION !

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Le 3 septembre 2015 à 16:19, par L’Afro-optimiste
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Je tiens à féliciter le gouvernement de la transition pour l’adoption du décret portant l’institution de la journée continue dans les services publics
    .
    Mais j’ai une suggestion si possible ;
    Cette loi est la bienvenue ;mais je pense que 15h30 c’est trop,ça revenait à la même chose.je m’explique,si certains agents restent pour manger ils dépenseront la même somme comme auparavant.donc rien à changer.Par contre si on réduit l’heure à 7h de nombre de travail ;soit 7hà14h30mn en raison de 30mn de pause,je pense que beaucoup d’agent préfèreraient aller à la maison manger le plat de leur femme qui sera propre d’ailleurs et moins de dépense.Et en plus l’argent que ces agents allaient utiliser pour payer de la nourriture dehors,cet argent sera utiliser pour le carburant.En plus l’Etat gagne comme il a si bien dit quant à la réduction de la facture énergétique.Je pense que ça sera gagnant gagnant EMPLOYÉ-EMPLOYEUR.
    IN MY OPINION !

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Le 3 septembre 2015 à 16:20, par bob le renard
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    donc vous vous êtes déplacés jusqu’à Fada pour interrompre le réseau téléphonique dans la région du centre est et région voisine rien que pour un travail de dix heures alors que nous on voulaient le reseau pour pour toute la journée .

  • Le 3 septembre 2015 à 16:35, par bob le renard
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    kôrô yam yélé j’ai vu une patrouille de la police armée jusqu’aux dents à Tenkodogo avant hier donc vous comprenez pour quoi aucun braceur n’a oser s’approché

  • Le 3 septembre 2015 à 16:45, par sounfara
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Merci au gouvernement de la transition pour l’instauration de la journée de travail continu et pour le choix du Faso dan fani comme tenue officielle du 8 mars. J’aurais par contre voulu que cette seconde mesure commence par la fête du 11 décembre au regard de son caractère purement national contrairement au 8 mars qui reste tout de même une festivité internationale.

  • Le 3 septembre 2015 à 16:50, par deby
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Félicitation au gouvernement travailler sans regarder derrière ceux qui parle mâle sont des fans de l’ancien régime nous le peuple intègre du Faso vous soutienne ’zida PM je te tire mon chapeau vieux sage kafando par dieu te le rendra au centuples vous étés des sages.

  • Le 3 septembre 2015 à 17:22, par fidèle
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    << entente directe>> au lieu de<< gré à gré >>.comme le 2e terme pose problène,on emploie le 1er car ils ne sauront pas ce que ça veut dire.on distribue l’argent alors que les corrections d’indemnités sont bloquées.

  • Le 3 septembre 2015 à 17:58, par lobseurvateur
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Les marchés de gré à gré se multiplient. Il faut se remplir les poches très rapidement car il reste deux mois...vraiment plus rien ne sera comme avant

  • Le 3 septembre 2015 à 18:14
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Journée continue c’est bien mais là il faut apporté des réaménagements le vendredi pour que les fidèles musulmans puissent célébrer leur prière hebdomadaire avec sérénité ! c’est quand même leur droit absolue. Sinon ça sera un manque de considération et même de l’injustice. que le gouvernement en prennent compte.

  • Le 3 septembre 2015 à 18:19, par loupe
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Le regime democratique issue des elections du 11 octobre 2015 heritera d’enormes problemes financiers. Tous les fonds sont en train d’etre dilapides sans aucun respect des regles d’attribution des marches publics. Tres grave ! Ca sent la corruption a grande echelle. Pire qu’avant.
    Marches publics ! Marches publics ! Marches publics ! Le Faso se meurt de jour en jour et de facon officielle. Les lendemains de la transition seront douloureux.

  • Le 3 septembre 2015 à 18:25, par baobabcity
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    felicitation au gouvernement et surtt au ministre de la santé ;le weeken du 22 aout il etait à koudougou et il a fait une visite inoppinée au csps du secteur 10 ar au CHR. bien fait car cela lui permet de toucher à la realité du terrain ; voila un ministre à reconduire apres la teansition ; mais mr le ministre ca na va pas en pediatrie au chr de koudougou, des bebes meurent par manque d’oxygene et la mauvaise gestion de cette chaine de service. La population vous interpelle faite tt pr faire aussi une visite inoppinée en pediatrie et vous comprendrez la douleur de la population. Faite une enquete ecoutez les meres accompagnantes c estpas facile. le DG se debat comme il peut mais son entourage..... la fourniture et la gestion de l ’oxygene pose probleme, la population .

  • Le 3 septembre 2015 à 20:13
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Mr le Ministre des sports et loisirs, on avait fait un écrit concernant le DIRECTEUR REGIONAL DE SPORTS DES CASCADES KADIOGO JEROME QU’IL N’AVAIT AUCUNE INITIATIVE POUR LA PROMOTION DU SPORT DANS NOTRE REGION, VOILA NOUS EN PLEINE COMPETITION EN FOOT BALL COUPE DE MME LE GOUVERNEUR, le PREMIER RESPONSABLE DES SPORTS S’HABILLE EN TENUE DE SOIREE POUR VENIR, MEME LES SUPPORTEURS SONT HABILLER EN TENUE DE SPORT. LE MONSIEUR EST VENU ICI A BANFORA POUR CHERCHER L’ARGENT ET NON POUR LA PROMOTION DU SPORT, MR LE MINISTRE TROUVER NOUS QUELQUE QUI L’AMOUR DU SPORT POUR DIRIGER NOTRE DIRECTION

  • Le 3 septembre 2015 à 21:42, par le fadalais
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Je voudrais repondre a l’internaute 6"Koro Yamyele" : Quand on connais pas une region,on se renseingne,on ironise pas,quand on frolle pas la mort du fait du braquage,on doit avoir des mots tendre aux population et aux forces de l’ordre qui pr certain peuvent faire un mois sans voir leur famille du fait de l’insecurite permanente. C’est ds la region de l’Est ou on peut faire 60km sans croiser quelqu’un.En l’occurence Matiacoali. C’est ds la region de l’Est ou les commercant sont obliges de dormir en brousse pour eviter d’etre depouiller a la maison. Il y’a braquage presque chaque jrs sur l’axe fada-gayeri. Les braqueur ne sont pas de djihadiste pour attaquer le cortese presidentiel. Svp du du respect pour nous qui servons l’Etat ds cette zone au peril de nos vies. Merci.

  • Le 3 septembre 2015 à 22:59, par Le vigilent
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Félicitation au gouvernement de la transition qui en moins d’un an réalise des prouesses en matière de réalisations d’infrastructures communautaires pour le compte de la population.
    De plus, l’institution de la journée continue est une bonne chose et traduit un acte fort qui marquera de façon indélébile le passage de la transition.
    Cependant point de décisions fortes au niveau du Ministère de l’Eau des Aménagements hydraulique et de l’assainissement (MEAHA).
    Du reste, le dit ministre doit ouvrir l’œil et surtout le bon pour éviter que des fonctionnaires partis à la retraite seulement en sept dernier ne veuille revenir en activité dans leur entreprise ( la Nationale de l’Eau notamment) sous la forme contractuelle (subtilité oblige) en compromettant ainsi l’offre d’emploi des jeunes diplômés, comme si certains sont indispensables dans leur environnementCela pourrait saper les efforts du gouvernement de la transition dans sa politique de résorbption du chômage de plus en plus grandissant au Burkina Faso

  • Le 4 septembre 2015 à 01:02, par Gabegie au Faso
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Ces gens de la Transition ont oublie que des Burkinabe sont morts dans la lutte contre la gabegie sous la 4e Republique,
    Ils ont oublie que ces comptes rendus de conseil de ministres avec autant de gaspillage officiel resteront dans les archives et serviront pour des audits et des inculpations futures, La MACO est lla. Bientot de nouveaux pensionaires.

  • Le 4 septembre 2015 à 08:21, par ttp
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Franchement ce gouvernement de transitions pourraitêtre pire q celui de Blaise si il devraitresté encoreune journée de plus,comment avec une telle dette intérieure il se permet des passationde marchés sans aucun respect des procédures de passation, ce que les acteurs de l’insurrectionont tant dénoncé, ça fait pitié, et j’ai

    honte

  • Le 4 septembre 2015 à 08:49, par atiga
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Tout d’abord merci aux acteurs de l’insurrection qui a permis la mise en place du Gouvernement de la transition. A mon avis cette transition fait des efforts pour résoudre les problèmes du people mais, ce n’est pas simple. Courage.
    Je félicite le Gouverment de la transition pour le retour de l’Ambassade des Pays-Bas au Burkina même, si c’est avec résidence à Bamako. Certains se rappellent encore la contribution des Pays-Bas dans les années 1990 à travers ces grands projets de développement intégrés dans les provinces du Zounwéogo, du Boulkimdé, de l’Oudalan, du Sanmatenga et du Centre. Ce retour de l’Ambassade des Pays-Bas contribuera à accompagner les efforts du Burkina dans le cadre de la lute contre la pauvreté et à renforcer le rayonnement de la diplomatie Burkinabe.
    Bravo au gouvermement et au président de la transition.

  • Le 4 septembre 2015 à 10:59
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Bonjour, RAS à la santé, ou bien
    Je vous rappelle que des enfants sont en train de mourir de pal et d’autres pathologies et des médecins qui ont été intégrés depuis 2014 (2 cohortes), 2013 ; 2015 avec deux cohortes de nouveaux médecins, et je vous assure que la majeure partie de ceux-là qui ont prêté le serment d’Hippocrate n’ont jamais rejoint leur poste d’affectation ; je ne comprends pas. Les DRS et les DRH sont au courant mais aucune action. Comment quelqu’un peut etre intégré à la fonction publique depuis 2 ans , 1 an, 1 an et demi, il perçoit son salaire sans fournir le moindre effort. Nous demandons à ce que la DRH prennent ses responsabilités.

  • Le 4 septembre 2015 à 12:33, par Très préocupé
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    L’instauration de la journée continue est une bonne chose. Cependant je crains pour ma prière de vendredi. Dans les modalités d’application, est ce qu’on ne peut pas arrêter la journée de vendredi à midi pour permettre aux musulmans d’accomplir leur culte ? Les protestants ont toute la journée du samedi et les catholiques, toute la journée du dimanche pour leur culte. Accordez juste la demie journée aux musulmans pour leur culte pour éviter plus de frustration. Sachons prévenir les conflits.
    Merci de tenir compte de cette profonde préoccupation.

  • Le 4 septembre 2015 à 12:52, par Candide de SOALA
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015/sanction des fraudes aux concours

    Bravo au gouvernement pour cette marque de rigueur et de fermeté et surtout au ministre de la fonction publique qui démontre encore une fois les hautes valeurs dont il est crédité. le souhait est cependant que les investigations puissent creuser davantage en s’intéressant aux diplômes délivrés hors du Burkina Faso, ce en raison de l’existence de réseaux de falsification des diplômes. j’ai envie de dire pour certains cas qu’à beau mentir qui vient... d’à côté.

  • Le 4 septembre 2015 à 13:54, par Paix
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Internaute 68, ton raisonnement ne tient pas.

  • Le 4 septembre 2015 à 19:27, par BURKINCRATIE
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Monsieur internaute I.Ce que vous dites est important. Nous vous encourageons à faire connaitre les fraudeurs qui pensent que la transition est un moyen sur pour s’enrichir. Vous avez le Ren LAC et la presse. Nous vous recommandons de réunir des preuves suffisantes et vérifiables. L’histoire rattrapent toujours ses acteurs.
    TOUS POUR UN BURKINA POSITIF

  • Le 4 septembre 2015 à 20:50, par Jeunedame seret
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Pourquoi les musulmans pensent déjà aux conflits si leurs heures de prière sont dérangées par une journée continue ? Si vous croyez en ALLAH ; pourquoi ne pas penser lui demander pardon et soutien pour ce manquement indépendant de vous ? ALLAH ne pardonne-t-il pas ? Est-ce que la guerre vous est innée ? EHÉÉ....BOKO HARAM EN PERSPECTIVE..! Seriez-vous prêts à revenir travailler un samedi ou un dimanche pour compléter ? Où allez-vous prier ? Dans les services ? Allez-vous réclamer des mosquées à côté de vos services ? Pourquoi ne pas bouger vos heures de prière après 16h ? Je regrette ces menaces. Encore faut-il que ceux qui défendent ces heures de prière dites musulmanes, aient vraiment la foi. Une religion sans esprit de pardon ? Est-ce la foi cette exhibition de prières ? Une prière manquée est-elle une fatalité devant ALLAH ? Je crois que même nos sourires du jour sont des prières à ALLAH. Qu’en pensez-vous ?

  • Le 5 septembre 2015 à 23:51, par ouedraogo
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Bravo au gouvernement pour les de 5km de route en plus dans la commune de kaya.encore bravo.seulement la jonction des deux grandes parties de la ville par la construction de la route qui quitte l’hôtel kaziendé en passant par le pafon pour joindre l’hôtel pacifique serait de rendre viritablement fluide la circulation de la ville.augmenter aussi quelques km de route dans les cités des forces vives serait encore très bien car elles restent très insuffisantes.
    Tout de mêmes nous remercions le gouverment d’être teméraire.
    Bravo !

  • Le 6 septembre 2015 à 10:04, par moussa
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    hey arrêter vos chantages envers le Lcol OUATTARA Jean Celestin de la BNSP.la transition a reconnu la médiocrité du col COMPAORE Ibrahim ,raison pour laquelle il a été dégagé de ses fonctions à la tête de Brigade.Cet homme qui se croyait grand,a fini par se voir jeter à la poubelle.Et bien,si LCL OUATTARA est une pourriture,la gouvernement de transition en fera de même.il n’appartient à quiconque de demander au CEMGA de prendre ses responsabilités : bandes d’idiots

  • Le 10 septembre 2015 à 10:31
    En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du 02 septembre 2015

    Internaute 70, dis moi en quoi mon raisonnement ne tient pas. N’ai-je pas le droit de solliciter qu’on tienne compte de ma prière de vendredi ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés