Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

lundi 19 janvier 2015 à 23h09min

Dans le débat qui agite actuellement l’actualité nationale, le point de vue de notre organisation va ramer à contre courant des tendances d’une partie de l’opinion. Il vise humblement à apporter un semblant d’équilibre aux récentes prises de position, sans toutefois avoir la prétention de siffler la fin de la polémique. Pour le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC), le montant revu à la baisse des émoluments des députés du Conseil National de Transition (CNT) parait raisonnable pour plusieurs raisons. Il insiste également sur un certain nombre de principes qui doivent guider l’action du CNT et des nouvelles autorités.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables,  selon le MBDC

De prime abord et pour nous accorder, notre organisation se réfère aux textes sortis des entrailles de la récente insurrection populaire. En effet, l’article 4 du règlement du Conseil National de Transition stipule que « les députes de la transition perçoivent des indemnités fixées par la loi ». Ce préalable étant ainsi posé, le MBDC estime donc que les prises en charge récemment publiées ont un fondement juridique indéniable. C’est peut-être la question du taux qui divise compte tenu du contexte sociopolitique et économique. Mais là-dessus, des efforts ont été faits.

L’un des principaux arguments qui militent en faveur de cet avis c’est surtout la charge du travail attendu des 90 membres du CNT. Ces « députés intérimaires » sont chargés en effet de toiletter les textes qui fonderont la gouvernance du Burkina Faso, autrement dit le socle sur lequel l’avenir du pays sera bâti. A ce titre, leur responsabilité est grande pour mettre le pays à l’abri des facteurs comme ceux ayant favorisé la chute de la 4e République. Des textes solides et des réformes pertinentes (pour éviter les hommes forts et favoriser l’ancrage institutionnel) seront élaborés par ces personnalités qui ne sont que l’émanation de toutes les couches de la société burkinabè. Du reste, le travail abattu en moins de 2 mois est encourageant.
Il nous revient que le budget de l’Etat gestion 2015 a été adopté en tenant compte des contingences de l’heure et en imaginant les scénarii les plus pertinents pour assurer que les salaires et les engagements de l’Etat soient scrupuleusement tenus. De nombreuses réformes politiques et institutionnelles (relecture de la constitution, du code électoral, etc.) sont encore attendues d’eux.

En principe, toutes les composantes de la population seront prises en compte dans le travail titanesque qui devrait sortir des différentes sessions de débats entre ces personnalités. C’est partant de ce fait que notre Mouvement salue, d’une part la vigilance de la société civile qui a su lever le lièvre et d’autre part, la hauteur de vue des députés qui sont restés en phase avec l’esprit de l’insurrection populaire et les attentes légitimes (austérité, transparence et humilité) du peuple, en consentant des réductions sur leurs émoluments. Ils peuvent certes paraitre très élevés au regard du niveau de vie général de la population, mais il reste que ces montants sont sans commune mesure avec le train de vie effarant dans lequel stagnait les députés de la république déchue. Entre près de 3 millions et près de 800 mille, avouons que l’effort est à encourager. Même si les ex députés avaient des mandats émanant des électeurs dans toutes les contrées du pays, beaucoup avaient fini par s’assoupir dans une arrogance liée certainement à la grande aisance dans laquelle ils baignaient, depuis plus de 20 ans pour certains.

Le contexte n’étant plus le même, le CNT a le devoir de se montrer à la hauteur des attentes et faire taire toutes les critiques à son endroit notamment sur sa capacité réelle à réaliser les attentes du peuple burkinabé. Pour ce faire, en réduisant les émoluments, le CNT se repositionne dans la dynamique des sacrifices consentis premièrement par le peuple en abandonnant de nombreux avantages liés au statut des députés. Evitons alors de faire d’eux des députés au rabais, quand bien même leur désignation s’est faite dans un contexte de contestation.

Garder ce même montant pour les futurs députés

Le MBDC invite les membres du CNT a bien garder en mémoire les fortes attentes et aspirations que la population espère d’eux. La transition n’étant pas étalée de façon indéterminée dans le temps, il est peut-être temps de taire ce débat et donner l’occasion aux membres du CNT de travailler vite et bien afin de respecter le calendrier imposé par le peuple épris de justice, mais aussi par la communauté internationale qui attend que le Burkina Faso transforme l’essai en une expérience avérée.

Le Mouvement Burkinabè pour le Développement et le Civisme ne se vante pas de détenir la science infuse dans la situation actuelle. Mais cette déclaration envisage apporter un point de vue citoyen aux discussions pertinentes de l’heure.
Fort de cette conviction, et pour rester dans l’esprit du « plus rien ne sera comme avant », le MBDC suggère que ces émoluments revus, soient maintenus en l’état pour les députés de la transition. Mais il est important surtout de les garder ainsi pour les futurs parlementaires qui seront élus à l’issue des prochaines consultations électorales. Ces derniers devront d’ailleurs faire montre d’une transparence dans ce volet en s’engageant à ne pas dépasser ce montant, en raison du vœu d’austérité exprimé par la population. Il est nécessaire de baliser le terrain en adoptant des clauses fermes qui permettront de concrétiser ce souhait de changement à travers l’adoption de clauses non révisables qui puissent faire en sorte que nos députés ne nous coûtent plus si chers.
En somme, le MBDC invite tous les Burkinabè à tirer les leçons utiles des erreurs du passé. Au point où nous sommes arrivés, marchons d’un même pas comme des filles et fils d’une même nation.

Pour le MBDC
Fayçal TRAORE.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2015 à 09:09, par V7
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Si leur tâche est aussi ardue et attendue par le peuple et que la loi leur confère des émoluments, ce n’est donc pas l’application des textes trouvés qu’il faille appliquer.Car si le CNT a été mis en place c’est par ce que le peuple aspire au changement, Le CNT dans sa forme actuelle n’est pas représentatif par ce que tous basés à ouagadougou en ce qui concerne les OSC et non élus mais désignés. Vu les conditions dans les quelles ils sont parvenus au CNT, des pertes en vie humaines, des pertes d’emploi......EN un mot des sacrifices. VU le niveau de vie de la majorité du peuple, je pense qu’un sacrifice peut être fait au niveau du CNT. Je pense que 325 000 frcs est raisonnables. Maintenant ceux qui ont un revenu supérieur à 325 000frcs garde le plus élevé.Le revenu n’est pas forcement un indicateur d’un bon résultat, et l’on a pas besoin de 90 personnes mais plutôt des compétences,une trentaine de personnes peuvent faire un travail de qualité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 09:16, par V7
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Si leur tâche est aussi ardue et attendue par le peuple et que la loi leur confère des émoluments, ce n’est donc pas l’application des textes trouvés qu’il faille appliquer.Car si le CNT a été mis en place c’est par ce que le peuple aspire au changement, Le CNT dans sa forme actuelle n’est pas représentatif par ce que tous basés à ouagadougou en ce qui concerne les OSC et non élus mais désignés. Vu les conditions dans les quelles ils sont parvenus au CNT, des pertes en vie humaines, des pertes d’emploi......EN un mot des sacrifices. VU le niveau de vie de la majorité du peuple, je pense qu’un sacrifice peut être fait au niveau du CNT. Je pense que 325 000 frcs est raisonnables. Maintenant ceux qui ont un revenu supérieur à 325 000frcs garde le plus élevé.Le revenu n’est pas forcement un indicateur d’un bon résultat, et l’on a pas besoin de 90 personnes mais plutôt des compétences,une trentaine de personnes peuvent faire un travail de qualité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:27, par YABSORE
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    en nous référent au guide du député de la 3è législature et en application des dispositions traitement du député :
    1) indemnité permanente correspondant au traitement de l’indice le plus élévé de la fonction publique,
    2) indemnité de cession correspond à 30% de l’indemnité de mission en Zone Afrique des membres du gouvernements( il y a un texte national fixant une grille indemnitaire de mission hiérarchisée pour OUAGA)
    3) du carburant en fonction du lieu électoral( non valable pour les membres du CNT toute tendance confondue)“
    4) prime forfaitaire pour santé et secrétariat
    dans la mise en œuvre donc des parties applicables on se rend compte qu’on n’est pas loin des 730 000 FRANCS. en conclusion, le concept de la prise en charge du député et les textes d’application sont justes, mais leur mise en œuvre par certains qui voulaient "palper ’’ rapidement des millions comme au temps ou il y avait à boire et à manger est comme le jour et la nuit et le peuple à travers ces instruments de veille des consciences a réagi

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 10:28, par KDG
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC
    De grâce, ce n’est pas parce que nous ne sommes pas au CNT que nous allons proposer des émoluments dérisoires.
    Du reste aucun des députés CNT ne savait d’emblée qu’il allait siégé dans une futur assemblée avant le 28 octobre 2014.
    N’aimons pas tirer les autres vers le bas parce que nous y sommes.
    IL y’a dautres organes comme le gouvernement,les présidents d’institutions, les caisses noires et autres à osculter dans ce sens.Pourquoi chaque jour ce sont les émoluments des députés qui vous offusquent.
    Ayons un esprit d’équité et ne soyons pas jaloux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 12:21, par BUCK
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Merci pour votre point de vue, mais ça n’engage que vous en tant que MBDC
    Ces conseillers et non députés ne sont pas l’émanation de toutes les couches socioprofessionnelles du pays.
    On dit ’’ on est venu trouver des textes’’ quand ça nous arrange. Conseillers opportunistes, sangsus, KARISSANATA !!!!!!!!!!!!!!!
    Mes amis du MBDC un conseil : ne soyez pas l’avocat du diable, à moins que vous ayez reçu votre part pour venir défendre le CNT et son président. Ce dernier fait honte aujourd’hui de part la lâcheté et la cupidité avec laquelle il a entretenu le flou sur les émoluments. Les 880 000 ainsi que les 730 000 SONT TROP TROP ET TROP.
    300 000 C’EST BON A PRENDRE OU A LAISSER
    Même s’il y’ en a qui gagnaient plus qu’ils refusent le mandat d’être au CNT, c’est pas forcer. De toutes façons ce sont des jeunes qui ont payé de leurs vies pour qu’aujourd’hui certains font la bagarre pour qu’on les appelle HONORABLES. Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 12:44, par Blaiso
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Monsieur Sorgho Evra du PEDN risque de démissionner si vous diminuez sont "mangement" au CNT. Juste pour rigoler un peu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 15:07, par BUCK
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Merci pour votre point de vue, mais ça n’engage que vous en tant que MBDC
    Ces conseillers et non députés ne sont pas l’émanation de toutes les couches socioprofessionnelles du pays.
    On dit ’’ on est venu trouver des textes’’ quand ça nous arrange. Conseillers opportunistes, sangsus, KARISSANATA !!!!!!!!!!!!!!!
    Mes amis du MBDC un conseil : ne soyez pas l’avocat du diable, à moins que vous ayez reçu votre part pour venir défendre le CNT et son président. Ce dernier fait honte aujourd’hui de part la lâcheté et la cupidité avec laquelle il a entretenu le flou sur les émoluments. Les 880 000 ainsi que les 730 000 SONT TROP TROP ET TROP.
    300 000 C’EST BON A PRENDRE OU A LAISSER
    Même s’il y’ en a qui gagnaient plus qu’ils refusent le mandat d’être au CNT, c’est pas forcer. De toutes façons ce sont des jeunes qui ont payé de leurs vies pour qu’aujourd’hui certains font la bagarre pour qu’on les appelle HONORABLES. Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 15:54, par leader
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Sans vouloir offenser qui que ce soit votre sortie est inopportune. Si vous penser aux martyrs qui sont tombés, vous arreterez de raisonner toujours en termes d’espèces sonnantes et trébuchantes. Eux n’ont rien demandé mais ils ont donné ce qu’aucun autre burkinabè n’a pu donné. S’il aurait suffit de sièger au parlement avec un franc symbolique pour obtenir le changement l’on se serait passer des evenements des 30 et 31. Arretez donc de nous pomper l’air en raisonnant en termes numeraires. La toute première decision qu’auraient pu prendre les autorités de la transition c’était de proceder à une diminution de leur remuneration. Cela repondrait au sens profond de la revolution.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 16:14
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Du moment où il y a eu des pertes en vie humaine, chacun a son niveau devrait se sacrifier ; le CNT devrait être constitué de volontaires. C’est là d’ailleurs qu’on allait avoir un travail de qualité car le seul souci allait être de sauver son payer.

    A défaut, un montant forfaitaire juste pour les petits besoin. C’allait être un signal fort pour les députés qui viendront plus tard. Si les députés doivent être rémunérés aussi chers, tous ceux qui viendront voudront y passé toute leur vie. Le parlement ne devrait pas être la fonction publique. Si l’on est sans emploi et on arrive au parlement, on devrait continuer à chercher en principe ton travail.

    Pour les membres du CNT qui disposaient d’un salaire, ils doivent le conserver et bénéficier aussi du forfait. Moi personnellement je reste sceptique des résultats de leurs travaux à cause de la forte représentation des militaires. apparemment ils luttent pour que tout soit en leur faveur.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 18:13, par almamy
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Ce qui nous arrive actuellement ; c’est les conséquences de la précipitation et de l’improvisation. Cette révolution a été improvisée et l’improvisation est le nid de tous les opportunisme. Tout ce qui sera fait dans cette transition sera du racolage et du bricolage pour harmoniser les intérêts des réactionnaires et des révolutionnaires. Le cnt ne représente que quelques animateurs visibles des arts et spectacles politiques de la contestation anti article 37 . Blaise sentant venir la révolution qu’il a détruit en 1987 a vite fait de remettre le pouvoir au militaire qui furent obligés de composer avec le peuple. les récentes réactions du rsp nous confirme l’autoputsh pour piéger la révolution. Blaise a placé la barre de l’enrichissement illicite très haute et la majorité des autorités de la transition sont venues pour cet appât du gain facile sans aucune conviction révolutionnaire . on a précité les choses avec les institutions internationales pour effectivement éviter la révolution provoquée par des sans partis ni osc . le cnt devait prendre tout simplement des perdiems symboliques et non des émoluments qui sont bien des gros mots pour passer à la soupe réactionnaire du régime compaoré. méfions nous de cette transition handicapée politique. Courage au MBDC.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 21:47, par Le Forumiste
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Une défense présentée par une OSC qui sacrifie des aspects et des détails importants du revenu servi au CNT
    Dans un tel contexte, qui demande des analyses profondes, sociales, éthiques, économiques, politiques, et sociologique, on voit certaine association usant de son droit à la liberté d’expression, s’ériger en avocat défenseur du revenu des CNT-istes. Affirmant agir en dehors de toute accointance avec des membres du CNT, le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC) estime que le montant de 730 000 FCFA est raisonnable. Entre autres raisons, pour lui, ces montants sont un moyen d’éviter de se faire des députés au « rabais ». Si l’on prend ce défenseur de circonstance au mot, devrait-on comprendre que tous ces agents publics, employés par l’Etat et rarement payés au dessus 100 000 FCFA pour certains et de 200 000 FCFA à 300 000 FCFA pour d’autres, seraient donc, des fonctionnaires ou des contractuels au rabais !
    Dans cette aventure à défendre ces émoluments, cette OSC à saluer pour sa participation au débat, suscite cependant, nombre d’interrogations, surtout, lorsqu’elle occulte une partie supplémentaire du revenu du CNT-iste, négligeable sans doute pour elle, mais équivalent pourtant au salaire d’un cadre A de l’administration publique ! Dans une récente sortie publique, en lieu et place 730 000 FCFA, c’est plutôt un revenu total de 880 000 FCFA qui est à ce jour arrêté au CNT. La défense de cette cause, exige de faire dans la totale clarté sur certains détails non négligeables. En respectant ces conditions, si les arguments sont solides, l’opinion ne résiste pas à y adhérer. C’est dire que même si deux millions étaient défendables et jugés nécessaires comme émolument du CNT-iste, nul n’avait intérêt à s’y opposer. Nos acteurs politiques ou publics, devront se résoudre à jouer franc jeu à tout point de vue. C’est une condition importante de leurs bonnes réputations. Ces choses, petites soient-elles, sont pourtant essentielles au succès de notre fragile démocratie, en ce sens qu’elles participent de sa moralisation. Cette démocratie fragile en construction sous le feu des projecteurs, ne peut faire l’économie de sacrifices personnels consentis par tous sans exception pour sa réussite, et qui est observée comme modèle historique dans toute l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2015 à 22:40, par Yabirou
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    La vérité fait mal. Pourtant, c’est la vérité. Et on doit dire un grand merci au MBDC. Pour plusieurs raisons :
    1- Monsieur le Président du CNT est victime, comme nous tous, de son histoire familiale. Père voltaïque, maman mauritanienne, il est toujours vêtu de blanc. Ce qui est aujourd’hui perçu comme un défaut.
    2-Voltaïque jusqu’à l’os, son papa lui a appris la probité. Qui pour dire que cet homme a réjetté les 90 millions de caisse noire qui lui tendait les bras ? C’est quoi 800.000 Francs par rapport à 90 millions ? Qui, dans les OSC, oserait poser un tel acte ?
    3-Il faut laisser les gens tranquilles ! On n’a pas chassé Blaise et François, pour ensuite venir embêter les Burkinabè. Si vous voulez plus, on va vous le dire.
    4-Quand on ne sait pas, on se tait !!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 09:02, par justicier assoiffé
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    monsieur le Président par intérim du MBDC. oui par intérim parce que le vrai président est aujourd’hui chargé de mission au premier ministère. donc lui aussi, par affinité est allé se sucrer à la primature en passant par son OSC pour justifier l’injustifiable. monsieur Fayçal nous voulons l’austérité et seulement l’austérité, rien d’autre. alors que cela s’applique partout ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2015 à 10:10, par Francis
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Merci à Yabsore. Voilà une base raisonnable de fixation des salaires de nos "députés" CNT. Mais aussi de nos futurs vrais députés.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2015 à 13:09, par dafra
    En réponse à : Émoluments des membres du CNT : Les 730 000 frs paraissent raisonnables, selon le MBDC

    Une question d’éclaircissement : les salariés membres du CNT conservent ils leurs salaires antérieurs ? Si OUI il y a double perception, donc un trop perçu à rembourser un jour. Eclairez moi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés