Affrontements sur le site aurifère de Korgho : L’appel au calme du gouverneur de la région du Sud- Ouest

mercredi 17 juin 2015 à 03h02min

Vendredi 12 Juin dernier, des affrontements survenus entre orpailleurs sur le site d’orpaillage de Korgho, un village de la commune rurale de Gbomblora situé à environ 20 km de Gaoua ont fait 08 blessés dont deux graves. L’on a aussi enregistré de nombreux orpailleurs déguerpis et des biens matériels détruits. Le bilan s’est alourdi avant hier dimanche en fin d’après- midi avec le décès de Hien Finité, âgé de 45ans. Celui- ci a succombé à ses blessures au Centre Hospitalier régional de Gaoua. Tous les autres blessés ont été libérés.

Affrontements sur le site aurifère de Korgho : L’appel au calme du gouverneur de la région du Sud- Ouest

Ces affrontements, faut- il le rappeler sont survenus suite à une décision du juge de reporter un procès impliquant deux groupes rivaux qui n’avaient pas pu s’entendre sur le partage du butin sorti de terre. Avec la décision du report, un premier groupe avait voulu que toutes les activités du site cessent alors dans cette attente. Ce que n’a pas voulu entendre l’autre camp. Le site d’orpaillage s’était alors embrasé. La tempête passée, nous avons rencontré le Gouverneur de la région du sud-ouest pour avoir le point de la situation. Selon Ambroise Amadou Stanislas Diarra, des actions de concertation ont été entreprises avec les protagonistes pour la mise en place d’une cellule de crise, en vue d’une solution. Mais auparavant, trois équipes des forces de sécurité avaient été déployées le vendredi 12 juin afin d’être une force d’interposition entre les orpailleurs sur le terrain et certains autochtones qui se seraient révoltés et cela dans le but d’éviter qu’il y’ait des affrontements. Lesquels affrontements pourraient engendrer d’autres conséquences fâcheuses.

Une enquête en cours pour situer les responsabilités

Le gouverneur relève que cette force a permis de protéger les biens matériels et les infrastructures sur le site. Les orpailleurs déguerpis ont tous afflué dans la ville de Gaoua. C’est ainsi que de concert, le gouvernorat et le service régional de l’action sociale ont créé deux sites pour héberger les orpailleurs nécessiteux qui végétaient dans la ville et un système de prise en charge de leur alimentation. « Les autorités que nous sommes avons effectués un déplacement à l’hôpital pour apporter notre soutien aux bléssés et présenter nos condoléances à la famille de l’illustre disparu. Actuellement j’ai instruit le haut-commissaire de la province du poni et le préfet de Gbomblora d’organiser une rencontre avec les personnes ressources de la localité afin d’avoir une idée précise sur ce qui s’est passé. Une enquête est également ouverte pour situer les responsabilités », a déclaré le gouverneurdu sud-ouest.
Ambroise DIARRA a par ailleurs lancé un appel à la retenue à la population, afin de permettre la tenue dans un climat favorable des assises nationales des jeunes prévues du 18 au 19 juin dans la région. Quand nous écrivions ces lignes, tous les autres blessés avaient été libérés du centre hospitalier régional.

Dalou Mathieu Da correspondant régional

Messages

  • Je me demande si le mot "illustre" pour le disparu n’est pas abusivement utilisé ; pas pour dire que nous n’avons pas d’estime pour lui, bien au contraire. Qu’il repose en paix.

  • Monsieur le gouverneur un peut de sérieux ces orpailleurs n’ont jamais fait l’objet de suivi de votre part un peut de bon sens ne profiter pas des situations pour mentir j’ai moi même aider des gens a manger pourquoi mentir ?et puis aillez le courage de relater les faits le jugements ne concernait pas le partage d’un butin mais pluton un orpailleur qui a assommer un gendarme dans l’exercice de ces fonction ce qui est déplorable il va falloir restauré l’autorité de l’état nous sommes dans une république et il y a des règles

  • En principe, on ne devait avoir un site d’orpaillage en activité. Il faut fermer le site du fait des dispositions qui existent (texte - saison des pluies) et qu’il faut respecter avant même de chercher à faire des enquêtes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés