Drames de l’immigration : le TOCSIN interpelle les gouvernements africains sur leurs responsabilités d’assurer une vie décente aux populations

samedi 23 mai 2015 à 16h07min

Depuis au moins une décennie, on sait que la météo en Europe ne concerne plus uniquement les Européens. Les clandestins ou migrants irréguliers, les passeurs sont à l’affût pour reprendre leurs activités d’organiser et de faire vivre les réseaux de migrations clandestines. Pour cela Ils attendent le printemps et l’été. Depuis le mois de mars 2015, les médias fournissent régulièrement des informations sur les drames des migrants clandestins dans la Méditerranée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Drames de l’immigration : le TOCSIN interpelle les gouvernements africains sur leurs responsabilités d’assurer une vie décente aux populations

En deux mois, quelques milliers ont pu atteindre l’Italie mais plus d’un millier ont déjà péri dans la mer. Pour ces derniers la Méditerranée est une mer dévoreuse, une mer de voyage sans retour. Hier les pays de transit étaient l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. Aujourd’hui, c’est la Libye qui est devenue le principal point de transit de ces migrants. On le sait, ils proviennent des pays du Maghreb, de l’Afrique de l’Est, de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique Centrale. Chacun d’eux rêve de faire fortune en Europe ou au moins espère vivre plus dignement que dans son pays d’origine. Les conseils de prudence ne sont pas écoutés, les informations sur les risques du parcours ne les dissuadent guère. Si la migration irrégulière se développe c’est sans doute parce que la migration régulière n’est pas évidente. Les frontières se ferment. La crise est profonde en Europe. Les partis d’extrême droite xénophobes battent des records d’adhésions de militants. Le dispositif européen de surveillance des frontières (FRONTEX) semble prendre l’eau des migrants déterminés. Ce pied de nez à l’Europe est incontestablement lié à la déstabilisation de la Libye par l’Europe elle-même sur les conseils non avisés et abusés de Bernard-Henri Levy (écrivain). Ce pays accueillait quelques millions de migrants bien insérés dans le tissu économique et social. Les Africains y étaient nombreux. Ils contribuaient à son développement. Ils transféraient des fonds à leurs familles et investissaient dans leur pays d’origine. La Libye est maintenant devenue un pays sans Etat. Les milices y règnent en maîtres. L’économie s’est effondrée. La responsabilité européenne est donc engagée. Elle a bombardé la Lybie alors que l’Union africaine s’était saisie du dossier. L’Europe paye en retour son aventure hasardeuse en Libye, d’autant plus que le service après bombardements n’a pas été assuré.
A défaut de l’Union africaine ou des Etats, ce sont ces migrants clandestins qui lui font payer la note de la destruction de la Libye. Les barrières, les murs ne pourront parvenir à endiguer le flux. Mais l’univers de la migration clandestine est sans pitié ; il est animé par des cupides, des hors-la-loi. Le parcours est périlleux. La vie des migrants n’a aucune valeur, l’essentiel est que les passeurs s’en mettent pleines les poches. Combien de corps sont asséchés dans le désert saharien ? Combien croupissent dans les prisons au Maghreb ? Combien de corps sont dévorés par les poissons voraces de la Méditerranée ? Combien de corps sont recueillis sur les plages méditerranéennes ? Parfois les familles attendent les nouvelles de leurs fils et espèrent recevoir leur appel, en vain. Plus le temps passe, plus elles admettent l’hypothèse qu’ils sont morts quelque part, mais où ? Elles se disent : Si au moins on avait accès à leur corps pour les inhumer dignement.
Face à cette tragédie, LE TOCSIN :
• considérant les préoccupations légitimes des Etats membres de la CEDEAO, à travers l’adoption de la politique commune sur la migration depuis janvier 2010, notamment en matière d’aménagement de l’espace régional en vue de mieux répondre aux besoins d’emploi et de production des populations, de constituer par ceci à une réorientation interne des flux de l’émigration extérieure au continent ;
• considérant les dispositions de l’acte fondateur du processus de Rabat entre les Etats africains et les pays de l’Union Européenne, en vue d’une gestion concertée des émigrations africaines, au double bénéfice bien compris des pays africains et européens ;
• considérant enfin les objectifs des politiques et des stratégies nationales de migration ou leurs textes en cours d’adoption ;
 interpelle les gouvernements africains sur leurs responsabilités d’assurer une vie décente aux populations. Les images insoutenables des cadavres d’Africains dans les eaux ou sur les bords de la Méditerranée les interpellent et les déshonorent ;
 invite instamment les Etats africains à mettre en œuvre les politiques et les stratégies nationales et régionales de migration, pour accorder à leurs populations la possibilité de trouver des emplois et des revenus pour une vie digne et à leur éviter les aventures du genre « partir ou mourir » ;
 appelle les pays de l’Union Européenne et les pays africains, à faire en sorte que les séries d’accords bilatéraux signés entre des pays de l’Union Européenne et les ‘’pays tiers’’, ne se soucient pas seulement de sécurité policière, mais engagent résolument les actes de coopération réelle et bénéfique aux parties en présence, pour un développement partagé, équitable et durable ;
 Engage l’Europe à réparer les torts commis à la Libye, donc à l’Afrique ;

 Appelle la communauté internationale à aider le peuple libyen à asseoir une nation forte et unie, et des institutions stables ;

 Appelle les organisations de la société civile africaine à monter des réseaux d’échanges, d’information et de sensibilisation sur le sujet ;

 Conseille les candidats à la migration d’éviter « l’irrégularité » ou « la clandestinité », et de bien s’approprier les actions d’information, de sensibilisation et de dissuasion que les Etats et les organismes partenaires au développement leur proposeront.

Ouagadougou le 18 mai 2015
Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration.

LE TOCSIN

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 mai 2015 à 21:04, par véridique !!!!!
    En réponse à : Drames de l’immigration : le TOCSIN interpelle les gouvernements africains sur leurs responsabilités d’assurer une vie décente aux populations

    Bsr LE TOCSIN. Toutes mes félicitations pour votre vision. Les mots me manque pour qualifier votre pensé. si seulment nos chefs d’Etat avais votre vision nous n’en serons pas là a déploré des morts du a l’immigration. La France est à l’origine de notre calvaire. Elle nous a comdané a mendillé pour survivre en suprimant toutes les tètes qui étaient censé nous sortir de cette misère par bien sur la complicité de quelque dirigeants intéréssé par la richesse que par le bien ètre de leur population..... Tous les acteurs qui luttaient vivement et ardament pour que l’union aficaine voit le jour ont tous été éléminés. Par QUI ??????? POURQUOI ?????. QUESQUE LES OCCIDENTAUX NOUS RESERVE DEMAIN ??? QUE VONT DEVENIR NOS ENFANTS ???? Du courage a vous et bonne continuation le TOCSIN. TOUS POUR L’UNION AFRICAINE ET POUR NOTRE PROPRE MOINAIE............

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2015 à 22:23, par Merde
    En réponse à : Drames de l’immigration : le TOCSIN interpelle les gouvernements africains sur leurs responsabilités d’assurer une vie décente aux populations

    Nos gouvernants sont préoccupés à piller et installer confortablement leur famille en occident tout en oubliant qu’ils ne se sentiront jamais bien en occident (racisme, discrimination).
    Honte à la race noire. On préfère prier du matin au soir tout en oubliant que Dieu aide que ceux qui s’aident d’abord. On est fière de tendre la main (aide extérieur) ou voler pour acheter les biens de luxe (fabriqués ailleurs chine , occident) et se pavaner avec en narguant ceux qui sont honnêtes.
    Tant qu’on ne saura pas défendre nos intérêts, on restera la risée du monde entier pendant des siècles et siècles.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai 2015 à 07:53, par Rakis
    En réponse à : Drames de l’immigration : le TOCSIN interpelle les gouvernements africains sur leurs responsabilités d’assurer une vie décente aux populations

    il faut assurer à nos populations :
    - un minimum pour se nourrir. Ne serait -ce que 2 bons repas par jour,
    - une prise en charge gratuite des maladies courantes par nos Etats,
    - une éducation gratuite
    - une éducation de bonne qualité
    - des écoles professionnelles pour que nos enfants afin qu’ils soient sûr qu’à la fin de leurs études,ils seront utiles dans la société,
    - une transparence dans les recrutements d’emplois
    - une reduction le rythme de vie de nos dirigents afin qu’ils se rendent compte des réalités que vit le peuple
    - un salaire minimum aux travailleurs afin de pouvoir supporter le coût de la vie chère et un suivi rigoureux des travailleurs afin que chacun fournisse de bons rendements,
    - ....
    si des jeunes fuient en Europe, si parce qu’ils ont perdu espoir dans leur pays. Ce n’est pas un phénomène de mode. Il n’est pas donné à n’importe qui d’oser prendre la route de l’aventure car ça exige assez des moyens qui sont généralement mobilisés par la famille de l’aventurier. En quittant sa famille, il sait ce qu’il risque. Mais pourquoi ne renonce t-il pas ? est -il aisé de quitter les siens ( femme, enfants, frères, soeurs, mère, père, amis).
    Dans tous les cas, nos dirigents doivent se pencher sur la question. Les relations entre l’Europe et l’Afrique doivent se passer dans le stricte respect de l’un et de l’autre. Entre ces continents, qui a besoin de l’autre ? qui a besoin plus de l’autre ? que gagne chacun dans ces relation ? L’Afrique ne peut réellement pas nourrir et soigner ces enfants de façon modeste ? Pourquoi ce continent, malgré ses ressources, est voué à de la mendicité ? Quelle en est la réalité ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés