Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

samedi 11 juillet 2015 à 14h10min

Mes chers Compatriotes,
Dans le tumulte des événements que nous vivons depuis le 28 juin dernier, j’ai préféré emprunter la voie de la sagesse, la sagesse qui, en des moments de graves dangers comme ceux que nous vivons, est la meilleure conseillère.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

Soucieux de parvenir à un compromis dynamique dans mes multiples concertations, j’ai écouté tout le monde, je n’ai négligé personne.

Tour à tour, j’ai rencontré les représentants des autorités coutumières et religieuses, des partis politiques, des organisations de la société civile, des Forces armées nationales, ainsi que des personnes ressources.
Tous ont reconnu le péril que courait le pays, si rien n’était fait dans les meilleurs délais, pour calmer la tension.

Hélas ! Je suis au regret de le reconnaître, tous ces contacts ne m’ont pas donné la certitude que les différents protagonistes étaient prêts à accepter ce compromis dynamique qui puisse amener à l’apaisement social.

Décidé à épuiser toutes les voies de recours, j’ai alors mis en place un Cadre de Concertation de Sages, à l’instar de l’ancien Collège des Sages, composé de personnes ressources de grande moralité dont le dénominateur commun est la sagesse, la probité, l’amour de la patrie.

Le Cadre de Concertation a commencé à travailler hier. Il continue aujourd’hui de le faire et j’attends les conclusions de ses travaux, dès le début de la semaine prochaine, grâce auxquelles je pourrai prendre utilement les décisions qui conviennent.

D’ores et déjà, je salue les fructueux échanges que nous avons eus hier avec les Sages, ainsi que les actions envisagées pour poursuivre les concertations, afin de résoudre, par un dialogue franc et sincère, les difficultés qui se posent à la bonne marche de la Transition.

Une chose est claire. Etant le garant de l’unité nationale, j’aurai tout fait pour que la paix soit préservée dans notre pays.

J’appelle toutes les personnes responsables et de bonne volonté à en faire autant.

J’en appelle au sens des responsabilités de tous, afin que dans un sursaut patriotique, nous taisions nos rancœurs, nos intérêts égoïstes ; que nous transcendions nos divisions et nos incompréhensions, pour ne voir que l’intérêt général ; l’intérêt général aujourd’hui, c’est sauver le Burkina du désordre et du chaos.

Si malgré cet appel pressant, il se trouvait des aventuriers, mus par les forces du mal, pour créer des troubles et le chaos, ils en répondront devant l’histoire et évidemment, devant les juridictions internationales.

J’ai le devoir et la ferme intention de conduire la Transition jusqu’à son terme.

J’entends le faire dans la tranquillité et dans la sérénité, et je compte sur chacun de vous.

Vive le Burkina Faso,

Et que Dieu bénisse et protège à tout jamais notre chère patrie.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 juillet 2015 à 19:05
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Qu a dit papy je ne comprends rien.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:07, par JAMES KENNY
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Mon président vous avez notre soutien total. Certes vous êtes tenu par un devoir de tempérance, mais dites la vérité au cdp et à son aile politique le cdp. payer les conséquences de vos actes, vos actes ont conduit ce pays vers le chaos. si le rsp et gilbert diendiéré vous menace appelez nous dans la rue, notre sang versé vivifiera les racines de la liberté et de la démocratie hantise de gilbert diendiéré et du rsp.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:10, par Annie
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci, Président. Dieu bénisse le Burkina Faso. J’aime mon pays et je souhaite que tous ceux qui sont réellement Burkinbi mettent leur intérêts EGOISTES, MALSAINS, MACHIAVELIQUES, SATANIQUES de côté. Nous sommes tous de passage sur terre, pensons positif, agissons positif. PEACE BEGINS WITH ME.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:11, par Noraogo
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    L’heure semble grave. Priions pour notre chère patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:15, par Tout nouveau tou beau
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Voyez-vous que c’est déjà bien de changer. Quand on dit alternance, voila les vertus. Celui là aumoins parle à son peuple. Il prend des décisions courageuses et ménace même les mauvaises graines. Bravo, continu comme ça et l’histoire retiendra de toi que tu est un homme vrai. Tu n’ais pas sali par la corruption humaine, économique et juridique. Bravo !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:15, par Sarco
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    1/Situation nationale : Voici le message a la nation du president du faso , Michel Kafando
    c’est proper que le Dieu d’Israel te donne la force et le pouvoir.sarco PARDON LAISSE PASSER MON MESSAGE

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:19, par king
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci, Mr le Président pour la grande sagesse manifestée.Puisse DIEU vous guider dans cettelancé et certainement rien ,ni personne ne pourra diviser pour régner dans cette nation.vive le Burkina Faso , vive le Président ,vive le peuple des Hommes intégres.merci Le sang de Jesus couvre cette nation.Amen

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:20, par TINGYELLE
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci, Président,
    Beaucoup de courage car c’est pas facile. Le Seigneur vous donnera la sagesse de Salomon pour sortir victorieux de cet impasse, vu votre esprit d’humilité.
    Vive le Faso Uni.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:21, par soyons juste
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci mon Président ; A BON ENTENDEUR, SALUT !
    QUE DIEU PROTÈGE LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:23, par Alexio
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Il est grand temps que la Capitale politique du Burkina Faso soit Bobo-Dioulasso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:23, par compaore
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Eh bien ! Quel ton grave dans ce discours !!!!! Nous sommes tant que ça au bord du gouffre ? Ce que j’ai aimé dans tout ça c’est la promesse faite d’envoyer les éventuels fouteurs de trouble à la justice internationale. Cette mise en garde s’adresse sûrement a des gens précis . Le président sait à qui il s’adresse

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:24, par le mediateur
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    bien dit mon Président et vive le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:26, par Une militante de la paix
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci Président ,mais c’est pas arrivé, encore un effort .
    Lettre ouverte au Président KAFANDO : un compromis utile pour sauver la république.
    J’ai suivi avec intérêt la crise au sommet qui mine notre gouvernement, notre armée.
    Elle si profonde que chaque citoyen doit apporter des propositions de solutions pour l’intérêt supérieur de la nation.
    Les différents protagonistes doivent faire des concessions ultimes et utiles pour la cohésion sociale.
    Dissoudre le gouvernement est un risque de tout reprendre en référant à 92jours restant pour des élections du 11 octobre 2015.
    Mais un remaniement ministériel technique léger est possible pour sauver le blocage avec des lendemains doublement incertains.
    Je souhaite que les deux camps affichés acceptent le remplacement de Auguste Denise BARRY par un civil technocrate et doué en administration électorale surtout avec une forte expérience de commandement. Ceux qui veulent le chaos vont m’opposer le délai, le temps qui pourrait perturber les élections.
    Ceux qui disent cela, c’est ceux qui ne sont sous informé du dispositif électoral au Faso
    . Dans notre pays, les élections sont organisées par la Commission électorale nationale Indépendante (CENI) qui n’a rien à avoir avec le gouvernement. Cette commission (CENI) est à pied d’œuvre pour l’organisation, déjà très avancée. Au moment où nous parlons, il y a une formation des formateurs des membres des bureaux de vote qui se déroule à Splendid Hôtel pour huit jours. La ceni travaillera sans problème. C’est la CENI qui organise les élections, le gouvernement n’ rien à voir. Ensuite, deuxième élément, les partis politiques sont en campagne ; c’est-à-dire qu’ils croient que le 11 octobre c’est la date des compétitions et, ils se sont prononcés également sur la situation en disant que pourvu que le 11 octobre soit maintenue. Le reste ce sont les nouvelles OSC qui posent problème a quel fin ? Ces éléments qui permettent un changement léger de gouvernement et n’influence en rien le processus électoral. De plus, le gouvernent burkinabè est tombé le 30 octobre ; vous voyez combien de jours on a mis pour relancer la machine ? Deux, trois jours et c’est reparti. En quoi est-ce qu’un léger remaniement du gouvernement peut compromettre la marche de l’Etat républicain ? Je ne vois pas. On remanie le gouvernement aujourd’hui, Je ne vois donc pas en quoi cet argument tient dans la situation où nous sommes aujourd’hui, situation explosive malgré les concertations si nous restons sans rien faire, sans toucher le gouvernement .C’est univerelement reconnu que l’Etat fonctionne par la force publique, s’il n’y a pas de force publique, il n’y a pas d’Etat. On prend le cas de l’Etat de Palestine, qui est un Etat proclamé aux Nations-Unies mais qui ne peut pas imposer sa volonté parce qu’il n’a pas d’Armée forte comme l’Israël. Donc, vous ne pouvez pas avoir un Etat sans une Armée, sans une force publique.
    Excellence, la crise est si très profonde et vouloir laisser les choses à l’état sans réaction est un suicide collectif de la république.
    Pour l’intérêt supérieur de la nation, Auguste Denise Barry doit accepte le sacrifice militaire et civil, surtout qu’il a dit haut et fort à la télévisons nationale courant novembre 2014 que : en ses propres mots « Le pouvoir ne nous intéresse pas « » Un Burkinabè surtout un soldat, la parole donnée est sacrée.
    L’armée nationale, RSP y compris, l’autre pro ou anti Zida, il faut sauver la République.
    Bon jeûne de Ramadan !
    Que Dieu Bénisse le Burkina Faso
    Une citoyenne militante de la paix .

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:27, par Obouma
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    C’est quoi cette langue de bois ? Si toi Kafando tu ne nous dit pas ce qui se passe reellement, qui va nous le dire ? Avant de nous dire les solutions que vous envisagees, s’il vous plait, dites-nous d’abord le probleme ! Rappel tres important : le pouvoir que detient la transition lui a ete PRETER par le peuple, temporairement, dans le cadre d’un contrat clair. Vous devez nous le rendre en octobre 2015 dans les conditions definies par ce contrat. Attention, nous pouvons rompre ce contrat avant son terme. Pas de soutraitance s’il vous plait. Si vous ne pouvez plus, rendez-nous notre bien, le pouvoir. Sinon on le retire et on le confie a nouveau a quelqu’un d’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:27, par Tapsoba R(de H, actuellement au bercail)
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    L heure est vraiment grave !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:33
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    sincèrement je ne comprends pas. Aucune décision et il s adresse a nous. Juste pour dire que vous discutez. ca on savait quelle est la decision que vous avez prise

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:33, par Elmagnifico
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci Excellence Monsieur le Président du Faso ! Le message est fort, clair, limpide et plein de sagesse. Bon vent à la Transition et surtout que Dieu, les Mânes et les Ancêtres veillent sur vous afin de conduire cette transition à terme !
    Vive la Transition !
    Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:34, par TOUBE
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Voilà M’BA Michel, c’est ce que nous attendions depuis. ZIDA, ni BARRY ne sont nos président ; c’est bien vous le président du Faso. J’étais Burkina Faso, je suis Burkina Faso et je préfère mourir Burkina Faso. Dieu te guide Papa Kafando dans tes prises de décisions.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:35, par Compaoré W. Alfred
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    A mon humble avis, je pense que le président est entrain de tourner autour du pot dans son discours. Mais en tant que chef suprême de la nation burkinabè, c’est un message de paix et d’invite à ce que se fasse une idée sur l’ampleur du problème. Toute chose a un début et je pense que le président ne peut pas dire qu’il ignorait que cette situation allait arriver. Au début de sa prise de fonction, il fallait qu’il s’éloigne de tous ces anciens loups déguisés en agneaux. Des personnes comme Diendéré, Honoré, et les grands du RSP devraient "disparaître" de la présidence du Faso.
    Le chef d’état major est aussi responsable de ce qui arrive car il manque d’autorité. Dès le début de sa prise de fonction, il fallait réaffecter tous les membres du RSP à d’autres postes. La personne qui refuse de se soumettre tu le mets à la porte.
    Maintenant que le mal est fait, vous voulez mettre tout le peuple dans des problèmes. Je crois qu’il y a anguille sous roche au sein de l’armée. Ils sont complices entre eux et veulent saboter la transition.
    Mais je prie Dieu que nos sages trouvent de bonne solution. Vive le Burkina et que Dieu nous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:36, par la sagesse
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci president, svp dites nous ce qui se passe reellement et ses vraies causes.Que DIEU vous guide dans votre decision a prendre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:37, par kunibè SOME
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    ça n’arrive pas qu’aux autres. Il faudrait que chacun des acteurs dans cette transition réfléchisse par sept fois avant de poser des actes. L’intérêt national doit être le seul objectif visé dans toute action. J’aime mon pays et je suis pour que cette transition engagée aille jusqu’au bout ; mais il faut tous les acteurs de cette transition soient honnêtes avec ce peuple qui leur a confié une mission. Vouloir prendre les gens pour des idiots ou vouloir se croire le plus malin, c’est ça qui nous a conduit dans cette situation. On ne s’amuse pas avec le destin d’un pays. Toute parjure ou forfaiture au sommet de l’Etat doit être considérée comme telle et les conséquences doivent en être tirées. Alors, que chacun prenne ses responsabilités. Que Dieu sauve mon pays !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:43, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Très beau message, clair et limpide. Les fauteurs répondront évidemment devant la CPI si le pays plonge dans le désordre !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:44, par boinzemwende
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci Mr le President rien de plus clair et tout le peuple sait a qui vous vous adressez et il est pret a tout face a notre ennemi commun que Dieu nous garde de ce que nous voyions a la tele quand le dialogue a echoue

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:46, par A_beh_fo
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci mon President ! Ton message est arrive cinq sur cinq !
    LA TRANSITION EST PRISE EN OTAGE PAR LES MALFAITEURS DE TOUS LES TEMPS !!
    Le peuple doit rugir a nouveau !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:48, par sidpawetta
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Zida doit démissionner. Et tu n’as pas confiance aux juridictions nationales. Tu es un président illégitime. Colles nous la paix

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:51, par madou bala bila
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    De ma part je souhaite une entente au sein du peuple du Burkina Faso car la paix est cohérente enssenble pâtir un pays merci.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:57, par Gomdasida
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Yes ! Mister president !!!!
    Ce message s’adresse aussi bien aux CDP-RSP et Cie qu’à Zida et sa bande. Nous on s’en fou de l’un ni de l’autre. Nous ce qu’on demande c’est les élections en octobre pour enfin sortir de ce bourbier.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 19:58, par sidpawetta
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    TOI TU ES UN PRÉSIDENT TRANSITAIRE ADAPTABLE SEULEMENT SANS AUTORITÉ. VIVEMENT LA FIN DE LA TRANSITION POUR QUE TU RETOURNES À LA FERME D’OCCUPER DE TES PORCS. CES LES MILITAIRES DANS LE GOUVERNEMENT LE PROBLÊME. TU DOIS LES DEMETTRE. ZIDA ET BARRY ONT LANCE UN DÉFI AUX FORCES ARMÉES. ELLES VONT LEUR RÉGLER LES COMPTE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:02, par hopeburkina
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci président. Que les fouteurs de trouble écoutent ce message. Ils sont mis en garde. Aujourd’hui on vous observe.
    Bon courage mba Michel. Votre détermination nous rassure

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:04, par komi
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    papa kafando que Dieu te fortifie nous sommes tous avec vous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:05, par barkbiga
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci excellence. nous vous soutenons. C’est Dieu qui fait le Roi. Et c’est lui dans son immence mystere qui a guidé les circonstances pour que vous soyez là. Aime seulement Dieu et choisi la verité et tu verras d’ou viendra le secours. Il y’a une justice qui est bien au dela de la justice des hommes : celle de Dieu. Dieu protege et benisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:06
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Pas un mot sur le gouvernement. Apparemment les concertations dépassent les membre du gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:10, par yi djenne dja
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Entendons de voir et d’analyser les futures proposions.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:32, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    @sidpawetta, faut aller faire démissionner Zida stp. Notre erreur est qu’on a pas terminé l’insurrection. On devrait arrêter 80% des caciques du CDP !!!!!!! Depuis quand un militaire décide de chasser un PM ? C’est le PM qui chasse le militaire ou c’est le militaire qui chasse le PM ? On est où là ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:32, par Moussa
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Le President Macky Sall et le groupe de suivi de la transition doivent agir vite. Une reunion extraordinaire s’impose en marge des reunions du groupe des sages. Visiblement a l’interieur du pays l’Armee ne semble pas rendre la situation aisee pour le President.
    La situation est tres grave et en tant que Burkinabe je ne veux plus d’effusion de sang dans mon pays ! C’est pourquoi je pense et interpelle la communaute internationale pour qu’elle intervene le plus tot possible. A commencer par le Groupe de suivi de la transition, ensuite la CEDEAO, et l’Union Africaine. Si les uns et les autres refusent d’entendre raison malgre toutes ces interventions, la justice internationale dont le President parle aura alors toutes les cartes en main pour agir.
    Depuis tres longtemps je fais cette proposition mais je ne comprend pas pourquoi elle est censure.
    Maintenant que le President parle des juridictions internationales la preuve est faite que je ne faisais pas des propositions ne sont pas farfelues. Le forum est modere et personne n’est contre cela. Mais de grace, laissez passer les propositions de solutions. Vous rendrez un service inestimable au pays en le faisant. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:32
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    que devient un ministre de la défense dans de telles conditions ou l armée ne veut pas le voir

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:33, par Chapité
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Je suis surpris de constater que c’est devant les juridictions internationales que devront répondre " les aventuriers mus par les forces du mal" ; à quoi servent les juridictions nationales M. le président du conseil supérieur de la magistrature ? Que cherche le PM en Angola aujourd’hui ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:34
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Voilà qui est clair maintenant ! Ceux qui veulent gâter pays-là n’ont qu’à continuer, on va les y aider.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:41, par Neekré
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Sans être un voyant, j’ai dit que Mbah Michel allai entrer dans l’histoire, mais la question etait de savoir par quelle porte ? Allait il être le General de Gaulle ou plutôt le Marechal Petain ? Ce discours donne des indices. Nous souhaitons seulement que la Sagesse et les mannes de nos ancêtres continuent de l’eclairer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:42, par adams
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Excellence merci a vous pour votre sens du dialogue.ne cedez surtout pas aux pressions externes.le plus interessant est que certains risquent de se retrouver a la CPI s ils s obstinent a vouloir créer le chaos dans notre cher faso

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:44, par Sergy
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Un certain silence est fait sur les vraies révendications des protagonistes. secret d’Etat ? si les premiers échanges ne montrent aucune volonté de changement de position de leur part, pensez-vous qu’ils seront dociles aux décisions des "Sages" ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:45
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Que Dieu sauve le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:47, par Jean-Paul
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Ne soyons pas passifs chers compatriotes sinon nous le regretterons plus tard. Que tous ensemble, societe civile, partis politiques, syndicats, etc.,prenons notre responsabilite pour dire ca suffit aux aventuriers du RSP.
    Sortons massivement dans les rues comme nous l’avons fait en Octobre, pour dire au RSP que la transition est l’emanation du peuple, et qu’ils n’ont aucune legitimite pour dicter la marche de cette transition.
    Rendez-vous est pris pour lundi 13 Juillet a la place de la Revolution.
    La Patrie ou la mort Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:48, par Marwel
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Monsieur Sidpawetta, en lisant votre commentaire, on sait que vous êtes du CDP ou du RSP, de ceux qui veulent mettre le feu dans le pays. Cela n’arrivera jamais. Vous êtes démons et vos revendications démoniaques ne seront pas satisfaites. Votre soif ne sera jamais désaltérée. Laissez la transition tranquille !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:49
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci au président pour ce discours clair limpide ferme et courageux.Que les fauteurs de troubles et de chaos sachent bien se tenir car la CP est à notre porte. Une fois encore vive la transition pour que vive des élections le 11 octobre 2015. Vive le président vive le PM. COURS GENE AU PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:56, par DjodaÏ
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Félicitation mon président !
    Si cette chose veut se faire passer comme créature du diable, il iront tous à la CPI avec leur créateur. Mais jamais nous ne les laisserons nous prendre en otage comme par le passé.
    QUE DIEU BÉNISSE NOTRE CHER BURKINA !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 20:56
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Voici mes propositions :
    1) Zida quitte son poste de PM .
    2) Les responsables du RSP (Ginguéré, Kéré ... qui sont opposés à Zida) quittent leurs postes de commandement et reçoivent des affections hors du pays.
    3) On nomme un nouveau PM choisi par consensus au sein du collège des sages.
    4) La Transition poursuit sa route avec pour seul objectif : organiser des élections apaisées le 11 Octobre 2015
    Dieu nous aime, nous sortirons victorieux.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:00, par elkabor28(l, original)
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci à toi post 13,une militante de la paix. ....c’est, le fruit d, un travail intellectuel que je ne manquerai pas d,apprécier . Mais n, est nul part il est mentionné que c’est le ministre Auguste Denise Barry qui est la cause du problème. Il y a un blocage au sein du gouvernement, le chef de l, état doit jouer de ces prérogatives pour décanter la situation, mais le remaniement que vs prôné ne peut se fait sur l, influence de qui que ce soit’(RSP)ou des fantoches (CDP et sa bande )mais plutôt par les signataires de la charte de la transition .il peut y avoir un remaniement si et seulement si les signataires de la charte s, accordent. Je tiens à préciser que même le président ne peut dissoudre le gouvernement sans l,avis et l,accord des signataires de ladite charte. L, article 69 de notre constitution dit en cas de démission du 1er ministre tous le gouvernement tombe . loin de défendre la cause du ministre barry je voudrais simplement qu,on se refaire à notre charte.le gouvernement n,organise pas les élections certes mais c’est, action gouvernementale qui autorise la CENI à l, organisation des élections. Si, il se trouve que le gouvernement est en difficulté cela pourrait un temps soit peu chamboulé le processus électoral. Dans aucune démocratie une partie des forces armées ne peut demander le retrait du chef du gouvernement . Nous ne sommes pas Dans l,armée ou le commandement militaire prime ,ici nous sommes dans une république avec ses règles. Le problème n,est nullement barry mais plutôt une unité de l, armée craint par la hiérarchie militaire qui s, immscie dans la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:02, par passakziri
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Je vous respecte Mr le président pour votre calme, et cette vertu qui consiste à ne pas prendre de décisions rapides sous la pression et la menace. Ceux qui veulent qu on leur dise tout de suite ce qui se passe. Vous avez quelle capacité de resoudre le problème Zida -RSP ? Si c est la sensations que vous voulez, allez dans les vous ravitailler en rumeurs dans les cabarets. Si les protagonistes campent sur leur positions, il ne restera qu a diviser la poire en deux : Limogeage de Zida et de ses compagnons recriminés et dissolution imédiate du RSP par décrets présidentiels simultanés. Si après ca , l une des partie ne veut pas jouer le jeu, le peuple ne pourra que se lever une fois de plus pour defendre sa dignité comme ce fut le cas les 30 et 31 Octobre. Celui qui pense que ce peuple est dompté se trompe bien. Celui la aussi qui croit pouvoir le manipuler pour ses intérêts égoistes se trompe également. Alors Zida, RSP, un peu d’eau dans votre champagne, et laissez nous construire notre democratie.
    God bless Burkina Faso

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:02, par Le Loup
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Je ne comprends pas les burkinabè, le commandement de l’armée demande ses éléments de se retirer du gouvernement. Elle a reconnue ses erreurs et veut réparer. Dite simplement à Mr, Zida de présenter sa démission. Le président Blaise après la journée du 30 octobre a bien écouté le président français suivi des éléments du RSP. Aujourd’hui, il vit un exil doré en Côte d’Ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:05, par sankara
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci Mr president,le mesage dit tout et gare au fauteur d trouble qui refuse qu’ils ont perdus le pouvoir depuis le 3o octobre 2o14.que Dieu vs guide mon president.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:06, par Yako
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Le probleme avec Mr Kafando c,est l,ecart du langage,chez un diplomate c,est un probleme.Il appelle a la responsabilite et a l,apaisement en meme temps il accuse"forces obscures,aventuriers,TPI..." Dans ces conditions le compromis est impossible a trouver c,est une simple formalite juste pour se justifier au cas ou.En fin,ce message du chef de l,etat est conforme a son discours d,investiture d,ou le drame a commence et qui est passe presque inapercu.Mr le president votre age vous impose la sagesse,le juste milieu,votre mission n,est pas pour rechercher le coupable du mal burkinabe ni pour punir les contrevenants moins encore pour ecrire l,histoire de notre pays,liberez-vous des a prioris,les extremes.Dieu vous a confie le destin de notre pays par le hasard de l,histoire a un moment difficile de son histoire ou le vivre ensemble est plus que jamais menace,votre devoir Mr le president de tous les burkinabe c,est de preserver la paix.De la justice ? vous ne l,obtiendrez pas tandis que la paix est a votre portee.A vous de choisir.Avec respect Mr le president.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:06
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Notre président et son gouvernement sauf Aida on peur du RSP ET GILBERT.SI VOUS NE RÈGLES PAS CELA C’EST LE PEUPLE QUI LE FERA ENCORE UNE FOIS. LA PATRI OU LA MORT NOUS VAINCRONT.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:12, par BAKISS
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    c’est comme ça kon vs reconnais il fo taper sur la table.vs avez tenu un discour de fermeté. ns sommes fier de vous et on te soutien croit moi on te soutien.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:18, par dablbissan
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci monsieur le président , cette communication est venue . Devant l’accoucheuse la femme à terme plus rien à cacher. Ayez le courage de désigner le coupable ou les coupables. Les armes achetées par du contribuable doivent servir à tout le peuple et non à un groupe d’invidus . Que tous les contribuables refusent de payer les impôts et on verra.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:27
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Quel est le problème au juste.puisse que Barry et Zida ont dit qu’il n’y avait rien comme problème dans le gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:32
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    la transition a été trop clémente avec ces vieux lascars du cdp.s’il étaient en prison ils n’allaient pas pactiser avec le rsp pour freiner la transition. s’ils refusent de se faire redéployer le nouveau président qui sera relu prend service à l’ ancienne présidence et vous les laisser là-bas. voilà qu’ on tue leur collègues au Mali alors qu’ eux qui se disent les mieux fumés sont au chomage.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:32, par Wendlaboumb
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Cher(e)s Compatriotes,
    L’heure est grave et chacun doit prendre la mesure de l’urgence d’un engagement individuel pour sauver la transition. Le groupe hostile à la transition est sur le point de réussir un coup savamment préparé qui a visiblement surpris le codo Zida et ses potes. Est-ce par naiveté ou par miopie politique ? L’avanir nous le dira. Pour le moment nous devons agir pour éviter que le clan renversé le 31 octobre reprenne les rennes du Faso en moins d’une année.
    Voici ce que je propose :
    1 que toutes les communautés religieuses se mettent à genou devant l’Eternel qui a porté son regard de compassion sur cette nation pendant les évènement des 30 et 31 octobre. Nous n’avons pas assez remercié le Tout Puissant pour ce qu’il a fait pour ce pays
    2 que les organisations politiques et OSC qui ont été ouvrières de l’insurrection populaire sortent le né de la gestion des dividendes immédiates et se remettent en ordre de défense des acquis des 30 et 31 octobre.
    3 que ces organisations lancent un appel pour une manifestation de soutien à la transition et une caution anticipée aux propositions de sortie de crise qui viendront des sages mandatés par le Président de la Transition.
    Nan laara an saara !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 21:50, par kouadio
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    le CDP n’a rien fait. Ses ;eaders se cache nt etcertains ne savent meme pas ou dormir. Mais la haine etant tenace vous voyez le CDP partout ! Au CNT et parmi les OSC des gens qui n’ont jamais touche 100000 fcfa roulent carosse aujourd ;hui or au lendemaon du depart de Blaise ils avaient crie que plus rien ne serait comme avant. Eh bien le CDP sera dans votre lit et plat bientot.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:02, par aristide
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Ce discours n’a rien de nouveau.la vraie question est quels sont ses individus avec qui ses sages désignés doivent négocier avec ? Pour quelles raison et de quel droit ? Nous somme prêt à descendre dans les rues et croyez moi ça risque d’être pire que l’insurrection d’octobre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:08, par un étudiant
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    dites nous plutôt ce que le RSP reproche à ZIDA et ce que ZIDA reproche au RSP. Clair non ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:20, par Nouvelle
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    D’accord avec le 12 et tant d’autres qui félicitent SEM Monsieur le Président. Nous lui disons merci ! Que l’Esprit de Dieu l’assiste afin que sa décision après le rapport des sages sorte le pays de cette crise que nous espérons être la dernière. Que les militaires aussi sachent raison garder pour ne pas être les spécialistes de troubles. Qu’ils écoutent Dieu et leur conscience et non les mauvais supérieurs. Qu’ils recherchent la Paix et la poursuivent inlassablement. Aucune femme digne de ce nom ne voudrait voir mourir. Vous président et votre famille que Dieu vous bénisse et vous protège. Que Dieu sauve le Faso dans ce mois béni du RAMADAN. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:23, par SAE
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Vivement, que Dieu Le Tout-Puissant nous aide à trouver une solution idoine à cette crise que nous n’avons pas pu prevenir au moment de l’insurection populaire. Sinon, il reviendra au peuple de prendre ses responsabilites pour achever l’insurrection.
    Que Dieu benisse le BF !
    La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:23, par Florence
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Mr le president,vous meme vous voyez que votre message est partisant a lire les qlqs reactions sur le net.A partir de cet instant,vous cessez d,etre le president de tous les burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:24, par Ouedraogo Remi
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Excellence, discours pile. Les intérêts individuelles et égoistes ne doivent pas primer sur l’avenir de la nation. Ça jamais ! Vous avez le soutien du Peuple, le vrai, qui trime tous les jours pour gagner leur pain quotidien et construire leur avenir et celui de leurs enfants. Nous n’avons pas les avantages de cette minorite de Burkinabe enfermée dans le camp de Kosyam. Cette élite dont nous n’avons aucune preuve de compétences comme c’est clamer partout. Nous aurions pu en faire partie si telle etait notre volonté et surtout celle du Tout Puissant. Cependant, j’ose croire qu’ils sont et restent Burkinabè dans leurs âmes et leur corps. Que chacun se resaisisse et médite sérieusement sur les agissements qui nous ont conduit aux 30 et 31 octobre. Les principaux acteurs et maitres du jeu du moment ont oublié leur "Burkinité" (excusez ) et vivent hors du Pays. Je serais fier que mon sang permette au Burkina de retrouver la voie de la stabilité pour mes enfants et plus méritant qu’un élément du RSP prêt à mettre en péril la nation pour préserver mes intérêts irrégulièrement constitués. Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:31, par quantigui
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Bravo Monsieur le Président !
    Que dieu vous protège. Vive La Transition

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:50
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Propre, M’ba Michel. Comportement sage. Ne cédez pas à ceux qui attendent pas à ceux qui attendent des décisions spectacles, Ils n’ont qu’à aller au ciné

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:54, par sidpawetta
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    L’AFFAIRE EST SIMPLE COMME BONJOUR. QUE TOUS LES MILITAIRES QUITTENT LE GOUVERNEMENT ET REGLENT LEUR COMPTE AVEC LEURS CAMARADES EN CASERNE. OK . ÇA FAIT MAL .A DIEU LES SOUS POUR EUX ET LEURS MILICIENS DES OSC. MAIS C’EST UNE BONNE SOLUTION POUR LA TRANQUILITE DU PEUPLE. PENDANT LA TRANSITION LE MALI A CHANGE DE PM. OK. .LE PM EST UN MILITAIRE DU RSP .ANCIEN RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ DE BLAISE. ..

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 22:54, par francois m52
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    LA DISCIPLINE EST L’ame d’une armée, elle rend les choses plus accessibles,donne du succès aux faibles, et de l’estime à tous

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:05, par wamblé
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci president grace a toi led burkina faso ne serait plus dans une crise que Dieu benisse le burkina faso amen

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:12, par Rodrigue
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Allons seulement, les élections doivent se tenir le 11 octobre, les chiens aboient, la caravane passe,plein soutien au gouvernement de la transition, dieu veille sur le Burkina et les démons et autres ennemis cramerons en enfer

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:14, par sidpawetta
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Vieux tu te contredis parce que la tu n’as pas fait preuve de sagesse. Et surtout tu as un côté pris. Le problème ; c’est entre militaires. Tes soit disant sages ne peuvent rien résoudre. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:38, par lasco
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    merci au PF de nous avoir apaisé un temps soit peu le coeur même si la décision finale reste en instance.
    ce discours nous montre qu’aucun des deux protagonistes n’est près à céder malgré les concertations de longue date et montre à tel point ils sont moins soucieux de la stabilité du pays :apparemment la mise en garde du PF peut ne pas avoir effet sur certains.
    cela me rend pessimiste quant à la tenue à bonne date des élections.
    et j’ose croire que le camp Zida a une autre force non visible sur laquelle il va s’appuyer pour resister selon les formes d’une evantuelle crise.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:43, par SOME
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    L’affaire est foutue les freres ! Il nous faut nous battre et sans autres formes : nous battre ! Le president vient de nous dire qu’il est impuissant et qu’il ne peut rien faire devant les troubles qu’on nous prepare sinon s’en remettre aux etrangers ; on ne s’est pas battu pour s’en remettre a une soi disant justice internationale….Quelle honte !!! Tu es president tu prends les decisions et non faire appel au bon vouloir des uns et des autres. Surtout que ces gens sement plus que des troubles a l’ordre public mais plutôt la destruction du pays.
    Silence de l’etat major de l’armee , pantalonnade du president, cameleonisme du premier ministre (qui revient de l’etranger et de plus ministre de la defense), mensonges du grande oreille de l’état (interieur et securite) ; « silence » curieux des partis politiques, etc., il ne nous reste plus au peuple de reprendre les choses en main, c’est notre seul salut. Qu’a-t-il dit ? rien ! quel est le fond du probleme ? rien ! quel est le probleme meme : les affaires du RSP ? le premier ministre ? ou quoi encore ? nous preparer nous battre ? D’accord !
    Comme le dit n°14, on t’a preté un pouvoir avec un cahier des charges et toute entrave a cela ne doit etre tolerée. Pourquoi une commission de sages pour decider du devenir d’un regiment militaire ? alors que tu en es le chef supreme ! Les armes du RSP tiennent tout le pays en respect !!! le cdp et ses affilies se pavanent (d »ailleurs on voit comment ils ont investi lefaso.net depuis quelque temps), etc. Reagissons de facon radicale sinon ce sera trop tard : reoccupons la rue et exigeons ce que nous voulons.
    Seul jean paul n°43 a parlé vraie parole
    Devant les intrigues et les egoismes LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:44
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute 48 Elkabor
    tu dis faux !
    Michel Kafando peut bel et bien démettre Zida et donc dissoudre le Gouvernement sans consulter qui que ce soit. c’est sa prérogative !
    les signataires de la Charte ne sont pas le Peuple. et certains d’entre eux dans la société civile avait défendu la modification de l’article 37. ils ont juste su habilement retourné la veste pour occuper des postes dans la cacophonie et les troubles qui ont suivi la chute de Blaise Compaoré... On se connait ici ! Nous citoyens vigilent, on les connait !
    Il faut arrêtez de tromper le peuple peu instruit ou qui ne fait pas l’effort de lire les textes.
    Quand vous dites que RSP ne peut pas demander la démission de Zida ; je vous pose en retour cette question : est-ce que le citoyen lambda peut demander la dissolution du RSP ?
    Arrêtez de tromper le Peuple parce que vous mangez actuellement !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:47, par Lumière
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Dans l’humilité tout peut se résoudre. Dieu fait grâce aux humbles et résiste aux orgueilleux.
    Nous vivons dans un monde global et toutes les personnes qui semblent ignorer cette vérité et qui s’entêteront à vouloir encore traumatiser ce peuple qui a tant souffert et qui panse encore ses plaies auront tôt ou tard contre eux Dieu à travers notre peuple et ceux du monde entier qui luttent pour la paix, la liberté et le développement. Que Dieu bénisse et harmonise le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:48, par SS 20
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    En quoi la démission du PM apporte au RSP dans les trois mois qui restent pour la fin de la transition ?
    En quoi la non démission du PM peut attirer au RSP dans les trois mois qui restent ,puisque lui même l’a dit devant le CNT que le RSP ne sera pas dissout !
    Tout ça montre que il y a effectivement des gens qui étaient dans le bois et se montrent maintenant parce que excédés par la réussite des acteurs de la transition ,il n y a qu’à voir la sortie funeste du CDP et ses alliés pour demander la démission du PM et de son gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:53, par voice of New York
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Oui Mr. KAFANDO IL voir toi meme avc ton abus de pouvoir reglement de Conte regards un peut vere les USA ( New York ) si tu na eu peur persone n’aurra peur. Corrige toi d’abore.si tu dit si malgre cet appelle pressant,il se trouvais des venturiers,mus par la force du mal, pour creer des troubles et le chaos, IL repondront devant l’l’histoire et evidemment devant un jurisdictions internationales.pourquoi pas toi un jour

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2015 à 23:57
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Ce comite de sages me pose un probleme : pourquoi jusqu’a trois pasteurs ? Et pourquoi le pasteur de Zida en fait partie ? Je commence reellement a penser le vrai probleme, c’est Zida et ses copains protestants militaires au gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 00:20, par elouss
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    M’BA Michel a parlé. Nous nous acheminons vers une guerre civil réactionnaire si les "aventuriers mus par les forces du mal" triomphent. Il faut les en empêcher. seule une mobilisation monstre pourra les dissuader et le plus vite possible. il serait peut être tard si on attend le délai de M’Ba Michel. Normalement ce week end il faudrait une saillie du peuple.
    soyons vigilants !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 00:25, par Cheick
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci M’Ba Michel !!!
    mais quel est le problème que tu dois régler sans que ton peuple ne soit
    au courant.
    il faut nous le dire ;et quand tu vas prendre ta décision de chef d’état
    on va chasser tous ceux qui s’opposeront.
    Mais si tu ne dis pas la la ; c’est toi qui va être dans des problèmes.
    sarco PARDON LAISSE PASSER MON MESSAGE

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 00:36, par Bouba
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Président Kafando,

    Sachez que vous avez vous même une grande responsabilité. Si jamais, comme de par le passé, le sang d’un fils de ce pays est versé à cause de ce RSP dans les mois à venir, vous porterez la responsabilité, parce que nous n’aurez pas pu anticiper malgré les signes annonciateurs. Gouverner c’est prévoir. Et c’est devant vous, à vos yeux en direct que le RSP continue d’utiliser exactement les mêmes méthodes utilisées depuis 27 ans : descente et menace avec armes et munitions dans les organes de presse, arrestations d’éléments en leur sein pour arracher par la torture des aveux dits compromettant contre Zida, etc. Vous le constatez, le peuple insurgé demande sa dissolution et vous tournez en rond. Déjà le 1er collège de Sages avait demandé sa dissolution et Blaise a jeté leur rapport au toilette. Aujourd’hui, le même RSP veut bloquer la marche de toute une nation, l’avenir de toute une jeunesse et vous tournez en rond. Si ce comité des Sages revient sur les conclusions du premier collège des Sages en ce qui concerne le RSP, il aura à se justifier.

    Le PM ne démissionnera pas. c’est à vous de prendre vos responsabilités et de redéployer ce régiment qui a semé la désolation dans tant de familles depuis 1987 : tortures, exécutions extra-judiciaires, .Thomas sankara et 12 de ses compagnons d’infortune, Henri Zongo, Lingani, Oumarou clément, Dabo Boukari, Norbeert Zongo, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 01:42, par Ciceron
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Bien Mr le président. Vous au moins vous savez communiquer avec votre peuple. Mais il faut le dire, on reste sur notre faim... On attendait des décisions concrètes.
    Sinon, j’abonde aussi dans le sens de l’internaute 13 "Une militante de la paix", un petit remaniement n’empêchera nullement qu’on aille aux élections. Remplacer Zida par un autre PM qui reconduit quasiment le meme gouvernement (sans les militaires) en quoi cela va avoir un impact direct sur les élections ? Nous sommes en république, les pouvoirs sont séparés. La CENI se doit, et est indépendante du gouvernement. Le contraire est une aberration.
    Aussi je profite de l’occasion pour rappeler aux gens que la demande de l’armée du retrait des militaires du gouvernement vient en réaction à quelque chose. Au cas où les gens l’aurait (volontairement ou non) oublié, cette décision découle de la vaine tentative de decredibilisation du RSP fomentée par Zida, Barry et les OSC a leur botte. Que l’on soit pour ou contre le RSP, il fat reconnaître qu’une telle tentative est antirépublicaine et dangereuse pour la nation. En réalité ce ne devait meme pas être l’armée qui devait demander la démission des militaires du gouvernement mais la population meme, ce que bcp de gens font actuellement. On ne peut pas laisser dans notre gouvernement des gens qui font des arrestations sur la base de rumeurs (quand ça les arrangent) et qui disent ensuite de ne pas faire attention aux rumeurs soit disantes infondées (quand bien sur ca ne les arrangent plus). Dans gens sans logique aussi bien dans leurs propos que dans leur action, sinon celle d’un agenda caché derrière tout ça. Évitons donc les raccourcis facile du genre le "président ne doit pas dissoudre le gouvernement sous la pression de l’armée" ce n’est pas le cas. Zida et Barry ont fauté (en l’occurrence une grave atteinte à la sécurité de l’état avec l’histoire du faux putsch), ils doivent donc être sanctionnés. Leur démission est un minimum, leur emprisonnement est plutôt légitime car ils ont enfermé des gens pour moins que ca ici. Si justice, donc justice pour tous. Nul n’est au dessus de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 04:09, par le veilleur
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Ce qui se trame n’est ni moins la préparation d’un coût d’Etat militaire pour l’intérêt égoïste de sinistres gradés de la 2nd armée du Burkina Faso RSP, l’autre celle de Zagré étant d’opérette !
    Le cadre de concertation des partis politiques doit réagir immédiatement car le temps est compté !
    Et puis Président Michel, Je vous propose de faire appel à une mission d’observation militaire onusienne en raison des menaces avérée, puisque vous même êtes l’otage des terroriste du RSP !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 04:57
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Je suis d accord avec les internaute 13 militante de la paix et 50 Leloup . Le problème de la transition se sont le militaires surtout Barry qui a pris fait et cause pour le MPp et qui est venu pour se venger de Jérôme bougma qui l a remplacé et de certains caciques du CDP. Il doit savoir qu on ne doit pas gouverner dans la haine. Zida aussi est un problème car il montre son village avec la main gauche. Je fais allusion à sa haine envers son corps le RSP. Pour sauver le BF du chaos le PF doit écouter l ’ Armée .

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 05:11
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Au moins Michel semble vouloir se réveiller.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 07:10, par demain
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Soutien mon président. mais vous devrez prendre vos responsabilités pour mettre fin aux manigances du cdp mort et de ses nostalgiques du passé néfaste que le Burkina a traversé pendant plus de 33 ans sous la dictature de blaise Compaoré. Mon président tout le monde sait que c’est pas dans l’intérêt de certaines personnes de voir aboutir la transition issue de l’insurrection populaire du 30 31 octobre ou la jeunesse burkinabé a payer de son sang. Non monsieur le président vous n’avez pas le droit de trahir cette jeunesse au profit de ses bourreaux. Depuis l’intéressement de la justice dans certains dossiers de crimes économique et surtout de sang nombreux sont certains militaires du rsp et d’autres civils acquit a la cause des anciens dirigeants qui ont perdu le sommeil et la quiétude jusqu’à tel point que toute les options sont envisagées pour saboter la transition et les élections a venir. Alors monsieur le président , le premier ministre, le président de la cnt et ses députés ne vous laissez pas distraire par ses aventuriers politiques dont le seule programme est le tube digestif. que dieu vous bénisse. VIVE LA TERRE DES HOMMES INTEGRES.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 07:28, par PAPA
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Dans tout ca c´est le silence complice du chef d´etat major des armees qui m´inquiete. Un chef d´etat major qui est incapable de taper du poingt sur la table m´inquiete de sa capacite´ a prendre des decisions patriotiques pour sauver le pays en cas de conflit avec un autre pays. J´oubliais qu´ils mouillent tous devant l´eternel ,l´indispensable Diendere. J´ai beaucoup de remords pour le president Kafando qui se bat comme un beau diable pour trouver une solution de paix pour notre pays, tandis que des generaux brades´ d´etoiles jusqu´aux genoux sirotent tranquillement leur champagne sous les salons climatises´et dans l´indifference totale.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 07:35
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    L’ARMEE EST POUR LE PEUPLE ET NON LE PEUPLE POUR L’ARMEE. TANT QU’ON AURA DIENDERE,CELESTE COULIBALY ,KERE au devant du RSP, le peuple serait toujours inquiété par ses propres armes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 07:45, par KDG
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando
    Très simple comme problème : on délocalise KOSYAM pour quelques temps par exemple au camp Paspanga de gendarmerie ou au camp LAMIZANA, le temps de régler définitivement le cas RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 07:49
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Le Président a parlé et qui se sent morveux se mouche !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 07:56
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci son excellence pour votre message qui est bien digne du diplomate que vous êtes. Merci au forumiste 48 elkabore28 pour l’éclairage sur les importations de la démission du PM. Je voudrais que les gens sachent que le RSP est une erreur dans la démocratie. Aujourd’hui le RSP défend des intérêts de X demain ce serait Y. Si cette anomalie n’est pas détruite le gouvernement issu des élections à venir subira un coup de force de ce RSP. Écoutons notre cher président et posons des actes qui vont dans le sens de la recherche de la PAIX. Dieu bénisse le BURKINA FASO ,

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 08:27, par L’enseignant
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute N°13 va falloir vous renseigner pour éviter de dire encore que c’est l’armée la force publique.SVP

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 08:29, par douèssa
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    le peuple doit sortir pour exiger la dissolution pure, simple, immédiate du monstre rsp. C’est le rsp notre mal depuis 27 et il continue à vouloir dicter sa loi. On n’a pas besoin de concertation pour les valser ailleurs. Tout est clair. sages à vos marques

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 08:39, par bobotchè
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci mon président toute la nation se tourne vers vous pour vous soutenir et vous dits de rester serein.je vous rappelle qu’au début de cette négociation avec les protagonistes un de vos représentant l’a mentionné que vous ne céderez à aucune menace ni pression alors Mr le président allez dans cette lancé et le peuple vous le revaudra

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 08:40, par Beni de Dieu
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci mon cher president plein de sagesse. Maintenant et pour la premiere foie que je reagie. vous, votre gouvernement et les sages de notre pays de toute sa composante avez notre soutien indefectible pour marquer lhistoire a nouveau de notre cher pays le burkina faso. le vraie burkina ne cherche pas a le detruire pour un interet personne. Dieu combat dans la victoire. ceuci s’appuie sur leur chars ceux la sur leurs cheveaux mais nous nous invoquons l’eternel notre Dieu. soyez toujours equiper de sagesse et de bon sens pour retablir le vraie ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 08:46, par Sali
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute1 un peu de respect. Qu’est ce que vous n’avez pas compris ? Ah baa !! Franchement !
    Que chacun y mette du sien pour qu’on sauve notre Faso. Par la grâce de Dieu on y arrivera.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 08:52, par Neekré
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute 64 Florence et 72 Sidpawetta, en quoi ce discours est un parti pris ? Il n’a pas dit le nom de quelqu’un. Mais les aventuriers en question se reconnaitront.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 09:02, par Un libre penseur averti.
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Mon président, vous êtes réellement un grand sage. Le peuple vous soutient. Mais vous oubliez que ceux avec lesquels vous discutez en ce moment et qui sont à l’origine de cette crise n’ont jamais été sages sinon ils n’allaient jamais piller ce pays pendant 27 ans et poser des actes anti constitutionnels. Un sage ne modifie pas une constitution à des fins égoïstes. Ces gens devrons savoir qu’ils auront toujours le peuple en face. Je prends en témoin la communauté internationale et en particulier celle sous régionale qui parlait d’exclusion politique. Vous conviendrez avec moi que le peuple burkinabè a été très tolèrent. Nous avons été tellement tolérant qu’ils pensent maintenant que tout est permis. Je voudrai aussi interpeller les chefs d’état donneurs de leçon. Qu’ils sachent que le peuple burkinabè n’a pris les armes pour régler ses problèmes. Nous les avons réglés nous même et sans les armes. Nous n’avons envoyé personne à la CPI et pas de justice d’un seul camp. Mon excellence Président, soyez rassurer que le peuple est derrière vous. Ceux qui pensent que c’est avec les armes qu’ils pourront imposer leurs dictats au peuple se trompent. Vive la transition. Vive le président.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 09:08, par paf
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Á qui profite le chao à l’étape de la marche actuelle du peuple vers le changement ? le plus imbécile des Burkinabè connait la réponse á cette question.Que ceux qui espèrentle chao sachent que même le chao ne leur servira point. Au contraire le peuple des 30 et 31octobre observe et vous attend la première fois il a été très pacifique mais il peut se transformer en autre chose et c’est lui qui sortira toujours vainqueur. Donc prennez garde de ne pas chercher á stopper la marche du peuple ça peut vous être fatale.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 09:09
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Votre erreur, c’est de ne nous avoir pas suivis. C’est parce que le RSP existe qu’il parle de discreditation et demande la démission des militaires du gouvernement. Si jamais vous céder encore à ce chantage après celui qui a consisté à faire nommer à la tête du RSP qui il veut, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. Le RSP doit être démantelé sans autre forme de procès. Car tant que la bête vivra, son venin vivra.
    Demandez au besoin la protection des Nations unies ou du peuple, mais signez s’il vous plait ce foutu décret de démantèlement du RSPRSP, Excellence M. le Président.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 09:28, par oran
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    M. Le président. On vous encourage. Sachez que certains militaires et dirigeants du rsp ne font que protéger leur arrière en sapant la transition et les élections. La crainte de la justice alors que petit eddie n’est pas prêt et ne fait pas le poids pour les protéger là est la source de la crise actuelle. On les suit et on ne va pas se laisser faire. Les cadavres sortiront des armoires et ils vont payer pour tout. Qu’ ils touchent a un citoyen et on finira notre insurrection.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 09:38, par Une militante de la paix
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Je suis une mère qui donne la vie avec douleur, je connais aussi que la guerre fait souffrir, les femmes et l’enfant en premier lieu, il nous faut la paix, c’est un vrai trésor.
    La vie de toute nation est une variable de rapport de force et Zida connait mieux l’armé Burkinabè, une unité RSP avec sa puissance de feu ce qui a permis qu’il coiffe le Général Honoré
    Et comme c’est tout le commandement de l’armée demande ses éléments de se retirer du gouvernement. Dite simplement à Mr, Zida de libérer son ami Barry comme concession et nous diront aussi au commandement de laisser Zida terminer la transition Le président Blaise après la journée du 30 octobre pourquoi un ministre de l’intérieur ne peut pas partir et il a dit que le pouvoir ne l’intéresse pas à la télé. Cela est un compromis utile .
    Notre Président veut terminer la transition avec courage, je dis au pro Zida que la transition c’est ne pas Zida, mais tout le peuple burkinabè. Le grand danger est qu’il a une opposition au sein de l’armée et surtout de son unité d’origine. L’armée est une force publique ou bien lui aussi a son « armée » ?et là c’est encore pire.
    Je pose la question suivante au vaillant peuple du Faso ;Si Zida ou surtout Barry démission avec un léger remaniement, nous aurons comme de morts et si Zida et surtout Barry refusent font organiser les marches vers le RSP avec des « osc » et mettre en mouvement leur « armée » nous aurons combien de cadavres .Une vie est sacrée ,l’un deux doit se sacrifier si non ils seront aussi poursuivables comme les Pro OUATTARA en ce moment même s’ils sortent vainqueurs .Zida connait bien la situation en RCI pour avoir été officier de liaison et conseiller de SORO GUILLAUME .
    Un compromis est possible savons le Burkina .
    Merci aux internautes pour le débat fort enrichissant .
    Une militante de la paix

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 09:47, par Edouard
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Ce discours m’inquiète. KAFANDO risque de démissionner

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 09:59, par article 37
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Papy,
    Merci pour le chemin de la communication que tu as empruntée pour désamorcer cette crise. Le régime de 27 ans qui est décédé avait mis tout en œuvre pour faire basculer le pays, le jour où on le repousserait jusqu’à son dernier retranchement.

    Mais lorsque la nation s’est mise debout les 28, 30 et 31 octobre, Blaise a cru faire un repli tactique pour organiser la résistance. Mais ce complot tant craint était un raz de bol de toute la nation, des jeunes sont sortis les bras nus pour exiger la fin du dicta de cette présidence interminable.

    Que le RSP nous comprenne car, il est une composante de notre système sécuritaire, il ne peut se mettre au service d’un homme, mais de la nation. Dans aucun pays au monde, le système de gouvernement n’a été remis à une armée. D’ailleurs on dit d’elle la grande muette. Il est désormais clair que cette unité d’élite doit accepter sa mission et rester à sa place en toute discipline.

    Si le RSP s’entête, sa responsabilité risque aussi d’être engagée car pendant 27 ans, elle a été aussi muette et au service d’un homme qui n’a jamais respecté ses promesses. Dans le RSP il est clair que plus de 95 % de l’effectif n’a été mêlé ni de près, ni de loin à ces crimes odieux connus. Les jeunes du RSP actuel devraient donc s’illustrer en refusant de protéger ceux qui ont les mains entaché du sang des innocents.

    Je propose que cette unité rejoigne Pô et que la sécurité Présidentielle soit une affaire de la gendarmerie et de la police, comme dans les autres pays du monde.

    Le RSP doit veiller à ce que cette transition ne connaisse même une prolongation d’une journée. Il nous faut des institutions républicaine stable.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 10:27, par ATTA
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Le gouvernent doit achever cette transition,s il y a pas un agenda cacher de la part du RSP et d un parti politique,commandite par une main étrangère.Si nous aimons notre PAYS.La CPI VEILLE au grain.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 10:30, par Heyhey
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    "Une chose est claire. Etant le garant de l’unité nationale, j’aurai tout fait pour que la paix soit préservée dans notre pays."
    Ce passage du discours présidentiel sonne comme un aveu d’impuissance. Qui dit mieux ?

    Néanmoins, l’homme reste déterminé à la limite de ses moyens, ses moyens de bord.

    UN RSP corporatiste, ça n’est pas du tout républicain ! Si on aime la paix, on saura aller tous au compromis !
    Dieu sauve le pays de Thomas Sankara !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 10:51
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci mon President .RESTE TOUJOURS FERME ET OUVERT POUR LA PAIX AU BURKINA FASO.Nous sommes avec toi Mr Le President.BRAVO

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 10:58, par Burkindi (Bamako)
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    J’ai toujours cru que Militaire rime avec Patriotisme ! Cette fois, je comprends qu’il y a beaucoup de .......dedans. Si c’est la majorité, Burkina est à pleurer !

    Et si on demandait à l’armée ce qu’il en coûte de laisser les institutions achiever le processus de transition ?
    Le CDP c’est autre debat, ce parti doit attendre au moins deux mandatures dans l’opposition. Ce sera bien pour le Burkina. Les elements du rsp doivent comprendre qu’un parti n’a pas d’armée. L’armée est au service de l’exécutif et non le contraire !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:10, par Christian
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute SIDPAWETTA tu es vraiment nul et carré dans tes interventions multiples . Casse toi de ce site car tu es idiot. Tu es seul à proférer des conneries. .

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:12, par Burkindi (Bamako)
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    On ne veut pas d’une armée divisée, Vrai !
    Mais le Peuple en appelle au sens de patriotisme des éléments du RSP (à l’interne) ; vous avez le devoir de barer la route à vos frères égarés qui ont reçu le mandate funeste de mettre en péril les institutions que vous vous êtes engagés à protéger.

    Sachez dire NON au nom de l’honneur et de la Patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:22, par justicier assoiffé
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    a internaute 13 et 85, vous n’avez vraiment rien compris de la gestion d’un pays. on gère pas le pays selon les vœux d’individus aux desseins sordides. le gouvernement n’a pas de problème. ce sont des gens tapis dans l’ombre qui œuvrent à déstabiliser la transition pour profiter de l’anarchie. mais comme Dieu veille sur le Burkina, ils n’y parviendront pas.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:26
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Une armée qui défit son chef suprême en contestant un des leur nommé premier ministre par le chef suprême !! Il faut être au Gondwana pour vivre un tel scénario surréaliste.Je rêve ou j’hallucine ? Lorsque l’armée entre dans la politique,la discipline militaire fout le camp.Quoi qu’advienne, le Burkina Faso restera éternel même au prix de million de morts.je touche du bois pour mon Pays.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:27, par mninda
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    un coup d’Etat rondement monté et mené en passe de réussir pour le malheur du Burkina FASO. Il ne nous reste plus qu’à nous confier à la bonté infinie de DIEU tout PUISSANT pour sauver le BURKINA DU NAUFRAGE

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:34, par MANITOP
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Ce qu’ils oublient c’est que ZIDA n’est plus leur camarade c’est une autorité d’une République. Que nous rapporte le RSP aujourd’hui ? Que font ils au palais ? je vous explique :Pendant que certains sont actifs sur les réseaux sociaux (ceux qui savent écrire leur nom) pour défendre le CDP et leur non dissolution, d’autres par contre passent leur temps à boire du thé, jouer au dame, au ballon parfois le matin et tous les jours le soir et enfin clôturer leur soirée en abusant de nos sœurs la nuit dans les barres. Voici le quotidien des éléments du RSP aujourd’hui. Inutiles ils le sont.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:36, par younoaga
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    les forces du mal, endogènes et exogènes sont l’ouvre. l’occident via leur exécutants tiennent les fils de la marionnette.mangez-vous le nez.les africains ne changeront jamais.le mode de gouvernance souhaité aujourd’hui exprime n’est autre que celui prôné par sankara ; indépendance politico-économique,lutte contre l’impunité et la corruption,,,, pendant ce temps on attend les financements de l’occident pour ces élections de pseudo démocratie.pauvres de vous, quand comprendrez-vous les plans les plans sataniques oligarchiques occidentaux ?je connais un pays dont rêvent bcp et qui sont des références en toute chose.leurs ambassadeurs black se pavanent ici alors k la- bas ils ne sont rien,car tués comme de vulgaire gibier.bref chercher et regarder des film comme SIKO,FARENHEIT,DETTE ETCHOMAGE:qui cree l’argent ?AU LIEU DE REGARDER LES FESSES NUES SUR TRACES TV !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:36, par seringue
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    La verité finira toujours par rattrapper la robe du mensonge.
    Un convoi spécial pour accompagner le président déchu et certains des dignitaires du regime avec beaucoup de fortune du pays
    Une transition qui en réalité n’est pas dirigée par les civiles
    Des revendications de la hierarchie militaires qui sont top sécrètes
    Des partis politiques préoccupés par leur stratégies pour remporter les élections avec des alliances contre nature
    Des OSC qui ont la cuillère à la bouche
    Le peuple qui vit dans la misère

    Que Dieu protège notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 11:48, par Alain Baraka
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Salut. J’ai lu tout le monde. Je voudrais m’adresser à ceux qui proposent qu’on divise la poire en deux en demandant la démission de Zida et par exemple en démantelant le RSP. Intéressant ! Seulement voilà : Que reproche exactement le RSP à Zida ? Quel est le problème dont l’ampleur nécessite la démission du PM sans qu’il ne puisse être exposé au peuple ? Pour quelle raison, on exige toute suite et maintenant le retrait des militaires de la transition à trois mois de la fin de celle-ci ? Voici la position du problème.
    Par ailleurs, je crois savoir que ce sont les militaires (et là je suppose que c’était l’Armée) eux-mêmes qui ont obtenu par la force la présence de leurs éléments dans les organes de la transition. A partir du moment où la charte est signée et acceptée il revient à cette dernière et à elle seule de décider du changement dans la composition de ces organes et non à une composante de ses signataires (armée, partis politiques, société civile) et encore moins à une faction d’une des composantes de le faire.
    C’est très simple, moi je tiens pour responsables les partis politiques de l’ex CFOP. Blaise parti, leurs leaders n’ont eu d’yeux que pour le fauteuil de Kosyam et ils se sont détournés totalement du rôle de veille qu’ils sont censés jouer sur le déroulement de la transition.
    Le CDP et Cie (NAFA, UBN, Front républicain...) n’en demandaient pas mieux pour se remettre en scelle et activer leur bras armé (les sous marins historiques qui ont toujours semé la désolation dans nos familles depuis 1987)
    J’aimerais bien être modéré et ne pas prendre parti mais là je crois ne pas avoir le choix car à mon avis il n’y a pas deux camps dans cette histoire. Il y a seulement d’une part ceux qui aspirent à une vraie démocratie et à l’avènement d’un véritable état de droit et d’autre part, ceux qui ont toujours bénéficié de la dictature, de l’anarchie et qui pensent que dans notre société il ne doit y avoir que le camp des maîtres d’un côté et celui des esclaves de l’autre. C’est pourquoi je pense que toute personne désireuse de contribuer au développement équitable de notre pays ne doit nullement chercher a être neutre dans ce débat parce que c’est tout simplement impossible. Le peuple épris de paix et de justice doit absolument chercher par tous les moyens à empêcher les fauteurs de trouble qui ne peuvent régner que dans le désordre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 12:03, par ORGUE
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Une question à l’internaute n° 13 : Si tant il est vrai que le MATDS n’a rien à voir dans l’organisation des élections et que c’est la CENI qui doit tout faire, pourquoi alors s’acharner inutilement sur le pauvre BARRY à seulement 3 mois de la fin de la transition ?
    Vous prenez les insurgés des 30 et 31 octobre pour des imbéciles ! Celui qui cherche ne sait que celui qu’il cherche le voit !
    Ni ZIDA, ni BARRY ne bougeront, quel que soit votre méchanchété, quel que soit la quantité d’arme dont vous detenez vous serez vaincus et chassés comme votre mentor Blaice Compaoré.
    NON A LA LIDUIDATION DES ACQUIS DE L’INSURCTION, NOS MARTYRS NE SONT MORTS POUR RIEN, NOUS SOMMES PRETS A LES REJOINDRE !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 12:05, par sidpawalimdé
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    La crise insurrectionnelle de fin octobre 2014 a mis en exergue cinq groupes d’acteurs :
    • Ceux qui concourent à gouverner que sont les partis politiques inscrits dans les différentes écoles idéologiques (communisme, socialisme ; libéralisme).
    • Ceux qui veulent être gouvernés selon leurs aspirations. ce sont ceux qui ont choisi de jouir exclusivement des autres droits (droits civil ou droits humains ; droit économique, droit socioculturel) que sont les organisations de la Société civile(OSC
    • La puissance publique constituée des forces de Défense et de sécurité. La mission régalienne de cette puissance est la protection du l’Etat, la protection physique et morale des personnes et des biens en temps de paix. Elles détiennent le label du patriotisme et par conséquent garantes de l’intégrité territoriale. Elles jouent le rôle de médiatrice en cas de conflit dans la gestion de l Etat . c’est pourquoi , elles ne doivent être parties prenantes.
    • La communauté internationale dépositaire de normes des institutions et valeurs démocratiques contenus dans les traités et conventions ratifiés par notre pays. elle veille à la reproduction de ces normes au niveau des institutions nationales. elle entend les imprimer aux états parties membres sous peine de sanction en cas de violation. La charte africaine de la démocratie, des élections est un exemple.
    • les autorités traditionnelles et religieuses gardiennes des valeurs morales et d’éthique notamment celles communes. Ce groupe de dépositaires attendent donc (i) des aspirants de la gouvernance politiques la création d’instruments politiques précis, capables d’assumer la responsabilité du maintien des conditions sociales soulignées, (ii) de ceux qui ont des aspirations d’avoir une ligne de conduite non attentatoire à la morale en rapport aux solutions de leur attente.
    Jusqu’à présent, les dépositaires de valeurs ont su jouer le rôle d’interpellation en cas de manquement ou de médiation en cas de transgression supposée ou réelle des valeurs homologuées ou non attentatoires à la cohésion nationale et la paix sociale avec ou sans crise majeure.
    Mais jusqu’à quand cela durera avec l’avènement de la civilisation planétaire du « je suis parce que je suis » ou la civilisation de l’individualisme et de chacun pour soi. Cette civilisation est mesurable par la déliquescence de la famille, de la communauté, de la mémoire (l’histoire) ; du sacré, de la paix, de la fraternité, de l’ordre, la perte de l’éthique, la course vers le gain facile par tous les moyens et conséquemment l’agonie morale.
    C’est cette civilisation pourrait soutenir la multiplication ou le fractionnement opportuniste des organisations des acteurs partisans de la démocratie gouvernée ou gouvernante.
    La description des acteurs et leur rôle de la transition expliquerait clairement les difficultés du Président de la transition à trouver une solution o la crise qui secoue actuellement la dite transition parce que certains acteurs sont juges et parties. En voulant lever ce défi de cumul de rôles en réfutant l’esprit de neutralité pour raisons inavouées ou inavouables.
    Le Président de la transition fait bien d’inviter les acteurs que les autorités traditionnelles et religieuses, gardiennes des valeurs morales et d’éthique à jouer leur partition dans le comité de sages par lui installés. Le président fait surtout de rappeler à ceux qui croient disposer du monopole de nuisance, que le souhait du peuple c’est avoir à nourrir plus son âme que son corps qui est poussière qui retournera à la poussière. En faisant cas de la communauté internationale, le Président de la transition qu’elle est une voie à prendre en compte dans nos prises de positions en tant cinquième acteur de la transition. C’est pourquoi l’ambassadeur de l’Amérique cherche à comprendre les raisons de la crise. Pour nous autres qui attendons une sortie de crise honorable pour tous, nul ne peut se prévaloir d’une aucune valeur pour se soustraire d’une solution qui aurait l’assentiment de la majorité des cinq groupes d’acteurs identifiés pour l’animation de la transition. C’est ca aussi être démocrate.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 12:14, par best of best
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Monsieur le Président du courage le peuple vous soutien et vous soutiendra jusqu’au bout. Nous suivons tout ce qui se passe et gard à ceux qui vont toucher à notre république avant que les juridiction internationales ne viennent nous auront fait notre travail. Dites au RSP et au CDP pardon au CDP et au CDP, que nous n’avons pas encore fini de pleurer nos morts et ils recommencent.
    Et la communauté internationales que dit t-elle. Ils attendre que le pays brules et qu’ils viennent se payer des frais de mission. Dans tous les cas c’est eux qui nous ont imposé inclusion sinon les gas du CDP et ses accolites ne seront pas là à déranger le sommeil des honnêtes citoyens.
    Mais attention Dieu vous regarde............................................................................

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 12:43, par Pagnagdé
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Paroles de sage et d’homme d’Etat. Bravo Mr le Président.
    Vive le peuple Burkinabe !
    Vive la transition !
    Que Dieu protège le Burkina Faso et ses habitants.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 12:53
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute 115, Je valide !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 14:10, par CERNO
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    QUE DIEU Bénisse le BURKINA FASO. Seulement on comprend qu’après près de 30 ans de Règne sans partage, 30 ans de pouvoir, 30 ans de Mégalomanie, 30 ans de Gabegie, 30 ans de Parodie, 30 ans de démagogie, 30 ans de Duperie, 30 ans de Népotisme, 30 ans de Corruption,30 ans de Pillage, 30 ans de Fourberie, 30 ans D’oisiveté, les Cadors du régime déchu veulent toujours maintenir le beau Pays de Tom Sank. dans cette merde malgré les cris du peuple. Qu’à cela ne tienne, le Mur de Berlin est tombé malgré la force des protagonistes, et personne de la Race humaine n’est éternellement fort. Il est écrit et c’est réel : " On peu tromper une partie de peuple tout le temps, on peut tromper tout le peuple une partie du temps, Mais ont ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps". Dieu est avec le Peuple....

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 15:19, par ki
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    j’aurai bien voulu pour le respect de nos ancêtres ceux qui se sont sacrifiés il ne faudrait pas qu’ils se retournent dans leur tombe, ils sont morts pour la paix dans ce pays et il faut qu’on les respecte ces martyrs. Pourquoi certains veulent troubler le pays,mais pourquoi ? Un pays ou des gens s’en sortent a peine nous sommes sous le seuil de la pauvreté des gens sont malades ils n’arrivent meme pas a se payer des medicaments pas mal de familles n’arrivent pas a manger les trois plats par jour des mamans sont la des enfants sont la dans la pauvreté, et certains osent vouloir troubler le pays ? pourquoi ? es ce qu’on peut laisser ce pays tranquille ? Le discours du president du Faso est clair le president sait que des millions et des millions burkinabés veulent la paix, pourrions nous laisser ce pays pauvre tranquille ? on n’a pas besoin de ça ces troubles qui n’ameneront que la catastrophe, tout pourrai se regler dans le prochain gouvernement pourquoi ne pas attendre tranquillement que de creer tout ces problemes soyons patient et ayons la paix dans nos coeurs, nous sommes deja touché par l’insecurité africaine par les terroristes qui nous entourent n’oublions pas cela, bon week end a tous

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:13, par Pastor ah gnaflai
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Seigneur mon Dieu, sauve mon Faso des" aventuriers mus par les forces du mal", protège et sauve nous des assassins. Seigneur, c’est toi notre forteresse ; secoue les ténèbreux esprits obscurs qui complotent à l’ombre contre le Faso. Qu’ils soient pris au piege de leur orgueil, de leur intrigue parce qu’ils n’ont fait que comploter et mentir ! Finis-en avec eux et fait les tomber encore plus bas pour qu’on sache jusqu’au bout du monde qu’il y a un Dieu souverain pour tous les peuples opprimés de la terre.Malheur à tous ceux là qui veulent prendre en otage le destin d’un peuple et le sacrifier à l’autel de leurs interêts égoïstes. Dans une democratie, ya aucune pertinence à avoir une milice pour assurer la securité d’un particulier, fut-il le président. Un regiment de securite « particulier » ou « pour un homme providentiel » on a en que faire dans une democratie, on n’en veut pas.
    Nous ne parlons pas de dissolution dudit regiment, mais le changement de dénomination, de missions et la relocalisation s’impose. Il faut une autre mission pour un eventuel regiment de securite pour la protection de l’état, du citoyen, et du territoire (respect). Un regiment qui protege pas qu’un homme, mais tous les citoyens, qui defende l’intégrité du territoire et garantit l’état de droit c’est ce dont on a le plus besoin surtout à l’ère du terrorisme des illuminés.
    Vive le Faso, plus rien ne sera comme avant, na lan an sara.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:14, par lobservateur ouagalais
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    1200
    hommes, un régiment de militaires dit d’élite, au mépris de la hiérarchie et du sens de l’honneur militaire, REFUSE DE SE SOUMETTRE AU CHEF DETAT MAJOR DES ARMÉES DONT ILS DÉPENDENT, REFUSENT ET DÉNIGRENT LEUR MINISTRE DE LA DÉFENSE, VEULENT LA CHUTE DU GOUVERNEMENT ET SON CHEF PREMIER MINISTRE, FATIGUENT LE CHEF DE L’ÉTAT CHEF SUPRÊME DES ARMÉES :
    Question : est-ce Zida le problème ou est-ce ce RSP qui a été choyé et éduqué à mépriser tout et quand c’est possible se rendre complice de meurtre ?
    peuvent ils se soumettre à un pouvoir civil ?
    Je crois qu’il faut garder ce corps d’élite mais bouger les têtes fortes insoumises.
    Que le droit et les droits de l’homme leur soit enseigne ainsi que le civisme !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:27, par le revolutionnaire
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Je pense de mon point de vue. Le coût que la cohésion dans l’armée a pris émane des engenda cachés du RSP. Il a encouragé l’insubordination dans l’armée. Donc ce sont eux qui doivent se chercher.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:30, par le roi Salomon
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Courage Mr le Président. Avec le TOUT PUISSANT, nous arriverons jusqu’au bout. Malgré les obstacles, nos yeux sont sur le TOUT PUISSANT, L’ÉTERNEL DES ARMES.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:35, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    @militante de la paix, belle contribution mais je vous fais savoir qu’on s’en fout du commandement de l’armée ou de la hiérarchie militaire. C’est le peuple qui fait l’armée et non le contraire. Je le répète, on s’en fout du commandement de l’armée et les militaires qui nous lisent doivent savoir que nous ne sommes plus dans les années 90. Je déplore l’attitude de passivité, de timidité, de lâcheté, de compromis et de compromission des acteurs politiques dans cette pseudo-crise créée par des individus égoïstes et revenchards. On ne négocie pas avec le diable.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:38
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    S’il y’a des civils ou militaires qui reprochent quelques choses à Zida ou Barry qu’’ils saisissent la justice . Lorsque ces gens là menacent avec des armes et exigent leur démission ,malgré tout ce que cela comporte comme risque sur la transition ,il n"y’a qu’’une question qui s’impose :que veut rsp au juste.?

    La patrie ou la mort nous vaincrons !,,

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:41, par Gorongoron
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    DIEU vous bénisse Président ! Vous venez de marquer pour la postérité tout le sens des Grands Hommes épris de paix et de justice. Vous avez fait montre de patience et d’humilité, de sagesse et de piété pour ce peuple qui a tant souffert des errements de ses fils qu’on avait cru dignes de nous sortir de la misère en leur confiant les reines du pouvoir. Mais hélas, les intérêts individuels ont toujours pris le dessus sur ceux collectifs. Votre message s’adresse à tous ceux qui ont encore le sens de la Patrie en eux et qui se rappellerons qu’un jour , ils répondrons devant leur CRÉATEUR ; car nos sommes tous en mission ici - bas quelque soit notre appartenance religieuse.
    Toujours DIEU bénisse le BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 16:46, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    On ne reculera jamais devant des pseudo-militaires dont l’objectif principal est de faire du mal et non protéger la patrie. Des militaires indisciplinés, au diable.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 17:30, par Ben
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    @ Yako internaute 52,
    Vous êtes très bien informé, mais sachez que c’est l’art de la guerre chacun attaque son adversaire dans son point faible. Si (vous) les gens du système de blaise compaoré ainsi que lui-même avaient accepté tranquillement votre défaite des 30 et 31 octobre 2014, le vieux n’allait pas utiliser et mettre à exécution la menace du jour de son investiture comme tu le dis, à savoir le dossier sankara. C’est vrai nous voulons tous la paix mais sachez que la paix sans justice n’est qu’un leurre de l’âme. Et croyez-le ou pas dans ce dossier et pour les autres vous aurez à répondre car la justice divine est en marche déjà sur cette terre. La paix pour moi c’est que vous acceptez faire face vous courageusement maintenant dans la légalité à ces dossiers au lieu de vouloir en rajouter d’autres…, Comprenez le, les temps ont changés et vous devez bien le savoir. Faites face maintenant et libérer votre descendance d’un fardeau mental permanent et culpabilisant. La justice de Dieu commence déjà sur terre ici, et vous savez tout le mal que vous avez fait. Tout se paye ici sur terre avant le ciel…
    Prenez courage, et que Dieu vous aide à prendre les bonnes décisions qui s’imposent.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 17:38, par Amos
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute 113 : tu sembles être amnésique ; celui qu’on a nommé 1er ministre est le 1er à défier sa hiérarchie en s’auto-proclamant président alors le chef d’État major général des armées avait déjà pris ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 20:53, par Yiriba
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Mon président, tenez bon et peu importe ce qui pourrait vous arrivez. Vous avez le peuple derrière vous, nous pleurerons devant votre tombe si les forces diaboliques venaient malgré tout à commettre une erreur fatale. Elles ne réussiront jamais et seront capturées dans toute leurs ramifications et traitées avec la fermeté que la justice locale, internationale et coutumière prévoient pour leurs délits. Vous avez nos prières et support comme notre commandant de bord. Nous sommes avec vous. Enough is enough for those who use state’s wapons to kill the citizens and impose desorder ! Vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 21:02, par Issa Traoré
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Situation Nationale : Voici le message à la nation du Président du Faso.
    Merci à Mr le Président pour déjà la prise en compte de la nécessité d’informer le peuple.
    Cela témoigne pour le moins de La conscience aigue que vous avez ; de savoir qu’un président qui aime son peuple lui rend compte.
    Pour la substance même du message, il nous plait de rassurer le Mr président que sa préoccupation a été enregistrée. Et le PEUPLE suit avec la plus grande attention....
    Pour ceux qui agissent au contre courant de la transition en place actuellement, nous leur disons simplement que :
    Il y a plusieurs façon de rentrer dans l’histoire ou d’en ressortir !!!
    Nous savions qu’un pouvoir enraciné pendant 27 ans ne s’en irait pas aisément comme une innocente équipe qui aurait fait de son mieux et aurait échoué !!!.
    Tous les agissement actuels n’ont rien de surprenant, c’est du déjà vécu sous d’autres cieux.
    Merci PRESIDENT... VOUS ÊTES SUR LA BONNE VOIE.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 23:18, par Figo
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Internaute 1 et 37. Apparemment vous ne voulez rien comprendre ou bien vous ne vivez pas dans ce pays ? Alors, je vais vous rafraîchir la mémoire :
    1. Le gouvernement va rester en place pour les 3 mois restants pour les élections. Ceux qui ont des comptes personnels à régler entre eux, le feront après les élections ;
    2. Ceux qui vont user de ruse et de subterfuges pour troubler la bonne marche de la transition seront traduits à la CPI (comme vous semblez l’ignorer, notre système judiciaire n’a pas encore été purgé des tares de l’époque Compaoré).
    A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 23:29, par Bonswendé
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    « Blaise Compaoré est un prisonnier de la France. Actuellement le pays de François Hollande n’a que deux intérêts sur Blaise Compaoré : soit il meurt ou il devient fou car il détient 27 années de secrets sur la dominance française surtout dans la Sous-région ».
    Laissez passer

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 23:32, par Figo
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    50, tu portes bien ton nom : le loup. Ecoutez tous : nous voulons que les élections se tiennent en octobre, point barre. Ceux qui souhaitent se flinguer pourront le faire après. Dans cette perspective, laisser le gouvernement en place pour que certains n’aient pas de prétexte pour demander un report. De toute façon, beaucoup d’acteurs de cette transition devront être jugés après.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 23:32, par Bonswendé
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Une rébellion contre le Burkina se prépare dans un pays voisin.

    Foi de Christian Boglo, les acteurs du régime déchu n’ont pas tiré les leçons de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. C’est pourquoi, a-t-il justifié, ils sont en train de ourdir, avec d’autres pays de la sous-région pour faire venir Blaise Compaoré.

    « Des gens sont en train de monter une rébellion contre le Burkina. Cela se prépare dans un pays voisin, mais ça ne réussira pas. Ils ont déjà échoué à l’avance », a-t-il déclaré. Selon lui, tous les candidats qui auront le soutien de Blaise Compaoré pendant les élections bénéficieront d’un « score lamentable ». Il a saisi l’opportunité pour inviter les chefs coutumiers à se départir des activités politiques, afin de préserver la cohésion sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2015 à 23:36, par Idriss 3
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Dure dure de vivre dans une république apparement bananière !coment peut on comprendre qu.après une insurection qui a cond8 à la chute d,un regime dictatorial fabriqué et protégé par des assasins, l,on puisse accorder du crédit à ces derniers,pire les mettre au 1er plan de la sécurité cette transition ?Limogeage du Gal G.Diendéré,consultation régulière lors des crises qu,il a lui même provoqué,chef de commission de reforme de l,unité ammerdante qu,il a oci cré pr règné comme si lui aussi était indispensable comme son mentor Blaiso !Si nous ne prénons garde, nous n,aurons que nos yeux pr pleurer !Ça sera trop tard.Le président du Faso l,a dit,L,histoire retiendra qu,il aura fait de tout son mieux pr sauver la situation mais les énnémis de la patrie ne lui ont pas comme à l,accoutumé permis !Sankara avait aussi mis son peuple devant ses responsabilités en 1987,mais hélas,cè 3 décénies plus tard qu,il s,en est rendu compte et s,insurgeat !Restons vigilants patriotes !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 00:16
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Le RSP doit être démantelé. Il n’y a pas plus que ça. J’espère que les sages ne se laisseront pas distraire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 05:47, par le paysan.
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Moi ma prière de tous les jours est que DIEU nous donne un président qui pense à 80 pour cent de sa population c’est à dire un président qui aime et qui met l’Agriculture au cœur de ses préoccupations.Le président doit travailler pour une bonne ÉDUCATION des burkinabés.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 07:57, par ibrahim
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Mon président la transition n est pas neutre ainsi que ta bande

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 08:59
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Bonjour chers internautes,
    Que vaut la parole d’une personne qui a été recruté par un collège d ’ insurgés par avis d’appel à candidature ? En démocratie, seul le peuple souverain par le suffrage universel donne la force et la légitimité au président d’agir pour lui. M’ba Michel, vos paroles, c’est du vent. Rendez le tablier et allez vous occuper de vos vaches. Nous ne sommes pas dupes. Et puis, nous savons depuis que c’est l’ambassadeur américain et le mogho naba qui gouverne le pays. Quel est votre valeur ajoutee dans cette transition. Faites une introspection sur votre rôle et vous verrez Qu’en étant resté à la ferme, c’était la meilleure solution.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 10:07, par elkabor28(l, original)
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando7

    L, internaute n 75 je suggère de te procurer les documents afférents à la mise en place de la charte de la transition du Burkina.je n,est rien n,inventer. Je dis et je répète l,article 69 de la constitution stipule que la démission du chef de gouvernement entraîne la chute du gouvernement ....je vous réinforme également que le président de la transition ne peut mettre fin aux fonctions du 1er ministre sans l,accord et ,avis des signataires de la charte . pour finir mon chère ami du post 75 je répondrai par l,affirmative à votre question de savoir si le citoyen lambda pouvait demandé la dissolution du RSP. Il le peut si et seulement si ce même citoyen trouve que le régiment en question est source de polémique à savoir une présence injustifiée, budgétivore, source d, insécurité ,etc soit par voire référendaire ou en toute au forme prévue par les lois de la république. Ici le RSP est source de bons nombre d, assassinat...Norbert zone, dabo boukary etc donc le citoyen lambda que nous sommes pouvons en toute légalité demandé sa dissolution. L, armée est au service de la nation et non le contraire. Ben recevabilité internaute 75.merci pour ta réaction

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 14:51, par Bonswendé
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    « Élection présidentielle de 2015
    L’homme de prière et « de jeûne » Christian Boglo, a tenu une conférence de presse, le mardi 24 février 2015, au Centre de presse Nobert-Zongo. Au cours de ce face à face avec les journalistes, il a fait une description du futur président du Burkina qu’il aurait reçu en révélation.

    Comment se présentera le futur président du Faso ? Nul ne le sait, à part le frère Christian Boglo, qui l’aurait reçu en révélation du Saint-Esprit, à en croire ce dernier, durant une conférence de presse qu’il a donnée, ce mardi 24 février 2015 à Ouagadougou. Foi de Boglo, celui qui va remporter l’élection présidentielle, sera jeune, il aura moins de 50 ans, n’aura aucun lien avec le régime Compaoré, ni avec la France. Il sera issu d’un parti ou règne la transparence, le respect de la dignité humaine, l’amour du prochain, l’intégrité du peuple. Telle est la révélation de frère Christian. « C’est le parti qui ira dans les villages demander aux jeunes, qu’est-ce que vous voulez ? Comment vous voulez que ça soit désormais ? C’est le parti qui prendra en compte la paix, la santé, le respect du peuple. Ce n’est pas un parti qui cherche l’argent bêtement. Le monde que vous avez vu dans les rues (ndlr lors de l’insurrection), va suivre ce parti (…) », a-t-il prédit. L’homme n’a pas manqué de dépeindre un tableau sombre de l’avenir de tous les partis qui ont toujours un lien avec l’ex-président Blaise Compaoré. « Il y a des organisations à l’intérieur même du pays qui sont en train de tout faire pour que la "maison Burkina Faso" prenne feu, ils ont menti. Ils seront sujets d’étonnement, de sarcasme, de raillerie du peuple ; toutes les malédictions viendront sur eux (…) », a-t-il mis en garde. Frère Christian Boglo n’a pas manqué de revenir sur sa prédication concernant la chute de Blaise Compaoré, qu’il avait publiée deux semaines avant l’insurrection populaire au journal Le Reporter. « Pendant 12 mois, j’ai cherché à rencontrer Blaise Compaoré sans succès. J’ai tapé à toutes les portes, je suis même allé à Ziniaré voir sa sœur pour la prévenir de ce qui allait se passer (…) » explique-t-il. Toujours en ce qui concerne l’ex-président, Blaise Compaoré, il soutient que ce dernier ne doit pas s’hasarder à revenir au pays sans demander pardon au peuple, sinon ce serait fatal pour lui. »

    Laissez passer s’il vous plaît. merci.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 16:54, par ouedraogo
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    bjr soyons sérieux depuis la transition les agent de la culture ont fait partir leur ministre sans problèmes ceux du du urbanisme osi alors laisse les militaires osi trankil ils ne veulent pas leur responsables kil partent com les deux ministres ki sont partis et la transition continue

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 17:32, par SIDNOMA
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Le peuple souverain et soucieux de voir l’ordre régné dans notre pays ne laissera jamais, je dis bien jamais le CDP et son bras armé nous imposer quoi que ce soit.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 17:47, par Jacob
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Amen !
    Sage décision.
    Que Dieu nous vienne en aide.
    Pourquoi ne pas décréter une ou plusieurs journées de jeûnes et de prière, puisque le Burkina est composé à majorité de croyants au Dieu Unique ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 18:30, par Gorongoron
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    DIEU vous bénisse Président ! Vous venez de marquer la conscience du peuple. Tout le monde est donc interpellé et personne ne sortira gagnant si le pays venait à sombrer dans une crise. A ce titre, j’invite tout les BURKINABÈ épris de paix et de justice , quelque soit leur confession religieuse à se mettre en prière afin que DIEU empêche la victoire à toute personne ou groupe capable de nuire aux intérêts supérieurs de la NATION. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2015 à 21:50, par Hawk
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Ce même M’Ba Michel rappelé des policiers et militaires qui étaient partis a la retraite de même que ces fameux radiés de l’armée qui ont pris les armes. Tout ça pour faire quoi si ce n’est se préparer à un conflit armé !Les RSS veulent aussi leur petite armée au cas ou !!!
    Kafando aura aussi a répondre devant les juridictions internationales sur cette belle ombre qu’il laisse sur son tableau

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2015 à 02:17
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    IINTERNAUTE 13, une Militante de la PAIX !

    PERMETTEZ-MOI JUSTE D’ATTIRER VOTRE ATTENTION QUE C’EST "MALADROIT" DE DEMANDER LA "DÉMISSION D’UNE PERSONNALITÉ QUAND ON PRÔNE LA PAIX".À CE STADE ACTUEL DE LA TRANSITION ?

    AVEC VOTRE DEGRÉ DE "DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL", QUEL JUGEMENT DE VALEUR FAITES VOUS DE CETTE PHRASE DU DISCOURS DU PRÉSIDENT : "J’AI LE DEVOIR ET LA FERME INTENTION DE CONDUIRE LA TRANSITION JUSQU’À SON TERME" ?.

    PENSIEZ -VOUS QUE "LA DÉMISSION" DU MINISTRE BARRY RAMÈNERA LA PAIX ? BIEN AU CONTRAIRE !

    DE GRÂCE ! POUR L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE LA NATION, ARRÊTONS TOUS NOS JEUX D’INTÉRÊTS INAVOUÉS À TROIS (03) MOIS DES ÉLECTIONS.

    QUAND MÊME ON NE N’AIME PAS LE LIÈVRE, IL FAUT RECONNAÎTRE QU’IL SAIT COURIR.

    QUE CEUX QUI "CRAIGNENT DIEU" ET "PARTISANS" DE LA PAIX "ENTENDENT" LE MESSAGE DU PRÉSIDENT.

    QUE DIEU NOUS DONNE LA SAGESSE ET NOUS "ÉLOIGNENT DE L’ESPRIT DU MAL" QUI S’EST ACCAPARÉ DE L’INTERNET.

    AMEN.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2015 à 10:44, par RAPHA
    En réponse à : Situation nationale : Voici le message à la nation du président du Faso, Michel Kafando

    Merci mon président. C’est ça la sagesse.
    Vivement que le conseil des sages fournisse un rapport sage. On ne veut entendre parler de démission d’un membre du gouvernement. On veut poursuivre et terminer la transition dans la paix. Si le RSP se croit aussi puissant que ça, qu’il aille se battre contre les extrémistes au Nigéria et on les applaudira. Mais ici au Burkina nous n’avons pas besoin de leurs actes d’intimidation qui créent la panique dans l’esprit de la population

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés