Concours de la Fonction publique, session 2015 : Relever le défi de l’équité et de la transparence

mardi 14 avril 2015 à 22h47min

Les concours de la Fonction publique constituent aujourd’hui une véritable attraction, non seulement pour les jeunes diplômés en quête d’emplois, mais aussi pour les agents publics désirant une promotion professionnelle. Le succès à un concours se présente comme une garantie pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de nombreux agents publics de l’Etat, qui peuvent ainsi bénéficier d’une ascension sociale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Concours de la Fonction publique, session 2015 : Relever le défi de l’équité et de la transparence

Conscient que les ressources humaines de qualité constituent le levier pour le développement d’un pays, le gouvernement s’évertue chaque année à autoriser l’ouverture des concours professionnels et directs de la Fonction publique pour pourvoir aux besoins en personnels des administrations publiques. Dans ce sens, le Conseil des Ministres du 11 mars 2015 a autorisé l’ouverture de 143 concours professionnels pour 4078 postes et 102 concours directs pour 9 773 postes au titre de l’année 2015.
Après le quitus du Conseil des Ministres pour l’autorisation d’ouverture des concours de la session de 2015, un atelier de relecture des communiqués d’ouverture des concours professionnels a réuni les 12 et 13 mars 2015 à Koudougou tous les acteurs intervenant dans l’organisation des concours. L’objectif de cet atelier était de passer en revue l’ensemble des communiqués et y apporter des amendements afin de disposer de communiqués finaux ayant reçu un large consensus.
Les communiqués d’ouverture des concours professionnels ont été ensuite publiés le 19 mars 2015. La réception des dossiers de candidatures, d’une durée de 10 jours, s’est déroulée du 23 mars au 03 avril 2015. La phase de validation des dossiers suivra immédiatement. A l’issue de cette phase, les dossiers jugés non conformes aux conditions des communiqués d’ouverture seront rejetés. Les intéressés auront droit à un recours pendant une période de 5 jours.
L’administration des épreuves écrites et sportives est prévue pour se dérouler respectivement les 25, 26 et 27 avril 2015 dans les 13 chefs-lieux de région pour les concours déconcentrés du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) et du Ministère de la Santé (MS) et à Ouagadougou pour les autres concours.
Les corrections et délibérations sont prévues pour se dérouler du 05 au 16 mai 2015. Quant aux résultats d’admissibilité ou d’admission, ils sont attendus pour le 23 mai 2015. Les épreuves orales d’admission sont prévues pour le 06 juin 2015 et les résultats définitifs au plus tard le 12 juin 2015.

De l’organisation des concours directs

A l’instar des concours professionnels, un atelier de relecture des communiqués d’ouverture des concours directs est prévu pour se dérouler les 16 et 17 avril 2015. Il s’agit ici également de réunir tous les acteurs intervenant dans l’organisation des concours pour passer en revue l’ensemble des communiqués afin d’avoir des communiqués finaux acceptables par tous.

La réception des dossiers de ces concours est prévue du 19 au 29 mai 2015.
Cette année, l’innovation majeure est l’amélioration du processus de dépôt physique des dossiers par l’expérimentation de la phase pilote de l’inscription en ligne des candidats aux concours directs de la fonction publique. Si le test s’avère concluant, la plateforme pourrait être généralisée pour l’ensemble des concours en 2016.
L’administration des épreuves est prévue du 30 juillet au 10 août 2015. Les corrections s’en suivront immédiatement pour permettre de disposer à temps de l’ensemble des résultats des concours afin d’envisager une rentrée harmonisée dans toutes les écoles de formation professionnelle de l’Etat.

L’organisation des concours de la Fonction publique est un défi majeur en raison de la sensibilité du domaine. L’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE) qui est la structure en charge de l’organisation de ces concours s’évertue à faire en sorte que les principes comme l’équité et la transparence soient garantis à toutes les étapes du processus des concours afin que tous les candidats remplissant les conditions exigées pour prendre part à un concours aient un égal accès aux différents emplois de la fonction publique.

Ministère de la Fonction publique,
du travail et de la sécurité sociale

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés