Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

dimanche 15 février 2015 à 18h45min

Réponse du berger à la bergère. Les manifestations de diabolisation des autorités de la transition au Burkina Faso ont suscité le courroux et une réaction proportionnée du Mouvement N 23 (entendez les Associations du 23 Novembre 2013). Depuis Sassandra, à 296 KM d’Abidjan, où Moumouni Pograwa, le leader de cette plateforme animait un meeting le samedi 14 Février 2015, la réplique a été portée aux camarades de Zallé Moussa, face à une foule sortie massivement pour désavouer l’imposture et adouber le changement en cours au Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel  de l’ambassadeur Justin  Koutaba

‘’Une poignée de jeunes à la solde du CDP et de l’Ambassadeur Justin Koutaba intoxiquent et trompent la communauté à partir d’Abidjan sur la situation qui a prévalu à Ouagadougou et sur la question du vote. Moi je viens vous en informer et vous demander de vous démarquer de l’aigreur des militants du CDP qui n’ont pas encore digéré leur chute des 30 et 31 Octobre 2014. Ce qui s’est passé au Faso n’est pas un coup d’Etat, mais bien un soulèvement populaire’’, a indiqué Pograwa, reconduit la veille à la tête du N23 au cours d’une Assemblée générale tenue au foyer des jeunes de Sassandra. Pour ce jeune tribun, après le changement institutionnel voulu et opéré au Burkina, l’heure est au changement de mentalité. ‘’Nous nous devons d’accompagner les premiers responsables de la transition. Il faut les aider pour qu’elles réussissent leur mission qui est de remettre le pays sur les rails de la démocratie par les élections présidentielles.

Aux activistes du CDP Côte d’Ivoire et du fameux collectif des jeunes à Abidjan, qui ne représente qu’une cinquantaine de membres, nous disons que la comédie a assez duré. Nous soutenons les consignes venues du Faso et nous sommes prêts pour le sacrifice de notre droit de vote, au nom de la paix et de la reconstruction du Burkina Faso’’. Et d’ajouter. ‘’ Ceux qui réclament à hue à dia le vote, cette année, ont un autre agenda. Ils sont dans une logique de fraude. Une fraude planifiée depuis la confection des cartes consulaires biométriques suivie de bout en bout par l’Ambassadeur Koutaba. Depuis quand un ambassadeur délivre-t-il des cartes consulaires, une tâche dévolue au Consul ?’’, s’est-il interrogé dans un tonnerre d’applaudissement, avant d’enfoncer le clou révendications. ‘’A partir de ce moment précis, je demande solennellement aux autorités de la Transition de procéder à la nomination d’un nouvel ambassadeur qui soit en phase avec la feuille de route de la Transition et au rappel immédiat de Justin Koutaba, car il est au centre de la fraude et de la division de la communauté.

Je demande également une renégociation du contrat de confection des cartes consulaires avec la société SNEDAI pour garantir la sécurité et la fiabilité de ces documents ; la baisse du cout de cette carte à 3000F CFA et la création d’un Ministère chargé des Burkinabè de l’Etranger qui travaillera en collaboration avec la CENI pour préparer les élections de 2020’’, a-t-il notamment exigé. Pour Sawadogo Moussa, le Président de l’Union des Jeunes Burkinabè de Sassandra (Ujbs), Pograwa prêche à des convertis dans la région, car le changement s’est également opéré dans la communauté. ‘’Nous marchons à ta suite et tu peux retourner à Abidjan tranquille’’. Il faut souligner qu’en marge de ce grand meeting de soutien aux autorités du Faso, les sections départementale et régionale du N23 ont été installées, dans une ambiance festive. A entendre l’initiateur, d’autres meetings sont prévus, les prochaines semaines, sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

Emile Scipion Ilboudo, Journaliste à Abidjan, Correspondance particulière

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 février 2015 à 19:32
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Ne vous excitez pas trop encore mes amis, vous n’êtes pas encore épargnés d’une autre opération Bayiiri. Surtout que ceux qui vous ont sorti du gouffre ne sont plus aux commandes.

    Recherchez plutôt des palliatifs aux terres que vous occupez illégalement dans le sud ouest, qui reste encore un gros problème en cote d’ivoire, au lieu d’organiser des meeting de soutien à des gens qui ne pourront lever le petit doigt si on recommence à vous massacrer dans les forets.

    Et puis, pitié ! soyez reconnaissant un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2015 à 20:00, par ali
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Voilà un vrai burkinabè qui vit à l’extérieur. Ses paroles sont d’or et ses pensées sont intègres. Que Dieu vous protègent des imbéciles soit-disant burkinabè qui rampent sous l’ombre masqué de blaise compaoré. Quant à l’ambassadeur justin koutaba, nous réglerons sont compte une fois relevé de l’ambassade. vous êtes les dignes fils du faso vivant en côte d’ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2015 à 20:32, par Ka
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Bravo a nos compatriotes en Côte d’Ivoire, depuis 2014 l’ambassadeur Koutaba est en campagne pour le CDP, les achats de conscience pour perturber la bonne marche de la transition sont monnaie courante avec lui. Il est impératif que cet individu comme P. Vokouma reviennent au bercail afin que la diaspora se calme et attende les élections de 2020. Le président Kafando doit prendre ses responsabilités pour que Koutaba soit remplacé par un ambassadeur neutre afin que la diaspora ivoirienne suive comme il faut l’alternance politique et économique du pays que nous aimons tous. C’est le consul qui a pour rôle de délivrer les cartes et non un ambassadeur corrompu.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2015 à 22:27, par bila balbone
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Bien parler,rien de tel.Si Blaise continue a vouloir créer l instabilite au Faso a partir de Yamoussokro,faites nous appel et nous viendrons vous preter main forte pour une marche meeting a yamoussokro .Nous savons sa manière utilisee pour destabiliser les pays de la sous region quand il avait le pouvoir.Et Dieu n est jamais presse,il attend toujours la fin du film pour te faire voir ce que tu as seme.Que Blaise continue de tirer les ficelles pour nuire a la transition il vera la foutre divine sur sa tete.Dieu aime tellement le Faso qu il ne restera pas indifferent .Dieu lui a donne la chance pour fuir,il le laissera nager dans la lave s il provoque une erruption volcanique ici au Faso.Ainsi soit il !! Amen

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2015 à 22:37, par PUISSANCE 21
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Koutaba aurait du etre rappelé des la chute de Blaise. Comment laisser à son poste un cacique du CDP là ou l’ancien president s’est refugié ? C’est sur qu’ils concoctent quelque chose ensemble pour destabiliser la transition. Il faut rappeler Koutaba.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2015 à 22:44, par biga
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    merci a ces dignes fils du burkina en RCI.bien vu,Justin KOUTABA doit être rappelé au faso il ne mérite plus le titre d embassadeur mais plutot le correspondant du CDP en RCI

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2015 à 23:46, par HAAYA
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    C’est bien fait pour la transition ; coma ce Koutaba pouvait faire 1heure au poste d’ambassadeur après la fuite de ses parents diaboliques (blaise et francois). si tu fais ton visage comme visage de lapin, les chiens te pourchassent.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2015 à 23:51, par Ditanyé
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Voici des initiatives a encouragées. J’espere que vous vous ferez pas mettre des batons dans vos roues. vive la diaspora. courage dans vos nobles actions...

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 00:09, par Ka
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Bravo a nos compatriotes en Côte d’Ivoire, depuis 2014 l’ambassadeur Koutaba est en campagne pour le CDP, les achats de conscience pour perturber la bonne marche de la transition sont monnaie courante avec lui. Il est impératif que cet individu comme P. Vokouma reviennent au bercail afin que la diaspora se calme et attende les élections de 2020. Le président Kafando doit prendre ses responsabilités pour que Koutaba soit remplacé par un ambassadeur neutre afin que la diaspora ivoirienne suive comme il faut l’alternance politique et économique du pays que nous aimons tous. C’est le consul qui a pour rôle de délivrer les cartes et non un ambassadeur corrompu.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 01:38, par King
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Dans une democratie il ya toujours deux camps.
    Seules les elections peuvent les departager.
    Reclammer plutot le vote en 2015 pour battre vos adversaires et renforcer la democratie dans votre pays au lieu d’encourager une violation de la constitution et de la charte !

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 05:19
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Merci bien chers frères et soeurs burkinabe de la rci( les autres sont ivoiriens. )continuez bien ce combat la terre du Faso vous le revodra. Ce qu’ils n’ont pas pu faire en 27 ans de règne (le vote des burkinabe de l’étranger ) , ils vous obligent de le faire dans le cadre d’une transition de 12 mois. SVP, soyons sérieux et ayons peur du Seigneur . C’est trop flagrant. Mais les autorités de la transition ont permis cela, quant elles n’ont pas accédé à la requête du peuple à savoir ecarter les amis et les courtisans de l’ex parti majoritaire ( ambassadeurs surtout ). Savez vous ce qu’ils disent du Burkina Faso et de la transition dans leurs juridictions....Que le seigneur sauve notre chère patrie. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 06:49, par le moderateur
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    félicitation à vous. c’est vous la vraie diaspora,
    démarquez vous des gens de Koutaba, de toute faso il n’aura pa de vote à l’étranger. KOutaba répondra un jour. son maintien en poste làbas est stratégique.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 07:15, par le président
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Le CDP ne s’est pas encore remisi de son traumatisme des 30 et 31 octobre. Je voudrais dire à nos frères et soeurs de venir prendre des parcelles et construire. On a vu comment bcp à eu des difficultés pour identifier leur famille au faso qd sa chauffer en rci, impossibilité de se loger et se nourrir. Ceux qui s’agitent sont les mêmes qui ont soutenu la révision de l’article 37. Nous Burkinabé de l’intérieur nous n’allons pas soutenir le vote de la diaspora pour la simple raison que Blaise le fuyard a préparé une fraude massive.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 08:08, par ATTAKI
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Je vous disait que le président Kafando ne gère pas le pays que c’est le Gl Djingueré ancien chef du RSP et Zida son adjoint. Comment quelqu’un qui connait l’histoire du Burkina va laisser un Koutaba comme ambassadeur en RCI et Blaise en RCI même un aveugle sait que ce n’est pas bien pour la transition et pour le pays. C’est la faute de la transition s’il arrive un problème à partir de la RCI. Vraiment je suis d’accord avec le prof Bado Laurent que le pire est devant et ça commence à partir de la RCI. Si Kafando ne peut gérer le pays qu’il démissionne. Comment étant président et Ministre des affaires étrangères vous ne pouvez pas changer un ambassadeur du BF en RCI ? Si un problème arrive au Faso à partir de la RCI ce serait la faute de Kando. S’il ne peut pas il n a qu’ à donner sa place un vaillant homme intègre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 08:09, par Yelsida
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Vivement qu’au cours du conseil de ministre de ce mercredi, tous les ambassadeurs à la sold du CDP soietn demis : Koutaba, Boly, Odile Bonkougou et bien d’autres. On ne comprend pas le président sur ce sujet. Le toilettage devrait être fait sinon on ne pas sortir de l’ornière.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 08:39, par CHRIS
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Bjr,
    Merci au foromiste King (numéro 10), il ne faut vraiment pas violer la constitution ; mais tu étais où quand le plus grand ’’violeur de constitution’’ s’est voulu se donner 15 ans de plus après avoir dirigé un régime qui a tué, volé et pillé pendant 27 ans ? Je suis persuadé que tu n’étais pas dans la rue pour administrer la fessée que le CDP et ses courtisans ont reçue les 30 et 31 Octobre. Alors viol pour viol, on ne peut pas comparer ce que Blaise a voulu faire et les difficultés de faire voter nos parents de l’extérieur ; si vous voulez le faire on est dans la malhonnêteté intellectuelle, mais ça ce n’est pas nouveau avec les nostalgiques du régime défunt, à jamais dans les poubelles de l’Histoire.
    LA PROPHETIE S’EST ACCOMPLIE

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 08:55, par Ka
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    King intervenant No 10, tu es du côté des fraudeurs, permet l’alternance politique et économique de notre d’avancer sans fraude ni des achats de consciences dont veulent faire la famille Compaoré à partir de la Côte d’ivoire et de la Suisse. Si tu étais pour ton pays tu diras a toute de la diaspora de patienter pour élection organiser par un président élu par le peuple et une élection sur une dynamite organisé par une faible équipe de transition malmener par un RSP crapuleux dont les fillettes de Blaise Compaoré sont prêtent à garder la continuité. L’avenir du Burkina appartient a la jeunesse et qui lutte pour ne pas avoir un héritage politique comme celui de Blaise et son CDP racine des crimes, l’injustice, l’impunité, les achats de conscience, et la corruption a ciel ouvert. Mettez vos arguments de pro-blaise Compaoré là ou vous savez, et laissez les jeunes qui veulent le volent des affaires de l’état Burkinabé pour suivre le TGV de l’évolution du 21e siècle qui est la leur.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 09:40, par Objectivité
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Merci mes frères. Vous êtes objectifs. Démarquez-vous des amateurs de subjectivisme. la réalité est là : le vote des burkinabè de l’étranger. La vérité aussi est là : la fraude préparée en CI. Etant donné que la faisabilité de l’organisation du vote de nos confrères à l’étranger est difficile alors de façon objective on sursoit à ce vote pour cette fois-ci. Soutenons ensemble la transition. Des observations par-ci, des suggestions par-là, la transition doit aboutir. C’est un défi majeur pour tous les burkinabé, de l’intérieur comme de l’extérieur aux yeux du monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 09:41, par Jacob
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Félicitations et bon courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 10:38, par Le Visionnaire
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Merci à vous vrais burkinabé de l’extérieur. N’oublier pas de demander la définition du statut du couple COMPAORE en Côte d’Ivoire

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 10:50, par SY
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    VOUS NE COMPRENEZ PAS CE QUI SE PASSE DANS CETTE LOCALITÉ, JE CROIS QUE CES GENS NOUS DEVONS LES OUBLIER. QUE CE SOIT CEUX QU’ILS QUALIFIENT LES PARTICIPANTS DE KOUTABA ET CDP ET EUX MÊMES, PERSONNE NE VAUT MIEUX QUE L’AUTRE. MON POGRAWA EST UN PRODUIT DE UNIR/PS DE MAITRE SANKARA BENEWENDE CAR C’EST CE MONSIEUR QUI EST LE PREMIER RESPONSABLE DU PARTI DE BENEWENDE EN COTE D’IVOIRE. MOI JE NE MANQUE PAS EN COTE D’IVOIRE DONC JE SAIS DE CE QUE JE PARLE. CE QUE JE DEMANDE A CES JEUNES, C’EST DE LAISSER LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION TRAVAILLER DANS LE TEMPS POUR POUVOIR ORGANISER LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 11:04
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Merci à ces compatriotes qui sont realistes. Du courage

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 13:15, par Djouroumou
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    La preuve que Blaise Compaoré n’ pas le monopole de la diaspora de Côte d’Ivoire et que cette diaspora ne saurait être un bétail électoral pour le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 13:21
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Intervenant N° 7, sachez qu’un Ambassadeur ne se nomme ou ne se rappelle pas comme un cadre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité. Il y a toute une procedure à suivre. Renseignez vous au Ministère des Affaires Etrangères et de la Cooperation Régionale.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 13:43, par Ka
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Intervenant 24,le président du Faso a le pouvoir de faire rappeler l’ambassadeur Koutaba sur le champ s’il est prouvé que ce dernier est un danger pour la transition. D’ailleurs c’est le cas, si Justin Koutaba se permet de distribuer les cartes consulaires qui n’est pas son rôle, un rôle qui appartient au consul, c’est une faute grave qui rendre dans le cadre de la manipulation de la diaspora pour achat de conscience.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 13:43, par hehe
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    En principe les Ambassadeurs sont les representants investis du pouvoir de leurs pays d’origine en place dans d’autres pays. Tantpis pour nous.Nous avaons nos yeux pour pleurer. Maintenant il est temps de reagir Mr le Ministre des Ambassadeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 14:41, par verite
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    IL faut même enlever rapidement cet ambassadeur c’est un farfouilleur de la démocratie. Merci à ses compatriotes de la RCI vous êtes vraiment intègre continuer à sensibiliser les autres à comprendre la transition.Que dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 14:52, par LE LOUP
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Ecoutez , tout le monde à peur du vote de la diaspora , si la diaspora en RCI vote, le candidat du CDP gagne forcement, parce que le CDP a entrepris des rencontres avec les burkinabés depuis 2011. ce n’est pas une histoire de Koutaba. Et puis c’est malheureux de soutenir le fait que la diaspora ne vote pas en 2015. certains burkinabés n’ont jamais connu cette joie d’aller décider de quoi que ce soit dans les urnes et voila qu’ils doivent encore attendre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 15:53, par yarga
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    JE NE COMPRENDS MEME PAS POURQUOI JUSTIN KOUTABA,LE LARBIN DE COMPAORE (ON SE CONNAIT à ZINIARE !)PROCHE DE COMPAORE EST TOUJOURS MAINTENU A ABIDJAN ET SEME LA MERDE................si on le maintient on risque de créer une muni guerre entre les burkinabè en ci.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 17:25, par SAK-SIDA
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    On connait les objectifs inavoués de ceux qui s’agitent. votre Champion Blaise a été voté 4 fois de suites et a régner 27 ans sans pouvoir vous accorder le droit de vote, sans même penser à vous. et dès qu’il a compris qu’il ne peut plus compter sur le peuple de l’intérieur qui est fatigué de ses tromperie, il se tourne vers la diaspora pour vous promettre le paradis à travers le droit de vote des étrangers. vous n’avez pas encore compris qu’il a abusé de vous comme il l’a fait de nous ? Qu’est ce qu’il fait pour que cela soit effectif depuis qu’il est là ?
    nous somme tous pour le vote de tous les burkinabè ; mais on vous demande de prendre votre mal en patience pour 2020. ce n’est pas en 9 mois, dans un contexte d’élection couplé avec toutes qu’on peut réaliser cela

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 17:28
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Blaise Compaore a Yamioussokro, c’est comme quand les iB - la etaient eberge a Ouaga. Je suis sur que ces gens- la preparent la guerre civile contre notre pays car Blaise n’ aime personne. Il n’a meme pas un brin d’ amour dans son coeur. S’ il peut bruler notre payer pour chauffer son coeur froid, il va pas esiter. Si on ne fait aps tenschion on aura la guerre. C’est je dis. On a pas que des amis en Cote d’ Ivoire. Suiver mon regart.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 18:07, par Fatao
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Voila ce qui est bien dit. Il y a plein d’ambassadeur qu"on devait depuis changer. On attend de voir le cas de Koutaba avec le conseil de ministre du mercredi.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 19:25, par la sentinelle
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Il y a dyu flou dans cette transition ! D’abord une transition civile dominée par des militaires et leurs sympathisants, un RSP qui continue à jouer le trouble fête, des chefs militaires qui reviennent prendre leur place après avoir mis en sécurité leur champion, les caciques du CDP qui restent éligibles après tous les crimes commis, les massacreurs de l’insurrection ne sont pas inquiétés ; un premier ministre dit vouloir dissoudre le RSP ne dissout pas, les anciens maires qui continuent paisiblement à écouler les parcelles, le CDP qui se départage en plusieurs partis pour se coaliser après contre le peuple...trop de question ! Kafando et Zida sont-ils avec le peuple ? Ou ont-ils un agenda caché ! JE me pose trop de questions

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 19:58, par Ka
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Qu’ils soient SANKARISTE, de l’UMP. de l’UPC, société civil, je félicite ces jeunes qui reprennent la vigilance de l’opposition endormi a cause des élections, pour dire au CDP que rien ne sera plus comme avant, et Justin KOUTABA doit impérativement rentré au bercail, au lieu de chercher a acheter la conscience de la diaspora pour son cousin Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 20:10, par alfos
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    que dire si le 1er diplomate du Faso n’a pas dit son dernier mot ? affaire d’etat a suivre sous peu. bon courage a ns burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 21:51, par Unpatriote
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    TAMPON à tous ceux qui se mettent dans l’action pour un Burkina affranchi !

    Répondre à ce message

  • Le 16 février 2015 à 23:12, par MAXWELL
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    Que font les partis politiques ? Descendez partout au Burkina et à l’étranger pour expliquer aux populations ceci(exemples et chiffres à l’appui) :
    1-C’est le régime de Blaise Compaoré qui est à l’origine du retard du vote des Burkinabé à l’étranger
    2- Le recensement des Burkinabé de l’étranger suit une procédure qui ne peut être bouclé en 6 mois au risque de bâcler le travail. Nous avons certains pays qui valent plus de 20 fois le Burkina et un recensement sérieux et méticuleux ne peut se faire avant la fin de l’année
    3-Le plus contraignant c’est le nerf de la guerre. Comme à toutes les élections nous n’avons pas d’autres choix que de compter sur l’aide extérieur. Pour l’instant des bonnes volontés s’affichent mais sauf erreur de ma part, nous n’avons reçu pour l’instant aucun Kopeck. C’est à dire que le message de la communauté internationale est clair. Il ne vont pas financer pour combler les insuffisances de l’ancien régime qui depuis 2013 devait commencer le recensement des Burkinabé de l’étranger. L’opération de recensement plus celle des différents votes couteront au Burkina des dizaines de milliards que l’on prend où s’il vous plait ?
    4-Ceux qui se font les défenseurs des burkinabé de l’étranger ne les aiment pas en réalité, ils veulent juste les utiliser pour une bagarre qui n’est pas la leur. Au contraire ceux qui demande le report du vote en 2020 ont tellement de considération pour leurs frères à l’étranger qu’ils pensent qu’ils méritent de participer au processus démocratique de leur pays de manière organisée et sérieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2015 à 09:07, par Ouvrez l’oeil !
    En réponse à : Côte d’Ivoire : le Mouvement du 23 novembre exige le rappel de l’ambassadeur Justin Koutaba

    ça n’a que trop duré....Que vous êtes myopes chères autorités de la TRANSITION. Comment peut-on encore parler de Koutaba en tant qu’ambassadeur du BF en RCI ?

    Il aurait dû être parmi les premiers à être débarqués, comme on le dit souvent "il faut battre le fer pendant qu’il est chaud".

    De la même façon vous auriez dû dissoudre le RSP aux premières heures de l’insurrection populaire. Vous avez tardé et voilà où nous en sommes...le Gal Diendéré se prend maintenant pour un demi-dieu et prend là parole à tout vent et contredit allègrement le Président du Faso et son Premier Ministre sans être inquiété. Pis, son RSP se met de fait au dessus du reste de l’armée...aucune considération pour le chef d’état major de l’armée de terre à qui il devait pourtant répondre. Nous sommes où là ? Le Pays semble encore aux commandes de Blaise Compaoré au cause de votre démarche dite "inclusive".

    Armée républicaine unissez-vous et démantelez ce RSP qui est là pour vous diviser et apporter le deuil au quotidien dans nos famille...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés