Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 23 juillet 2015 à 04h48min
Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

Mardi 21 juillet 2015, les organisations spécifiques de la société civile ont animé un point de presse à Bobo-Dioulasso pour donner leur lecture de la situation nationale et réitérer une fois de plus leur soutien à la transition.

Les organisations « spécifiques » de la société civile de la ville de Bobo-Dioulasso soutiennent fermement la Transition même si la direction qu’elle prend actuellement parait étrange mais pas surprenante. Pas surprenante parce que, précise Daouda Ouattarra, coordinateur des OSC spécifiques, les conditions dans lesquelles Blaise Compaoré a été chassé du pouvoir n’ont pas été des plus simples. A l’époque, chacun y est allé de ses commentaires disant que : « Si nous ne prenons garde, le pire est devant nous…, nous avons gagné la bataille, pas la guerre, le deuxième battant de l’enfer s’ouvrira si etc… », rappelle le coordinateur.
Les derniers évènements, selon lui, justifient à souhait que les acteurs comme des phœnix du système déchu sont en train de renaitre de leur cendre. Et de préciser que : « Cette alliance maléfique que d’aucuns ont appelée à juste titre les forces du mal est passée à l’application de son plan « B » dans l’optique de saborder notre transition. Notre transition est à la croisée des chemins ».

Les OSC restent sur leur garde

C’est pourquoi les OSC spécifiques disent rester sur leur garde. Elles réitèrent leur encouragement et soutien à Michel Kafando qu’elles qualifient d’homme providentiel. Daouda Ouattara et ses camarades ont d’ailleurs apprécié sa dernière prise de position qui s’inscrit en droite ligne de la résolution du 11 juillet 2015 de l’ensemble des organisations de la société civile. En tous les cas, les jours à venir seront décisifs à en croire ces OSC qui entendent approcher les syndicats, les élèves, les étudiants, l’autorité coutumière et religieuse… pour planifier des actions de riposte contre toute éventuelle attaque visant à déshabiller la transition. Ils mettent du même coup en garde les forces endogènes que sont les « partillons » de l’ex-majorité alliés au Régiment de sécurité présidentielle (RSP) en l’occurrence la NAFA, le Front républicain et autres indécis.
En outre, confie Daouda Ouattara, les OSC ensemble et Zida avec. Autrement dit, celui qui a des problèmes avec Zida a des problèmes avec les OSC. « Au besoin et si nécessaire, dit-il, nous allons marcher sur Kosyam afin que Michel Kafando se décide définitivement du sort du RSP ».

Les OSC encouragent le CNT

Pour ce qui est du code électoral, Daouda Ouattara et ses camarades se sont abstenus de s’aventurer dans ce débat juridique, mais restent convaincus qu’après les décisions du Conseil Constitutionnel, le peuple aura son mot à dire comme ce fut le cas pour l’article 37. Ils se disent également solidaires des décisions de mise en accusation de certains dignitaires du système Compaoré devant la Haute cour de justice et encouragent le Conseil national de la Transition à ratisser encore large.
A noter que les OSC spécifiques au nombre d’une dizaine sont celles qui ont été au front jusqu’au départ de Blaise Compaoré et qui soutiennent la Transition. Ce sont : Action des jeunes pour le Développement du Faso (AJDF), Association Ligue des consommateurs (ALJ), Balai Citoyen, FOCAL, Mouvement anti triptyque (MAT), Mouvement citoyen « Y’en a marre », Mouvement Cocorico, Mouvement en rouge Faso Kun ko, Mouvement des jeunes pour le changement (MJC), Mouvement des jeunes en vert (MJV).

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 juillet 2015 à 05:53, par zapata En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    eh , vous les OSC , il faut aller chercher du travail , je pense que ce gain est durable.tout de suite la transition va finir vs allez mourir de faim .
    a bon entendeur salut .

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 05:55 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    La source a tari mail les chat ne veulent pas mourir eux qui sr prennent pour des tigres ils veulent leurs dû. Leur part c’était tres doux de manger sans travailler. Pauvre Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 06:45 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Je crois maintenant que c est la ransition qui se décider a mettre en garde ces pourritures de osc zida corrompu par qu’ elles nous laissent respirer .sans doute c est leur salle comportement qui a fait partir Barry et affaibli zida s elles ont des preuves elles ont que à poser plainte. Elle dispose de qu’elle pouvoir pour mettre en garde quelqu’un .

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 07:27 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    De bobo tu veux marcher sur kosyam. Vous la l’argent avec lequel on vous arrose lvous rend fou j’ai l’impression.
    arreter de nous fatiguer avec des faux discours

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 08:42 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr si le ridicule tuait, des lèches bottes comme ça

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 09:46, par sandokan En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    C’est quoi ça encore à un moment où les jalons de la décrispation ont été jetés et que le calme semble être revenu dans la cité ? Il est temps que nous rangions une bonne fois pour toutes nos inimitiés pour nous regarder comme les frères d’une même famille. Ce n’est pas le moment de distiller des messages pro-celui-ci ou anti-celui-là. Après le message du Président du Faso, je pense que chacun a compris ce qu’il doit faire pour que la paix prospère durablement au Burkina. Je n’ai rien à voir avec les partis concernés par cette menace mais je pense qu’elle est inopportune. Que toute radicalisation soit bannie à tous les niveaux pour donner les chances aux Burkinabè de bâtir une union sacrée pour un objectif commun : le bien-être.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 10:14 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    vous ne pouvez plus mobiliser un rat. Vos compatriotes OSC de Ouaga ont tout mangé das la cuisine. Courage néamoins en entendant que l’on prennent des mesures contre vous pour haute trahison de l’insurection.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 10:46, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    - Félicitation à vous chères OSC !! Le Kôrô Yamyélé vous félicite. En effet il faut mettre en garde tous les farfelus qui veulent troubler notre quiétude, et en premier le CDP et ses queues NAFA et autres grouspucules les plus inutiles les unes plus que les autres !!!!

    Encore félicitation à vous de mettre en garde les farfelus de la République !! Un Herman ne sert plus à rien au Burkina !!!! Merci à vous OSC !

    - D’ailleurs ils n’ont plus intérêt à lutter. Leur mentor Blaise COMPAORÉ est out ! Il est KO et fini. Leur Blaise COMPAORÉ est bel et bien fini. Terminé !! Le feuilleton BLAISE a pris fin !!

    On nous a raconté ici dans des journaux que BLAISE est tombé et a eu une mauvaise blessure au fémur et qu’il a été évacué au Maroc.

    - Mais selon les informations que moi Yamyélé je détiens, Blaise COMPAORÉ a fait une mauvaise chute dans son habitation d’Abidjan. Mais en fait, quand il est tombé, on l’a amené à la PISAM d’Abidjan (Clinique huppée). Les spécialistes sont venus constater et il semble qu’il souffre d’une double fracture du bassin et du rachis cervical. Donc il faut une grosse intervention chirurgicale immédiate par un spécialiste de ce genre de fractures extrêmement graves. Or ce spécialiste n’a pas voulu prendre de risque vu l’état de BLAISE, son ’’client’’. C’est pourquoi BLAISE a été envoyé au Maroc, son pays de soins préféré.

    - Il semble qu’il y a risque qu’il ne puisse plus marcher après l’intervention.

    - Burkinabè, prions néanmoins pour lui malgré tout le mal qu’il nous a fait subir ici, lui et sa famille, notemment sa femme, son petit-frère et leur belle-mère GANDO !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 11:02, par Popo En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Les OSC doivent continuer de jouer leur rôle d’éveil et de contrôle citoyen de l’action gouvernemental. Cependant, on constate de nos jours, que certaines OSC agisent plus en politiciens et décrédibilisent du même coup l’ensemble des OSC. Certaines OSC sont même instrumentalisées par des partis politiques.
    Ce rôle est méconnu par la plupart des OSC à tel point que ces derniers croient que désormain ells doivent faire la politique. Donc j’invite les OSC à rester dans leur role car si ells bascule dans la politique ça compremettra la paix dans notre pays. Laisser la politique aux policiens.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 11:29, par TABITA En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    je soutiens ces OSC. ceux qui pensent qu’ils pourront manipuler les gens comme au temps de blaise se trompent. ces OSC sont accusés de corrompues ou financées par des politiciens mais cela est archi faux. elles sont seulement l’œil, l’oreille et le bras du peuple. la FEDAPBC a fait pire que ça. quand c’est à votre tour vous pleurnicher. on verra qui a le dernier mot.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 11:50, par Mossi En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Le RSP sera démantelé. Il n’y a pas d’inquiétude, n’en déplaise aux hiboux(au regard gluant !!!!)

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 11:53, par taretare En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Ne mélangez pas le Balai citoyen dans de déclaration pareil. Je suis une sympathisante du mouvement et je sais que le niveau aussi bas de ce texte ne peu pas provenir du balai.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 11:54, par taretare En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Ne mélangez pas le Balai citoyen dans de déclaration pareil. Je suis une sympathisante du mouvement et je sais que le niveau aussi bas de ce texte ne peu pas provenir du balai.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 12:09, par zoumana En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Franchement, ces voyous doivent nous laisser tranquille. cette histoire d’osc est devenu un gagne pain. il faut vite les neutraliser sinon c’est le prochain problème sérieux que les burkinabé vont gérer. ils ont carrément détourné le rôle de cet organe. en tous cas méfiance et surtout, le gouvernement doit garder un œil sur ces arrivistes. allons seulement : !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 12:25, par Epervier Noir En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    OSC d’ou ? Tout le monde veut manger

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 13:07, par Weogo Bougnega En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Soutien ferme, total et indéfectible aux OSC !!! Plus fortes que le RSP. Bouclier de la transition parce que émanant du peuple vainqueur du Faso. Lancez seulement un mot d’ordre et une marée humaine déferlera dans TOUTES les villes du Burkina pour barrer la route à tout aventurier qui aurait mal évalué la situation. Le calme n’est pas synonyme de peur.
    Respects à Auguste Denise Barry !!! Gars, t’as fait du bon boulot et le peuple libre du Burkina s’en souviendra. Tout le monde sait que tu t’ai sacrifié pour que la situation soit débloquée. C’est ça on appelle un grand homme. Va, la conscience tranquille et l’âme en paix.
    Tobdano

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 13:13, par fasobiga En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    laissez les syndicats, les élèves, et les étudiants tranquille bande d’incapable allez y chercher a travail au lieu de bambaner .vos devancier les HERVE KAM, OUATTARA,LOPEZ on déjà tout affiler mains les mains de ZIDA mes chers amis vous n’aurez rien même si vous portez ZIDA sur votre tête. sortez on va voir maintenant la trouble est passée on sais qui est qui maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 16:44, par AD VITAM AETERNAM En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    LA RECREATION EST TERMINEE VOUS LES OSC.
    Je vous renvoie votre slogan "PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT" prenez l’exemple sur YA N’A MARRE de Senegal, Me A. Wade à tout fait pour briquer un 3e mandat et même pire il a emmené d’eminents juristes constitutionnalistes pour se pronocer sur la légitimité de son 3e mandat, finalement validé par le conseil constitutionnel. Que fut la stratégie de YA N’A MARRE c’est d’inciter les jeunes à s’enronrer massivement, et bout du compte 300.000 jeunes.
    Et c’est egart de 300.000 jeunes qui a fait la difference et permet a Macki SALL de passer.
    C’est ça qu’on appelle OSC. Inspirez-vous de ça.
    A mon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 20:06, par L’alternateur En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Bonjour chers internautes,
    Je pense tout d’abord que vous vous êtes trompé de dénomination. Il est préférable de vous appeler AU W. C et non OSC malhonnêtes. Vous allez marcher sur kosyam ? Demandez à ceux qui vous avaient conduit, vous avaient drogué, vous avaient financé pour incendier l’assemblée nationale afin d’effacer toutes traces de gestion, s’ils ont pu franchir la zone de haute sécurité de Kosyam. Faites le bon choix en devenant des OSC qui défendent au niveau local les idées de développement et non des OSC malhonnêtes qui défendent leur eusophage, qui à coup sûr prendra fin très bientôt . Une nation fut elle révolutionnaire comme certains politiciens tapis dans l’ombre vous l’a inculqué dans vos petites caboches programmées à l’échec , ne se construit pas dans la haine mais plutôt dans le dialogue sinon, vous tombez dans l’anarchie totale et le pouvoir est désormais entre vos mains qui j’en suis persuadé, sont des mains orientées, intéressées par le gain facile. Quelle utilité publique de votre structure est il reconnue par les services de l’état dans la ville de SYA ? Quel est votre apport dans le développement de votre ville ? Pensez vous que ce sont ceux qui ont fait 26 ans avec Blaise Compaoré sans vous qui pourront vous donner un meilleur avenir ? Des loups aux peaux d’agneaux sont en train de vous guider vers l’abîme. Qui est comptables selon vous de la gestion du régime de Blaise Compaoré ? N’est ce pas ceux qui ont fait 26 ans ? N’est ce pas ceux qui vous ont fait brûler l’assemblée nationale avec toutes ses archives compromettantes, qui vous ont fait brûler, incendier, pillé les domiciles de vos concitoyens et voisins ? N’est ce pas eux qui tennaient les véritables leviers du pouvoir de Blaise Compaoré ? Quels postes souhaiteraient ils occuper durant les 26 ans qui pouvaient leur être refusé par SON Excellence BLAISE Compaoré ? Maire de la ville de ouagadougou ,premier ministre, ministre d’état, président de l’assemblée nationale, orientation politique et sociale de toute la politique du président démocratiquement élu, s’il vous plaît chers internautes, qui doit répondre de la gestion du régime précédent. ? Est ce que la transition a embastiller ? Ne trouvez vous pas clair dans vos caboches que les loups se sont déguisé en agneaux dans la bergerie ? Pour la paix et la cohésion sociale, je vous demande d’être juste en exortant les autorités de la transition à libérer les prisonniers politiques, à dénoncer certes les injustices qui sont à corriger pour un vivre ensemble nationale. Sinon je doute fort qu’a ce rythme, il y ait des élections libres ,transparentes, apaisées inclusives. Chers OSC, élaborez des projets de développement pour vos membres et pour votre ville, mais de grâce épargnez nous de votre projet de marche sur kosyam car non seulement vous n’avez pas les moyens physiques, mais vous serez de faux martyrs comme les pauvres mécaniciens et cultivateurs qui ont été envoyés à la mort par les loups auxquels j’en faisait allusion plus haut. Resaississez vous et surtout pas de menaces inutiles. Ce jeu est désormais connu et plus rien ne sera comme avant, pendant, et après.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2015 à 20:15, par L’alternateur En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Bonjour chers internautes,
    Koro yam kaye, vous n’êtes pas immortel, même dans vos écrits satiriques.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2015 à 01:24, par sidnoma En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    mais on est ou la le verdict de la cedeao sur le code semble donner du tonus a ces laches. vous etiez ou les 30 et 31 octobre. votre lacheter a ete confirmer le 7 avril lorsque vous avez promis empècher le vote du cnt et pire le sit in devant de votre pascal zaida n’a jamais vu le n’est ce pas. voyous et tarerque vous etes vous vous raviserai quand votre Eddie ; Djibril et compagnies verroont leur candidature purement rejeter par le conseil constitutionnel conformément aux dispositions en vigueur. Ma preuve écouter Maitre Sawadogo avcat de l’Etat sur le verdict qui dit que la cour reconnait le droit à l’Etat du Burkina d’opérer des restrictions pour les dirigeants ayant été à l’origine de changements anti-constitutionnels et que cela est la volonté de charte de l’UA en son article 25 alinea 4 et la précision a été donné par le SG de le faso autrement quand il dit que que dans un Etat démocratique il ya 3 pouvoirs et et les dirigeants sont tout naturellement les acteurs des institutions incarnées par ces pouvoirs. Donc je ne comprend pas pourquoi ces cranes brulés du CDP et ces queues font du tapage. je vous avais toujours dit si vous n’étiez pas laches vous aurez au moins tenus un seul sit in avec votre bavard de Pascal Zaida.

    félicitations au koro yamyélé dont les infos sur la santé de Blaise ont été confirmé par le directeur de publication de l’éléphant déchainé dans son entretien à radio oméga

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2015 à 16:15, par charles En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les OSC spécifiques mettent en garde les partis politiques de l’ex-majorité

    Korom yam yele occupe des problèmes de santé des membres de ta famille et laisse celui BLAISE COMPAORE .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés