Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

vendredi 7 août 2015 à 00h08min

L’Unité d’action syndicale (UAS) du Burkina veut que le gouvernement de transition se préoccupe plus de sa plateforme revendicative transmise le 1er mai 2015. Elle a organisé une conférence de presse pour dénoncer cette lenteur dans le traitement de ses préoccupations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

Le gouvernement de la transition n’a pas répondu aux préoccupations des syndicats. C’est l’avis de l’Unité d’action syndicale (UAS) du Burkina Faso. Pour le président du mois, Yamba Georges Koanda, « à part les deux faibles baisses des prix des hydrocarbures (50 F CFA au total), toutes les autres préoccupations relatives n’ont pas connu de traitement ». Ces préoccupations concernent la relecture de la loi 013 portant régime juridique applicable aux emplois et aux agents de la fonction publique, la loi 028 portant code du travail, les atteintes à la liberté syndicale, etc.

Pour l’Unité d’action syndicale du Burkina Faso, la mission du gouvernement de transition ne se limite pas seulement à organiser des élections. Il a également le devoir de traiter les préoccupations des populations en général et des travailleurs en particuliers. C’est pourquoi, elle interpelle encore le gouvernement, à deux mois de la fin de la transition, de diligenter le traitement de ses préoccupations. Selon les conférenciers, c’est un exercice qui ne demande pas trop de temps. « S’il y a la volonté, on peut trouver des solutions aux préoccupations posées. Du reste nous n’allons pas introduire un cahier de doléances cette année. Nous avons déposé une plateforme minimale. Cette plateforme, si les autorités sont de bonne volonté, même en une semaine, ils peuvent résoudre les problèmes », a estimé le Secrétaire général de la CGT-B, Bassolma Bazié. Pour lui, il ne s’agit pas de demander de vider les caisses de l’Etat pour augmenter le salaire des fonctionnaires. C’est juste une relecture des textes qui va améliorer les conditions des travailleurs. C’est le cas de la loi 028 que les syndicats considèrent comme « esclavagiste ». « En son article 52, il est dit qu’un contrat de travail peut être renouvelé n fois. Nous rencontrons des contrats de trois mois même au niveau des professionnels des médias. Si votre tête ne plait pas au patron, il vous renvoie. Nous disons que cette loi a un contenu esclavagiste », a-t-il expliqué.

La relecture de l’arrêté conjoint portant prélèvements ou coupures pour faits de grève est aussi demandée par les syndicats. Bassolma Bazié explique que, selon cet arrêté, « si vous arrêtez le travail même pour une seule heure dans la journée, on estime que vous avez fait toute la journée sans travailler ». Ce qui est grave, selon lui c’est que « pour la seule heure on va vous couper 20 000F à la fin du mois alors que vous avez arrêté le travail pour une heure. On ne peut pas comprendre que quelqu’un qui ne touche même pas 5 000 par jour puisse avoir un impact de coupure pour fait de grève de 20 000f pour une journée », a-t-il conclu.

Les syndicats peuvent garder espoir. Le premier ministre les a assurés que certains dossiers notamment la loi 013 sont examinés par le gouvernement. La rencontre gouvernement-syndicat, reportée à trois reprises, débutera finalement le 1er septembre 2015. Tout en demandant que ce rendez-vous ne soit plus reporté, les syndicats appellent les travailleurs à rester mobilisés et à répondre à l’appel de leurs organisations syndicales.

Judicaël Gaël Lompo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 août 2015 à 05:39, par yeri-youblo
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Si ce n’est pas parce que le gouvernement de transition à prete le flanc en voulant tout faire comme un president élu avec un projet de société , je pense pense que les travailleurs se trompent de cible ou ont un agenda caché. Il serait souhaible d’adresser leurs revendications au gouvernement qui sera issu après le 11 octobre.. A deux mois des élections que peut faire un gouvernement de transition si ce n’est faire que de fausses promesses qui n’engage que lui et non le president qui viendra apres les élections avec son projet de société ? sachons revendiquer. Mais tout cela c’est la faute de la transition qui a peut être aussi un agenda caché , qui sait ? Sinon pourquoi s’attaquer à des projets à long terme ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 07:18, par CBB
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Les non travailleurs, les chômeurs, les jeunes et les paysans ont certainement plus urgents comme problèmes. A vous suivre, le Burkina Faso appartient au Gouvernement de transition et vous voulez punir ce gouvernement en mettant le feu au Burkina Faso !
    Courage ! Les chômeurs vous fourniront l’essence !

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 08:28, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Les élections, le CNT est là pour organiser les élections. De grâce ne les dispersez pas avec vos endémiques revendications.Patientez pour vous agiter devant le futur gouvernement qui lui, sera là durablement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 09:40, par yé !
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Beaucoup de choses intéressantes dans cet article.

    1. "la mission du gouvernement de transition ne se limite pas seulement à organiser des élections". Pourtant beaucoup d’autres soutiennent exactement le contraire.

    2. "Le premier ministre les a assurés que certains dossiers notamment la loi 013 sont examinés par le gouvernement"
    Pourquoi donc un enseignant s’en est pris au Ministre Loada à ce propos ? Éduquez vos militants pour qu’il comprennent que dans un gouvernement, un ministre ne fait pas ce qu’il veut, mais ce qu’on lui permet de faire.

    3. "un contrat de travail peut être renouvelé n fois"

    Moi je vois cela comme une prime à l’excellence. Aucun employeur ne va renvoyer un contractuel qui lui est rentable. Si l’agent sait que son contrat ne sera renouvelé que suivant ses performances, il ne peut que se donner à fond. Nous devons, de mon point de vue, apprendre à avoir des contrats d’objectifs. Cela donnerait plus de chance à tous de trouver du travail. Dans certaines administrations on s’encombre d’agents-parasites qui ne sont en rien productifs, et dont on ne peut pas se débarrasser parce qu’ils sont en CDI, alors que des personnes plus dynamiques sont au chômage. L’état actuel de l’économie mondiale ne permet plus ce genre de non-sens. On doit payer le travailleur pour les résultats et non pas pour les états d’âme ou pour les problèmes de conscience qu’on peut avoir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 09:57, par SING
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Que les autorités de la transition arrêtent de se foutre de nous. La révision de la loi 013 ne date pas d’aujourd’hui et en toute sincérité il n’y a aucune réflexion encours sur le sujet c’est juste pour gagner du temps et laisser la chose au prochain gouvernement après les élections. Juste une fuite de responsabilité. Vous qui n’avez pas pitié des fonctionnaires, vous qui nous encouragez à dealer afin d’éviter de vivoter dans ce pays, Dieu vous voit.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 09:58, par SING
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Que les autorités de la transition arrêtent de se foutre de nous. La révision de la loi 013 ne date pas d’aujourd’hui et en toute sincérité il n’y a aucune réflexion encours sur le sujet c’est juste pour gagner du temps et laisser la chose au prochain gouvernement après les élections. Juste une fuite de responsabilité. Vous qui n’avez pas pitié des fonctionnaires, vous qui nous encouragez à dealer afin d’éviter de vivoter dans ce pays, Dieu vous voit.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 10:16, par issa DE gourcy
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Du courage les gars le succès est au bout de l’effort. La dame Amina Billa est devenue tellement bédré (grande) qu’elle se permet de dire qu’il ya des malhonnêtes parmi les fonctionnaires car il y en a qui perçoivent des indemnités indues. Au lieu de reconnaître l’amateurisme avec lequel ses agents gèrent les dossiers de correction des salaires et des indemnités, elle se permet d’insulter les gens sur Waga FM. Combien d’agents affectés ont-ils tenté en vain de faire corriger leurs indemnités ? ils sont des milliers. Puis, si elle se croit compétente pourquoi a-t-on constaté des coupures malheureuses sur les salaires de nombreux fonctionnaires qui n’ont pourtant rien à se reprocher ?
    La CGTB doit aussi poser d’autres problèmes parmi lesquels il y a le remboursement des frais de transport des agents affectés, En effet le transport est reversé aux services déconcentres mais il se trouve que très peu de personnes arrivent à entrer en possession de ces frais de transport.
    Il y a aussi la question de l’équivalence des diplômes professionnels et des diplômes académiques qui doit être posée ; La CGTB doit ici jouer un rôle de médiateur avec l’université pour permettre de valoriser les diplômes professionnels et permettre aux travailleurs qui le peuvent de s’inscrire au cycle doctoral par exemple à partir de la validation des acquis professionnels comme c’est le cas au CANADA. On pourrait ainsi permettre aux inspecteurs de l’enseignement primaire de s’inscrire au niveau master2 et aux inspecteurs et conseillers pédagogiques de l’enseignement secondaire de s’inscrire au cycle doctoral. Les ingénieurs également pourraient après une initiation à la recherche s’inscrire au doctorat. Le pays a besoin de compétences et on doit engager des reformes salutaires

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 10:33, par SAMBIGS
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Les gouvernants de la transition ont mis du temps pour chercher a tirer meilleure partie de leur position actuel afin d’assurer leur promotion meme apres la transition. Alors il ont traine pour voter des lois a cet effet.C’est pourquoi les.preoccupations des travailleurs ont ete mises aux oubliettes exactement comme l’a fait le gouvernement Blaise Compaore,preoccupe par la modification de l’article 3. de la constitution !!!!!???@#%%% : ;`_#%

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 11:00, par le CDR
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Dans tous les cas l’histoire sanctionnera tous ces gouvernants actuels ,hypocrites ,pas reconnaissants ,incapables même de faire juger ceux là ,qui ont tué les martyr des 30 et 31 novembre 2015.Leur gestion hypocrite du peuple et leur gabegie seront passibles de condamnations inéluctables après la transition.Ces gens en qui le peuple a mis sa confiance pour corriger les torts que le sanguinaire BLAISE leur a causés ne méritent plus d’être dignitaires de la république.Qu’ils soient maudits .Vive une autre insurrection salvatrice .
    NB:Laissez passer SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 11:03, par Health’sLife
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Nous sommes vraiment écœurer de constater qu’à 2 mois de la fin du mandat de la transition, la loi 013 et la grille salariale ne sont pas encore relues et adoptées par le CNT. Quand on sait qu’il y a déjà un projet de relecture de la loi 013 auquel les syndicats ont déjà apporté leurs propositions d’amendement depuis le temps de Blaise Compaoré, quand on sait que cette relecture est une préoccupation vitale pour l’ensemble des agents publics de l’Etat, quand on sait qu’à nos jours plusieurs projets de loi de moindre importance ont été adoptés par le CNT, on ne peut que voir dans cette attitude laxiste du gouvernement de la transition, une insulte au monde du travail.
    Pourtant les travailleurs ont fait preuve de beaucoup de patience en vue de marquer leur soutien à la transition—Nos amis du RSP n’ont pas eu ce sang froid et le premier ministre ne dira pas le contraire !— Mais on voit bien qu’on est entrain d’abuser de cette patience. En tout état de cause, les travailleurs fondent leurs espoirs sur l’échéance du 1er septembre au sortir de laquelle des résultats concrets sont impérativement attendus : adoption de la loi 013 relue par le CNT, reversement de tous les agents de la fonction publique dans une grille salariale unique et revalorisée, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 11:25, par Mbibée
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    De mon avis, le gouvernement expressément repousse ces rencontres pour juste échapper. Mais échapper à quoi ? Le rôle de la transition ce n’est pas seulement organiser les élections sinon pourquoi autant de ministres au gouvernement ? Pour échapper, c’est-à-dire satisfaire aux besoins des travailleurs, on accuse des faux fuyants. (Les élections). Si ce dernier calendrier n’est pas respecté, je crois que les syndicats sont en droit de se faire entendre, lorsqu’on sait que les autres OSC font du premier ministère leur salon de repos.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 13:26, par SIDBEWENDE
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Je constate que ce n’est pas tous les burkinabè qui veulent le bien de leur pays. Pour des intérêt égoïste ils sont pret à bruler leur pays. A y regarder de prêt on constate qu’il y a une manipulation derrière. Pendant 27 ans les syndicats ont composé avec le régime de blaise avec des avantages pour les têtes. Maintenant que tous ces avantages sont finis les voila qui commencent à rouspéter. On n’a pas besoin de chercher loin pour savoir qu’ils sont manipuler par l’ancien régime. La transition ne peut pas faire de promesses démagogique pour compliquer la taches de ceux qui prendront le relais bientôt. Le laxisme et la médiocrité de certains fonctionnaires ne sauraient être récompensé positivement. Les menaces ne peuvent pas forcer la transition à faire ce qu’elle ne peut pas. Un peu de sérieux et de responsabilité qu a même !

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 14:01, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Hé vous là ! On n’a pas chassé Blaise pour satisfaire vos revendications corporatistes à ce que je saches. Calmez vous, nous avons tous nos problèmes, imaginez que tous, nous assaillons le CNT avec nos problèmes...qui n’est pas prioritaire ? Donc de grâce épargnez nous votre "syndicalicité" non constructive.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 14:11, par PASLAM
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Qu’en est t-il de la loi 027 ? Pourquoi on en parle pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 14:37, par podrbem
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    De la transition on est parvenu à la transmition puis à la transaction.c’est pourquoi on est inanime que ç’a été une trahison.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 17:21, par YABSORE
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    "quand on sait qu’à nos jours plusieurs projets de loi de moindre importance ont été adoptés par le CNT" : internaute 10, cite nous une loi de moindre importance qui a été adoptée.
    n’oubliez pas que nombreux ministres sont des fonctionnaires qui espèrent améliorer leur environnement professionnel de corps dans lequel ils prendront leur retraite. accrochez eux à eux et faites les confiance dans l’espère qu’ils réussiront. Souvenez vous du cas d’Isaac ZIDA qu’on dit en mission par les éléments du RSP pour leurs intérêts égoiistes pour réussir ou périr et le sort réservé à l’irrédentiste de ce corps.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 18:44, par Aurapanou
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Salut.A tous ceux qui sont contr les revendication des travailleur et les traitent d’incompetents dans les services,je dis ceci:Petit argent egale mauvaise qualité d’article au marché.Donc petit argent egale aussi mauvais travail au service.Qui va se tuer pr des muettes.Je vous rappell que l’exclavage est aboli.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2015 à 19:20, par Constance
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Je me demande comment un Burkindi c’est à dire un homme honnête peut être anti travailleurs comme les internautes 1, 2, 3, 4, 12, 13, etc... il y en a un qui se dénomme SIDBEWENDE et j’espère que au moins son Dieu en question le voit derrière sa toile en train de s’en prendre bassement aux travailleurs soit disant pour soutenir la transition. C’est absurde car c’est bien la CENI et pas le gouvernement qui organise les élections. Le gouvernement s’occupe de tous les problèmes de la cité de toute la cité chaque jour que DIEU fait c’est à dire même s’il n’est là que pour un seul jour. arrêtez donc vos aveux d’ignorance ; Sachez que seul le travail développe, seul le travail libère, seul le travail produit des biens pour la société.Ceux qui ne travaillent pas vivent du travail des autres c’est peut-être votre cas. Mes amis sachez que : anti travailleur=saprophyte quoi que vous disiez. Mais n’en vous déplaise, Les travailleurs défendrons leurs intérêts matériels et moraux quel que soit le régime en place ; nous l’avons dit aux petits CDR en janvier 1985 et vous le dit encore, on le dira toujours et il y aura tjrs des générations de travailleurs honnêtes pour le dire. Sans rancune car fermement convaincu.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2015 à 09:10, par off
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Chers internautes qui se jettent à bras raccourcis sur la CGTB, je pense qu’il faut essayer de comprendre les revendications des travailleurs avant de leur en vouloir. Tout le monde n’est pas fonctionnaire ni travailleur du privé au BF mais combien de personnes sont nourries par chaque travailleur ? Vous avez aussi suivi lors des conseils de ministres qui se sont succédé que des statuts particuliers ont été octroyés à certains agents sous la même transition. Au lieu de régler et réguler de façon définitive, on divise les fonctionnaires avec des différences de traitement salarial. Si aujourd’hui les personnels du MENA, de la santé et les GRH obtiennent les leurs, que va-t-il rester de la fonction publique ? Le hic c’est que lesdits statuts ne sont pas allés là où ils devaient allés. Les corps qui véritablement méritent un statut particulier dans le contexte du Burkina Faso sont l’enseignement, la santé et la police. Beaucoup de personnes m’en voudront mais ce sont les seuls agents qui vivent dans les conditions les plus insupportables. Qui n’a pas vu l’instituteur, le professeur, l’infirmier ou le policier de son village ? Regardez-les, mettez-vous à leur place. Ils sont exposés à tout (maladies, insécurité, dépaysement, malnutrition, brimades des supérieurs, manque de considération des populations locales...........) et ne bénéficient d’aucune commodité de la vie, souvent obligés qu’ils sont de se confondre à la masse paysanne parce que totalement enclavés.
    Bref, pour revenir au sujet, je pense que la transition qui est effectivement en train de devenir une trahison a l’impérieux devoir de faire adopter des textes qui jettent les bases d’une justice sociale.C’est le seul baromètre de la réussite de cette transition. Bravo à la transition pour la loi anti corruption mais où en sont-ils (les organes de la transition) avec les dossiers des martyrs de l’insurrection, de SANKARA, de Norbert ZONGO,........... du délit d’apparence ? Ne jetons pas le bébé avec l’eau de bain mais tout de même !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2015 à 09:52, par abed
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Nous venons de nous rendre compte que le RSP à pleinement raison quant à sa rage d’éloigner ZIDA. Mais il est temps que les fonctionnaires à leur tour ; se font sentir.les retenues effectués sur nos salaires sont inadmissibles et créent trop d’injustice entre fonctionnaire logé et non logé. Ces retenues sans doute transformeront beaucoup de fonctionnaire en cas social.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2015 à 16:33, par Heath’Life
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    Mon cher CBB, les sans emplois et les chômeurs vivent parce qu’il y a des gens qui travaillent. Ne coupons donc pas la branche sur laquelle nous sommes assis.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2015 à 16:47, par GOD’sGREAT !
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    M. Sidbewende, ainsi donc vous traitez d’« intérêts égoïstes » une revendication qui concerne tous les agents publics de l’Etat burkinabè ? Connaissez-vous la loi 013 ? Sûrement pas. Nous vous invitons poliment d’avoir un minimum de connaissance sur le sujet du jour avant de vous y prononcer. ça vous évitera de vous exposer inutilement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2015 à 19:51, par sagesse
    En réponse à : Traitement des préoccupations des travailleurs : Les syndicats demandent plus de diligence

    A quand la révision de la loi 013 ? pour que les agents de l’Etat sortent de cette misère qui la principale source de corruption.c’est très misérable.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés