Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

lundi 23 février 2015 à 23h35min

Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF/RDA accompagné d’une forte délégation composée de cadres de son parti a foulé le sol de la cité de Naaba Kango le dimanche 22 février 2015. Ce retour au bercail, après l’insurrection populaire que notre pays a connue, les 30 et 31 octobre 2014 avait pour objectif fondamental de demander pardon au peuple du Yatenga et de se ressourcer afin de repartir sur de nouvelles bases.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

La ville de Ouahigouya a été fortement ébranlée suite aux manifestions contre la modification de la constitution dont la conséquence a été l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Les conséquences ont été énormes dans cette ville fortement politisée. En effet au terme des manifestations, on dénombre trois morts, plusieurs domiciles de dignitaires de l’ancien régime incendiés, des sièges de partis politiques saccagés, des blessés et d’autres dégâts matériels. Annoncé à plusieurs reprises dans la cité de Naaba Kango, c’est finalement en cette journée dominicale que Gilbert Noël Ouédraogo qui avait soutenu l’ancien régime dans son projet de modification de la loi fondamentale est revenu au bercail sans véritable tapage que l’on connait des militants et sympathisants du parti de l’éléphant.

Naaba Kiiba réitère son soutien à Gilbert Ouédraogo

« Majesté, je suis venu avec plusieurs cadres de l’ADF/RDA vous rendre visite dans le cadre de la tournée de réconciliation que j’ai entreprise à travers le pays. Cette démarche auprès de vous me permet en tant que votre fils de vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour la préservation et le retour à la paix dans notre pays, dans notre région et particulièrement au Yatenga. Je sollicite vos conseils et demande à ce que vous intercédiez auprès des sujets de votre royaume pour une véritable réconciliation des fils et filles du Yatenga et qu’ils acceptent mon pardon, mon pardon et encore mon pardon », c’est en substance ce que le président de l’ADF/RDA a indiqué au chef suprême des « yadcé », Naaba Kiiba. Le roi du Yatenga s’est dit heureux d’apprécier l’esprit de pardon qui anime le président de l’ADF/RDA puis a loué l’initiative avant de promettre fermement d’œuvrer à faire accepter ce pardon qu’il estime sincère dans tout son royaume avant de promettre à Gilbert Ouédraogo sa protection intégrale. Le roi au cours de l’entretien n’a pas manqué de s’insurger contre certains politiciens qui ont « instrumentalisé des manifestants casseurs » lors du soulèvement populaire. Le roi après avoir donné sa bénédiction au président Gilbert Ouédraogo a invité la délégation à se mettre au travail pour le progrès et le développement du Burkina Faso. Revigorée par le soutien indéfectible du roi du Yatenga, la délégation a fait un détour au quartier des forgerons pour demander le soutien de cette caste très importante dans la société moaga. Le périple s’est achevé dans la soirée après des virées à la grande mosquée de Ouahigouya, à l’église centrale des Assemblées de Dieu et à l’évêché de Ouahigouya pour expliquer la démarche et demander toujours pardon.

Une assemblée générale pour rassurer les militants

L’occasion faisant le larron, les militants de l’ADF/RDA ont organisé une assemblée générale qui a vite pris des allures de meeting de retrouvailles devant le domicile de Feu Gérard Kango Ouédraogo père fondateur de RDA. Les militants venus des secteurs de Ouahigouya et d’autres localités ont été soutenus par une délégation de militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès, section du Yatenga. Tour à tour, les différents intervenants sont revenus sur la situation politique nationale avant d’inviter les militants à s’armer de courage pour reprendre les activités politiques. C’est pratiquement au bord des larmes que le président de l’ADF/RDA s’est adressé aux militants et sympathisants de son parti pour leur dire merci pour les soutiens multiformes, puis a promis de relever les défis du parti après sa traversée du désert.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 février 2015 à 15:45, par Bakyono
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Je demande au YADCE de tué ce gars là pour faire sacrifice au sol.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 15:48, par cousin pauvre
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    le revers de la médaille ADF, politique n’est pas gentille ; Gilbert demande pardon. J’espère que tu as bien assimilé la leçon que dis je les conseils

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 15:49, par Prof
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    A l’auteur de l’article
    Il faut revoir ta copie car Feu Gérard Kango (que la terre lui soit légère) n’est pas le fondateur du RDA
    cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 15:55, par Nabiiga
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Enfin, décidément, ce gars ne comprendre pas.. J’en ai vu des farceurs au Burkina, Gilbert n’a pas de second dans l’art de déception. A-t-il au moins des conseillers avec qui il entreprend ces démarches. J’en doute fort bien sinon un d’eux lui aurait glissé un mot pour dire que les populations ont vu claire et que ce n’est plus la peine.

    Le peuple est prêt à lui pardonner mais lui pardonner de quoi ? Ça ne suffit pas de demander le pardon ; par contre, il convient à priori, de dire ce qu’on a fait avant de demander à ce que l’on soit pardonné. Ces démarches qu’il fait auprès des personnalités me laisse vraiment sans voix car je le vois plutôt se cacher dans un petit coin, la tête entre ses jambes en train de pleurer. Au lieu de faire cela, il persiste à déranger la quiétude des gens. Il y a eu des sous qui ont changé des mains, tout le monde en parle, qu’est-ce qui l’empêche de dire, ne serait-ce qu’un pip, sur ces allégation car allegations il resteront aussi longtemps que le mutisme exist.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 15:56, par DAO
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    "...le periple s’est achevé ...après des virées à la mosqué, à l’Eglise centrale...." le redacteur connait-il le sens de "virée" ? fasonet vous faites du bon boulot mais il faut contrôler avec plus de rigueur vos publications ! courage ! Webmaster publier SVP c’est une critique positive !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:03, par Tamou
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    On ne marche pas deux fois sur les testicules d’un aveugle, le pardon OUI parce nous sommes des humains et nous croyons en Dieu, mais cher président la traversée du désert continue continue continue !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:04
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    J’apprécie cette humilité de l’ADF/RDA qui peut signifier que vous avez compris le message du peuple. Si et seulement si vous ne vous étiez pas compromis en acceptant que le CDP vienne se joindre à vous pour cette mea culpa, on pouvait vous donner carte blanche. Toute fois, vous pourrez circuler librement mais tachez d’abandonner vos projets sournois de vengeance ainsi que les propos arrogants et provocateurs. Votre grosse erreur de cette sortie c’est d’avoir laissé le CDP venir prendre la parole à votre tribune. Si c’est gens avaient le remords comme vous ils n’auraient pas remis en cause leur repentir de la veille par des points de presse provocateurs et toujours doublés d’une mixture d’arrogance. Si vous voulez vraiment le pardon détachez vous des compagnies de politiciens revanchards et incendiaires qui veulent mettre le Faso à feu et à sang

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:12, par bassan juste
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Quelle honte, moi à la place de Gilbert je partais me pendre au d’aller présenté mes excuses. Espèce de bandes de traites organiser.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:17, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Ainsi donc la félonie continue, la danse des sorciers pour le continuum de l’A37, sans honte ni gêne. Comment interprétez-vous "ont été soutenus par une délégation de militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès, section du Yatenga" ?????????????

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:18
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Du n’importe quoi !! Apres le djihadisme religieux, il faut qu’il ait le djihadisme politique.
    Repose en PAIX !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:41, par Marx
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Qui disait en fin octobre (vers le 26) qu’il n’avait pas de leçons politiques à recevoir de qui que ce soit ??

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:43, par TAPSOBA
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Mr Gilbert Nöel Ouédraogo soit en rassuré car ce n’est pas seulement la population du Yatenga qui vous accorde son pardon mais le peuple Burkinabé. Mais sachez tout de même que nous n’oublirons jamais votre cruelle trahison, votre politique du ventre. Quoique vous fassiez vous ne pourez plus jamais gagner la confiance de ce peuple, car qui trahit une foi, trahira deux fois. Je pense que le mieux pour vous serait de prendre une retraite anticiper en politique. Rénommez le parti et confiez la reine à quelqu’un d’autre, avectoujour le nom ADF RDA et vous encore à la commande soyez-en sure que vous n’aurez même pas 5 conseillés en fin 2015. Vous avez conduit le parti à son déclin avec vos idées démoniaques

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 16:45, par Noyesman
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Gilbert, please, fous nous la paix enfin et va bouffer tes milliards de merde. Tu aurais fait le tour du monde en 80 jours pour demander pardon que cela ne gommerait point ton rôle sombre dans l’histoire politique du pays. Tu resteras un traître forever n’en déplaise à tous ces malhonnêtes intellectuels qui ont trouvé à un certain moment dans l’évolution de la démarche de l’ADF-RDA, une prétendue position constante en faveur du respect de l’article 37 de notre constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:12
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Je suis indigné par cet individu. C’est une vrai vomissure de la société YARCE. Tu n’as même pas honte ? Toi jeune, qui avait un bel avenir politique. Tu as déçu de façon irréversible. C’est bien dommage pour toi. Je te conseille de trouver un autre travail autre que la politique. Sinon ta descente à l’enfer va s’accélérer.
    Tu es la HONTE de la jeunesse Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:15
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Vous avez joué, vous avez perdu. Donc circulez. Ya rien a voir. Si le vote était passé le 30 octobre dernier, pensez vous être la entrain de demander pardon ?? Bien au contraire. ça allait être l’affirmation et la consecration de l’arrogance. N’ayez peur !!! N’ayez crainte !!! L’Adf n’a de leçon a recevoir de personne.

    VOUS AVEZ PERDU. ON VA VOUS APPPLIQUER LA JUSTICE DES VAINQUEURS.
    RIEN A CIRER AVEC VOTRE HYPOCRISIE DE DEMANDE DE PARDON. Tchrrrrrrrr !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:18, par Mélissa
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Le premier commentateurs est allez très loin dans son commentaire. Modérateur vous ne pouvez pas laisser passer ce genre de message. C’est clairement un appel au meurtre !
    Il faut vraiment mettre en place une vraie équipe de modération et sensibiliser les gens aux commentaires qu’ils publient sur votre site.
    Personnes ne va sacrifier personnes au Yatenga !

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:22, par wonou
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    "Feu Ouédraogo Gérard Kango Ouédraogo père fondateur du RDA" : faux et archifaux, il n’était même pas en 1946 à Bamako à la création du RDA. Il faut que nos historiens interviennent pour rétablir la vérité histoirique, parce que "Gérard Kango Ouédraogo fondateur du RDA" revient trop souvent.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:26, par capi
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Fé Gérard Kango fut pire que ça, si Gilbert n’a pas retenu la leçon sur les échecs de son père sachez que ce monsieur et meme le naaba kiiba ne sont que des erreurs de la nature, sinon par sagesse il aurait dù se retirer de la politique et laisser d’autres personnes redonner une autre image au parti car pour nous ils ont trahi tout un peuple et par conséquent merite la peine capitale. nous avont dit non au president compaoré, alors s’il faut pardonner ces vautours alors on devrait aussi pardonner à compaoré car ni été surtout la traitrise de ce gilbert la loi n’avait aucune chance de passer à l’assemblée.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:32, par Brotteaux des Illettes
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Gilbert a tellement bien assimilé la leçon de son mentor Compaoré qu’il parle de pardon de façon générale sans rentrer dans les détails et dire ce pour quoi on doit le pardonner. Blaise n’avait-il pas fait pareil à la journée nationale du pardon en disant que des burkinabés doivent pardonner ce que d’autres burkinabés leur ont fait.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:33, par fasoen
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    naaba kiiba ne changera jamais, il ose qualifier les insurgés "d’instrumentalisés" ; c’est grave pour un chef dans notre contexte :

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 17:50, par jack bauer
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Un peu plus de trois mois seulement après l’insurrection populaire, un président fantoche un premier ministre qui a perdu la langue un RSP toujours aussi fort (et intouchable) les juges acquis du régime déchu qui reviennent aux affaires le CDP et l’ADF qui ont repris leurs activités...il manque seulement la date du retour triomphale de Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 18:03, par kabvla
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    En réalité son pardon n’est pas sincère. C’est juste pour repondre à la mode. Pardon, pardon, encore pardon car tu mens. C’est juste la stratégie du Vaincu ou de l’accusé fautif.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 18:20, par Wendkato
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Du respect pour les gens ! Sans regret ni pudeur, monsieur Gilbert veut se moquer des gens
    soit disant qu’il demande pardon. qu’il aille mourir au diable. Mr Blaise a de la dignité 1000 fois
    de toi Gilbert, car il t’achète, te jette à terre, te soulève montrer à quiconque en tant que "bumb soaba". Il t’avale ensuite, te vomit et comprend que enfin il t’a enterré puisque tu ne vaut plus rien mais tu n’est qu’un poison pour les gens. Donc, reste dans ta tombe politique car même une mouche ne te votera encore sauf les revenants des morts comme toi.
    Je demande aux chefs coutumiers et leaders religieux de se réserver et ne pas se salir avec des gens cocu comme ceux-là.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 18:39, par Paula
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Mon Dieu !! N01 vous êtes un farfelu faisant la honte de tous les Burkinabè. les Yadecés ne savent pas tuer, allez chercher vos camarades sorciers ailleurs. Vous êtes tout simplement pitoyable.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 19:29, par ben sirac
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Si la honte pouvait tuer......

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 19:31, par super
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    HUMMM C’EST TRES FACILE DE DIRE PARDON PARDON PARDON, PARDON OUI MAIS LA JUSTICE D’ABORD. C’EST PAS LE PARDON QUI VA RAMENER LES VIES DEJA PERDUES ;

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 19:58, par B
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO,c est bien ta tournnée si les gens estiment que tu es en faute il est recommandé de demander pardon. Mais ne te culpabilise pas car la démocratie a aussi ses règles qui n ont pas forcément été respectées par tes détracteurs . Si nous creusons profondements l ex majorité n a pas forcément tord.si vous voulez faire de la démocratie il faut accepter tous ces contours. L article 37 était modifiable .Et l opposition pouvait empêcher le vote de la loi sans piller et brûler. C est la violence déclenchée par l opposition qui a causée ces morts que pleurons tous aujourd’hui .

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 20:21, par B
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO,c est bien ta tournnée si les gens estiment que tu es en faute il est recommandé de demander pardon. Mais ne te culpabilise pas car la démocratie à aussi es règles qui n ont pas forcément été respectées par tes détracteurs . Si nous creusons profondements l ex majorité n a pas forcément tord.si vous voulez faire de la démocratie il faut accepter tous ces contours. L article 37 était modifiable .

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 20:24, par Paisible
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    la démarche est positive et en tant que humain le pardon vient de Dieu. Quelqu’un qui a pêché s’il reconnait avec humilité sa faute et demande le pardon rien de gros. les frères et soeurs chrétiens sont dans le temps de la pénitence (carême) un moment fort pour tous ces croyants qui se reconnaissent dans le pardon car eux même pêcheurs se confessent en ce temps de carême et demandent la clémence au bon DIEU. Nous espérons tous que votre confession est sincère et que toutes les autorités que vous avez croisées vous ont accordés leur pardon au nom de leurs communautés que vous avez offensées. Cependant pour votre conseil vous serez utile au peuple burkinabé en changeant de métier pour ne plus donner raison à vos détracteurs. Bon vent et que Dieu bénisse le Burkina Faso !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 20:28, par YIRMOAGA
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO est toujours prési de l’ADF-RDA ? Je pensais que son adjoint dirigeait le parti non ? A savoir Mr KONE. Enfin, une PARENTHÈSE, GÉRARD K.O n’a jamais été fondateur du RDA. Il a migré le RDA après avoir quitté son parti le MDV.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 21:23, par heeiii
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Ce n’est pas etonnant. Gilbert est le vrai fils de son pere. paix a l’ame de GERARD KANGO OUEDRAOGO.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 21:27
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Gilbert, tu n’as pas honte de faire cette tournée ! tu es un hypocrite qui refuse de comprendre que tout est de ta faute. Tu as sur la conscience les 33 morts et les plus de 600 blessés de fin octobre. Je ne te pardonne pas car tu nous dois la VERITE. Combien as tu bouffé pour cet article 37 ? explique nous les milliards que tu as bouffé avec la rénovation de l’aéroport de Ouaga ? et j’en passe. que cherchais tu à accompagner Blaise dans ce suicide d’un règne à vie ? Bref, tu es un nain politique et aujourd’hui, tu es fini politiquement. Tu ferais mieux de partir rejoindre ton mentor en CI et nous foutre la paix. Attention, de ne pas provoquer le peuple une fois de plus car la prochaine fois, il te fera ta fête.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 22:01, par KABORE
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Au moins nous expliquer son fameux "consensus trouvé au sein de la majorité". C’était quoi le deal ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 22:37, par eliane
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Tres bien vue , tu as tout compris en allant voir les forgerons, seuls les forgerons ont selon la tradition le pouvoir de conjurer les maledictions entrainées par le feu,

    Répondre à ce message

  • Le 23 février 2015 à 23:46, par ouedraogo sidiki zamakeita
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pour la trahison de ce mr des jeunes gens sont morts a sont domicile il a terni le nom des yadcée

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 00:28, par mobutu
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    on verra tout dans cette révolution confisquée et abatardisée. une révolution ou les vaincus se moque des vainqueurs. a qui le tour prochain. certainement un autre fils à papa deflaté HERMANN Yaméogo, puis ce sera le tour de FRANCOIS COMPAORE, et enfin BLAISE COMPAORE. Pauvre burkinabè, ils ont fait leur révolution et la transition a préférée continuer avec les mêmes acteurs qui ont semé les germes de la haine dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 00:51, par isaac
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Ce monsieur que je considere Comme un malhonnete doit disparaitre de la scene politique.
    Un menteur et un traitRe.le roi du yatenga n’avait pas à se meler de ca.la population va lui regler son compte.
    Attendez ne nous prenez pas Comme des nez perces.ca veut dire quoi ?
    Merde a ce filou qui ne voit que ses interets personnels sur la scene politique.
    De toutes les facons ablasse oued a demontre que Gilbert nes pas un politicien Mais un plaisantiN. rda cdp Merde a vous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 02:20
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Dans tout ca, ou est passe le chogobiteur (Tiemtore) ? Apparemment c’est Bouba Yagui qui a remplace notre Francais national aux cotes de Gilbert.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 02:50, par Jeunedame seret
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Un nouveau film pour le fespaco ??? Gilbert en larmes : c’est un bon acteur. Qui te les a essuyées ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 03:40, par SAMBIGA MBIGA
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    je suis d"avis avec jack bauer que les ingrédients du cynisme politique sont entrain de se reunir et que le peuple doit vigilant .Au prochaine songez a eleminer physiquement comme ça on aura une paix durable.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 03:41
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Ceux qui parlent d’ humilite de l’ ADF, vous mettez les approches calculatives qui sont manipulatives au finish ou ? Un principe simple. Quand on sait qu’ on est en train de faire du mal, a la fin, on ne peut pas demander pardon. Il a fait expres. Il demande seulement pardon parce qu’ il est faible aujourd’ hui. Donc ce n’est pas un pardon ou du mois, c’est un pardon calculatif, manipulatif. Ce garcon sans epine dorsale, s’ il regagne la force aujourd’ hui, il va reprendre son arrogance de naguere. D’ ailleurs relisez bien. Est-ce que reellement il demande pardon a quelqu’ un ? "Je sollicite vos conseils et demande à ce que vous intercédiez auprès des sujets de votre royaume pour une véritable réconciliation des fils et filles du Yatenga et qu’ils acceptent mon pardon, mon pardon et encore mon pardon" . C’est eux qui vont accepter, toi ton pardon ? C’est toi qui est devenu aujourd’ hui un distributeur automatique de pardon alors meme que tu as besoin de pardon ? Ou bien meme c’ est le francais que tu comprends pas bien ? Faut bien faire l’ epoque. Ca ment pas. Mais dis, tu as fait quoi meme pour avoir besoin de pardon ? Pas grave. Si tu es sincere, faut remettre tout l’ argent que tu as recu , les deux milliards que Blaise a debousre pour acheter ta pauvre ame, avant de parler de pardon. Koosnan nan ! Moins cher. Le voleur ne peut pas toujours garder ce qu’ il a vole et demander pardon. S’ il sollicite des conseils qu’ il achete d’ ailleurs avec un belier blanc, belier du sacrifice pour mieux nous egorger, c’est lui qui donne le pardon. Decidement, Gilbert est le suppot Blaise Satan. Inzanzable. C’est eux qui font le mal et c’est eux qui nous retirent le pardon, c’est eux qui nous donnent meme leur pardon. Quelqu’ un avait eu a dire sur lefaso.net ici que Gilbert n’ avait pas la trempe d’ un homme d’ etat et un avocat qui se voulait eminent a l’ epoque a pris la chose comme si c’etait sa chose. Tellement il criait plus fort au deces de la maman du crocodile, lui qui n’ est qu’ un petit lezard. Aujourd’ hui, Mr. l’ Avocat, vous avez tord. Le mensonge file. Il va rapidement mais la verite le depasse toujours. Le faux reste toujours dans le faubourg et la verite occupe la cite. kiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiaiakiakiakiaiakiakia. Rira bien bien qui rira le dernier. kiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiak.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 04:07, par Marrabout
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Jack bauer tu as tout dis. Gilbert franchement c’est pas qu’on ne veut pas de ton pardon mais wayiiiiii, c’est difficil de te croire. Une question : dites nous comment vous avez fais pour savoir que vous vous etes trompez ? Puisse que ya pas longtempt tu nous disais que ta pas de lecon a recevoir de quelqu’un. Ca resemble a un autre coup que tu nous prepare encore Mr Gilbert. non, non et encore non.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 04:10, par sansanyoublo
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Quand l’argent nous manipule que nous reste t il comme dignité ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 04:37, par M’ba Moaga
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Je me permets de répondre notamment pour appuyer avec force la réaction de prof, l’internaute N°3
    Ma réaction en est une parmi tant d’autres. Si des personnes plus avisées ont des informations et/ou des corrections à apporter à ce propos, notamment sur la création et la paternité du RDA en Haute-volta puis ensuite au Burkina-Faso, je leur dis merci par avance.
    Excusez-moi mais je suis très choqué ( et je ne crois pas être le seul au Burkina à l’être) d’entendre ou de lire que Gérard Kango Ouédraogo (paix à son âme) a crée le RDA ou encore est le père du RDA au Burkina. Non, Non, Non. Nous devons tous avoir à cœur de rétablir l’histoire dans la réalité des faits. Oui, il faut dire la vérité sur la création du RDA lors du congrès du 18 octobre 1946 à Bamako. Le Vieux Gérard Kango n’a pas siégé là-bas !
    Surtout, il faut dire la réalité des faits sur l’histoire du RDA, section de Haute-volta devenue Burkina-Faso.
    Que dire alors des Ouezzin Coulibaly, Philippe Zinda Kaboré, Yalgado Ouédraogo et bien d’autres sans compter les femmes qui se sont battues à leurs côtés depuis la 1ère heure du parti, les Mme Ouezzin etc... ? Ceux là ont vécu les débuts du RDA et le sont restés jusqu’à leur mort !
    Pour le peu que je sache, Gérard Kango n’est pas le père du RDA ni sur le plan africain, ni en Haute-Volta. Gérad Kango n’a jamais fait parti des pères fondateurs du RDA en octobre 1946 à Bamako. Jamais !
    Gérard Kango a combattu farouchement le RDA dans les années 50, en Haute-Volta, aux côtés de Dorange (transfuge de l’administration coloniale), surtout dans le Yatenga. Faut pas faire on va dire des choses ici. D’ailleurs, ceux qui connaissent des brides de cette page de l’histoire politique de notre pays n’ont qu’à apporter leur témoignage. Les anciens ne sont pas tous morts et heureusement.
    Le vieux Gérard a rallier le RDA à l’orée des indépendances après la débacle de leurs troupes, lui et Dorange face au RDA justement, notamment lors des élections de 1958 en Haute-Volta.
    Gérard Kango a alors compris que le parti fort de ce moment dans le pays, c’était le RDA qu’il a intégré dans l’espoir d’assouvir ses ambitions politiques, de devenir président de la République. Les enjeux politiques de l’époque ne lui ont pas permis d’être président. Mais il a été député, ministre puis 1er ministre... Je trouve que c’est une très bonne progression pour un homme politique. Le vieux Gérard Kango était réputé pour être un homme politique aguerri qui a eu en face de lui des challengers de taille tels que feu Joseph Ouédraogo et bien d’autres. Soit ! Mais encore une fois, il n’est pas le père du RDA au Burkina. Même Maurice Yaméogo a rallié le RDA.
    Les jeunes générations doivent connaitre les vérités de l’histoire du pays. Le RDA (authentique je précise)est peut-être désuet aujourd’hui. C’est normal car les choses évoluent forcément. Nous ne sommes plus dans les années 60. Mais il faut reconnaitre que ce parti ( qu’on l’ait aimé ou pas) fut un symbole fort de la résistance face à l’emprise coloniale et le précurseur des accessions à l’indépendance de nos pays, tant en AOF qu’en AEF. A un moment donné de son parcours politique, Gérard Kango est devenu président du parti et par la suite, il a joué des pieds et des mains pour que son fils Gilbert devienne président du parti, devenu entretemps ADF/RDA du fait de sa fusion avec l’ADF. Le vieux Gérard, Dieu sait par quels manœuvres politiciennes, a coopté le RDA pour en faire son outil d’ascension personnelle et d’ascension familial et a imposé son fils à la vieille garde du parti. Un internaute a écrit que Gilbert a trouvé le plat préparé qu’on lui a tendu. Ce n’est pas faux, il a dit la vérité. D’où le résultat auquel nous assistons aujourd’hui avec les trahisons et les salamaleks actuels de Gilbert qui n’en finit pas de se confondre en demande de pardon. Lui qui n’avait pas de leçons à recevoir, demande pardon à qui aujourd’hui ? Faire le dindon et fanfaronner sur la scène politique sous les ailes de papa et dans la poche des Compaoré, lui a apporté quoi au final ? Cela doit servir de leçons à d’autres. Le tableau que Gilbert nous donne à voir en ce moment est très pitoyable. Le pire c’est qu’il n’arrête pas de fatiguer inutilement nos papas et nos braves mamans (sur les photos) qui je pense, l’accompagne de bonne foi. Mais quand l’eau est versée sur le sable, allez-y la ramasser ! C’est le cas actuellement de ce fameux Gilbert, il faut le reconnaître. Chers papas, si vous sacrifiez ce pauvre bélier, que nos mamans fassent une bonne soupe et puis nous on va se régaler et ça s’arrêtera là ! Si sacrifice de mouton n’a pas encore été capable de réveiller les morts, sacrifice de mouton ne fera pas pardonner la traitrise de Gilbert ni au Yatenga ni ailleurs au Burkina. Il veut quoi même ? Gilbert, tu nous fiches la paix, va te cacher quelque part et fait des œuvres utiles à ton prochain par exemple en redistribuant l’argent du pays que tu as pu détourner par ci et par là de même que l’argent avec lequel la Compaoréose t’a acheté au mépris de peuple Buerkinabè. Ce serait déjà cela de fait pour apaiser un tant soit peu ta conscience.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 04:51, par le veilleur
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pardon oui , parce que les Burkinabé dans leur majorité sont humanistes.
    Pas comme certains qui était prêt à faire couler du sang et le faire passer en perte et profit pour faire reviser l’article 37 dans l’attente d’un cadeau générationnel !
    Mais INPUNITE Non , en tant que avocat Maitre Gilbert NO , vous savez que vous devez payer pour la violation de la constitution , pour la corruption en recevant les milliards de blaise pour lui vendre vos militants. aucun parapluie politique ne vous sauvera de la Justice.
    votre Parti gagnerait a mettre en avant des personnes un peu plus crédible que vous , monsieur sans parole. Car plus versatile en politique on en a pas encore vu !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 06:44, par jonassan
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pardon pour quoi ? Là est la question à poser à ce politicien. Même dans les pénombres les politiciens ne peuvent briller d’une étincelle de vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 06:58, par John
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO n’a plus de credibilité au Faso. Il n’a qu’à dire au euple burkinabé pourquoi il s’entêtait à soutenir la modification de l’article 37, comme ça on eut le pardonner et le voter en 2030 comme lui même il l’avait dit.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 07:05, par SALIF kAYELE
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    NOTRE NATION EN PANNE, FRAGILISEE ; PROPOSITIONS DE SOLUTIONS
    La Nation en panne, fragilisée ; propositions de solutions
    Au nom de la paix, de la cohésion sociale et de la restauration de l’autorité de l’état, Le PM Zida doit rendre sa démission qui servira plus la Nation.
    1-Quand un Premier Ministre perd ses 2 puissants ministres par erreur de casting ou de copinage en moins de 2moins, Cela le fragilise t il ?
    2-Quand un Premier Ministre laisse les populations dicter leurs lois en brulant les sociétés minières qui son les repères des investisseurs, cela le fragilise t’il ?
    3 – Quand un Premier Ministre n’est peut pas assumer la nomination de ses DG qui sont remplacés par la « ruecratie », cela l fragilise t il ?
    4 – Quand un Premier Ministre est contesté par sa base d’où il tire sa puissance de feu, cela le fragilise t il ?
    5 Quand un Premier Ministre est désavoué par la haute hiérarchie militaire pour nomination des militaires sans avis de l’état major général de l’armée, cela le fragilise t il ?
    6- Quand un Premier Ministre est en conflit ouvert avec les syndicats pour insulte à leur conscience, cas de diminution de 25 f du prix du litre d’essence avec des grèves à répétions et des menaces de marches, cela le fragilise t il ?
    7- Quand le Premier Ministre a ses ministres toujours contestés à cause de leurs nominations internes taxées de favoritisme par les agents des ministères, cas de la Fonction Publique où L Pr Loada est décrié taxé de CGDisation de son ministère, cela le fragilise t il ?
    8 – Quand les investisseurs boudent le pays pour absence de l’état, cela le fragile t il ?
    9- Quand le Premier Ministre se refugie dans une cour royale et incapable de tenir des séances de conseils de ministres sans crainte, l’obligeant à vouloir les délocaliser, cela le fragilise t il ?
    10- Quand la présence du Premier Ministre divise son peuple jusqu’à son armée et ce PM est suspecté de rouler pour un parti politique, pour sa confession religieuse, est il toujours crédible pour assurer une transition à haut risque électoral
    Pour toutes ces raisons, en plus de son impopularité constatée par le sondage des organes de presse, pour ressouder la nation, pour l’intérêt supérieur de la nation, comme l’a affirmé le journal JJ du jeudi 19 Février 2015 à sa page 8, plus rien ne devrait être comme avant ,je propose une démission du PM et un choix concerté pour la nomination d’un autre PM comme la transition au Mali.
    La crédibilité des institutions ,la gestion de la période post électorale dépendent en partie de la restauration de l’autorité de l’état !
    Zida est plus que fragilisé !Premier Ministre n’est peut pas assumer la nomination de ses DG qui sont remplacés par la « ruecratie », cela l fragilise t il ?
    OUEDRAOGO SALIF RAYEDE

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 07:24
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Quelle comédie et quelle hypocrisie ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 07:24, par wedaga
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    On ne refuse jamais le pardon pourvu qu’il soit sincère. Mais quand l’auteur de l’article écrit : "Le roi du Yatenga... avant de promettre fermement d’œuvrer à faire accepter ce pardon qu’il estime sincère dans tout son royaume avant de promettre à Gilbert Ouédraogo sa protection intégrale. Le roi au cours de l’entretien n’a pas manqué de s’insurger contre certains politiciens qui ont « instrumentalisé des manifestants casseurs » lors du soulèvement populaire", n’y a -t-il pas contre sens ? Comment peut-on prétendre vouloir œuvrer pour faire accepter le pardon et s’en prendre en même temps aux politiciens, une partie de la population. Sachez que nous sommes dans une République et non un Royaume ; Nous avons du respect pour nos pères spirituels qu’ils soient mais nous ne pensons pas qu’il est du devoir de ces derniers de s’insurger contre des politiciens. Que la sagesse domine sur tous pour que nous puissions construire notre chère Nation

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 07:28
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Remets publiquement ou discretement l’enveloppe de la trahison si tu es sincère afin qu’on te donne l’absolution.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 07:29, par Maria de Ziniaré
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Ah bon les yadcé sont des sujets de Naba Kiba dixit JNO le politicien doublé de la qualité de juriste. Ces propos qui violent la constitution en ce sens que le yadcé est un burkinabé donc un citoyen du Faso et ne saurait être sujet d’un autre Burkinabé. Les partisans de la soit disant "constitutionalisation" de la chefferie traditionnelle devront tuer la république avant d’aboutir à leur objectif. S’agissant de l’aspect politique de cette sortie je me suis toujours posé la question du sens de la politique pour nous les Burkinabè. Qu’est ce que l’ADF/RDA le libéral a à s’acoquiner avec le social démocrate CDP. Si c’est pour le respect du serment de Gerard Kango de soutenir Blaise, ce dernier a tiré politiquement sa révérence et l’ADF doit s’émanciper de ce pacte dont les signataires ont quitté le paysage politique pour s’allier avec l’UPC son compagnon naturel avec qui il se retrouve dans l’international libéral.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 07:35, par sunday
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    eh DIEU tu pardonne tout mais avant justice pour tout ces crimes de sang et économique y a pas débat la desu que la justice s applique pour ces criminels simple

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 07:50, par ilassse
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Il avait dit : "l’ADF RDA n’a de leçon prendre de personne" On retient cela pour toujours. La honte !!! c’est malheureux pour un type pareil. chez nous, tu es déjà peau de banane.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 08:08, par Yakoub
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Bonne chance à toi Gilbert, d’ailleurs même vous n’avez rien fait pour demander pardon, si le CFOP avec son MPP n’avaient pas recrutés ces bandits pour bruler vos maisons là, personne n’allait mourir dans ce pays. Et c’était une belle occasion pour eux de s’exprimer au yeux de tout le monde après le referendum que le peuple est désormais avec eux. Mais hélas ils ont préférés la violence, mais Dieux ne dort pas, chacun aura son compte avant de partir.
    Courage GILBERT !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 08:18, par Justice avant pardon
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Me Gilbert est un vrai plaisantin ! Il a eu 2 fois l’occasion d’être un digne fils de ce pays. D’abord en 2000 s’il avait ose être candidat a la présidence tout ce pays allait le soutenir pour faire le changement et il a refuse. En 2014 s’il n’avait pas trahi le peuple a la dernière minute pour aller appuyer la modification de l’A37 avec le CDP et le Front dit républicain, il allait être adule dans ce pays. Il est sorti dire qu’il était responsable de ses actes (tout en trahissant les jeunes et les cadres de l’ADF/RDA) et qu’il n’avait de leçons et de conseils a recevoir de personnes. Pourquoi fait il le tour des religieux, des coutumiers maintenant pour demander pardon. C’est indecent parce qu’il n’a pas encore paye pour tout le MAL et la forfaiture qu’il a contribuer. Si le sorcier a oublie la mere (la patrie) de l’enfant n’a pas oublie. Sinon ca allait trop facile. C’est l’impunite et l’injustice qui a conduit ce pays a l’insurection populaire. Tot ou tard le PEUPLE aura son mot a dire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 08:49, par PACO
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Ce complice des criminels ignore toujours les familles endeuillées de l’insurrection.
    Son pardon ne viendra que s’il avoue sa complicité dans l’assassinat des fils de Ouahigouya et des autres régions du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 08:52, par Soyons serieux
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Après avoir empoché des milliards en envoyant tes députés a l’abattoir, tu viens demandé pardon.
    Remet d’abord les milliards que Blaise à voler au peuple pour t’acheter !!!! homme sans parole.J’invite les militants de l’ADF à se tenir prêt car il a trahi une fois, ne soyez pas étonné d’une seconde trahison.

    Militants de l’ADF continués à être amnésiques en soutenant ce Gilbert Ouedraogo là !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 08:54, par Tousida
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pour rejoindre le commenta taire 9 : Quelle comédie et quelle hypocrisie ?

    1 - GNO retient ceci - un opportuniste reste un opportuniste - c’est trop facile

    2 - il faut avoir le courage de le dire - la grande majorité de nos coutumiers et religieux sont de vrais imposteurs. Ils sont dans bien de situations dans ce pays à la base de nos malheurs. Ils doivent se ressaisir.

    3 - Zida Kafando Diendéré, RSP, ADF, Léonce, Assimi, CDP même si vous n’a d’estime pour le PEUPLE- N’oubliez pas ci vite le mois d’octobre passé. Nous sommes furstrés de jour en jour.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 09:01, par maxwell2
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    gilbert doit faire attention à naba kiba. ce chef n’est pas sage. on parle de rconciliation et lui il insulte en un mot l’insurection. qu’il aille au diable lui et son protégé de noel

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 09:04, par Tousida
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pour rejoindre le commenta taire 9 : Quelle comédie et quelle hypocrisie ?

    1 - GNO retient ceci - un opportuniste reste un opportuniste - c’est trop facile

    2 - il faut avoir le courage de le dire - la grande majorité de nos coutumiers et religieux sont de vrais imposteurs. Ils sont dans bien de situations dans ce pays à la base de nos malheurs. Ils doivent se ressaisir.

    3 - Zida Kafando Diendéré, RSP, ADF, Léonce, Assimi, CDP même si vous n’a d’estime pour le PEUPLE- N’oubliez pas ci vite le mois d’octobre passé. Nous sommes furstrés de jour en jour.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 09:24, par tata
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pardon, Pardon, en l’air. Non sens !! Pardon peu être mais Confiance, jamais ! car ne dit on pas que : qui vole un œuf volera un bœuf. Voila le résultat de l’égoïsme. Attention !!! la prochaine trahison de GNO sera plus mortelle.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 09:58, par jluc
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Gilbert c’est trop facile de revenir 3 mois après pour demander pardon. Dans quel objet ? Repartir sur une nouvelle base pour reconquérir le pouvoir ? Et la famille des victimes ? Soyons sérieux svp !
    C’est une honte et une insulte à toute la population. Le mieux pour toi et ton équipe serait d’attendre après les élections de novembre pour le dépôt de ta lettre de soit disant pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 10:08, par Ben
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    jusqu’à présent la question que je me pose c’est : qu’est-ce qu’on a bien pu vous donner monsieur GNO ? ou qu’est-ce qu’on vous a promis ? de l’argent ? (vous gagnez suffisamment votre vie !) une femme ? (vous en avez !) des parcelles ? des villas ? un poste ? qu’est-ce qui c’est passé ? vous qui aviez encore l’avenir politique largement devant vous ! allez confiez-vous ! dites nous tout ! c’était quoi comme marché ??

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 10:28, par PASTEUR
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    SUIS D’AVIS AVEC L’INTERNAUTE N°44. NO COMMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 10:44, par medio
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO s’est foutu du peuple Burkinabé le 26 octobre et sa prise de position nous a emmené où nous sommes aujourd’hui.
    En plus il passe par des intermédiaires pour demander pardon alors que son cas est très grave !Qu’il vienne faire son auto-critique à la place de la révolution s’il veut qu’on le pardonne.Il a déjà oublié que ces propos ont choqué le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 11:01, par fadabiga
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    que le roi des yarcé soit sage dans ses propos ,parce que ceux qui sont sortis le 30 et 31 n’était pas seulement de l’opposition .y avaient la osc et les cédpiste qui voulaient la vérité.il n’a qu’a respecter les morts du 30 et 31

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 11:19, par Sidpayétka
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    BONJOUR A TOUS !

    La feinte de Gilbert Noël OUEDRAOGO.
    Peuple du Burkina Faso, je m’explique : en pays Mooaga, quand tu vas demander pardon, c’est que tu reconnais ta faute et tu en honte. Tu te fais petit pendant un bout de temps, le temps que les gens oublient ou que l’affaire fini par s’estomper avec le temps.
    Or que fait Gilbert, après avoir obtenu la compréhension (Je dis bien la compréhension) des autorités coutumières et religieuses et des forgerons (attention si forgeron est forgeron alors le pardon est unique et sans prix fixé), il s’en va s’étalé sur la place publique pour un meeting politique. Et c’est çà la feinte de Gilbert NOËL OUEDRAOGO. Peuple du Burkina Faso, attention et prudence face a ces genres de feintes surtout politiciennes. Si le ridicule pouvait tuer alors GNO allait en être décoré commandeur a titre posthume. Aawooto ballê.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 11:23, par Ka
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Un chef coutumier sans parole ni franchise de qu’il avance, ni diplomatie coutumière qui se range au côté là il y de l’argent, est un délinquant en puissance. Ce dima de Yatenga qui prend la défense d’un voyou comme Gilbert Ouédraogo assoiffé de l’argent jusqu’à sacrifier 18 millions de personnes, est un copie collé du voyou de Yatenga nommé ‘’’’Gilbert Ouédraogo.’’’

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 11:35, par KANKANGOU
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Hummmmmmmmmmmm Gilbert, Gilbert, Gilbert !!! pauvre de toi. tu es la honte du yatenga. Un digne fils du yatenga se reconnait par son courage et sa sincerité dans ses actes et ses propos mais toi, tu n’es qu’un traitre. Rien qu’hier tu diais n’avoir de leçons ni de conseils à reçevoir de personne et aujourd’hui tu oses te prosterner devant nos vaillants chefs pour dire quoi ? Il faudrait que nos chefs comprennent aussi qu’ils ne sont pas obligés de recevoir tous ces grands bandits qui, apres leurs forfaitures courent vers eux pour les salir. Tous ceci n’est qu’orchestration pour encore duper le peuple. Saches aussi qu’avant de demander pardon, il faut dire haut et fort au peuple Burkinabé la faute que tu as commise et porquoi tu l’as commise ? Mon pauvre Gilbert attention ! Attention ! Attention ! ne te frottes pas les mains apres ces contacts car tout ceci n’est que du cinema et gardes soigneusement dans ta petite tête ce slogan : PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT !!! NGAWWWWWWWWWW

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 12:05
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Je pense que Gilbert n’est plus normal ; Il a disjoncté, prions pour qu’il retrouve ses facultés !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 12:14, par Smangdo Kaboré
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO qu’attends-tu pour traduire en justice tous ces délateurs malhonnêtes qui tapis dans l’ombre sous de fausses identités osent clamer haut et fort que tu as reçu des milliards. Ils sont aux ordres et instrumentalisés pour détruire ta réputation. Ces personnes qui savent pertinemment qu’elles ne font pas le poids devant toi et qui veulent passer par des raccourcis. Il en est de même pour celles qui appellent aux meurtres, dans quel pays sommes-nous ? Qu’attend la police pour faire sont travail ? La place de ces personnes est en prisons pour méditer sur leurs irresponsabilités et langage belliqueux. C’est ainsi que naissent les guerres. Le CSC où êtes-vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 12:21, par OSO
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Me Gilbert,
    Dites nous les vrais raisons qui vous ont emmené à perdre votre autonomie politique ? Au lieu de demander pardon à tout bout de champ.Vous serez pardonné mais le sacrifice que que devez offrir est important.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 13:27, par pyby
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    J, espère que en 2015 après les élections législatives si tu obtiens deux postes tu ne siégeras plus avec ta femme miriam ? C’était vilain.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 13:38, par Amadoum
    En réponse à : QUEL EST LE ROLE DES CHEFS TRADITIONNELS ET RELIGIEUX AU FASO ?

    A ce rythme, pourquoi ne pas laisser les chefs religieux, coutumiers et autres, diriger le Burkina Faso ? Monsieur Ouedraogo se rend chez le Naba du Yatenga ; le general Zagre et ses hommes rendent visite au Mogho Naba, autres chefs coutumiers et religieux. A quoi servent toutes ces visites ? Elles commencent a etre usees et incensees. Qu’attendent t-ils de ces chefs religieux et tradionnels ? Si les "visites de courtoisies" deviennent quotidiennes ou hebdomadaires, elles perdent leur poids. Ne soyez pas surpris que ces chefs ne commencent a se sentir comme des faiseurs de roi et a agir comme tels.

    Les chefs traditionnels ont leur role dans notre societe, mais je ne pense pas qu’ils sont des sapeurs pompiers au service d’un groupe d’individus egoistes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 14:03, par Observateur avisé
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    donc au Burkina, il y a des burkinabé que n’ont pas droit d vivre libre.?
    pourquoi pensez vous que GNO ne devrait plus jouir de ses droits.?
    est ce demander pardon veut dire impunité ?
    est ce demander pardon veut dire déclaration de guerre ?
    est ce demander pardon, réconciliation veut dire impunité ?
    vraiment je suis dessus d raisonnement de certains burkinabé.
    en fait je suis arrivé à une conclusion :
    1.Ce sont ceux qui se reprochent de quelque chose qui ont peur du retour des ancien/aliés du régime compaoré..
    2. la haine et la jalousie ont aveuglés bcp d soit disant intellectuel, qui manipule le vrai peuple(que ne comprend plus rien de ce que le pays vie ).
    3.les morts du 30 et 31 font peur à tout le monde ; parce que les responsabilité sont partagés. il y a eu de morts dans tout les camps. et c’est le Burkina qui a perdu malheureusement.

    à la fin je proposerais même que toute les OSC, que reçoivent les financement de extérieure et que se mêlent dans la politique, devrait être dessoudes parce qu’elle ne sont pas à la solde du peuple Burkinabé.mais plutôt des occidentaux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 14:16, par Ousmane
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Oui, pardon pour quel motif ? qu’a t’il fait ? qu’il nous disent ce qui s’est passé entre Blaise et lui, qu’il nous le disent à la place de la Révolution avant qu’on ne voit s’il est pardonnable ! Qu’on ne nous prennent pas pour des imbéciles ! On est où là ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 14:45, par Z transporter LLc
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pardon a ki ?pardon a toi aussi et arrete de prendre les gens comme non educate.after we lost brothers friends and sisters you ask forgiveness. You need to get out because your time is out, politically you out.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 15:05, par traore
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    internaute n°1 jespers que dans ta vie tu demandera jamais pardon un jour parce que tu pourra subir le sort auquel tu souhaite a gilbert. quoi de plus normal que de pardonner a celui qui à fauté et qui reconnais sa faute. si DIEU pardonne nos péché ce n’est pas nous pauvres mortels qui feront le contraire de ce que fait DIEU

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 15:07, par Ka
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Un chef coutumier sans parole ni franchise de qu’il avance, ni diplomatie coutumière qui se range au côté là il y a de l’argent, est un délinquant en puissance. Ce dima de Yatenga qui prend la défense d’un voyou comme Gilbert Ouédraogo assoiffé de l’argent jusqu’à sacrifier 18 millions de personnes, est un copie collé du voyou de Yatenga nommé ‘’’’Gilbert Ouédraogo.’’’

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 15:15, par Paix
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Tchiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr ! m’importe quoi. Tu as été prévenu et dans ton entêtement, tus dis que tu n’as pas de leçons a recevoir de quelqu’un. On doit normalement te pendre par tes testicules.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 15:34
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Pardon, pardon et encore pardon : vraiment comme un enfant qu’on a averti en vain de ne pas toucher au verre de la lampe parce qu’elle est chaude !
    Tous les chefs et responsables coutumiers et religieux te parleront de pardon et même l’accepteront parce que ce sont des hommes de paix et de pardon, des hommes de réconciliation.
    Tes tournées ne seront crédibles que si tu termines avec la visites à l’ex CFOB.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 15:41, par moi
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Intenautes 54 et autres, il est digne GNO
    oui revenu avec sa dignité que tu veux salir
    oui,il est digne fils, lui c,était une tentative, tes amis l,on modifié en 1997 entraînant la mort de Norbert Zongo eux qui voulaient rester au pouvoir avec Blaise , tes amis l,ont modifié en 2000 , entre un récidiviste notoire et un apprenti modificateur dans le sens de verrouillage davantage qui choisir ?
    Oui Gilbert Noël Ouédraogo est un digne fils qui connaît ses racines, ses origines, , la justice , la vraie trouvera les coupables
    Oui un grand homme , les vrais grands , avoir raison ou tort, le Pardon est divin
    , Bonjour à tous, il ya quelque chose qui s’est passé dans cette histoire de tournée de Me Gilbert OUEDRAOGO ou du RDA qui autrement que le politique est beaucoup significatif au regard de la tournure des événements du point de vue sociologique : il s’agit de la cérémonie du pardon chez les forgerons sollicites par Me GNO. Véritable leçon sociétale et initiatique.
    De quoi s’agit il ?
    On remarque depuis un bon moment au Burkina la propension aux incendie parfois d’origine criminelle quant ce n’est d’origine tout simplement involontaire.
    Pour tous les maîtres des lieux incendies qui se précipitent pour restaurer ces lieux sans un minimum de cérémonie adéquate, les sages le disent et il ya de forte s présomptions que le feux se rallume et qu’un nouvel incendie surgissent en ces endroits. Cest que le feux comme tout autre élément existentiel ( on dit que ALLAH le TOUT a créé tout l’existant à partir des quartes éléments existentiels que sont le Feu, l’eau, l’air et la Terre) est sacrée et son usage à des fi ns destructeurs constitue un principe qui se renouvelle tant que les sacrifices appropriés effectués par des personnages pertinentes ( en l’occurrence les Me du feu) lors de cérémonie idoines possède le pouvoir de stopper la malédiction.
    Autant n’importe qui ne part pas a la recherche de corps noyés sans risques mortels, autant les personnes accidentées ont un cérémonial funéraire précis, autant les bâtiments incendies vont reprendre feu sans cérémonie adéquate. Cest le cas du siège CDP sur lAv. NK qui a pris feu plus de trois fois depuis 1998. Merci donc à Me GNO, qui a défaut d’un objectif politique vient d’administrer une belle leçon de sociologie politique pour ne pas dire de sociologie tout court.
    Que cela soit entendu et compris par touts les restaurateurs de nos édifices incendies ou saccages qui a tort, croient qu’il suffit simplement que la Chine Taïwan donne les gros sous pour qu’ils aménagent en se léchant la main. L’Afrique a ses mystères et nous devons accepter de vivre africain car c’est la seule manière de vivre libre et de vivre digne. Merci Me GNO pour cette leçon. Pour sur, l’ épreuve t’a pour le moins rapprochée des sages du Burkina Faso et peut être de l’Afrique. Puisse ALLAH le TOUT faire que tu gardes étpiernellement ces sagesse. A bons entendeur, nous sommes tous observés...

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 16:03, par Alphonse Nikiema
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Des larmes de crocodiles. Ou étaient ces larmes quand il acceptait d’être acheté par le régime de Blaise pour modifier l’article 37 au détriment du people Burkinabè ? Il ne suffit pas de dire pardon mais de poser des actes (par exemple retourner les montants voles au trésor public) qui montrent qu’on regrette ce qu’on a fait.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 16:08
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO a été utile pour le Burkina Faso car sans sa prise de position, Blaise Compaoré serait sans doute toujours au pouvoir ; le pardon ne luis sera accordé qu’à une seule condition : qu’il disparaisse à jamais du monde politique avec son épouse et se consacre à sa tâche d’avocat(si il a encore des compétences en la matière)....si son retrait politique n’est que temporaire, je pense qu’il n’aura pas toujours le peuple burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 16:25, par Sankara Blaise
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Bonne et sage réaction de la part du roi de Yatenga qui est garant de l’unité, la cohésion, le savoir vivre en société et j’en passe... Félicitations à toi Gilbert pour ton humilité !
    Un proverbe moaga dit qu’il ne faut jamais répondre au coup de patte de l’âne sinon........
    Que la justice fasse son travail vite et démasque les commanditaires (manipulateurs politico-inconscients) des 3 innocentes jeunes hommes(instrumentalisés) qui ont perdu la vie au domicile du démocrate GNO. La décision du vrai peuple c’est au soir du 11 octobre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 16:27, par moi
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Intenautes 54 et autres, il est digne GNO
    oui revenu avec sa dignité que tu veux salir
    oui,il est digne fils, lui c,était une tentative, tes amis l,on modifié en 1997 entraînant la mort de Norbert Zongo eux qui voulaient rester au pouvoir avec Blaise , tes amis l,ont modifié en 2000 , entre un récidiviste notoire et un apprenti modificateur dans le sens de verrouillage davantage qui choisir ?
    Oui Gilbert Noël Ouédraogo est un digne fils qui connaît ses racines, ses origines, , la justice , la vraie trouvera les coupables
    Oui un grand homme , les vrais grands , avoir raison ou tort, le Pardon est divin
    , Bonjour à tous, il ya quelque chose qui s’est passé dans cette histoire de tournée de Me Gilbert OUEDRAOGO ou du RDA qui autrement que le politique est beaucoup significatif au regard de la tournure des événements du point de vue sociologique : il s’agit de la cérémonie du pardon chez les forgerons sollicites par Me GNO. Véritable leçon sociétale et initiatique.
    De quoi s’agit il ?
    On remarque depuis un bon moment au Burkina la propension aux incendie parfois d’origine criminelle quant ce n’est d’origine tout simplement involontaire.
    Pour tous les maîtres des lieux incendies qui se précipitent pour restaurer ces lieux sans un minimum de cérémonie adéquate, les sages le disent et il ya de forte s présomptions que le feux se rallume et qu’un nouvel incendie surgissent en ces endroits. Cest que le feux comme tout autre élément existentiel ( on dit que ALLAH le TOUT a créé tout l’existant à partir des quartes éléments existentiels que sont le Feu, l’eau, l’air et la Terre) est sacrée et son usage à des fi ns destructeurs constitue un principe qui se renouvelle tant que les sacrifices appropriés effectués par des personnages pertinentes ( en l’occurrence les Me du feu) lors de cérémonie idoines possède le pouvoir de stopper la malédiction.
    Autant n’importe qui ne part pas a la recherche de corps noyés sans risques mortels, autant les personnes accidentées ont un cérémonial funéraire précis, autant les bâtiments incendies vont reprendre feu sans cérémonie adéquate. Cest le cas du siège CDP sur lAv. NK qui a pris feu plus de trois fois depuis 1998. Merci donc à Me GNO, qui a défaut d’un objectif politique vient d’administrer une belle leçon de sociologie politique pour ne pas dire de sociologie tout court.
    Que cela soit entendu et compris par touts les restaurateurs de nos édifices incendies ou saccages qui a tort, croient qu’il suffit simplement que la Chine Taïwan donne les gros sous pour qu’ils aménagent en se léchant la main. L’Afrique a ses mystères et nous devons accepter de vivre africain car c’est la seule manière de vivre libre et de vivre digne. Merci Me GNO pour cette leçon. Pour sur, l’ épreuve t’a pour le moins rapprochée des sages du Burkina Faso et peut être de l’Afrique. Puisse ALLAH le TOUT faire que tu gardes étpiernellement ces sagesse. A bons entendeur, nous sommes tous observés...

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 16:48, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Si le chef des yaarsé pouvait se contrôler un peu dans ses envolées lyriques ! Le Burkina n’est pas un empire ! il se fait insulter et trainer dans la boue à cause d’un vulgaire personnage comme GNO !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 16:52, par Djöbii
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    un faux type comme ça !! Qui a trahit, trahira toujours. Il n’y a que les yadcés idiots qui peuvent accepter un tel pardon. KRRRRRRRR......

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 17:18, par RAWA
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    CE ROI DU YATENGA N’EST VRAIMENT PAS DIGNE. S’IL RESPECTAIT LES TRADITIONS, IL SAIT LUI MEME CE QU’IL AURAIT DU FAIRE DEPUIS LONGTEMPS

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 17:32, par kieba
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Cher NABA Kiiba , Ou etais tu le 30 et 31 lors de l’insurrection , tu avais le meme soutien pour Gilbert et contre le peuple ? attention à ce que tu dis, n’afflame pas d’avantage .

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 17:42, par herverenard
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    internaute 63, GNO, Naaba Kiiba, OBOUF, l’âne entre vous 5 (animal) s’il y a à choisir, je choisirai l’âne.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 18:13
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Non, Non et Non, Gilbert, on ne peut te pardonner car tu dois nous dire la vérité avec ton deal sur l’article 37 avec Compaoré. Quand au roi, il a un devoir de réserve, ce qu’il n’a pas fait d’après ce qui est écrit :
    Le roi au cours de l’entretien n’a pas manqué de s’insurger contre certains politiciens qui ont « instrumentalisé des manifestants casseurs » lors du soulèvement populaire. Il serait temps que la transition résoud le problème de la chefferie instrumentalisée sous l’ancien régime. C’est aussi, ce problème qui fait que les villageois sont du bétail électoral qui suit les consignes de vote de ces chefs achetés par le régime défunt... La suite, on la connait. Monsieur le roi, c’est faire peu de cas des dizaine de morts dont quelques uns dans le domicile du même Gilbert.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 19:22, par HOLALA
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    C’est à cause des chefs traditionnels comme ce naba kiiba que le peuple voit mal le rôle de la chefferie coutumière dans la politique. Les sujets sont libres de choisir qui ils veulent. ils ne sont pas obligés d’être du même avis que toi. Le Moro à Ouaga est intelligent. Il évite de se mêler de politique parce qu’il a tiré des leçons du passé de son père.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2015 à 21:28
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Gilbert, peu importe ce théatre. Saches que toi y compris ceux qui s’affichent fièrement avec toi porteront à jamais sur leurs consciences la mort de nos 33 martyrs que vous avez gracieusement livrés aux balles assassines de votre dieu sanguinaire blaise compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 08:17, par sougri
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    GNO est innocent les seuls qui ont quelque chose à se reproché ce sont les OSC (balaie citoyen, CAR...), l’ex opposition, Ibriga, Loada car ce sont eux qui ont vendu notre révolution et c’est eux aussi qui ont demandé d’incendier les domiciles...

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 13:04, par yelsolemde
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Mon cher Noel ! A quoi joues-tu ? Au politicien convalescent ou bien a l’homme politique agonisant ? Hier tu jouais au fou a la gendarmerie. Aujourd’hui tu fais l’enfant prodigue au Yatenga. Que nous reserves-tu demain ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 15:41, par maxi maxi
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    C’est le poisson qui se précipite sur l’appât qui prend l’hameçon...

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 15:53, par Le sage
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Il ne demande pas pardon. Il dit ceci : "qu’ils acceptent mon pardon, mon pardon et encore mon pardon". Il y a une grande nuance entre "Je demande pardon..."

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 16:50
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    ces du bon boullo si blaise compaore savais que tu etait la principale cause de sont depart il n`allait pas te laisse faire de son vivant e tant que le peuple burkinabe ne ta pas comùprit tu j ne peu pne sera pas pardonne tu est celui qui a semet la haine dans plus de 60% des coeur burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 17:11, par kiendrebeogo roger
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    le pardon se mérite ;on récolte toujours se qu’on a semé.L’avenir nous dira toujours si le pardon en valait la peine ou non.La religion nous dit de pardonner mais les blessure demeurerons toujours car les sentiments d’être marginalisé ne cesserons d’exister tant que la politique existera.donc accepter Gilbert c’est accepter la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 17:51, par Sourire
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Je sollicite vos conseils et demande à ce que vous intercédiez auprès des sujets de votre royaume. Au 21 siècle a quelque part au Burkina Faso pays des hommes intègres il existe toujours un roi avec des SUJETS. Pauvre ADF

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 18:52, par wilibali
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    je suis un ex partisan de l’ADF/RDA comme l’a si bien évoqué un internaute, GNO a par 2 fois eu l’occasion de s’illustrer positivement dans le paysage politique du Burkina Faso. par 2 fois il a trahi nos attentes en prenant le parti du DIABLE, rien que pour ses seuls intérêts égoïstes. En tant qu’humain j accepte personnellement et humainement son pardon, mais politiquement reconnaissez qu’il est quand même difficile de vous faire confiance au risque de devenir un deuxième GAOU ( un GNATTA), un ???????? .............

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 20:21, par FRANCKY
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Gilbert, je croyais que tu n’avais pas de leçon à recevoir de qui que ce soit ! Ou bien tu as déjà oublié tes propres propos. Tout ceci parce que tu es assoiffé de pouvoir et d’argent au point de sacrifier tes propres frères,tes propres parents. Ta chance est que le burkinabè est intègre et il sait pardonner. Tu es donc pardonné et à toi de tout mettre en oeuvre pour prouver que tu es vraiment désolé.Dans le cas contraire ton compte sera réglé

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 16:32, par WEOGO Bougnega
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    HONTE A TOI pour l’éternité !!!! les Yadcés sont des hommes fiers et droits et je les adore pour ça !! Mais toi, tu as profané gravement et durablement cette valeur. Si tu étais un analphabète, je t’aurai pardonné facilement. Mais un intellectuel de ton niveau et de surcroit homme de loi, c’est un crime prémédité contre le peuple. En tout cas l’histoire a enregistré ta forfaiture et cette tache noire te suivra toute ta vie. On l’enseignera meme a tes enfants et petits enfants : comment un jeune politicien cupide et avide de pouvoir et de gloire s’est piteusement fracassé la gueule en voulant ramer contre l’histoire. Longue vie à toi pour méditer sur ta trahison et que cela serve de lecon à tous les futurs hommes politiques. La seule boussole qui vaille, c’est le peuple. GLOIRE ETERNELLE AUX PEUPLES QUI LUTTENT !!
    par Outobdano

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 16:40, par WEOGO Bougnega
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Vous avez vu les déclarations du roi du Yatenga à cette occasion de demande de pardon ??? Et de deux !!!! Très sincèrement j’adore les Yadcés et c’est pourquoi je pense qu’ils méritent un chef moins stupide et borné que l’actuel. L’on se rappelle qu’une 1ère fois, à l’époque où Salif Diallo avait rompu les amarres avec le CDP, ce même Naba Kiba avait fait une sortie honteuse, indigne d’un chef traditionnel, déshonorante pour son âge et dénuée de toute sagesse. Comment peut-on être aussi con et borné pour tenir de tels propos ? Très franchement ne serait-ce pas un encéphalopathe qui se serait hissé à la chefferie au Yatenga ?? Je crois qu’un conseil de vieux et de sages devrait l’approcher pour lui apprendre à mieux se tenir et à savoir parler en public et qu’une bonne fois pour toute, il arrête de prendre position et de parler au hasard dans les bagarres de ses enfants. Au lieu de "sa Majesté", je crois que "sa Stupidité" lui irait mieux.
    par TOBDANO

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 17:31, par Weogo Boungnega
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    En ayant voulu trop gagner tu as tout perdu : ton honneur, ta dignité, ton âme,le peuple, tes biens, le respect, tu as vraiment tout perdu. Penses-tu vraiment que la mémoire collective va oublier ce que tu as fait ?? Tu es jeune et tu avais un avenir prometteur mais tu as oublié qu’en politique, tout politicien qui s’oppose ou rame contre son peuple finit toujours par être balayé comme un fétu de paille et relégué dans les oubliettes de l’histoire. Va revoir ton cours d’histoire, il en a toujours été ainsi. Dans le Japon antique, quelqu’un comme toi se suicidait.
    Mais comme les gens ne connaissent plus la honte tu peux continuer de pavaner !! Ex-miltant de l’ADF,moi j’ai décidé de prendre mes distances avec ce parti dirigé par un anti démocrate de la pire espèce : toi tu étais député et maire, ton épouse députée. Ce cumul là etait en lui-meme une insulte aux militants du parti et révélait ta cupidité. En tout cas, moi je suis parti, que les idiots restent .
    par Tobdano

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 13:39
    En réponse à : Gilbert Noël Ouédraogo aux populations de Ouahigouya : « Pardon, pardon et encore pardon »

    Demande pardon à Dieu. Vraiment nous avons peur des individus qui ont si peu de qualité morale et qui ne connaissent pas le mot honte.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés