OSC : Le « Collectif 3D » lancé officiellement à Ouahigouya

dimanche 26 avril 2015 à 23h34min

Le Collectif pour la Démocratie, le Droit et le Développement « Collectif 3D » était à Ouahigouya pour échanger avec ses membres et sympathisants de la cité de Naaba Kango. Aziz Sana, coordonnateur national de cette structure a profité installer Yassia Ouédraogo comme coordonnateur régional Nord. C’était le dimanche 26 avril 2015 dans la salle de conférence de la Direction régionale Nord de l’économie et de la planification.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
OSC : Le « Collectif 3D » lancé officiellement à Ouahigouya

C’est dans une salle comble de militants et sympathisants habillés en tee-shirt jaunes frappés des symboles du nouveau mouvement qui ont marqué de leur présence au lancement officiel du collectif qui du reste marque un tournant dans la vie du « Mouvement ça suffit ». Prestations d’artistes engagés comme Petit Docteur, Osibi, allocutions et échanges avec les responsables du collectif ont été les temps forts de la rencontre.

La jeunesse doit prendre sa place dans les instances des partis politiques

Aziz Sana dans son intervention a de prime abord demandé d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes de l’insurrection à Ouahigouya. Pour camper le décor le coordonnateur national du collectif 3D est revenu sur son parcours personnel depuis son engagement en 2009 pour le changement. Revenant sur la création du mouvement « ça suffit » dont il est un des fondateurs, Aziz Sana à dit que l’objectif en son temps était de faire barrage au pouvoir à vie de l’ex président Blaise Compaoré, de dire non à la gestion patrimoniale du pouvoir. Aujourd’hui le combat est gagné avec l’insurrection populaire, c’est pourquoi selon le premier responsable du collectif « le moment est venu de s’adapter au changement et de s’orienter vers l’ancrage de la démocratie, du droit et du développement » pour justifier le nouveau virage. Parlant du code électoral qui a été promulgué, Aziz Sana qui dit approuver tout son contenu a indiqué que pour sa part c’est un mauvais procès quand d’aucuns parlent d’exclusion car il est question à l’étape actuelle de la lutte du peuple Burkinabè de baliser des conditions d’accès à la présidence du Faso. « Il s’agit pour le Burkina Faso de faire le bilan de l’histoire, solder le passer et se tourner définitivement vers l’avenir pour le développement. » a martelé avec conviction le coordonnateur du collectif 3D. Aziz Sana et ses hommes ont conviés les jeunes à s’engager dans la politique surtout à investir les instances de décision pour critiquer et faire des propositions pour le développement. En conclusion M Sana comme pour convaincre son auditoire n’a pas manqué de clamer avec insistance parlant de « 3D » que c’est un symbole de la nouveauté, de l’invention, de la maturité, du bien être, de l’efficacité et de l’efficience puis d’inviter ses camarades à soutenir fortement le collectif dans son nouveau combat.

Des conseils utiles pour ne pas ternir l’image du collectif

Un des temps forts de cette activité du collectif 3D dans la région du Nord a été l’installation officielle de son coordonnateur régional dont la charge échoit à Yassia Ouédraogo. De façon solennelle ce dernier a publiquement juré fidélité au collectif 3D, à remplir objectivement ses liens sur la démocratie, de droit et le développement. Des membres du bureau du Collectif Anti Référendum (CAR) avec à leur tête son président Hervé Ouattara, venus soutenir l’activité par devoir de solidarité par la voix de Hervé Ouattara n’a pas manqué de prodiguer des conseils au coordonateur régional qui devrait selon lui se départir du gain facile ici et maintenant. Il a dit au coordonnateur régional d’être à l’écoute de ses camarades tout en lui précisant que la lutte pour les changements sociaux est un sacerdoce. Les militants ont saisi l’opportunité pour dérouler leurs préoccupations sur les objectifs et les combats futurs du collectif. En rappel Les membres de la coordination ont profité de leur séjour à Ouahigouya pour rendre visite aux familles des 3 victimes de l’insurrection de la cité de Naaba Kango afin de les encourager et compatir à leur douleur en attendant que justice soit faite.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés