Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

jeudi 29 janvier 2015 à 23h18min

Après un arrêt de travail de 48 heures la semaine passée, le personnel gréviste de la BRAKINA/ SODIBO a entrepris un autre de 72 heures cette semaine qui prend fin ce jeudi 29 janvier à 00 heure. A quelques heures de la fin du mouvement d’humeur, le Directeur général de la nationale de la brasserie a organisé une conférence de presse. Une conférence de presse dont l’objectif selon ses propres termes est « éclairer un tout petit peu plus les populations sur la situation qui prévaut actuellement à la BRAKINA ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

Entouré de ce qu’il a appelé « le petit comité de crise » (Chef comptable, Directrice des ressources humaines, directeur des usines), Marc Pozmentier est revenu point sur point sur les différentes revendications du personnel gréviste.
« Sur le point 1, qui est d’ailleurs celui qui fait les gros titres actuellement, la revendication porte sur une hausse générale des salaires de 100% minimum. Ce qui pose un sérieux problème dans la négociation, dans la discussion parce qu’on part sur une base qui paraît difficilement discutable et négociable. Aujourd’hui c’est le point de blocage face auquel nous nous trouvons depuis bientôt dix jours.
Sur les dossiers sociaux de 1994 à 2004, la seule chose que l’on peut dire c’est que le dossier de 1994 pour nous est clos, il a fait l’objet de sentence auprès des tribunaux, et force reste à la loi et aux décisions de justice. Et donc à partir de là, je ne vois pas ce qu’on peut faire sans se mettre nous- même hors la loi vis-à-vis des instances judiciaires. Concernant le dossier 2004, une prochaine audience doit se tenir le 03 février pour statuer sur la dernière partie du dossier. Donc il est assez difficile, pareil là encore, d’aller à l’encontre de la loi et de la juridiction en cours. Force doit rester à la loi.

Concernant les accords d’établissement. Nous ne pouvons que nous féliciter de la volonté des représentants du personnel de revenir sur ce dossier. C’est un vieux dossier qui avait déjà été suspendu en 2005 suite à des désaccords sur le fonctionnement des commissions de travail ; que l’on a remis au goût du jour il y a quelques années, et dont la dernière avancée remonte à 2012, année durant laquelle la direction générale a transmis au délégué du personnel sa dernière proposition, et qui est restée jusqu’à présent lettre morte. Donc on ne peut qu’être satisfait de la volonté de ce dernier de revenir sur ce dossier- là. Et tant mieux, on avance. Nous avons théoriquement une séance de travail le 05 février pour mettre en place les commissions. C’a été validé et il n’y a pas de problème.

Concernant les conditions générales de travail à la BRAKINA, ce point- là, comme les autres d’ailleurs, a déjà fait l’objet d’une sentence du Conseil d’arbitrage qui s’est tenu le 15 octobre 2014 avec un certain nombre de recommandations qui ont été mises en œuvre au niveau de l’usine de Kossodo et de Bobo Dioulasso. Paris ne s’est pas fait en un jour, les recommandations sont tombées le 15 octobre, vous pouvez bien imaginer que ce n’est pas le 05 janvier que tout peut être réglé. Donc on avance là- dessus, on travaille dans ce sens- là ; et comme il est écrit dans le communiqué de presse du Conseil d’Administration, les conditions de travail de nos collaborateurs restent pour nous une priorité. Donc tout sera mis en œuvre pour que tout soit réglé rapidement. »

Les deux parties semblent s’accorder sur tout ou presque, sauf la revendication portant sur les 100% d’augmentation de salaire. Les travailleurs ont beau mettre en avant les milliards de chiffre d’affaires réalisés par l’entreprise, le Directeur Général tient sa référence : « Je ne connais pas une société dans le monde qui fait des salaires par rapport à son chiffre d’affaires. Je suis désolé mais je ne vois pas. Ce n’est pas une façon de gérer une entreprise en bon père de famille comme on essaie de le faire depuis des années. Pour qu’une entreprise tourne il faut qu’elle puisse investir, surtout une industrie. Et ces investissements ils ne se font pas avec de l’argent qui tombe du ciel, ils se font justement avec le résultat, avec le chiffre d’affaires, avec tout ça. Donc les 23 ou 24 milliards d’investissement que nous avons faits en 2014, il a bien fallu qu’on trouve l’argent quelque part… »
Un seul point sur lequel les deux parties s’accordent toutefois : chacune se dit favorable au dialogue. En attendant, ce manque à gagner pour toutes les parties et au- delà : 500 000 000 F CFA de chiffre d’affaires de perdu par jour, 750 000 000 F CFA de manque à gagner pour les caisses de l’Etat, 4 700 jours de salaire non payés, 12 232 800 bouteilles non produites,…

Samuel Somda
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 janvier 2015 à 22:12, par yeriyoublo
    En réponse à : Grève à a la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Les insurrections des 30-31 risquent de nous envoyer dans un désordre et personne ne sortira vainqueur. Des gens renvoyés depuis des années attendent 2014-2015 pour demander qu’on les reprenne. Allez y comprendre ? A cette allure aucun investisseur ne voudra s’installer au Butkina Fado même si il est vrai que les opérateurs économiques ne sont pas souvent catholiques.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 02:16, par debil
    En réponse à : Grève à a la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Mr le DG de la France,je regrette de vous dire que ici ON EST AU BURKINA FASO de plus rien ne sera comme avant,OK.
    De 2004 jusqu au 31 octobre 2014 cest lere de blaise et la justice etait aux mains de francois compaore ,mais maintenant cest le peuple burkinabe qui decide alors je ne voit pas en quoi vous ne voulez pas augmenter leur argent.
    on est au burkina faso,ils sont burkinabe,la brakina se trouve au burkina faso et toi,tu es etranger par consequent ils ont tous les droits burkinabe depuis le 31 octobre 2014.

    depuis combien de temps tu fais tes sois disant investissements et le prix de nos bierres augmentent chaque fois que toi tu veux.tu augmentes le prix de la bierre quant tu veux et les travailleurs burkinabe te demandent daugmenter leurs salaires ,tu viens tassoir pour parler ton gors francais de la france qui se dit pays de droit de lhomme.

    va continuer ton commerce en france et on verra si tu vas payer tes employes comme tu le fais ici.
    dans tout ca la,ce qui me fait tres mal,voila des burkinabe qui sont assis a cote de lui pour voler et exploiter d’autres Burkinabe,continue seulement lui il va partir un jour et nous on sera ensemble toujours.

    continuer les gars on vous soutient,sil le faut on vient en renfort a la Brakina.ca nous arrange aussi qui sait peut etre que le prix de la bierre va diminuer.

    et mr le francais,pourquoi le prix des boissons augmenter fois a la fin de chaque Annee.
    he vous le gouvernement la,cest mieux vous allez parler au francais la vite dais sinon il va tout perdre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 06:46, par nabykodonozore
    En réponse à : Grève à a la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Il ya beaucoup de chômeurs qui attendent monsieur le DG. Des jusqu’auboutistes. De toute façon si vous faites 100% d’augmentation de salaires, nous comprendrons que vous pouvez sensiblement baisser le prix de la bière.... et là ca va chauffer... on va bruler les caves et votre domicile.

    Des grévistes qui veulent mettre la transition en mal. Fouter le camps et accepter 10% d’augmentation. Avec 100% de couverture pour vous et 5 enfants... ABAAAA

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 07:29, par indiga
    En réponse à : Grève à a la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    les caisses de l’Etat engrange un montant supérieur au chiffre d’affaire de la période considérée de la Brakina, comment expliquez vous cela ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 08:29, par Sage
    En réponse à : Grève à a la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Si l’augmentation des 100% est accordée, il faudrait que chaque gréviste s’engage à en faire autant pour les "boys" et "bonnes" que la plupart exploitent allègrement (pas payer au SMIG, pas inscrits à la CNSS, pas de jours fériés, travail au-delà du temps normal et sans heure supplémentaire, etc ...) et pour la popote de Mme.
    Arrêtons de faire du populisme ; je ne sais pas combien d’entreprises au Burkina, voire dans le monde, peuvent augmenter tous les salaires de 100% et tenir durablement. Il faut savoir raison gardée ; même dans les négociations, certaines conditions peuvent faire qu’on ne vous prend pas au sérieux. Et puis, entre nous, la bière, c’est pas du tô ou du riz ; la très grande majorité des burkinabè peuvent vivre sans en boire ; faîtes le ratio Nombres de burkinabè ne pouvant pas se passer de bière / Nombre de burkinabè en âge de boire la bière et vous serez édifiés.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 08:36, par le bon economiste
    En réponse à : Grève à a la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    je trouve que le DG de la BRAKINA ne dit pas la vérité. il n’a qu’ a révélé le salaire d’un cadre et on va apprécier. Combien de cadre ont démissionner de cette entreprise pour rejoindre des société d’état. vous savez bien que les société d’état sont mal payer en matière de salaire. vous comprendrez le salaire a la BRAKINA ne vaut rien sinon les gens démissionne du public pour aller au privé pour être mieux payer. la revendication de 100% d’augmentation est normal car a chaque revendication sous le régime de Blaise les délégué du personnel sont automatiquement licencié avec une justice au ordre. allez y comprendre que plus rien ne sera comme avant et la justice est libre de trancher actuellement.
    du courage et s’il n’ya pas d’avancer il faut reconduire votre mot d’ordre de gréve qui est légal.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 09:50, par baarkbiiga
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    les travailleurs exagèrent. ce n’est pas parce que le chiffre d’affaire progresse qu’on doit augmenter les salaire. CHIFFRE D’AFFAIRE n’est pas égal à BENEFICE. Et même si c’etait le cas, ce n’est pas un droit. le travailleur n’est pas un actionnaire pour prétendre au partage du résultat. A ce rythme personne ne viendra investir dans notre pays. les travailleurs sont les premiers a ne pas respecter le code du travail ( piquet de grève) et les premiers encore a se plaindre. Il faut arreter avec ça. C’est contre productif. Si vous pensez que c’est facile achetez des actions dans des entreprises pour partager les résultats. Des gens qui ont des 13ème et 14ème mois et vous vous permettez ces genres d’actions. Avec ces pertes, comment voulez que entreprises puisse vous payer ces 14ème mois. OUI pour revendiquez, mais ne mettez pas en péril l’outil de production.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 10:28, par Joseph
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    A la Brakina les 6 expatriés que vous êtes DG coûter autant que les 400 employés,il y a problème et un véritable problème. c’est inacceptable et scandaleux !
    Diminuez vos émoluments de moitié et compléter l’autre moitié pour satisfaire les 100% demandé. Seul la lutte paye camarades.
    Oh Sankara si Blaise ne t’avait pas assassiné !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 10:46, par kobe
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Héééé DG, comment se fait il que ton chiffre d’affaires perdu (500 millions) soit supérieur aux impôts (750 millions). Tu veux dire de façon indirecte à M.ZIDA de t’aider parce que tu renfloue la caisse de l’Etat. On se connait dèèèèèèè.
    N’Gaou dèèèè. Rien ne sera plus comme avant.
    50% c’est bon, ok ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 11:27, par lino
    En réponse à : Grève à a la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    je le dit toujours, les hommes d’affaires, les investisseurs eux aussi cherchent l’argent !! ce ne sont pas des nés percés qui sont la juste pour que vous les employés, vous vivez bien !! soyons sérieux dans nos revendications !! 100% d’augmentation, vous avez vu ça ou ? soyons sérieux !! revendiquez mais ne brandissez le chiffre d’affaire de la brakina comme argument !! vous avez vu ça ou ? parce qu’un maki engrange des millions que la serveuse ou le gérant doit être payé en disproportionnellement !! montant raisonnable certes, mais pas au delà des entrées des l’entreprise !! c’est idem pour les mines !! revendications sur revendications !! que ces derniers ferment et repartent chez eux !! on verra ce que vous ferez de vos gisements !! employés de la Brakina, restez humbles et raisonnables dans vos revendications. gare à vous si y’ a rupture de bière !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 11:44, par KAMBIRE Alice
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Que la BRAKINA arrête de nous divertir. Je pense que les agents de la BRAKINA ont enfin compris que les dirigeants les prennent comme des idiots quoi. Juste un petit calcul : le salaire d’entrée étant de 88188 F, (10% de 88188 )=8818 F comme indemnité de logement. De grâce sur quoi est indexé cette fixation.
    Augmentation de 3% à 6%. Si l’on applique les 3% sur le fameux 88188, nous avons 2 645 F par an comme augmentation de salaire par an. Prime de transport 13 100 F et 18 100 pour un agent de maitrise( Niveau BEP, BAC ... Rien que du saupoudrage ;
    Marc Pozmentier devrait avoir plutôt honte de présenter ses maigreurs aux burkinabè pour
    une société privée de cette renommée. Courage chers travailleurs et battez vous contre ces capitalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 11:49
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    il nous faut quitter au plus vite dans cette dynamique des contestations tous azimuts parce que ce sont les investissements d’aujourd’hui qui créera les emplois de demain. Revendiquer est bien sur un droit mais les exigences par moment montre clairement la démesure. Ils sont combien d’entreprise privées à prendre en charge les frais médicaux et de surcroit à 100%.Mes uns et les autres doivent arrêter sinon la transition va passer mais si les investissement prévus en 2015 ne sont pas réalisés par les uns et les autres, beaucoup parmi les jusqu’au boutistes seront au chômage ! si vous voulez participer au partage du bénéfice, devenez actionnaire ou sortez créer votre entreprise ! De meilleures conditions salariales sont négociables mais ne poser pas mal votre problème.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 11:58
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Mr le DG de la Brakina Sodibo, quand on cherche a avoir raison on va jusqu’au bout de ses justificatifs : Detailler a l’opinion publique le salaire et les avantages de vos cadres, de vos directeurs noirs ainsi que les votres (vous et vos autres directeurs blancs). Vous voulez prendre l’opinion publique a temoin alors allez jusqu’au bout et on appreciera nous meme. Arretez de vouloir imposer une opinion au peuple burkinabè sur les travailleurs de vos entreprises. La Brakina et la Sodibo ne sont’ils pas deux societés juridiquement distinctes ? Payez vous deux salaires a vos employés qui si j’ai bien compris travaillent (pour la plupart) en meme temps pour vos deux sociétés pour ne reçevoir qu’un seul salaire ! Dites Mr le DG, avez vous des comptables pour la sodibo qui sont different de ceux de la brakina ? N’est ce pas les memes agents qui font a la fois la comptabilité de la brakina et celle de la sodibo ? De grâce Mr le DG, soyez juste parce qu’une chose est sûre, vous ne pourrez jamais faire en France ce que vous êtes en train de faire ici. De grâce, arrêté ces bassesses qui consiste a denigrer ces braves travailleurs car c’est bien la sueur de leur front qui assure l’aisance et le confort dont vous jouissez ici. Bien de societés donnent plus et meme bien plus que vos soit-disant avantages mais ils ne s’en orgueillissent point car il est normal pour un travailleur de reclamer une amelioration de sa situation salariale. Le linge sale se lave en famille, une fois les voisins impliqués, la reactions defensives peuvent mettre a nu des ’’secrets de familles’’ qui auraient du rester cachés. Que le seigneur vs impregne de sagesse afin que cette crise se resolve rapidement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 12:05, par AS
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    M. le DG, il faut virer tous les grévistes, se sont des abrutis ; avec tous ces avantages il veulent quoi encore.
    Vraiment !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 12:12, par EL KABOR
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Mr le directeur pouvez vous jurez que vous n’avez une prime de bilan.il ne faudrait se verser dans l’auto satisfecit et croire que vos travailleurs sont bien rémunérer.Il y a que les entreprises compétitives doivent savoir motiver leurs personnels (Bonus,prime de bilan )nous savons que vous pouvez les encourager plus à défaut de 100% d’augmentation vous pouvez initier des indemnités et des primes.c’est à vous de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 14:28, par gokayek
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Intervenant 14 AS. Des interventions et critiques constructives SVP .Dans le cas contraire on s’abstient. C’est pas avec la bouche on vire les gens !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 14:30, par Le rienneux
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Ne confondons pas chiffre d’affaire et bénéfice ! Sinon bon arrivée la fermeture ou la ruine de l’usine ! Soyons sérieux souvent, augmentation de "100% minimum" ? Moi je n’appelle plus ça augmentation mais plutôt "renouvellement de contrat". Il faut qu’on évite l’anarchie ! N’oublions ps cet adage populaire "en voulant trop gagner, on perd !"

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 14:37, par veritas
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Non ! Je ne crois pas que mr le Dg voeux le dialogue. Qu’a t’il fait jusqu’ici ? Rien que étaler ce qu’il donne d’habitude au travailleur. Il dit avoir perdu environs 2 .5milliards pendant la grève hebien moi je pense qu’il n’est pas raisonnable. La perte dépasse de loin ce que réclame les travailleurs. En plus de tous ce qu’il a cité ces pathétiques comme chiffre. Les impérialiste pense que nous les africains devrions vivre dans la misère et eux dans le luxe. Mr le dg de Brakina roule une v8.et habite un domaine de 3 millions mois. Qui est fout ? Sachette des lits au millions ouvre une boîte de nuit (the mask !) qu’il cité tout sa au média. Ici ces les Burkina pas la France un peut de respect pour nos frère Burkinabê.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 15:29, par claire
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant
    intervenant 11.soyez honnête un jour,svp...ok ?agent de maitrise qui touche 88 188Frc.les 88 188 Frc corresponds au salaire des agent recruté bac +4 dans certains département de la fonction publique.chacun est libre de venir travailler ou pas,celui qui pense être lésée qu’il dépose sa démission et qu’il cherche mieux ailleurs.SMB n’a pas servi d’exemple.Mr MARC si les grévistes ne veulent pas travailler,démonter l’usine allez installé au mali,on vera...

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 16:55
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    De grâce chers frères et soeurs, soyez modérés et evitez des reactions du genre ’’chassez les tous ou demonter l’usine et allez au mali’’ car derriere chaque travailleur se trouve peut etre un de vos frere ou un ami qui est soutenu par ce dernier. De plus, le burkina n’en retirera aucun honneur aupres des bailleurs de fonds internationaux. Aidons les plutot a une resolution fructueuse aux deux parties car, cela pourrait faire jurisprudence dans d’autres entreprises si l’issu de cette crise est un echec car aucun autre patron d’entreprise ne voudra dorenavent tendre l’oreille aux interpelations de son personnel alors faite attention aux propos qui n’ont rien de constructifs. Moi j’en appel au dialogue franc et sincère entre la direction et son personnel. Mr le DG, vous ne gagnez rien a faire tout ce debalage mediatique. Seul le dialogue directe de vous a votre personnel resorbera cette crise. Les bons amis ne font pas forcement les bons conseillés alors sachez raison garder dans votre elan. Et j’attire l’ attention de ouaga fm par rapport a l’emission diffusé hier a 17h30 sur ses entennes, on y sentait un parti pris de l’animateur au detriment des travailleurs ce qui n’est pas normal. La neutralité est le maitre mot du proffessionnaliste alors un peu de retenu meme si le dit-animateur a d’etroite liens d’amitié avec le DG de Brakina. Bonne chance a tous

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 16:57, par claire
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant
    Intervenant 18. ne raconte pas ta vie ici OK...la BRAKINA est une société privé et de ce fait le DG peut rouler dans un véhicule de 300 000 000frc ;en parlant de V8 il faut commencer par les membres du gouvernement,les maires,les députés,les chef de projet et même un DR a koudougou.
    En parlant de la boite the mask,je suis désolé de te décevoir mais sa appartient a deux libanais.il faut t’informer avant de dire certaine chose,il ne faut pas te caché derrière un poste pour discrédité le dg.
    Monsieur le DG de la BRAKINA/SODIBO ;si les grévistes persistes svp licencier les.il y’a plein d’étudiants compétents qui cherchent des opportunités.
    la BRAKINA n’est pas la FONCTION PUBLIQUE...LES GENS EXAGÈRENT.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 19:39
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Mr le DG de la brakina un message pour vous et personne ne doit décider à ta place rappelé vous du 30 et 31 octobre . tès conseillės expose votre avenir sur la mer comme ceux du présidant compaoré et personne ne le souhait il y’a un terrible changement dans ce pays donc si tu peut satisfaire tes travailleurs il faut le fair et ne regarde pas les commentaires que Dieu vous done la sagesse

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 22:46, par yes
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Mr le DG, arrêtez de vous ridiculiser jusqu’à ce point. Avoir une assurance aujourd’hui dans une entreprise privée n’est plus extraordinaire ! c’est presque partout.
    Chez vous à Brakina DG dites moi, votre salaire c’est combien ?
    Ce Monsieur que les travailleur détestent autant assis en chemise blanche à votre gauche touche combien ? pour qu’il soit comme cela.
    De toutes les façons, L’opinion ne viendra pas te soutenir, au contraire même si tu fais pas attention on viendra nous consommateurs aidez les travailleurs à vous faire partir à midi pil.
    C’est quelle histoire çà.partout c’est toi on voit, partout c’est PCA et DG .N’emmerder pas notre gouvernement de transition car ils sont chargés pour des élections.Vous croyez que nous ne savons pas que vous payé des gens pour mentir à votre faveur ? La bière marche bien, les cocas et eau lafi marche bien. Alors que voulez vous.Dialoguer au lieu de foudre vos énergies dehors. pendant que le DG de Belahourou dit que le salaire brut minimum dans sa mine faisait 743000 toi tu viens dire que chez toi à BRAKINA le minimum est 160000. et de surcroît ces des jeunes qui ont le BTS ou DUT. Tu n’a pas honte. La BRAKINA est plus solide financièrement que les sociétés minières. Nous le savions.Ils nous ait revenu que dans le cadre des négociation faites à la Direction générale de travail le vendredi 23 Janvier 2014, vous aviez dit que vous étiez aller voir les autorités le matin.
    Et comme cela vous aviez reporté le dialogue dans la soirée à 15H. Ce qui est jugé comme bêtise, vous aviez dit aux représentants des travailleurs que vu la situation Economique du pays, vous ne pouvez pas faire d’augmentation salariale point barre. C’était plus intelligent de leur faire des propos même en deçà de ce qu’ils demandent(exemple 90,80,75%, etc). et également faire le reclassement rapidement car il est hors question que deux personnes occupent le même poste et avoir des catégories différentes la loi est claire la dessus. Mr POZMENTIER, soyez stratégique, ne forcez pas, les données ont changées. François compaoré et son frère sont plus là pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 23:47, par ablasse tansoba
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Messieurs du PCRV !!tomber le masque enfin !
    votre complot est démasquer,vous n’aurez pas de prolongation a la révolution d octobre.fallait être la au bon moment .trop tard le train est parti de la gare "place de la révolution ".elle traverse lentement mais prudemment la ville "transition".prochain arret c est la gare "élections "et la c est terminus tout le monde descend dans la ville "burkina renaissance démocratique "et le boulot commence .
    quand à vous rêveurs et objets de musée nos enfants viendrons s’extasier a la vue de tel curiosité.
    vos chapelles visibles que sont les OSCet la CGTB vont disparaître fautes de fidèles
    Vous êtes des terroristes !!!
    Laissez en paix nos industries vous qui n avez jamais créé un seul emploi de votre vie ,vous vivez sur le dos des travailleurs !!
    si vous êtes courage créer votre parti bolchevik et allez aux élections et si vous êtes convaicant nous deviendrons tous grec !!
    NOS INDUSTRIES VIVRONT
    A.tansoba

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2015 à 23:49, par jean bosko
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    moi j’aimerai savoir Mr le DG de la BRAKINA : quelle ecole ou kel dispensaire tu as construit ou quel investissement tu as fais pour nous burkinabé ? chers employer de la brakina des famille compte sur vous et moi je trouve que votre revendication est legitime. ceux qui cherche travail quand sa arrivera vous trouverai que cetai mieux de ne pas travailler que de vivre certaine situation.
    courage a vous il fau que les choses change

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2015 à 08:08, par sankariste
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Mes amis ki veulent kon chasse Les travailleurs la c est bien mais sacher k l DG est mieux placer que vous pour savoir k cette greve est legal et est suite a UN Dossier ki a Durer plu de 3ans en justice.et epui l 15 octobre 2014 la sentence permet obtenu permet au travailleur de.partir en greve si leur plateforme n est executer.dnc l DG n peut pas licence les travailleurs ok comprenner.et areter de dire des conories car l DG lui il a di devant l directeur general du travail Le 23 janvier kil n ajoute mem pas 1%.kil a vu Les otorite PR sa.et kom c est nou ki produison nous disons ok San fote .on VA areter Les machine et k ses soit disant autoriter von vnir demarer.kil arete d aller raconter a la presse k Les travailleur disent 100% ou rien alors.k.lui meme.na rien proposer.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2015 à 10:10, par Dernier mot
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    DG arrêter de faire trop de tapage médiatique. Les travailleurs sont déterminés à jamais donc devant c’est maïs !!!!!. Ceux qui veulent commenter à la faveur de la direction en mettant de l’huile dans le feu qu’ils continuent. Mais la détermination est à KOSSODO.
    Allez au dialogue et trouver un terrain d’attente. Proposer les ce que vous jugé faisable tout en ayant en tête une pesée des postes qui fera un reclassement normal sans distinction de service. Mettez ensemble un bon outil de GRH qui garanti un bon plan de carrière des travailleurs. Si possible chercher à organiser un forum de tous les travailleurs à fin de recueillir touts les problèmes qui minent votre entreprise.Arrêtez de trop écouter certains cadres noirs car ce sont eux votre malheur.Les travailleurs ne vous détestent pas DG, mais par contre, il y a certain cadre noir qui ne sont même pas aimé à 0,00001% dans l’usine. Alors comment associer de telle personne à votre table de négociation ? Le linge sale se lave en famille, ce que vous êtes entrain de faire sur les médias, si touts les travailleurs et leurs familles décident de dévoiler tout à l’opinion je crois pas que vous puissiez faire plus de 24 heures ici encore. soyez sage et plus stratégique, car chaque fois que vous persister, cela ne fait que mobiliser plus les travailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2015 à 13:18
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Il faut savoir raison garder. Les employés exagèrent. Mais s’ils persistent voici ce que je propose à Mr le DG "il faut augmenter les salaires de 100% et compresser les effectifs à 50%.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2015 à 20:48, par abaa
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Dites moi ; ils attendent quoi pour démissionner et permettre à ceux qui veulent boulot de postuler ? Vous exagérez les gars. Il y’a des gens qui ont bossé comme des fous dans ce pays et qui n’ont meme pas 1/4 de ce que vous avez comme salaire sans compter les avantages. yaa ya boin ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 février 2015 à 12:31, par Bala
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    He mon frère tu es trop intelligent. c’est ce qu’il faut faire.
    DG on vous a trouve la solution. Vide les et recrute des gens qui vont travailler.

    Répondre à ce message

  • Le 2 février 2015 à 13:18, par être burkinabé n’est pas donné à tous
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Intervenant 28 sache qu’à la brakina même un seul employé ne peut être licencié suite à cette grève jugé légale. De plus, la Brakina aujourd’hui à même plus besoin de travailleurs que de compresser.On sait que tu fais parti de ceux qui été acheter dans la rue mais pas trop grave car à lire tes écrits on sait de quelle famille vous venez. Renseigne toi bien, dans les années 99,2000 la SOLIBRA à fait 100% d’augmentation à ses employés suite à une grève et cela a été vite exécuter. Mais à l’époque la solibra ne faisait pas plus de bénéfices que fait la BRAKINA à nos jours. C’est le même patron. Ici au Burkina, c’est des vendus comme vous (intervenants 28) Que les jeunes chôment et souffrent. Le DG de la BRAKINA à l’heure ou on vous parles a presque corrompu 80% de la presse nationale. Tout simplement par ce que le burkinabé n’est plus intègre comme on le croit . Quand un ivoirien a un parent même étant vigile dans une entreprise, il est prêt à aider mais quand un burkinabé a un parent dans une entreprise même étant cadre, il est prêt a vous nuire.
    A bon entendeur, salut. Bientôt vous le saurez si les travailleurs sont intègres ou pas, continuer à trop mentir. Ce DG quittera le pays à midi pile avant qu’on règle les comptes aux traîtres comme savane FM et DJ ALEXIS du MASK

    Répondre à ce message

  • Le 2 février 2015 à 13:23, par être burkinabé n’est pas donné à tous
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    Intervenant 28 sache qu’à la brakina même un seul employé ne peut être licencié suite à cette grève jugé légale. De plus, la Brakina aujourd’hui à même plus besoin de travailleurs que de compresser.On sait que tu fais parti de ceux qui ont été achetés dans la rue mais pas trop grave car à lire tes écrits on sait de quelle famille tu viens. Renseigne toi bien, dans les années 99,2000 la SOLIBRA à fait 100% d’augmentation à ses employés suite à une grève et cela a été vite exécuter. Mais à l’époque la solibra ne faisait pas plus de bénéfices que fait la BRAKINA à nos jours. C’est le même patron. Ici au Burkina, c’est des vendus comme vous (intervenants 28) Qui font que les jeunes chôment et souffrent. Le DG de la BRAKINA à l’heure ou on vous parles a presque corrompu 80% de la presse nationale. Tout simplement par ce que le burkinabé n’est plus intègre comme on le croit . Quand un ivoirien a un parent même étant vigile dans une entreprise, il est prêt à aider mais quand un burkinabé a un parent dans une entreprise même étant cadre, il est prêt a vous nuire.
    A bon entendeur, salut. Bientôt vous le saurez si les travailleurs sont intègres ou pas, continuer à trop mentir. Ce DG quittera le pays à midi pile avant qu’on règle les comptes aux traîtres comme savane FM et DJ ALEXIS du MASK

    Répondre à ce message

  • Le 2 février 2015 à 17:26
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    À tous ceux donc qui parle de licenciement et compression des travailleurs de la brakina sacher une chose( l’homme à fabrique l’arme et ce même arme qu’on utilise pour le tuer ) lorsque tu souhaite le mal d’un frère ou sœur tu as déposée une pierre pour ta propre chute qui sui ton parcours j’usqua t’atteindre quelqu’en soit la durée car l’homme doit toujours vouloir le bien pour soit et l’autre donc faite des propo constructive entre nos frère de la brakina et leur DG ( c’est t’un mistère que je dévoile si vous ne le saver pas ) nos frère brasseur save pourquoi il revendique jusqu’à 100% donc retirer vos propre piège

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2015 à 17:57, par isidore
    En réponse à : Grève à la BRAKINA : Tous pour le dialogue, mais des pertes en attendant

    slt chers internautes ; vous savez que le DG a dit ne reflète systématiquement la vérité. M. MARC cherche a deplacé les problème plutot que de les resoudre.les pertes seront plus enormes s’il ne revient pas vite a de meilleurs sentiments.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés