Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Le MPP à Komsilga : vérifier et galvaniser les ‘’troupes’’

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 31 mai 2015 à 23h50min
Le MPP à Komsilga : vérifier et galvaniser les ‘’troupes’’

Le Secrétaire général de la section Kadiogo du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) Tibo Jean-Paul Tapsoba et ses ‘’camarades’’, ont sillonné les villages relevant de la commune rurale de Komsilga. C’était le samedi 30 mai 2015 pour, disent-ils, vérifier « l’existence réelle » des membres des structures de base et les galvaniser à maintenir le cap dans la perspective des compétitions électorales à venir.

Ce sont les 36 villages dont Silmissin, Bogtogo, Bangma, Googho, Kagtoudi, Dayoubsi, Goumsi, Gobi, Garghin, Tang-Sèga, que compte la commune de Komsilga, qui ont été pris d’assaut par l’équipe du SG Tapsoba. Et c’est à Tang-Sèga qu’il a, lui-même, été accueilli. Sous un grand arbre qui vibrait au rythme de la sono, les ‘’militants’’ de son parti l’attendaient. Avec eux, de nombreux enfants. L’instance est celle d’une assemblée générale.

Comme c’est le cas à l’occasion, mot de bienvenu, messages des responsables locaux du parti, puis l’adresse du SG Tapsoba. Mais plus que les discours, c’est la présence effective de chaque membre des structures, qui était importante. Les membres de l’union des anciens (sept personnes) sont appelés, puis ceux de l’union des femmes (quatorze membres), ensuit ceux de l’union des jeunes (quatorze membres), et enfin les membres du comité du village (au nombre de 20). Au niveau de l’union des femmes, une des membres ne répondit pas à l’appel. Et pour cause, elle ne se sent pas, dira une de celles qui étaient présentes. Globalement, le compte est donc bon ; pratiquement tous les membres s’étant présentés physiquement.
A ces membres de structures de base du MPP et à l’endroit des autres militants, le message du parti dont M. Tapsoba est porteur, se veut clair, concis et galvanisant : « soyez unis, cultivez l’entente entre vous, continuez la mobilisation pour faire adhérer de nouveaux militants, pour qu’au soir du 11 octobre prochain Roch Marc Christian Kaboré soit à Kosyam ».
Déjà, confie Justin Ouédraogo, responsable des structures de base à Tang-Sèga, « Nous travaillons à faire en sorte que tout le monde dans la commune de Komsilga soit au MPP ».

Le MPP est représenté dans chacun des 185 villages de la province

Après avoir livré son message qui a été religieusement écouté, le ‘’bonnet rouge’’ Tapsoba a confié que l’arrivée dans la commune rurale de Komsilga, des responsables de la section qu’il dirige, marque la fin d’une opération de revue de ‘’troupes’’ menée dans les « 185 villages que compte la province du Kadiogo ». Une opération entamée il y a trois mois, et au cours de laquelle « l’existence réelle » des membres des structures de base est vérifiée. En effet, les militants à la base mettent en place leurs structures. Après, ils envoient la liste des membres de chaque structure au niveau du secrétariat de la section du Kadiogo.
Mais le SG Jean-Paul Tapsoba veut s’assurer que les listes ainsi reçues ne comportent pas de membres fantômes. Cela, précise-t-il, « est très important avant d’aller au combat ». Et à ce jour, précise-t-il, « le MPP est représenté dans chacun des 185 villages de la province du Kadiogo, et nous avons fait le tour de tous ces villages pour vérifier l’effectivité de structures implantées ».
Pour le suivi du fonctionnement de ces structures de base, s’active un comité de 186 personnes qui sont membres du Bureau politiques national du parti. C’est du moins, ce qu’a confié M. Tapsoba avec la précision que ce comité « devra faire le point de l’enrôlement biométrique au sein des militants, faire le point de la mise en œuvre activités notamment trois réunions et une assemblée générale par mois et par village ». Ce comité « devra également procéder à la désignation des représentants du parti qui vont suivre le scrutin dans les bureaux de vote ».

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés