Prêtres de l’archidiocèse de Ouagadougou : Etre à l’écoute de Dieu pour bien guider les autres

lundi 2 mars 2015 à 13h09min

Afin d’être dans les meilleures dispositions possibles pour accompagner les fidèles diocésains à vivre ce temps favorable du carême, le presbyterium de Ouagadougou autour de son Eminence le Cardinal Philippe et de son auxiliaire Mgr Léopold, a durant deux jours, observé une halte pour une reprise spirituelle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prêtres de l’archidiocèse de Ouagadougou : Etre à l’écoute de Dieu pour bien guider les autres

Cette habitude qui se vit dans presque tous les diocèses du Burkina, permet aux pasteurs eux-mêmes de se recentrer et de donner l’exemple aux fidèles qui veulent prendre les moyens nécessaires pour réussir les grands temps liturgiques dans l’année. Retirés dans le silence du cadre du centre spirituel saint Jean-Paul II de Tanghin, les prêtres diocésains et les religieux en service sur le territoire de Ouagadougou, ont « rechargé leur batterie » pour leur propre bien et pour celui des fidèles qui leur sont confiés. Ils ont choisi de soutenir leur reprise spirituelle au travers des causeries animées par l’abbé Benjamin Kiemtaremboumbou. « Le combat spirituel », le thème des réflexions qu’il a menées dans un total esprit de partage avec ses confrères, a recherché à inviter ceux-ci à un retour permanent au Christ grand prêtre par excellence, pour ainsi ne conduire les âmes qu’à Lui Seul. Pour l’atteinte d’un ministère qui réponde aux attentes du grand prêtre, les retraitants doivent mettre au cœur de leur ministère la charité pastorale.

Le prédicateur a fortement insisté sur la culture de la religion intérieure, celle du cœur. A la suite des prophètes de l’écriture sainte, qui ont enseigné la caducité des sacrifices rituels, la supériorité de la vie morale et de l’offrande spirituelle, les prêtres doivent également trouver les moyens de transmettre ces principes de vie aux âmes dont ils ont la charge. Choisis parmi les hommes leurs frères et leurs semblables pour conduire ceux-ci vers les eaux du salut, les prêtres doivent œuvrer quotidiennement pour se revêtir des vertus de justice, de vérité et de zèle, dans l’assidue célébration des sacrements et dans un effort continu à débarrasser leur cœurs des obstacles qu’y place le prince de ce monde. Il s’agit de tendre continuellement vers la sainteté à laquelle le Christ les appelle. Avec l’animateur de ces deux jours de récollection, les prêtres ont revisité les principales armes que doit prendre le chrétien pour parer aux attaques incessantes du diable.
Comme d’habitude, ces jours de reprise spirituelle offrent aussi aux participants de partager dans des espaces prévus par le programme, les expériences pastorales vécues sur les champs pluri formes où ils sont engagés. Ils ont également célébré le sacrement de la réconciliation (confession individuelle) où purifiés et pardonnés de leurs fautes, ils repartent plus disposés encore à aider leurs frères et sœurs à monter vers la Pâques de la résurrection. N’oublions pas de les porter dans nos prières afin qu’ils tendent à tout moment à imiter Celui qui les appelle à ce service pastoral.

Abbé Joseph KINDA
www.egiseduburkina.org

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés