FORUM ECONOMIQUE A ROTTERDAM : Des hommes d’affaires burkinabè à la recherche de partenariats aux Pays-Bas

vendredi 24 avril 2015 à 18h21min

Du 14 au 17 avril 2015, s’est tenu à Rotterdam (deuxième ville des Pays-Bas après Amsterdam la Capitale), un forum économique s’inscrivant dans le cadre d’une mission commerciale conjointe entre des hommes d’affaires burkinabè, maliens et nigériens. Organisée par le Netherlands- African Business Council (NABC) en collaboration avec l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali et les Chambres de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, du Mali et du Niger, la mission commerciale a concerné plus d’une soixantaine d’opérateurs économiques en quête de partenariats aux Pays-Bas.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
FORUM ECONOMIQUE A ROTTERDAM : Des hommes d’affaires burkinabè à la recherche de partenariats aux Pays-Bas

Situé dans la partie ouest de l’Europe, le Royaume des Pays-Bas partage des frontières communes avec la Belgique au sud et l’Allemagne à l’est. Avec une population d’environ 17 millions d’habitants, les Pays-Bas sont le quatrième pays le plus développé au monde, selon le rapport annuel 2013 du Programme des Nations Unies pour le développement (après la Norvège, l’Australie et la Suisse). L’économie des Pays-Bas est diversifiée et portée vers le monde entier. Ce qui lui vaut d’être classé 6ème exportateur mondial et 2ème au niveau de l’agroalimentaire. Les Pays-Bas abritent par ailleurs, le plus grand port d’Europe, en l’occurrence le port de Rotterdam. Au plan politique, le Royaume des Pays-Bas est une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire. Le pouvoir exécutif est exercé par un Gouvernement. Troisième ville de la Hollande, La Haye abrite le Gouvernement, le Parlement et des Institutions internationales de référence telles que la Cour d’Arbitrage Internationale, la Cour Internationale de Justice et la Cour Pénale Internationale.

Le positionnement géopolitique, le niveau de développement des affaires et le fort potentiel d’investissement qu’offrent les Pays-Bas ont suscité, de la part de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali, l’initiative d’organiser une mission commerciale au bénéfice d’hommes d’affaires burkinabè, maliens et nigériens. L’objectif visé étant de contribuer au développement des relations d’affaires entre les entreprises néerlandaises et celles burkinabè, maliennes et nigériennes. Vingt-cinq (25) opérateurs économiques burkinabè ont pris part à cette mission conduite par la Chambre de commerce et d’Industrie.

Le Forum économique de Rotterdam

C’est par un forum économique ouvert le mardi 14 avril 2015 à Rotterdam que la mission commerciale a débuté. Plus d’une centaine d’hommes d’affaires néerlandais y ont pris part, témoignant ainsi de l’intérêt qu’ils portent au marché africain particulièrement celui du Burkina Faso, du Mali et du Niger. A l’ouverture du forum, Madame Irène VISSER, Directrice Générale du Conseil des affaires Pays Bas- Afrique, a réaffirmé son souhait que « la mission commerciale soit un tremplin pour le renforcement de la coopération sud-sud entre les trois pays africains participants et la coopération nord-sud entre ces pays et les Pays-Bas ». En sus du discours officiel d’ouverture prononcé par Monsieur Mamadou LANDOURE, conseiller économique représentant Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Mali, les chefs de délégations ont donné des communications sur le climat des affaires et les opportunités d’investissement respectivement au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Cela a eu l’avantage de mieux renseigner les hommes d’affaires néerlandais sur les possibilités d’investissement et l’encadrement juridique (code du travail, code des investissements, le dispositif de règlement des litiges commerciaux, etc.) offerts par chaque pays. En retour, les hommes d’affaires africains ont eu droit à des communications sur l’intelligence économique et les tendances du marché néerlandais, les opportunités de partenariats et de financement, le climat des affaires aux Pays-Bas.

La grande attraction de ce forum a été sans conteste les séances B2B et les visites d’entreprises. En effet, les réunions d’affaires encore appelées séances B2B, ont permis aux opérateurs économiques africains d’échanger directement avec les néerlandais. Ces échanges ont été jugés bénéfiques par la plupart des hommes d’affaires burkinabè qui ont pu établir des contacts prometteurs de partenariat avec les néerlandais. Les participants au forum B2B étaient issus de divers secteurs d’activités : agriculture, agroalimentaire, cosmétique, transport, vente de véhicules, commercialisation d’équipements biomédicaux, biens d’équipement, produits énergétiques et métallurgiques, etc. Les échanges directs et partages d’expérience se sont poursuivis par des visites d’entreprises organisées selon les centres d’intérêt des participants. Plus d’une quinzaine d’entreprises ont été visitées (unités de production ou de transformation agroalimentaire, usines de fabrication ou de commercialisation d’automobiles, fermes agro-sylvo pastorales, unités de transformation de produits cosmétiques, etc.).

Les opportunités d’affaires aux Pays-Bas

Les Pays-Bas sont une destination de premier plan pour les investisseurs étrangers qui profitent notamment d’installations techniques de pointe et d’un savoir-faire logistique acquis de longue date par une population réputée travailleuse. Le Gouvernement néerlandais a mis l’accent sur des mesures en faveur de l’attractivité du territoire. En outre, les exportations représentent une part importante de l’économie du pays (60% du Produit Intérieur Brut) qui reste très active sur le plan du commerce international. 44% des produits importés aux Pays-Bas sont transformés puis réexportés par la suite. Ce qui donne une véritable opportunité pour les hommes d’affaires burkinabè, surtout ceux exerçant dans le domaine de l’agroalimentaire (haricots verts, mangues, sésame, anacarde, etc.) et de la cosmétique (beurre de karité).

Pays agricole par excellence, les efforts du Gouvernement néerlandais sont orientés vers la maîtrise des techniques d’irrigation et de construction des digues afin de créer de nouvelles terres arables. Notons que 18,41% de la superficie des Pays-Bas est occupée par les eaux. Grâce au port de Rotterdam (10ème port à conteneurs mondial et le 1er port en Europe) et à l’aéroport international d’Amsterdam Schiphol, le pays dispose de deux principales portes d’entrée en Europe, gage de son succès sur le plan du commerce international.

Direction de l’Information et de la Communication de la Chambre de Commerce et d’Industrie
du Burkina Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés