Fin d’année au GSAO : le Cardinal Philippe OUEDRAOGO exhorte les jeunes à ne pas céder à la facilité.

mardi 14 juillet 2015 à 00h20min

Le 11 juillet 2015 à 16h, parents, élèves et encadreurs ont clos leur année au Groupe Scolaire l’Académie de Ouagadougou (GSAO). La mobilisation était celle des grands jours. L’invité spécial des élèves n’était autre que le Cardinal Philippe OUEDRAOGO, venu, dit-il, pour encourager toutes les personnes engagées dans l’éducation des jeunes à travers l’Académie de Ouagadougou et son directeur Monsieur André-Eugène ILBOUDO.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fin d’année au GSAO : le Cardinal Philippe OUEDRAOGO exhorte les jeunes à ne pas céder à la facilité.

Surnommé « le vieux père » par les élèves, le directeur en aura eu pour sa dose de raillerie (ce n’est pas péjoratif). Lui que les élèves disent « dépassé » parce qu’il n’admet ni le téléphone ni les retards et surtout pas les absences à l’école. A l’inverse, ils reconnaissent en lui un Directeur très strict dans la discipline et dans la rigueur au travail. Ce qui a d’ailleurs valu à l’établissement ses bons résultats dans les examens et fait de l’Académie un établissement de référence : 100 % au CEP, 100% au CEAP (345 élèves-maîtres), 100 % d’élèves admis en stage pratique (437 élèves-maîtres). Quant au BEPC et au BAC dont les résultats varient d’année en année (79% et 68% respectivement), le Directeur prendra à témoin les élèves, leurs parents et leurs encadreurs afin qu’ils unissent leurs efforts pour que ces deux examens engrangent aussi le succès de 100%. Il invitera les élèves à copier le Cardinal dans sa « vie de simplicité et son amour pour les gens de la périphérie, c’est-à-dire les petites gens ».

Le Prélat dans son adresse a félicité tout le personnel pour le travail abattu et invité tous les parents à s’investir encore et toujours mieux dans l’éducation des enfants et ne pas laisser les enfants aux mains des marchands de drogue et autres illusions. Il a insisté en parlant aux élèves : « le Burkina Faso a besoin certainement de têtes bien pleines de savoir mais surtout de têtes bien faite d’humanisme ». Un artiste venu de Koupélà, Monsieur Grégoire Bonkoungou et une troupe de jeunes élèves de Saponé ont animé la soirée.

La cérémonie qui a connu la présence des autorités des ministères des enseignements, de l’éducation nationale et de l’action sociale ainsi que d’anciens invités spéciaux comme l’ancien maire de Ouagadougou, Monsieur Simon COMPAORE et de l’ancienne ministre de l’éducation nationale Madame Odile BONKOUNGOU, a pris fin par la descente du drapeau national.

Une correspondance particulière

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés