Election présidentielle : Saran Séré Sérémé investie candidate du PDC

lundi 13 juillet 2015 à 02h44min

C’est la capitale économique Bobo-Dioulasso que le Parti pour le développement et le changement (PDC) – a choisie pour investir ce dimanche 12 juillet, sa candidate à l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. Saran Séré Sérémé puisque c’est d’elle qu’il s’agit, affectivement appelée « la guerrière des temps modernes », ou encore « la femme à la spatule » qui a chassé Blaise Compaoré du pouvoir a un projet de société qui prend en compte toutes les composantes pour le développement de la Nation.

Election présidentielle : Saran Séré Sérémé investie candidate du PDC

La cérémonie d’investiture de la candidate du Parti pour le développement et le changement (PDC) était prévue pour 11heures. Après près de trois heures d’attente, c’est finalement à 13h45 que la candidate fait son entrée dans la grande salle de la maison de la Culture. Sous les ovations et les cris d’une forte mobilisation de militants venus des 13 régions du Burkina. Mais aussi des délégations venues du Mali, du Niger, du Sénégal, et du Togo. « Saran Sérémé la solution. Saran Kosyam. PDC au pouvoir » sont les slogans que reprenaient en chœur jeunes, femmes, anciens du PDC pour accueillir leur héroïne, la candidate qui incarne le véritable changement. La longue attente n’a donc entaché en rien la détermination et l’engagement des fidèles et infatigables militants.

« Changement de comportement et de mentalité pour un développement équitable et harmonieux au Burkina Faso », c’est en effet sous ce thème que l’investiture de la candidate du PDC a eu lieu à la suite de travaux de commission le samedi 11 juillet. Ville de bonheur et de défis, le choix de Bobo-Dioulasso selon Moussa Traoré n’est pas un fait de hasard. « Nous formons le vœu que la ville mais surtout la maison de la Culture qui abrite ce congrès d’investiture consacre la suprématie du PDC au soir du 11 octobre 2015 » a clamé le coordinateur régional du parti Moussa Traoré.

Après le Libéria, le Burkina Faso

Moussa Traoré dit avoir foi. Foi qu’à l’image de la présidente l.ibérienne Ellen Johnson et bien d’autres dans le monde, le Burkina sera le second pays africain à être gouverné par une femme : Saran Séré Sérémé. C’est d’ailleurs l’engagement de la population de la ville de Sya qui promet également sept (7) sièges au Parlement en plus de la Présidence au soir du 11 octobre prochain. Le parti est jeune, certes, mais il montrera à l’opinion nationale et internationale sa capacité à répondre aux aspirations et à la soif du changement exprimé les 30 et 31 octobre par la grande majorité des Burkinabè. « Malgré sa jeunesse, le PDC est un parti fort, discipliné, respectueux, respectable avec des membres qui se rassemblent autour d’un projet politique innovant axé sur des idéaux de justice, de bonne gouvernance, d’alternance, de développement inclusif et participatif » soutient Moussa Traoré. C’est d’ailleurs, ce qui explique l’intérêt des travaux des commissions qui se sont penchés sur la thématique du congrès qui s’inscrit, selon Sita Djerma en droite ligne avec la vision du parti. Les travaux ont été également une aubaine pour les membres de revisiter le programme de société du parti. Mais, explique M. Djerma : « nous sommes, certes, en retard sur le programme, de grandes orientations ont cependant pu être glanées ». Il en est de même pour des recommandations et des résolutions qui invitent le parti à accepter et examiner les sollicitations des groupes qui souhaitent accompagner le PDC. Le parti doit toutefois rejeter en bloc toute proposition pour la prolongation de la Transition ou d’un report des élections, etc. Quant aux résolutions, l’on retient entre autres l’engagement des militants à s’investir pour accompagner Saran Séré Sérémé à Kosyam.

Bobo-Dioulasso pour se confier aux ancêtres

Symbole de la reine Guébo du Bénin, l’inspiration de la princesse Yennenga, la classe de Guimbi Ouattara, Saran Séré/Sérémé est tout simplement une fierté au Burkina selon Amadou Toubéré. Cette mère de deux enfants, membre du bureau politique de l’ancien parti au pouvoir à rendre le tablier malgré les intimidations et les menaces de mort a choisi Bobo-Dioulasso pour se confier à Dieu, mais aussi aux ancêtres de la ville.

Bobo, laisse-t-elle entendre, est une ville politique par essence, une ville qui a vu prendre toutes les grandes et importantes décisions de l’Afrique occidentale française. Et de renchérir que : « Bobo a fait, des grandes personnalités qui ont fortement contribué à l’édification des Nations africaines ». Au-delà de toutes ces considérations, la présidente du PDC estime que tous les burkinabè doivent être des « pro-Faso » en mettant au-devant l’intérêt commun. Selon la candidate à l’élection présidentielle du 11 octobre, le choix de la cité de Sya s’explique également par ceci : « aujourd’hui on ne peut pas parler de développement durable, de changement sans la promotion de l’économie. Bobo-Dioulasso est la ville économique par essence mais une ville économique qui n’existe presque pas ». Et de poursuivre que : « nous pensons avoir des propositions idoines, réalistes à opérer à Bobo-Dioulasso tout en travaillant à développer les autres zones parce que nous prônions le développement équitable et harmonieux. Toutes les zones du Burkina doivent donc avoir de la visibilité et doivent être prises en compte dans nos politiques ». Le projet de société du PDC met notamment l’accent sur la jeunesse et l’emploi, la promotion de l’économie, la promotion des activités socio-économiques, la santé, l’éducation, l’agriculture, les ressources naturelles…

Saisissant l’opportunité de son congrès d’investiture et au regard de la fragilité de la Transition, Saran Séré Sérémé a mis en garde les protagonistes qui veulent encore plonger le pays dans le chaos. « Le peuple burkinabè sera unis pour sauvegarder tout intérêt à même de préserver et de consolider la paix dans notre pays », avertit- elle.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Messages

  • Beaucoup de courage et comme vous l’aviez di le parti est jeune et on vient pas au pouvoir pour apprendre à gouverner
    Occupe toi de tes spatules dabord

  • « nous sommes, certes, en retard sur le programme, de grandes orientations ont cependant pu être glanées  ». Rien que cette phrase est symptomatique du malaise et de l’incurie qui caractérisent un grand nombre de partis qui aspirent à gouverner ce pays. Diriger un pays vous m’excusez mais ce n’est pas une partie de jamborée, pas une navigation à vue, ce n’est pas du "one man show". Chacun/chacune rêve d’un destin national, confiez lui le pays et vous allez le regretter.Les orientations, n’importe quel quidam peut en avoir, "c’est bon mais c’est pas arrivé" comme on dit. Mme SEREME et les membres de son BPN, vous êtes sur la scene politique cela fait environ trois ans, si je ne m’abuse et ce n’est pas à 3 mois des élections présidentielles, après une investiture pompeuse, que vous allez nous faire avaler cela.Mais comme, vous avez affaire à une grande frange d’électeurs analphabètes, vous pouvez continuer à étaler de telles lacunes. Bref, les lecteurs avisés jugeront de votre crédibilité....

  • Bravo Madame , dans cette situation d’hommes incapables de trancher c’est bien une femme qui peut sortir le Faso du chaos...

  • Trop de candidats
    Chacun votera pour son parent...

  • Félicitations à cette brave combattante et bonne suite à elle dans sa carrière politique !

    Mais... Celui qui a choisi le titre est vraiment à coté de la plaque. Si on veut devenir président du Faso pour développer une ville, c’est qu’on n’a pas compris ce qu’était la présidence.

    Vous infantilisez et ridiculisez ainsi la candidature de ce chef de parti, sciemment ou pas. Sexisme inconscient ou volonté de "négliger" la dame à la spatule ? Il est encore temps pour lefaso.net de corriger le tir...

  • Bon vent à toi et un bon score pour qu’en cas de 2èm tour, tu nous accompagne positivement nous, du MPP ?

  • À bas le régionalisme !

  • Elle n’est pas la favorite !

  • BRAVE AMAZONNE QUE LA TERRE LIBRE DU BURKINA VOUS ACCOMPAGNE LA OU VOUS VOULEZ ALLER.

  • Meme elle a collabore avec Blaise, le CDP. N’y a t il pas un seul candidat credible qui n’aie pas participe a la destruction de ce pays en collaborant avec Blaise a un moment donne de sa vie ? Saran, selon Ablasse, tu n’as aucune chance d’etre elue : mossi du centre, musulman.

  • Du courage tantie. Sachez bien que ns Bobolais on vs observe depuis pas aujourd’hui pour l’interêt que vs accordez à la cité de Siya. Bcp comme moi aprecient céla. il y aura bcp de surprises pendant ces élections contrairement à ce que pensent certain. C’est un homme bien avertis qui parle.

  • Les politiciens de Bobo-Dioulaso n ont rien foutu pour cette perle verdoyante qui etait dans le passe le Carrefour de toute l Afrique Occidentale. Delaissee par løa politique politicienne et les interets egoistes de ses fils qui ont toujours jouer la carte de subordination.

    Alors les potentialites economiques sont de tailles. sa situation geoagraphique est un atout pour son desenclavement avec le pour port D Abidjan.

    Son tourisme avec les villages autour de lui relevent des tresors a exploiter. En creant des emplois.

    Les Bungalows a la Guinguette avec des restaurants de gammes diverses des produits du terroir pouvaient mis en valeur au lieu de laisser tout ses sites aux etrangers.Un patrimoine touristique a exploiter nos codes et cultures Burkinabe.

  • j’admir le courage de cette dame. elle merite la confiance des burkinabès. On peut lui faire confiance.

  • Pour une deuxième fois que notre moitié s’annonce, vivement qu’elle tienne le coup... C’est un marathon !

  • Bonjour internaute 1 et deux . Au sortir de 27 de pouvoir vous voulez encore qu’on confie le pouvoir à ces mafieux pour qu’il pille encore le pays ? Le parti de Saran est jeune certes mais elle a été la première à quitter le navire CDP pendant que les hommes dont tu parles tremblaient de peur et on bu leur lâcheté et couardise jusqu’à la lie.. Ils ont du signer un pacte entre eux avec des signatures pour se souder le derrière avant de quitter .
    Aux âmes bien nées la valeur n’attend pas l’age.. Thomas SANKARA pris le pouvoir bien jeune . Elle vous fait ombrage en tant que femme digne et respectable parce qu’elle a les compétences et la capacité .
    Arrêtons cette réflexion féodalisme tendant à minimiser la femme. A l’école si vous y avez été combien de femme vous ont battu à plate couture dans les notes et le rang.
    Saran peut et en est CAPABLE. A bon entendeur salut .

    Ps : pour le titre d’aucun comprendrons que c’est Bobo qu’elle et candidate et ne comprendrons pas que c’est une promesse de campagne. il ne lirons pas qu’elle a un projet qui prend en compte toutes les composantes de la nation.
    merci.
    A TOUA KIEN.

  • Bravo à cette Dame, elle est digne fille du Burkina. Plein succès au PDC !

  • J’admire cette dame mais investir une candidate sans programme bien établie sur quelle base peut on vous soutenir ?on soutient un programme mais pas un candidat madame Serémé.

  • "Pour booster le développement de bobo dioulasso" ? Elle sera DC juste élue président de bobo et pas du Burkina

  • Esseyons avec une femme.Bon courage a toi belle yennega.

  • A chaque 5 minutes cette dame pense quel basin elle doit porter mieux vaut pour elle d´aller crée une structure pour la promotion vestimentaire.

  • Personnellement j’ai remarqué une chose chez ma tanti Sarah, elle est toujours en retard lors de ces meeting et voilà le jour historique où elle doit montrer au peuple qu’elle pu gouverner une nation notre cher tanti se permet de faire un retard de plus de deux heures. ah ! les femmes à quand les maquillages inutiles ?

  • BRAVO BRAVE DAME

    pour une fois je voterai car je trouve mon compte maintenant avec cette brave amazone grâce à qui Blaise a fuit un vendredi midi pile à l’ heure de prière. En voici une vraie politicienne des temps modernes avec qui le BF pourra vivre en vraie démocratie.

  • SSS sera a Kossiam les jeunes et les femmes ont pris deja l’engagements

  • Décidément, il y a des gens comme N°2, qui ne savez qu’insulter. Vous n’êtes pas obligé, lorsque vous ne partagez pas quelque avis, d’insulter ! Vous pouvez par exemple vous taire ! Cette dame vous a fait quoi de mal ? Vous êtes plus militante, plus patriote qu’elle ?
    Même ceux qui ne l’aiment pas lui reconnaissent son courage. Allez demander à Valère SOME, à Newton Barry, et à bien d’autres encore, qui étaient là, juste après l’assassinat du Président SANKARA. On vous dira au passage l’âge qu’elle avait en ce temps-là.

  • internaute 17. Réveille toi. En Afrique, combien d’électeurs comprennent quelque chose au Programme ? En réalité, ceux qui veulent du programme savent comment l’obtenir.

  • Trèves de commentaires sexistes ou régionaliste le pdc à bien un programme de gouvernement et une vision pour le Burkina.gouverner c est prévoir ,c est aussi avoir une vision.l expérience sans une bonne vision le peuple n en veux pas sinon Blaise serait au pouvoir.
    osons le changement en portant cette candidate qui est symbole de courage,de générosité ,d amour pour son peuple.

  • Madame la Présidente Saran SS. Que rien ne puisse vous ébranler. Vous menez le bon combat toujours avec conviction et détermination. Vous ne défendez pas des intérêts égoïstes comme certains ex premiers décideurs qui toute honte bue ont pillés et rendus le Faso tel qu’il est aujourd’hui. Apres avoir été les 1ers décideurs au perchoir durant 27ans, ils rêvent d’y être encore. Qu’ont ils de neuf à proposer, l’ancienneté, la gabegie, la corruption, le laxisme, la couardise,le crime, la terreur... Non, parmi ces sangsues et vampire, vous êtes notre espoir, la SOLUTION au Faso. Avance seulement, ils ont peurs de toi mais ils ne perdent rien pour attendre.

  • Madame la Présidente Saran SS. Que rien ne puisse vous ébranler. Vous menez le bon combat toujours avec conviction et determination. Vous ne défendez pas des intérêts égoïstes comme certains ex premiers décideurs qui toute honte bue ont pillés et rendus le Faso tel qu’il est aujourd’hui. Apres avoir été les 1ers décideurs au perchoir durant 27ans, ils rêvent d’y être encore. Qu’ont ils de neuf à proposer, l’ancienneté, la gabégie, la corruption, le laxisme, la couardise,le crime, la terreur... Non, parmi ces sangsues et vampire, vous êtes notre espoir, la SOLUTION au Faso. Avance seulement, ils ont peurs de toi mais ils ne perdent rien pour attendre.

  • Internaute No1 (ZIBA) et No2 (ZAPATA) vos interventions sont affligeantes. le premier est un machiste écœurant quand au second, ne confond pas humilité et idiotie. Le BPN de Saran Séré Sereme est réaliste, eux au moins ne se lance pas dans des envolés lunatique comme le MPP. Madame ; vous avez notre soutien, même si nous ne partageons pas certains de vos points de vues. Au soir du 11 Octobre, cette dame va nous surprendre.

  • Allons seulement Madame la Présidente, Il n’y a rien an face que des albatros et des geants au pieds d’argile. Nous avons besoins de votre sagesse, abnégation, courage et détermination face à toutes les difficultés qui ne manqueront pas. Nous sommes avec vous qui aviez osée. Osez lutter c’est savoir vaincre.

  • Vous faites notre fierté à toutes et à tous. Laissez jaser les comploteurs éternels, nous les auront lors des votes. Le peuple voit clair maintenant. Plus de terreur psychologique ni de tripatouillage

  • Taisez vous les beaux parleurs. Allons aux élections et on verra si le MPP, L’UPC ou autres ouailles gagneront. Le changement c’est le PDC

  • Internaute 2 : si les electeurs de Saran Sereme sont des analphabètes, alors elle a des chances de remporter l’élection présidentielle car les analphabètes constituent plus de 80% de la population du Burkina Faso !
    et vous-même ; êtes-vous un intello ou un analphabète ? vous êtes plutôt un un homme vulgaire qui se permet d’insulter de manière aussi vulgaire les electeurs d’un parti politique ! il est vrai qu’il faut du tout pour faire un monde ! mais quelle vulgarité tout de même !!! vous ferez mieux d’aller vous soigner !!!
    Avec mes salutations les plus vulgaires !!!!!

  • J’ai mal car mon pays a mal. Il n’y a que la Yenega des temps modernes, la mère qui a oser mettre sa vie en danger pour le Faso qui peut nous sauver. Maman Saran, allons seulement. Ces politiciens là vont nous sentir.

  • L’Amazone du Faso, le peuple consciencieux du Faso te soutien. Nous ne reculons pas mais avançons avec les alternative crédibles et non ceux qui ont déjà cloué le Burkina. Nous sommes avec toi Saran

  • Merci à chacun pour ses réactions. Ce que je constate, rare de personnes prennent le temps de réfléchir, d’analyser avant de réagir. Cela induit donc que dans ses propres propos, on vienne à se manquer à soi-même du respect et pire encore à autrui...Le fils ou fille de Burkina doit changer de comportement et de mentalité...car le Burkinabé que le regretté Thomas Sankara a voulu, est une personne respectable et respectueuse, agréable avec autrui pour préserver sa dignité...Chaque Burkinabé doit pouvoir s’exprimer sans s’emporter et blesser son interlocuteur.
    Le PDC et ses membres prônent la culture des 3R : Respect de soi, Respect d’autrui, Responsabilité de ses actes...
    Pour commencer, je dirai que LEFASO.NET a dû mal formuler le titre qui laisse réellement croire à travers lui, le choix de Bobo pour l’investiture de notre sœur Saran. Bobo a été un choix, comme l’aurait pu être une autre ville du pays, ce n’est point une vision régionaliste. De toute façon, l’investiture devait se tenir quelque part dans ce pays.
    Il faudra qu’on évite de penser que toute personne compatriote qui veut se porter candidat pour les présidentielles est égoïste...Il y en a encore qui pensent fort comment apporter leur pierre pour développer et donner un mieux être à ce brave peuple. Regardons autour de nous, et soyons objectifs, combien sont-ils, prêts à se sacrifier pour ce pays ? Parmi ces rares personnes, si vous suivez tous l’actualité du pays, vous serez de mon avis que cette dame fait partie du lot ! Regarder autour de vous...cette dame mérite respect et considération car elle a en cœur le devenir du Burkina, en témoignent toutes les actions menées malgré tous les risques auxquelles elle fit face et continue à faire face quotidiennement. Une personne comme elle, a droit à une protection de sa personne d’où la nécessité d’une garde de sécurité et d’un protocole pour les apparitions en publique...cela va de soi.
    Ce pays a besoin de la contribution de ses fils et filles, et a besoin de se relever. Faisons des débats constructifs et évitons de s’infliger des tortures intellectuelles en encourageant ceux qui le méritent et éviter les déchirures pour préserver la paix fragile actuelle.

    Le Burkinabé.

  • Le rêve est permis.bonne chance !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés