Armée nationale : L’ENSOA met 80 sergents spécialistes à la disposition de l’Etat-major

vendredi 6 mars 2015 à 23h17min

Après douze mois de formation, ce vendredi 6 mars marquait la cérémonie officielle de sortie de la troisième promotion des Elèves Sous-Officiers d’Active Spécialisés. En présence du Chef d’Etat- major général des Armées, le Général de Division Pingrenoma Zagré, les 80 nouveaux sergents ont reçu leurs épaulettes. C’était à l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active (ENSOA), logée au Camp Baangré de Kamboincin.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Armée nationale : L’ENSOA met 80 sergents spécialistes à la disposition de l’Etat-major

Tout le dispositif d’accueil affichait déjà complet à la Place des honneurs du Camp. La fanfare, le drapeau, la troupe d’honneur, il ne restait plus que les autorités. 8h10, nous sommes au seuil de la Place quand le Commandant de l’ENSOA, le Lieutenant-Colonel Adam Néré est reçu, avec tous les honneurs militaires dus à son rang. Il procède ensuite à la revue des troupes dans une cadence toute musicale, et va occuper la place à lui réservée à la tribune des officiels. Le maître des lieux installé, commence alors le ballet des galonnés. Et dans un ordre qui respecte la hiérarchie. Le Chef d’Etat- major de la Gendarmerie, celui de l’Armée de l’Air…Tenue bleue de gendarmerie, celle bleue de la base aérienne, ou encore la tenue kaki des bérets rouges… Les deux, trois, quatre ou cinq barrettes aux épaules correspondant respectivement aux grades de lieutenant, capitaine, commandant et colonel… les honneurs rendus étaient à géométrie variable. Certains comme le commandant du commandement des écoles et centres de formation et le chef d’Etat- major de l’Armée de terre étant reçus AVEC plus de solennité que d’autres. Que les voies de l’Armée sont insondables à celui qui ne pipe pas un mot du protocole !

Moins de cinq minutes avant 09 heures, c’est le patron de la cérémonie le Chef d’Etat- major général des Armées qui arrive. Sa grosse voiture avec les deux étoiles du général de brigade qu’il est sur la plaque minéralogique ; lui-même dans la tenue kaki militaire, les épaulettes sur lesquelles trônent les deux étoiles de général, le képi aussi avec sa dotation en étoiles. Tous au « Garde à vous ! », honneurs militaires, l’hymne national est ensuite entonné. A tout seigneur tout honneur, la cérémonie peut enfin commencer.

« Ils ont été moulés au fondement du métier des Armes »

80 recrues civiles burkinabè (72 garçons et 8 filles), diplômées dans les domaines du génie civil, de la santé, de la maintenance automobile, du service informatique et de la comptabilité, c’est le capital humain que l’ENSOA a formé depuis le 02 mars 2014, date de leur rentrée. Pour le Commandant de l’Ecole le Lieutenant- Colonel Adam Néré, « Il s’est agi pour l’ENSOA, à la différence de la formation des Elèves Sous- Officiers d’Active destinés aux emplois dans les armes, de leur faire acquérir des compétences précises, ciblées, celles dont chacun a besoin pour remplir avec efficacité sa mission spécifique. A cet effet, la formation au comportement militaire, la formation élémentaire à la mission opérationnelle, la formation physique militaire et sportive ont constitué les principaux pans du programme de formation. » De l’avis du Colonel- major Raboyinga Kaboré, Chef d’Etat- major de l’Armée de terre, toutes ces 80 compétences ont été moulées au fondement du métier des Armes, pour un bilan de « 100% de réussite avec des moyennes comprises entre 16,445 et 12,002 sur 20. La meilleure fille par ailleurs 2è de la promotion ayant obtenu 16, 123 sur 20. »

Le rêve de devenir militaire enfin réalisé

C’est « Aptes à l’emploi de Sous- Officiers et dignes d’être nommés au grade de sergent » que les impétrants ont reçu leurs épaulettes. Les deux premiers de la promotion par la haute hiérarchie militaire, et les autres par leurs parrains. Le V doré sur l’épaulette, le sergent Zénabou Nana voit enfin son rêve de porter la tenue militaire se réaliser. Elle avait fini sa formation d’infirmière diplômée d’Etat et avait sa place dans la fonction publique, mais a préféré venir à l’Armée. « D’abord la tenue (tenue militaire, ndlr). Quand je voyais les gens qui sont habillés en tenue, moi ça me plaisait », confie t- elle. Une fille, Zénabou Nana, Vice- major de la promotion, le détail a retenu l’attention du général Zagré. « Le deuxième de la promotion est une jeune fille à qui nous adressons toutes nos félicitations, souhaitant que son exemple puisse encourager d’autres jeunes filles à s’intégrer au sein des Forces Armées nationales, au service de la Nation », a- t- il déclaré. Avec ce conseil pour toute la promotion : « Vous devez en toute circonstance et partout faire honneur au drapeau national, avec dignité, avec un sens élevé de responsabilité et de devoir. »

Samuel Somda
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés