Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

mercredi 11 mars 2015 à 23h46min

Une délégation des Organisations de la Société Civile (OSC) conduite par Me Guy Hervé Kam a rencontré, mardi 10 mars 2015 à Kossyam, le président de la Transition, président du Faso, Michel Kafando. Les échanges, selon eux, ont porté essentiellement sur la clarification du statut du l’ancien président, Blaise Compaoré refugié en Côte d’Ivoire depuis les évènements d’octobre 2014. D’autres points, notamment la « démilitarisation de la politique », les menaces sur les leaders politiques et leurs militants, les leaders de la société civile, les crimes économiques et de sang non encore tranchés ont aussi été abordés avec le chef de l’Etat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

Les échanges entre les leaders des organisations de la société civile et le président Michel Kafando ont duré près d’1h30mn. A leur sortie de la salle d’audience, c’est Me Hervé Kam qui s’est adressé à la presse. A l’entendre, leur entretien a porté sur les questions de la transition, notamment sur les évènements en début d’année 2015. « C’était pour nous l’occasion de faire le point sur des questions essentielles, qui émaillent la bonne marche de la transition », précise-t-il. Entre autres, Me Kam a souligné celle liée à la démilitarisation de la politique, des crimes politiques commis au Burkina et qui ont entrainé le pays dans cet état actuel. Les crimes économiques et de sang existant commis depuis bien longtemps et qui restent impunis ont également retenu l’attention des organisations de la société civile. Les martyrs de l’insurrection populaire n’ont pas été oubliés. Hervé Kam et ses camarades tiennent à ce que justice leur soit rendue.

Statut de Blaise Compaoré, une préoccupation pour les OSC

Le statut de Blaise Compaoré, à en croire Me Kam et ses camarades constitue une grande préoccupation pour la société civile, sans doute pour le gouvernement aussi. Avec Michel Kafando, la question a longuement été abordée. En clair, soutient Me Kam, la clarification du statut de l’ancien président burkinabè refugié à Abidjan postule en réalité de la préservation des bonnes relations amicales entre les Etats. « Blaise Compaoré, poursuit-il, n’est pas un simple étranger en Côte d’Ivoire. C’est un ancien président. Et dans tous les pays du monde, une telle situation suscite bien de questions ». La question qui se pose donc est de savoir si des personnes de ce genre ont le droit de s’intéresser aux questions politiques de leur pays d’origine. Etant donné que, informe le porte-porte de la délégation, des militants de l’ex-majorité- CDP- rendent visite au président Compaoré depuis Abidjan. Sont, par exemple, de ces militants, Léonce Koné, président du comité directoire du CDP. C’est pourquoi, les OSC veulent être situées exactement sur le statut juridique de Blaise Compaoré.

La question de sécurité et des menaces qui pèsent sur les leaders politiques, les militants et les leaders de la société civile a été également auscultée par les deux parties. « Nous avons longuement échangé avec le chef de l’Etat sur ces questions et sur lesquelles nous reviendrons plus largement avec la presse à travers une conférence de presse », indique Me Kam. Il confie que le président Kafando a prêté une oreille attentive sur l’ensemble des questions. C’est d’ailleurs, ce pourquoi, les échanges ont duré plus d’1h30. A la question de savoir si la sortie du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a fait l’objet d’échange, Me Kam répondra par la négative. Notons que ce regroupement des OSC comporte une quarantaine d’organisations à but spécifique qui ont pris activement part aux évènements des 30 et 31 octobre derniers. Et Me Kam de préciser que ce n’est pas un regroupement qui a la prétention de rassembler toutes les organisations de la société civile, eu égard de leur importance au Burkina Faso.

Bassératou KINDO
Aïssatou Diallo (Stagiaire)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 mars 2015 à 14:54
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    le Burkina doit prendre ses responsabilités ;
    Que des gens comme Leonce Koné parte en CI voir son dieu Blaise, c’est son problème, mais venir nous narguer ici, ça c’est une autre paire de mâche.
    Voyez-vous c’est de gens comme ça qui veulent gérer ce pays. NGAOU !

    je ne sais pas par ou ces gens vont passer pour allez en CI.
    Alassane n’a qu’ a prendre ses responsabilités ! il faut que Blaise reste tranquille.

    je pense aussi qu’il y a trop de mollesse dans la transition. Quand il faut prendre une décision courageuse, il faut la prendre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:07, par Madison palace
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Les OSC ont mal géré l’avènement de la transition. Demander aujourd’hui de clarifier la statut de Balise Compaoré est une question secondaire. Si le CDP avait été dissout, les inquiétudes des OSC n’allait plus avoir sa question d’être. Voici ces gens du CDP qui ont faire perdre à cet État, à ce peuple et qui sont là et qui ne sont même pas inquiétés. Ils se permettent aujourd’hui de se pavaner certains avec les véhicules de François. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a une série de Ford que François a payé aux responsables du CDP. Cette révolution est une farce pour moi. On a tué les enfants du peuple pour rien

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:23, par fasobiga
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    héééééééééééééééé on connais aujourd’hui mais demain appartient a Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:24, par verité
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Félicitations et courage à vous, société civile. Vous avez mon soutien. Car Blaise constitue toujours un grand obstacle pour notre pays. Il est en CI là-bas et fomente des complots. D’ailleurs, il n’est pas neutre dans cette incidence liée à la visite de Denise Barry. Dans tous les cas, s’il continue d’être si dangereux, Satan s’occupera de lui ici-bas comme en enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:30, par DAMOCLES
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Très belle initiative messieurs ! Et total soutien à vous ! Vous êtes dans votre rôle ! Et Si Kafando et Zida ont peur de demander à ADO de dire à Blaise l’ancien compagnon de Thom Sank de se tenir à carreau et de respecter son statut de réfugié politique, qu’ils le disent ouvertement. Afin que les choses soient claires car nous ne permettront pas que l’idéal de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre soient dévoyés. La provocation de Léonce Koné qui a vendu la BCB a vil prix, au sujet de sa visite à Blaise, la sortie malheureuse des jeunes de l’ex-CDP qui veulent aller en pèlerinage à Abidjan, les paroles au hasard de dignitaires déchus sont autant de sujet qui doivent clarifiés hic et nunc

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:36, par LeMossi
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Blaise Compaore avait ses protégés. Nous constatons que depuis sa chute, les portes de Kossyam sont ouvertes à une nouvelle race d’OSC, les anciens exclus du partage. Désormais, Me Kam et compagnie - "soldats de la transition ou tirailleurs de Zida ?", s’interroge Newton Ahmed Barry - dorment à Kossyam. Pendant ce temps, la roue de l’histoire continue de tourner. Que le "peuple élu" profite de ses avantages et privilèges avant qu’il ne soit trop tard.

    Là où j’ai des inquiétudes, c’est leur acharnement obsessionnel sur la personne de Blaise Compaore. Vous l’avez chassé, il est parti et vous êtes au trône. Cependant, bien que ancien président et réfugié politique, Blaise Compaore est toujours un être humain et il a droit à une famille et à des amis (politiques ou pas). Alors, que ses amis lui rendent visite n’entrave en rien la marche de la transition.

    Toute cette excitation, c’est pour aboutir à des décisions d’illégibilité pour le CDP et affiliés. C’est une démarche de lâcheté. A vaincre sans péril on triomphe sans gloir, dit l’adage. Vous avez le CNT, le gouvernement de la transition et que sais-je encore ! Maintenant vous voulez la présidence par décret et vous vous dites démocrates ? Soyons sérieux ! Avant soulèvement, vous accusiez Assimi et co de proférer des menaces. Au finish, c’est son domicile et les maisons de ses camarades de parti plus les bâtiments publiques qui sont partis en fumée. Aujourd’hui encore, vous dites que vous êtes menacés. Êtes en train de préparer l’autodafé ? Vraiment, rien ne sera plus comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:38, par Aao
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Waoouh le marché du faso danfani ne c’est jamais aussi bien porté... Les révolutionnaires sont là... Cependant ont m’a toujours dit l’habit ne fait pas le moine. A bon entendeur

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:40, par 31octobre
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    la clarification de la situation de Blaise en Cote-D’Ivoire est une nécessité absolue et s’il continue à être un obstacle à la bonne marche de notre transition, qu’il soit esté en justice purement et simplement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 15:52, par NulNestIndispensable
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Tenez bon. Ceux qui pensaient que les marches ne peuvent pas changer le cours des choses ont compris que nul ne peut vaincre son peuple. Si étant au pays ils n’ont pas pu vaincre le peuple ce n’est pas hors du pays qu’ils pourront le faire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:01
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Balai citoyen ne disait-il pas ne pas intégrer les organes de la transition ? Que fait Hervé KAM la-bas et de surcroit puissant Président d’une importante Commission. On verra tout au Faso !
    Les deals et autres enrichissement illicites se saura, dans pas longtemps !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:11
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Doit-on faire confiance à Guy Hervé KAM ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:14, par zemosse
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Blaise comparé sait bien que s’il persiste dans l’erreur,il finira comme Ravaillac. il l’a échappé belle le 31octobre.il n’échappera pas a son destin qui se réalisera vaille que vaille.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:24
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    A vous de juger l,oportunite d,une telle rencontre dans l,etat actuelle des choses si ce n,est une reelle volonte d,exclure l,autre partie du pays de la marche.En effet,le statut de Blaise Compaore pas au Burkina mais en RCI sans etre specialiste du droit international Je pense que le statut des etrangers sejournant en territoire ivoirien est regi Par les lois ivoirienns a moins que la republique des OSC veuille dicter sa loi a la RCI quelle arrogance.D,autre Par ailleurs,le president Compaore a demissionne et jouit de ses droits civiques et politiques libre donc d,animer le CDP a partir de la lagune Ebrie,que le CDP parti legal aille consulter Mr Compaore il jouit de sa liberte reconnue Par la loi ou est donc le probleme chers ruetocrates ouagalais ? Montez un dossier d,accusation contre Compaore c,est la meilleure facon d,en finir une fois pour toute avec la ruetocratie et l,avenement d,un regime d,exception salutaire cette fois-ci pour notre pays car,la partie saine de l,armee n,attend que ca.Trop c,est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:24, par Diallo Boubeye alsaid
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Je soutiens Blaisse Compaoré,je vais me rendre en CI,je par avec mon argent toit Kam est ton problème,c’est l’argent de toncabinet,bande d’escros des orphelins et veuves,fait attention Blaisse n’est pas ton égale.nous allons nous rendre et revenir venez bluler nos maisons,nous connaissons ou se trouve ta maison et ton cabinet,tes frequantations et tu verra.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:30
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Si le peuple est avec voue n ayez pas peur mais si vous avez trahi le peuple tremblez !!!!!!! Vous avez dit qu’il a fuit donc vous êtes les nouveaux maître du faso mais pas de l’adore d ivoire ça ne sert arien de gesticuler.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:32, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Merci à Mr Hervé KAM et aux OSC et soyez bénis au Nom du SEIGNEUR TOUT PUISSANT. Il faut que les autorités ivoiriennes nous clarifient le statut de Blaise Compaoré. Il mène des activités déstabilisatrices de la transition et des élections à venir de connivence avec certains militaires. .
    Blaise "l’indispensable" est-il un exilé politique ou un opposant en pleine activité ?Ne prépare-t-il des actions pour éliminer physiquement certains présidents de partis ou certains anti-révionnistes ?.
    Blaise"Chef-bandit des présidents modificateurs" est loin d’être un enfant de chœur il demeure le plus grand rancunier du Burkina. Il est un bad-boy prêt à tout pour se venger ou pour saboter les institutions en place avec François le pape de division et de la révision

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QU’ON AIME.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN
    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2015 BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 16:41
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Herve WOTORO tu va voir te trouver un job apres transition on verra qui est capable de quoi a moins que ton Zida te donne un fond de commerce.Bande des profiteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:02
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    arrêtez de vous faire peur,le fuyard bilaise compaoré ne peut rien contre nous. en plus au lieu d’exiger la clarification de son statut en cote d’ivoire,lançons un mandat d’arrêt international contre ses très nombreux crimes de sang et économiques. pour le cdp,il est redevenu un parti fantomatique,une coquille vide. donc mettons-nous maintenant au travail pour relever notre pays que ce fuyard a contribué à le couler

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:06, par saho
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Toutes les questions abordées sont essentiellement politiques et ne relèvent pas du ressort des OSC ! Les autorités de la Transition doivent faire attention à ces groupuscules qui font plus dans l’agitation que dans le légal et le logique ! Guy Hervé KAM peut-il légitimement poser le problème de la démilitarisation de la vie politique,lui qui a vendu l’insurrection à Zida et mobilisé ses cohortes pour le soutenir à la primature ? La législation actuelle règle la question des candidatures militaires,allons-nous vers des tripatouillages de textes contre l’esprit même de l’insurrection qui a voulu barré la route à un énième tripatouillage de la loi ? Quelle légitimité peut avoir une loi qui cible des individus ( Natama,Yak et Bassolé) ? Quant au statut de Blaise,n’ayant pas été formellement inculpé par la justice,il n’est pas déchu de ses droits civiques et est donc fréquentable autant par les personnes physiques que par les États ! Cette logique belliqueuse c’est du mauvais coton qu’on file ! Et puis soyons logique ! Peut-on attaquer à tour de bras tout le monde et ne pas se sentir en insécurité ? CDP,Front Républicain,RSP,Cote d’Ivoire,Bénin ? Assez de ces marchands de haine qui veulent rendre la justice à la place des juges, conduire notre diplomatie régionale à la place des diplomates,définir la politique économique à la place des milieux financiers etc., en d’autres termes gérer le pays à la place d’un gouvernement élu !
    Laissez la transition nous conduire à des élections apaisées pour reprendre la construction de notre patrie que nous aimons tous de la même manière dans un climat de paix social et en parfaite harmonie avec notre environnement sous-régional et international !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:07, par Karim
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Vous savez ces leaders du CDP ne peuvent pas se défaire de Blaise compaoré, puissent qu’il ne savent rien faire sans Blaise. Quand Blaise va mourir j’espère qui le suivrons dans sa tombe pour lui demander toujours ce qu’il faut faire. Ils me font pitié ces irresponsables du CDP. Il se disent que s’ils n’utilisent pas le non de Blaise ils ne pourrons pas gagner une voie au Election. Blaise n’a jamais été Président du CDP, Monsieur ouvrez les yeux bande de fénéant

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:07, par kz
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Voici la nouvelle version des apprentis OSC ,Laurent a reçu la visite de son parti étant en prison comme Bemba , de mêmeMILESEVIC ,arrêtez ça ,quelle honte ,rendre visite à un exilé ou prisonnier ou se trouve le crime

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:24, par doudouno le cobra
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Pitié pour le Burkina faso, j’ai horreur des OSC manipulés qui se prennent pour le nombril de la terre.
    Vivement les élections pour que ces hurluberlus disparaissent de notre vue.Qu’allez vous faire si c’est un ancien voleur qui est élu président de la république.Sur votre photo je vois des gens que personne ne connait en dehors de ouagadougou.Nous sommes fatigués de la rengaine et de l’opportunisme.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:37
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Certaines questions méritent bien réflexion. Cependant, pour le statut de Blaise Compaoré en Côte d’Ivoire, que les OSC aillent le lui demander. Je suis loin d’être un allié à ce monsieur mais je pense que certains Burkinabé perdent la tête. N’êtes vous jamais allé soutenir un proche en détresse que ce soit en prison, à l’hopital, ou ailleurs. Avez-vous toujours renier certains de vos proches qui se sont souvent écartés de la morale ? Ne soyons donc pas si ingrat que ça. Je rappelle que Blaise Compaoré a été chassé parce qu’il voulait modifier la constitution avec le soutien d’une grande partie des OSC mais pas pour le reste. S’il avait respecté la constitution, c’est vous encore qui alliez l’applaudir comme il avait été le cas durant plus d’une décennie. Nous avons aussi vu des responsables d’OSC qui dès que désigné pour siéger au CNT, ont défendu la conservation des mêmes avantages que les anciens occupants de l’Assemblée et vouloir nous cacher qu’ils broute les mêmes herbes que ceux d’antan.

    Reconnaissons que son règne n’a pas seulement apporté des malheurs mais à permis un certain développement économique malgré que les contextes ont durci pour tous les pays.

    Réfléchissons ensemble sur comment on va créé l’emploi pour les jeunes, améliorer la santé de la population, permettre à chacun d’avoir assez de ressources pour faire face à l’adversité.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:48, par soumpougdou
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    NOUS PENSONS QU’AUJOURD’HUI, TOUTES LES ACTIONS QUE NOUS MENONS, LES PROPOS QUE NOUS TENONS DOIVENT ALLER DANS LE SENS DU RASSEMBLEMENT DE TOUS LES FILS DU BURKINA, A L’APAISEMENT, A LA PAIX. LES COMPORTEMENTS ET LES PROPOS D’EXCLUSION, DE HAINE SONT A BANIR. LA POLITIQUE, C’EST PAS LA GUERRE..PARLER LIBREMENT, ECRIRE LIBREMENT, PENSER LIBREMENT, VOYAGER LIBREMENT SONT DES DROITS QUI APPARTIENNENT A TOUS LES BURKINABE. PAS SEULEMENT AUX VAINQUEURS....NOUS SOMMES 17 MILLIONS (le peuple)...LA ROUE DE L’HISTOIRE TOURNE ET ELLE NE TARDERA PAS CETTE FOIS-CI......ARRETEZ ...VOUS NOUS POLLUEZ......

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 17:53, par kali11
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Vivement que cette rencontre porte ses fruits car ça y va de l interèt de la nation ; pour ne pas dire inacceptable on ne comprend pas pourquoi jusqu’a présent les Monsieurs du CDP ne comprennent toujours pas ils faut que vous vous libéré de cette emprise de monsieur Blaise Compaoré faites votre politique comme s il n existait pas ,trouvez vous un candidat meme si c est difficile de nos jours pour vous, tant que vous n allez pas avoir des vrais couilles et décidé vous etes appelés à disparaître de la scène politique Burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 18:10, par sandokan
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Moi je me pose toujours cette question : par rapport à la tentative de révision de l’article 37 que dit notre constitution ? Selon les avis des uns et des autres, Blaise aurait inculpé de parjure contre la constitution que cela n’allait étonner personne. Maintenant que ce n’est pas le cas, il n’est donc coupable de rien alors ? Et s’il n’est coupable de rien, cela voudrait dire qu’il a quitté le pouvoir pour rien alors et certainement par peur alors ? Dans ce cas, pourquoi nos enfants sont-ils morts les 30, et 31 octobre ainsi que le 02 novembre 2014. QU’ON DISE MAINTENANT, QUI A TIRE ET CONTINUE DE TIRER SUR LES FICELLES pour que Blaise ne soit inquiété de rien et donc se donne des libertés d’accorder des audiences présidentielles en Côte d’Ivoire ? Il y a vraiment un flou qu’on ne comprend pas.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 18:45, par Amdoum
    En réponse à : LE SILENCE N’AIDE PERSONNE !

    Il y a des situations ou le silence est d’or, mais la situation socio-politique du Burkina Faso d’apres les 30 et 31 Octobre n’en est pas une. Et a suivre ce qui se passe dans notre pays, on croirait que "tout est comme avant".
    En un language clair et direct, le president Compaore et ses idees pour le pays ont ete rejetes ; ILS ONT PERDU. Tous ceux qui ont travaille etroitement avec lui pendant son long passage a la presidence, surtout ceux dont les idees etaient prisees, doivent rendre compte. Ne nous cachons pas derriere des mots comme "le pardon, la tolerance, l’inclusion" pour ne pas demander des comptes au president Compaore et ses hommes. Si rien ne leur est reproche, pourquoi les avoir chasses du pouvoir ? l
    Ce n’est pas au people Burkinabe d’avoir peur d’un seul homme, fut-il extremement riche. Si Le president Compaore et ses homes veulent jouer au kamikaze, il faut que le people Burkinabe accepte aussi de jouer au kamikaze. Quant aux paweto de Cote d’Ivoire. qu’ils se tiennent pour dits que le president Compaore est parti et ne reviendra plus jamais au Faso comme president. Et s’il doit venir, il doit render compte de ce qui lui est reproche. Quant au CDP, sa vision du monde a fait faillite et nous a conduits vers des jours dangereux. Eux aussi doivent render compte.
    Je ne vois pas comment, demander des comptes au president Compaore et ses hommes constitue de l’intolerance ou de la division.
    Arretons de marcher sur la pointe des pieds sur notre situation nationale. Et si nous croyons que taire ses problemes les resoudra, une grande surprise nous attend au coin.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 18:53, par Nathan
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Me Kam et ses camarades, il faut laisser Blaise Compaore tranquille ! Au lieu de travailler sur les réalités du pays c’est le statut de Blaise Compaore qui vous intéresse ! Vous, les opportunistes, sachez donner du temps au temps. Vous voulez faire la bouche ! Blaise est partie par la grâce de Dieu ! A force de vouloir tout reclamer, vous risquez de ne rien avoir, de paralyser la transition par vos approches opportunistes et égoistes. Il n’y a rien rien sans rien ! Qu’est-ce que vous nous cachez ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 19:06, par le paysan.
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    courage aux OSC ( plus rien ne sera comme avan ) au niveau des paysans il faut vite trouver une solution au problème de l’UNPCB karim reconnait qu’il a detourné .Arretez la lenteur administrative

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 20:17, par Kalas Mafi
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Situation complexe. Le fait que Blaise Compaoré reste en Côte d’Ivoire ne facilite rien ni du côté burkinabè ni du côté ivoirien. En RCI, vu comme un Burkinabè, c’est un exilé politique, mais c’est également un citoyen ivoirien par alliance et de ce fait même si les autorités ivoiriennes le voulaient, cela ne serait pas facile. Il aurait plutôt fallu s’occuper de ceux qui s’agitent à l’intérieur du pays !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 22:01, par Valeo
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Concentrez-vous sur l’organisation des élections et foutez-nous avec Blaise par-ci, Blaise par là. On pourra lui reprocher quelque chose quand il posera publiquement un acte contre la Transition. Ce n’est pas le cas. Ceux qui veulent voir Blaise ont le droit de le faire. Il a été un grand President, meme si il a commis des erreurs. Aucun fasciste ne pourra effacer cette image.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2015 à 23:02, par LY
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Très bonne initiative des OSC. La question du Statut de Blaise COMPAORE devra être posée sans ambages au pays frère et ami du Burkina la RCI par nos autorités politiques à leurs homologues. Blaise est un homme vindicatif. Il ne peut supporter de voir la transition se dérouler normalement et le Pays dans la tranquillité alors que normalement après lui , il y aurait du avoir le chaos. Soyons vigilants et patients. Tout comme les agitations du RSP ont eu l’effet boomerang de les discréditer totalement de leur fonction actuelle et précipiter la décision prochaine de leur nouvelle mission, les agitations des Kouanda et Léonce auront ce même effet boomerang de démontrer aux yeux de l’opinion nationale et internationale que les acteurs de l’inclusion de doivent pas être pris pour des candides. Ces gens se feront mettre à la touche d’eux-même quand ils auront suffisamment touillées dans les plaies non cicatrisées des 30 et 31 octobre. Que Dieu Bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 00:08
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Allez demander à Alassane quel statut il veut bien donner a Blaise. c’est ce que vous avez trouvé pour coincer Blaise quoi ?! Ne voyez vous pas le manque d’enthousiasme de Kafando sur la photo ? Il vous enmerde et Vous enmerdez tout le monde. Allons aux elections et que le meilleur gagne etant donner que vous etes des pseudo partis politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 00:41
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    La charitté bien ordonnée commencant par soit meme il faut commencer a demlitairser tes potes Zida et Denise Barry ensuite on verra le reste.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 01:33
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Il a démissionné du pouvoir, il est allé pour prendre des vacances et profiter du restant de ses jours là ou li se sent à l’aise. Si vous lui reprochez quelque chose, monter un dossier de justice et demandez lui de rentrer au pays répondre, au lieu de passer votre temps à nous casser les tympans.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 08:53, par transition
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    est ce la haine ou la peur qui guide nos OSC, vous qui avez remis notre révolution aux militaires svp arrêter. le peuple silencieux a l’œil sur vous c’est maintenant que nous savons qu’il n y a plus de liberté d’expression quand on réagit contre les OSC tu verras ton nom au prochain conseil des ministres. on dirait qu’on est revenu au temps du CNR ou il y avait trop de règlement de compte. justice aux martyres

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 09:14, par BOUBIER
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Pour moi il faut oublier Blaise et travailler nos enfants et nos parent non pas a manger les opérateurs économique quitte le Burkina faso mes frère et sœur donnons nous la main pour construire le faso

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 09:16, par NulNestIndispensable
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Nous prions le Tout Puissant qu’il donne longue vie à Blaise pour qu’il nous dise un jour où sont passés nos frères et sœurs disparus sans trace. S’il est le champion de certains d’autres le considère comme un bourreau pour avoir perdu leurs pères, mères, frères et sœurs sous son règne. Dieu a retiré son pouvoir pour qu’il puisse répondre un jour et il ne peut pas ne pas répondre pour la simple et bonne raison que nul ne peut déjouer les plans de Dieu ni le vaincre...

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 09:47, par BILI-BILI
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Quand on li les Pro/BLAISE sur la toile , ça fait vraiment pitié : Frustration ( sûunrî.) , haine ,rage , désolation, .. !
    Il faut que vous sachiez que votre "champion" ne va plus venir , et ne sera plus jamais président, peut être au "prochain monde" , ou soit quand il va "renaitre" ! Vous avez fait votre temps, la pluie et le beau temps, vous avez pillé, bouffer ; maintenant c’est finit, vous allez aussi apprendre à vous battre , à vivre comme tout le monde. On sait, comme vous étiez habitué au gain facile , la belle vie, et maintenant les tuyaux commencent à se fermer , vous vous en prenez aux pauvres acteurs de la transitions ; si vous êtes vraiment des garçons wooodi , sortez on va se croiser yeux dans yeux place de la nation !
    A nos frères burkinabés de côte d’ivoire ; si la candidature de BLAISE COMPAORE vous tient vraiment à cœur , qu’il dépose sa candidature en côte d’ivoire labàs face à la ALASSANE, AMARA ESSY , AFFI et KKB aux prochaines élections Ivoiriennes , là vous pourriez voter votre Champion ! Et sachez que nous sommes tous nés et grandi là-bas, vous n’avez rien à nous apprendre de la côte d’ivoire !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 09:49, par S. Patrice
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Si je ne me trompe pas une trentaine de personnes sont morte, près de 5000 personnes ont perdu leur emploie des suites des manifestations des 30 et 31 Octobre. En dehors des beaux discours qu’est-ce qui est fait pour ce monde ??? Qu’est-ce qui à réellement changé dans la vie du "PEUPLE" ??? Au lieu de s’occuper de ces questions on continue à s’exciter sur le sort de Mr Compaoré et le CDP.
    ARRÊTER DE DIVERTIR LES GENS SINON VOUS RISQUE DE SUBIR PIRE QUE LE SORT QUI A ÉTÉ CELUI DE BLAISE ET SES ACOLYTES !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 10:01, par martial le neveu preferé
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Personnellement je pense qu’il faut arrêter de chercher des poux sur une tete rasée il a été dis que les Burkinabé de l’étranger ne voteraient pas c’est une chose mais demandez a la cote d’ivoire de définir le statut de Blaise comparé c’est une autre plus encore quel est le statut de Me Kam il faut que le balais citoyen comprenne une chose le départ de Blaise Compaore a été l’expression dune crise générale donc une expression populaire le balai citoyen ne peux pas s’approprier le mérite du départ de Blaise compaore plus encore il n’a aucun crédit pour aller parler a excellence Mr le President du Faso au nom de quoi que se soit , si Me Kam a des ambitions politique c’est noble il est burkinabé il est donc éligible mais qu’il arrête d’user de cette période que traverse la nation pour pour satisfaire leurs ambitions personnelles , nous ne sommes pas dupes , nous sommes tout aussi intelligents que vous sans être avocat ou musicien alors jouer avec vos ballets mais jouer la claire

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 10:06, par kere
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    laissé Président Blaise Tranquille,

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 10:10, par FILS DU BURKINA
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    je ne suis pas CDPiiste, et j’évite de beaucoup me meler de la politique mais je suis toujours à l’écoute.je veux savoir comment ece que ces OSC fonctionnent et où trouvent-ils leurs motivations.Blaise a commis des actes atroces et ils sera jugé par les hommes ou par Dieu,il sera juger en tout cas mais pas par la transition car ils sont pas là pour ça.de grâce je pense que ce sont ces OSC qui entravent la bonne marche de la transition ;nous avons tous été à la place de la nation pour qu’il parte.je puis vous assurer que ya certains CDPiistes qui ont fait la marche avec nous parce qu’ils veulent qu’il y’ait changement.Que Leonce KONE ou SOUNGALO... partent le voir c’est leur droit.moi je dit tout simplement que ces soit disant OSC ne sont pas plus que Blaise. ALLER MANGER ET VOUS ENRICHIR A AILLEURS

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 10:29, par JO
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    ça m’étonne que quelqu’un qui a fait le droit ne connaissent pas le statut d’un ancien président exilé dans un autre pays. ou bien on doit tailler un statut particulier pour Blaise COMPAORE. arrêter de nous distraire, les vrais problèmes du Burkina ne sont pas en Côte d’Ivoire. Si vous avez confiance au peuple occupez vous plutôt de la transparence pour les prochaines élections.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 10:45, par yesdougalepervirr
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Les gars reconnaissons que cest plutot loyal daller voir leur leaders. La rengaine ne nous menera nul part. Le grand frere Kham tu as toujour defendu les libertes sil te plais nessaie pa denlever le droit davoir des amis. Blaise je suis convaincu nest plus nuisible. Cependant vous le victimisez. Pour exemple moi ki etait avec vous je trouves que cest trop maintenant... Et puis retenons que Blaise fut notre President ne nous reduculisons pas...

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 10:50, par yesdougalepervirr
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Les gars reconnaissons que cest plutot loyal daller voir leur leaders. La rengaine ne nous menera nul part. Le grand frere Kham tu as toujour defendu les libertes sil te plais nessaie pa denlever le droit davoir des amis. Blaise je suis convaincu nest plus nuisible. Cependant vous le victimisez. Pour exemple moi ki etait avec vous je trouves que cest trop maintenant... Et puis retenons que Blaise fut notre President ne nous reduculisons pas...

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 12:09, par eddy
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Si les partenaires du blaiso veulent vivre en paix au Faso qu’ils s’inscrivent dans cette logique. Nous sommes tous BURKINABE et nous devons travailler pour préserver la paix et l’intégrité de notre patrie et pour l’émergence de ce beau pays qui nous est si cher. Mais si ces inconscients se rendent en RCI pour comploter avec le président chassé du pourvoir afin de troubler la quiétude des honnêtes citoyens, que les autorités les poursuivent pour trahison et/ou atteinte à la sûreté du pays ou pour je ne sais quoi... Il faut les mettre hors état de nuire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 13:36, par le républicain
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Mes amis des "OSC", vous nous ne honorez pas ? Je sens que vous êtes des OSC-Haineuses. Attention, la haine est une maladie viscérale qui tue la personne que la développe. Attention donc aux ulcères, hépatites et autres maladies incurables que risquez de contracter. Qu’avez vous contre le CDP et Blaise Compaoré ? Êtes-vous en train de nous dire que si un ancien du CDP ou son allié remporte les élections, vous n’allez le reconnaître ? SVP les OSC, tout comme les artistes, les opérateurs économiques doivent se départir de la politique. Sinon bonjour l’exil quand ça chauffe. Demandez à Alizète Gando ou aux anciens alliés de GBAGBO ? Exil n’est pas bon hein...... Quittez la politique et les politiciens s’amuser et se régler les comptes. Me KAM, je t’apprécie mais là, tu quitte ton rôle. C’est politique tu fais........ Pour les crimes par exemple, connaissez-vous la liste de celles commises sous la révolution ? En tout cas les parents de ces derniers n’ont pas oublié. Il n’ya pas de mort plus emblématique que l’autre...... Donc faisons confiance à la commission Justice et Réconciliation de Mgr Paul OUEDRAOGO pour nous montrer la voie à suivre pour une paix durable au Burkina Faso. Pardonnons nous les uns et les autres. Dieu nous a permis de construire une Histoire particulière, belle et magnifique de 1919 à aujourd’hui (consultez celle des autres pays). Ne l’entachons pas..... Que Dieu bénisse le peuple courageux et extraordinaire du Burkina Faso. Amen !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 13:43, par Le serviteur du misericordieux
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Les CDPistes que font trop de bruit, vous devez avoir honte de votre Blaise COMPAORE. Quelqu’un qui a tué son meilleur ami, le Capitaine TOMSANK et faire exécuter ses compagnons Henri ZONGO, J.B Boukary LINGANI, Lt KERE et j’en passe, pour être président , n’est autre qu’un criminel. Cessez de dire aux autres que ce sont eux qui sont mauvais. Si malgré tout vous le soutenez, vous n’êtes pas mieux. Allez-y dire aux épouses et enfants de ces hommes qu’il a lâchement tués que leurs propres méritaient ce sort. En octobre, on n’a tout simplement bruler vos biens, vous le crier sur tous les toits. Un adage mossi dit :"" le lièvre dit que si piiiooouuu..... (détonation du coup de fusil) est bon, que le chasseur soit foudroyé"".

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 14:35, par lita
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Après lecture de la situation actuelle que traverse le pays, je dirai tout simplement que les autorités de la transition ne jouent pas franc jeu. Quand ils avaient pris la décision de suspendre ces acteurs (CDP, ADF RDA, FEDAP BC et que sais-je encore ?) qui défendaient mordicus la modification de l’article 37, tous le monde avait applaudi. A la grande surprise, ils lèvent la suspension et ouvrent du coup tous les coups fourrés qu’ont toujours su organisés ces apatrides. Il y a complicité, malhonnêteté et mensonge quelque part auxquels les ténors de notre transition doivent se départir.

    Quel est le sens que le président Kafando donnait à sa célèbre phrase : plus rien ne sera comme avant et que chaque citoyen ne cesse de fredonner ? C’est ridicule, c’était du populisme. Au fil des semaines et mois on se rend compte que c’était que du vent. Toutes les grandes résolutions prises ne sont que du vent. De tous les engagements pris ça et là à la place de la nation, à la maison du peuple à la prise du pouvoir par M Zida, à la passation de charge, rien de concret ne profile à l’horizon. Pire c’est l’ancien régime qui renait et s’affiche de plus en plus pour narguer une fois de plus le peuple meurtri depuis près de 3 décennies de règne clanique, un règne émaillé de toutes sortes de crimes économiques, de sang, un règne démoniaque qui a sucé le sang de ses fils et filles. Un règne qui a conduit à un soulèvement ayant coûté la vie à une trentaine de ses fils qu’on n’a pas encore fini de pleurer, qui a conduit à une destruction des biens publics chèrement acquis par l’Etat qui est toujours en proie à des tensions budgétaires.

    Après l’insurrection populaire, le Burkina Faso avait donné à la face du monde un exemple d’un pays patriotique responsable sachant ce qu’il veut advienne que pourra. Aujourd’hui, que devons-nous retenir ? C’est l’imbroglio, l’incertitude, je dirai l’impasse dans un malaise sournois.

    Je ne suis pas contre la transition, loin s’en faut ; il n’est pas facile d’hériter d’un système qui avait tout laisser sens dessous-dessus ; il n’est pas facile de juger ses mentors mais on vous demande d’assumer vos responsabilités, de rétablir la justice sans état d’âme, de bannir l’impunité et de restaurer le droit : c’est tout ce que l’on vous demande. Quant il s’agit de prendre des mesures d’austérité budgétaires, ça se fait à main levée. Faites autant pour les autres dossiers impunis pendants à la justice et pour lesquels le peuple a soif de vérité. Ce peuple vous en sera éternellement reconnaissant. Et vous auriez laissé des traces indélébiles pour le pouvoir à venir et pour toutes les générations futures.

    Aussi, je demande à la société civile de ne pas du tout baisser la garde ; la lutte doit perdurer jusqu’à la fin des élections et même après pour toujours tirer la sonnette d’alarme ; vous êtes un contre pouvoir.

    Et à tout le peuple burkinabè et à la vaillante diaspora (non manipulée bien sûr) de demeurer également vigilant car la lutte pour la liberté est une lutte de longue haleine en ce sens que rien n’est acquis d’office, il faut toujours conquérir même pour préserver certains acquis et poursuivre la lutte pour s’offrir d’autres aspirations.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 14:44, par Nongba
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    A mon avis c’est plutôt le rôle des OSC qu’il faut clarifier

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 15:43, par Constance
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Ce sont les mêmes qui sont allé au Camp Guillaume OUEDRAOGO ramener ZIDA à la place de la nation même s’il y manquent les rappeurs, contre l’avis minoritaire de Luc Marius IBRIGA ils ont signé au nom des forces vives. Alors qui militarise quoi ?
    Prenez votre courage à 2 mains, avec tous ces juristes qui pilulent dans la transition et déposer un plainte contre M Blaise COMPAORE, son frère cadet, sa femme, la belle mère de son frère et son beau frère. Ou bien vous avez peur maintenant ?
    Si vous ne faites pas vite ils vont se faire réélire et c’est vous qui serez de l’autre côté des frontières. La réconciliation n’y pourra rien. A bon entendeur Salut
    Constance.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 15:57, par guimbo
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    De tous ces visages là je ne vois pas celui serieux ca ressemble oplus à des DJ que des gens de droits ou de demandeurs de droits. vraiment la société civile n’a pas de carrure les activités individuelles de membre qui la composent ne présente pas de visage de burkinabé simple serieux et engagé eux aussi veulent juste profité de la fuite de blaise avec leur Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 16:16, par Yekatoi
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Des opportunistes. Tres bon coup de communication et montrer qu’on existe !!! Avez vous finis de gérer les problèmes des RSP, des crimes économiques a vos barbes que vous pensez aller régler les problèmes en Cote d’ivoire !!! La bas c’est la cote d’ivoire et être métisse n’est pas forcement extraordinaire. Allez y, n’attendez pas, et comme on dis "Garçon n’est pas bon dans la main de garçon", ou encore "Garçon dans certains pays est bilakoro dans d’autres pays". Arrêtez vous a Niangoloko, c’est mieux pour vous !!!! Guy herve KAM si tu n’a rien a dire, I KI DJOU fermé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 17:56, par moussa ouedraogo
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Je pense que celui qui doit le plus clarifier son statut c est ce prétendu responsable dOSC .es tu un acteur de la société civile alimentaire ou un politicien déguisé.ce que tu es entrain de faire est loin d être le rôle d une osc encore moins celui d un homme de droit.même les prisonniers ont le droit de visite de leurs proches .ceux qui veulent rendre visite au president blaise ont le droit et personne ne peut les en empêcher .De mémoire d homme c est la première fois dans ce pays qu’ une OSC dicte de façon à peine voilée la conduite du pays à un régime .il faut revoir votre copie car la roue de l histoire tourne très vite.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2015 à 19:54, par Bernard Luther King
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    1. Intervenant N.2 : C’etait plus fort que les OSCs. Vous souvenez-vous de la sequence à la Télé où les OSCs ont claqué la porte dès les premiers moment des negociations ? Les OSCs, je dis bien les OSCs PROGRESSITES ont fait leur travail et de leur mieux. Accompagnons les !
    2. A l’intervenant qui dit que les OSCs ont vendu le mouvement insurrectionnel, je dis, ecoutes, je dis : pourquoi t’es pas venu acheter ? C’etait si moins cher !
    3. Statut Juridique de Blaise ? C’est quoi encore ça ? En tout etat de cause, tous mes soutiens à vous OSCs (Hervé Kam, etc ...). Agissez toujours de votre mieux.
    Mes OSCs, qu’ils aient RAISON ou PAS !

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 00:17, par Mountoumourgou
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    N020, tu as raison, quand Blaise va mourir, tu n’ as pa dit si Blaise meurt parce que le mogo est tres malade. C’est ca la chance du Burkina. Sinon on laisse pas filer un bandit chef. On le butte et on continu a cueillir les petits morpions autour de lui. C’est ce que la Transition n’a pas fais. Elle ne pouvais meme pas le faire puisque le peuple a ete niquer avec une pine de canard avec Blaise qui a organise sa fuite et a nomer Zida qui s’ est rebeler apres pour que il n’ a ca couvrir son derriere pour couvrir sa fuite sans honte. Un commando qui fuit lamentablement comme u apatride djaa c’est lui- meme, aller sassoir sans honte chez ses beaux parents. Je sais meme pas comment tu regarde la Belle Chantoux- la meme encore. Nous les vrais mossi, on fait pas ca. On cherche pas refuge dans ta belle- famille parce la la, ta femme te moyen ton corps et meme ton fantome.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 14:43, par OR
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    KAM ET COMPAGNIES DEMAIN NE PAS LOIN POUR DIEU. DEMAIN LES KAM ET COMPAGNIES PEUVENT AVOIR LE MÊME SORT QUE BLAISE COMPAORE ET JE PENSE QUE LEURS PARENTS ET AMIS POURRONT LEUR RENDRE VISITE ET C’EST CA QUI FAIT L’AFRIQUE. HALTE A L’EXCLUSION ET LE CNT DOIT SÉVIR CONTRE CERTAINES PERSONNES FUSSENT ELLES RESPONSABLES OSC POUR PROPOS OUTRAGEANTS

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 14:48, par OR
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    BLAISE COMPAORE EST UN BURKINABE ET A UNE FAMILLE DE SANG, UNE FAMILLE POLITIQUE ET DES AMIS. ET MOI JE NE SAIS PAS COMMENT M’Y RENDRE CAR LES MOYENS ME FONT DÉFAUT SINON MAINTENANT J’Y SERAI ALLER. PERSONNE NE PEUT INTERDIRE LA VISITE MÊME LES CONDAMNES A MORT REÇOIVENT DE LA VISITE

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 18:47, par Sidzabda
    En réponse à : Transition politique : Des OSC exigent la clarification du statut de Blaise Compaoré

    Décidément, Ces Excités de Hervé Kam, Fatou Lopez et compagnie filent du mauvais coton. Laissez le Burkina retrouver sa tranquillité au lieu de lancer un appel direct à la violence. vous verrez. Ce sont les prochains allumeurs du pays là comme ça. ils errent sans une destinations déterminée. vous accusez le CDP, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le front républicain, même votre armée qui s’efforce de ne rien entendre. A cette allure, le pire reste à venir. vous finirez par tisser une haine sans tête sans queue. Maintenant, au lieu de vous suivre, on se contentera de suivre votre évolution.Surtout pas avant de donner son point de vue.
    Comme aucune télé nationale ou internationale n’a pu diffuser l’existence d’un camp de refusés Burkinabè ailleurs,ça vous chatouille et vous voulez qu’on y arrive. Qui veux voire, verra.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés