Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

mardi 13 janvier 2015 à 21h10min

La question du vote des Burkinabè de l’étranger fait couler beaucoup d’encre et de salive. Une innovation ou du moins une justice que le gouvernement de la transition pourrait, enfin, rendre à ces fils ou filles du pays qui ont toujours exprimé le besoin d’accomplir ce devoir citoyen. Pour en savoir davantage, nous avons tendu notre micro à des Burkinabè vivant dans des pays de l’Europe. Lisez plutôt !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

Amed Bagagnan, Burkinabè vivant en Norvège : « Il faudra peut-être l’organiser dans les pays à forte communauté »
Le vote des Burkinabè de l’étranger est naturellement souhaitable. Il faut cependant reconnaitre que la forte présence de cette communauté varie d’un pays à l’autre mais il sera toujours opportun que même si loin de la patrie, ils puissent s’exprimer sur ce qu’ils pensent de la destinée du pays. Etant donné que même loin, il participe au développement de la Nation d’une manière ou d’une autre. Pendant longtemps, le processus électoral avait été mis en marche mais la question reste à savoir s’il est aujourd’hui opérationnel. Si c’est le cas et qu’en plus les moyens techniques et financiers permettent d’organiser le vote à l’étranger, tant mieux. Je pense que si les autorités veulent de ce vote des Burkinabè à l’étranger, elles pourront le tenir, pas forcément dans tous les pays. Elles pourront par exemple le faire dans les pays où il y a une forte communauté comme la Côte d’Ivoire. La communauté burkinabè de Norvège est très faible. Toutefois, faut-il reconnaitre que le vote des Burkinabè de l’étranger a un impact sur les résultats. Le Mali en a fait, pourquoi pas le Burkina ?

Aziz Dabo, Burkinabè vivant en France
Cela fait 5 ans que je vis à Paris dans le cadre de mes études. Et je me suis impliqué dans le milieu des associations burkinabè en France. Le jour de la mise en place des structures de la CENI au nombre de deux (une pour l’ambassade et une pour le consulat), les débats ont été houleux et tendus. Il y a eu des informations erronées sur la venue de la CENI à Paris car des Burkinabè ont pensé qu’il s’agissait d’une rencontre avec les partis politiques. Lorsque les choses étaient devenues plus claires beaucoup ont compris. Bref ! Le vote des Burkinabè est d’une importance pour le développement. Mais j’avoue que les élections au niveau de la diaspora sont très compliquées. Et personnellement je suis sceptique par rapport à la faisabilité. Déjà que nous rencontrons des problèmes au niveau de la carte consulaire car on n’en produisait plus. Heureusement qu’une solution a été trouvée puisque c’est ce document qui permet de voter. Aussi, dans un pays comme la France où les villes ne sont pas aussi proches, d’énormes difficultés vont se poser notamment sur l’installation des bureaux de vote. A l’époque, on se demandait comment les Burkinabè de Toulouse, de Bordeaux, de Lyon, etc. allaient participer au scrutin. Comment est-ce-que les différents démembrements allaient être installés ?, etc. Ces questions n’avaient pas eu de réponses certaines. Néanmoins, la CENI avait pris en compte et entendait de voir comment les bureaux de vote pouvaient-ils être accessibles à tous. Cela nécessitait aussi du coût financier conséquent. Après ces évènements des 30 et 31 octobre 2014, je me demande si l’Etat dispose de moyens conséquents (humains et techniques) pour organiser les votes de la diaspora. En 9 mois, est-ce qu’il sera possible de se réorganiser de façon rapide et efficiente pour pouvoir mettre tout le dispositif en place ? Au moins là, il y a une plus forte communauté burkinabè. En tous les cas, si les nouvelles autorités veulent, elles le peuvent. Et c’est notre souhait.

Tidiane Guene, Burkinabè vivant en Italie
Il ne suffit pas de voter pour voter. Il faut surtout s’assurer de la crédibilité de ces votes à l’étranger. C’est pourquoi, nous incitons hâtivement le gouvernement à établir son plan. Déjà que le processus est déclenché, pourquoi ne pas afficher une position définitive. Reste maintenant à travailler à établir la transparence.

Aminata Rachow/Ouédraogo, Burkinabè vivant en Allemagne
Exclure le vote des Burkinabè de l’étranger serait une erreur du gouvernement actuel. Cela pourrait même entrainer des problèmes politiques, économiques, et sociaux dans le pays. Nous contribuons d’une manière ou d’une autre au développement et la stabilité du pays. Je pense que le président Kafando a émis son inquiétude par rapport au vote de la diaspora en Côte-d’Ivoire parce que l’ancien président Blaise Compaoré vivant là-bas pourrait avoir une grande influence sur les électeurs. Il y a une grande communauté burkinabè qui continue de soutenir mais cela ne peut pas être un argument pour exclure plus de 5 millions de voix. A mon avis permettre ce vote de la diaspora serait rendre justice aux Burkinabè de l’étranger.

Propos recueillis par Bassératou KINDO
LeFaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 janvier 2015 à 21:17, par garikoi
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Comment a l’etape actuelle, on peut raisonnablement organiser des elections par exemple en RCI. Soyons serieux. Ayant un nom Ouedraogo ou Bassole ou sanou, beaucoup de descendants Burkinabe ont eu des nationalites ivoiriennes, comment les empecher de voter avec de tels noms de familles ?

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:05
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Pour voter garikoi, il y a des conditions légale, donc c’est pas le nom ou le prénom qui donne le droit de vote, mais le code électoral. C’est pourquoi dans notre pays, des libanais, des syriens des français tous Burkinabè participent aux votes dans notre pays. Je ne comprends pas l’inquiétude des autorités. Si c’est la peur de voir revenir Blaise au pouvoir, c’est ridicule.. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:10, par SOS la transition n,a pas le droit de m,enlever mon droit de vote
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Je suis tout a fait d,accord avec nos deux compatriotes Norvege/Allemagne.En effet,c,est depuis 15 ans que la question du vote de la diaspora se pose,finalement en 2012 le gouvernement a donne son accord et meme l,inscrire dans la constitution.Donc un droit.Seulement lors des deux derniers scrutins 2010 et 2012 pour des raisons d,odre economique le gouvernement n,a pas pu tenir parole (inondations/mutinerie oblige),pour le scrutin 2015 tout a ete fait pour que la participation soit effective et pour cause la CNI a deja mis sur pied ses demembrements dans la plus part des pays,il ne reste qu,avancer avec les enrolements.D,ou vient donc cette perplexite du president Kafando avancant non des difficultes financieres et techniques comme en 2012/10 plutot des considerations de nature politique.D,ou mon doute Quant a la sincerite du PF lorsqu,il mélange les deux registres:vote diaspora CI et menace que pose la presence du president BC en CI.Du coup il se presente comme chef de parti et non le president de Tous les Burkinabe.Si le scrutin est universel +il est inscrit dans la constitution pourquoi s !en derober ? Et a qui profite la non-participation de la diaspora ?En fin,si le scrutin est libre,alors Laissez tout le monde participer y compris ceux qui ont de preference pour l,ancien president c,est du bon sens et participe a la reconciliation nationale./ D.S resident perouse-Italy

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:23, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Bien dit frère Tidiane ,rien ne sert de courir il faut partir à point.À l heure actuelle,nous ne sommes plus dans une situation normale mais exceptionnelle née de l insurrection avec ses implications économiques que l on connait nonobstant les inquiétudes sécuritaires aussi fondées que légitimes.Quant aux inquiétudes d Aminata G /Ouédraogo,il ne peut avoir des problèmes politiques du moment où les partis politiiques dans leur ensemble approuvent cette démarche et l approuveront bientot,si ce n est déjà fait,ni de problemes économiques car la diaspora n arrêtera jamais d y envoyer de l argent par western union ou money gram parcequ ils ne pourront pas voter(ce n est ni le premier vote ni le dernier) ou refuser d y investir leurs euros.Enfin participation dans le développement économique garantie,pas de problèmes sociaux ,peu importe que la diaspora ait voté ou pas,pourvu que les euros entrent dans le pays,le reste on s en moque éperdument.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:42, par Sans rancune
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Comme le dit entre autres Monsieur Tidiane GUENE vivant en Italie, il ne suffit pas de voter pour voter. Les activités politiques se seraient passées normalement, le vote des burkinabè de l’étranger aurait pu s’effectuer plus facilement. Cependant en ces périodes de turbulences et d’incertitudes, nos parents à l’étranger doivent être indulgents dans la mesure où le Burkina Faso ne "fini pas demain".

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:52, par Dr. Some’
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Ce qui commence a vraiment m’inquiter en tant que resortissant Burkinabe, maintenant naturalise American depuis plus de 25 ans, ce sont les sentiments anti Burkinabe vivant a l’etranger ou ayant vecu a l’etranger. Je prends pour example le cas de l’ex-ministre qui a ete contraint de demissionner pour des raisons tres flous. Ce que beaucoup de mes freres et soeurs ignorent, c’est que emigre dans un pays occidental pour un negre comporte beaucoup de risques. Certains oublient que ces memes "indesirabes" Burkinabes qui contribuent enormement a la vie economique de millions de leurs parents et du pays a travers des investissement par ci et par la doivent se battrent au quotidien pour survivre des realites inconnues au Faso. Je ne connais pas l’ex ministre personnellement, mais s’il est vrai que son seul crime c’est d’avoir fait la prison aux USA pour avoir conduit ivre ou commis des delits classes A ici, c’est que beaucoup doivent s’impregner des realites des noirs aux USA, ou, pret de 60% des noirs emprisonnes sont innocents. Etre imigre, c’est savoir prendre des risques et tous ceux qui ont reussit a l’etranger savent comment se battre et vaincre l’adversite.
    Je prie a mes freres et soeurs d’ouvir leur esprits et pronner la tolerance. Il existe plein de talentieux Burkinabe qui pourraient offrir leurs services au developement d pays. Ce qu’il faut c’est une politique qui facilite cela. Dans mon cas particulier, je donnerais mon de mon temps gratuitement pour 6 mois pour partager mon expertise, si, un cadre existait pour Cela.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 22:57
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    je suis de la diaspora mais j’ai toujours été contre cette mascarade de la participation de la diaspo aux élections depuis qu’on en parlait pour la simple raison que même à l’intérieur du pays,nous sommes incapables d’organiser des élections crédibles. alors pourquoi ajouter du bordel à un autre bordel ? ce que les gens oublient,c’est que blaise et son cdp se sachant vomis à l’intérieur du pays,ils avaient cru bon de monter de toute pièce un autre machin pour bourrer les urnes à partir de l’extérieur et surtout en cote d’ivoire pour les élections qui devaient avoir lieu car lui se voyant un éternel candidat. heureusement il vient d’être balayé comme un mal propre. alors je pense que nous devons d’abord nous efforcer d’organiser des élections incontestables dans un pays de 274 000 km2 avant de penser à organiser une élection planétaire sur 510 000 000 km2. non à la participation de la diaspo aux élections de 2015 voire même à celles de 2020,ceux qui veulent voter n’ont qu’à venir accomplir leur droit civique au pays. point,barre

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 01:26, par Proposition diaspo
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Il y’aura toujours une excuse pour que nous les burkinabe de la diaspora ne puissions pas voter.
    Moi je n’ai jamais voté depuis que je suis né.Toujours la meme rangaine : soit il n’y a pas d’argent , soit ils n’ont pas le temps et maintenant ils ont trouvé une excuse à la con ; ils ont peur du voisin. Franchement pathétique.
    Pourtant nous contribuons à hauteurs de plusierus milliards à l’economie de notre pays.
    Mais nous avons une solution toute trouvée :
    1- On se fait recenser aupres de nos ambassade respective (ou au pays) avec lieu de vote au Burkina.
    2- On loue des bus pour aller voter dans les bureaux de vote frontalières de nos lieu de residence (proche frontiere CI ou Ghana).
    3- Les Europeens et les Amercains qui peuvent acheter un billet debarquent à Ouaga pour voter.
    Surtout ne changez pas les lois électorale pour nous bloquer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 04:22, par sniper
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Une loi peut elle s’appliquer de façon partielle ? Permettre a certains burkinabé de l’extérieur de s’exprimer et pas a d’autres qui en ont également le droit est il acceptable ? Il serait mieux de préparer cette affaire avec sérieux. Et surtout sans démagogie et sans écouter les sophismes de toutes sortes !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:36, par IB
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Parfaitement d’avis avec le forumiste n°8 ; l’ex régime a accepté le vote de la diaspora avec une sombre idée derrière la tête : maximiser sur la fraude dans cette diaspora pour combler le manque à gagner qui surviendrait au pays. Si des urnes sont transportées en plein jour au pays ce n’est pas à l’étranger que cela ne se fera pas. En plus l’enrolemment biométrique en Côte d’Ivoire par exemple n’a concerné qu’une infime partie des électeurs potentiels ; alors il ne sert à rien de précipiter l’élection de la diaspora.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:46, par Que les euro sont les bienvenus.Mais pas le vote de vote de la diaspo !
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    J,avoue mon etonnement Quant aux deux intervenants Mrs Tapsoba/Tidiane les deux porte-plumes de l,upc l,un interieur l,autre exterieurIls ne donnent pas un avis personnel mais la position du parti.En effet,ce que ignore l,upc ce n,est pas le vote de la diaspo CI qui decidera de sa defaite c,est plutot l,alliance de circonstance et d,inconsistance qu,elle a noue avec les RSS pour sortir de la legalite le 31 oct 2014 suite a la demission du president BC.J,ai tjrs eu de l,estime pour l,upc des sa creation.Car,elle incarnait a mon avis l,opposition vraie et republicaine capable d,operer l,alternance tant souhaitee au Faso.Quelle fut ma deception lorsque l,upc fait cause commune avec la rue aux depens des institutions republicaines qu,elle a largement contribue a faconner Par le NON au SENAT et meme etait la seule formation politique a se battre pour le vote des Burkinabe de l,etranger probablement sans conviction.Je reste convaincu que si l,upc ne sort pas des petits calculs politiciens,elle finira Par etre le dindon de la farce de l,apres Compaore sur le nouvel echiquier politique.Si l,upc veut avoir un destin national elle doit se departir des prealables stupides quitte a se battre pour la transparence,faute de quoi elle restera a la remorque des marchands des reves qui sont les MPP,UNIR/MS...Hier comme aujourdhui,la politique du NIET au referendum NiET au vote de la diaspo aux motifs que "Je ne suis pas en mesure de garantir sa transparence est une vieille tactique qui n,honore pas la democratie"

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 08:49, par KPENW
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    EST CE QU’ON EMPÊCHE NOS FRÈRES DE LA DIASPORA QUI LE SOUHAITENT DE REVENIR S’INSCRIRE AU PAYS ET REVENIR VOTER A LA DATE DES ELECTIONS ET REPARTIR ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 09:13, par Que les euro soientt les bienvenus.Mais pas le vote de vote de la diaspo !
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Post.8 Tu confonds arithmetique et geometrie,N,est ce pas le vote est arithmetique tandis que son lieu est geometrique ? Repars a l,ecole petit politicien ouagalais pour apprendre ce qui suit : "La credibilite d,un scrutin ne dépend pas de la superficie de la circonscription electorale"Quand tu auras bien appris ca tu peux venir parler sur ce forum.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:54
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    @Que les euro soientt les bienvenus.Mais pas le vote de vote de la diaspo (...),tes euros que envoies au Burkina,c’est pour ta famille et si tu as autant d’euros,prends toi un billet d’avion et viens voter tranquillement.Je ne sais pas d’où tu résides mais selon les plans de l’ex régime,les votes seront autorisés seulement dans les ambassades et dans les consulats et si je prends un pays comme les USA,il compte 50 Etats et c’est comme toute l’Afrique et il n’y a qu’une ambassade et une mission permanente à New York.C’est dire donc que tous ceux qui voudront voter seront obligés de se déplacer à New York ou à Washington.Quelqu’un qui est à Seattle a 7 heures et demie de vol à faire et 800 dollars à dépenser pour son billet d’avion pour aller voter à New York.Personnellement je préfère envoyer ces 800 dollars à ma famille au lieu de gaspiller mon temps,mon argent pour aller glisser un bulletin dans une urne déjà truquée parceque ce sont les mêmes ambassadeurs,consuls de la compaorose compradore qui sont toujours en place.Arrêtez de nous saouler.Le fuyard Blaise Compaoré et son CDP avaient une idée précise de ce vote de la diaspo.Bourrer,bourrer et encore bourrer les urnes en CI,au Sénégal,au Mali pour pouvoir passer haut les mains en 2015 et papatras,ils sont terrassés sinon ne croyez pas qu’ils(Blaise et son CDP)voulaient faire voter les expatriés pour vos beaux yeux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 10:55, par M. Des Cascades
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Je suis entièrement d’avis avec le frère Tidiane. En effet, à mon humble avis, il ne sert à rien de "faire des pieds et des mains" pour que les burkinabè vivant à l’étranger puissent voter si la question de transparence et de crédibilité ne sont pas d’actualité. Si transparence et crédibilité ne sont donc pas au rendez-vous, ce serait une perte inutile de force et de moyens, simplement "un beau gâchis".

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:01, par Ouagaskaïa Pravda
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Il n’y aura pas de vote de burkinabé de l’étranger. On a déjà vu la manœuvre qui a consisté à Alassane Ouattara de demander à son fiston Adama Kiémé de susciter la candidature de Bassolé (à la demande préalable de Blaise). Et sachant comment les élections sont organisées en Cote d’Ivoire, ce sera la catastrophe si il n’y a pas un travail de fond. Le délai qui reste est très court. Les thuriféraires de l’ancien régime y ont eu une nouvelle trouvaille pour continuer leur déstabilisation alors qu’ils n’ont rien fait pour que ces nationaux à l’étranger votent. Ils ont préféré se lancer dans l’aventure suicidaire du référendum.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:05, par Aubin
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Si vous ne voulez pas que les 6 millions de Burkinabe de la cote divoire sexpriment democratique, ils s’exprimeront d’une autre maniere. Attention au Chaos

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 11:14, par Dany
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Je comprend la position de la diaspora ! je suis de ceux qui depuis 2002 ont toujours lutter avec les partis de l’opposition pour leur vote. Mais force est de reconnaitre, que blaise et le CDP n’avaient rien fait en leur faveur. Considérant les problèmes liés aux élections en internes, dont pour preuve en 2012 les urnes volés et personnes n’a été inquiété, je crois pour ceux qui aiment encore ce pays, que la diaspora ne peut pas voter en Septembre2015. Sur quelle base seront ’il enrôles ? quand on sait que la carte consulaire biométrique est déjà contesté pour son coût ! Si Le CDP en 27 n’a pas pu organisé, ce n’est en 9mois que la transition pourra, vu le degré de toilettage que nous demandions sur le code électorale, afin d’éviter les constatations électorales. Vous êtes et vous restiez nos frères, mais attendez 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 12:30, par Djouroumou
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Moi dans tout ca c’est le silence du TOCSIN qui ne comprend pas

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 15:03
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Personne n’a exclu du vote les Burkinabè de l’étranger. Ce sont les Burkinabè de l’étranger qui ne veulent pas voter. A la prochaine révision de la liste électorale, ils peuvent bien rentrer pour s’inscrire si la vie politique de leur pays d’origine les intéresse. Ensuite il pourront venir voter en toute liberté après avoir suivi la campagne et participé aux meeting. Il n’est pas question de leur réserver un traitement particulier eux qui sont partis et qui ne payent aucun impôt, aucune taxe au Burkina. Combien sont-ils à ne faire un tour au Burkina qu’une fois tous les 10 ans ? Et ceux qui ne sont jamais revenus ou venus au Burkina ? Pourquoi voulez-vous qu’ils votent alors que eux-mêmes n’en font pas une préoccupation ? Ceux qui s’intéresse aux Burkinabè de l’étranger pensent avoir trouver un fonds de commerce mais qu’ils fassent attention.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 15:12, par zaza
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Ces élections de 2015 devraient constituer la meilleure opportunité pour tous les acteurs politiques, les burkinabé de l intérieur et de la diaspora d organiser des élections véritablement démocratiques libres et crédibles au Burkina Faso. C’est vrai que l’on ne saurait ignorer les contraintes de moyens financiers et humains mais si la volonté d’œuvrer à l’approfondissement de la démocratie est réelle, les Burkinabè de l’intérieur et la forte diaspora soutenus par la communauté internationale ne peuvent manquer de capacité pour l’organisation du vote des Burkinabè de l’étranger. Les exclure c’est faire le choix de la primauté des calculs politiciens au détriment du respect de la loi fondamentale.
    C’est aussi faire le choix de la gestion des affaires publiques du Burkina en écartant une partie importante de sa population en violation de la constitution et de tous les standards démocratiques et ce sera une erreur.
    Quel type de société pouvons nous fonder avec cette mentalité si l’esprit est a ceci :
    << C’ est cela la loi mais comme elle pourrait profiter à telle personne ou à tel groupe de personnes ne l’appliquons pas>>.
    La responsabilité de cette erreur ne sera pas imputable au gouvernement s’il pose le problème au groupe de contact qui refuse par manque de moyens.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 15:45, par Djouroumou
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Intervenant 21 penses-tu que c’est seulement ceux qui sont au pays qui payent l’impôt. Encore qu’ils sont nombreux qui ne payent pas. Sache qu’ Ils sont nombreux les Burkinabè de l’étranger qui payent l’impôt à travers les investissements qu’ils réalisent au pays si tu ne sais pas. Je te conseille de te documenter de mieux te renseigner avant d’argumenter sur la base des "on dit". Je t’informe également qu’ ils allègent les charges de l’Etat en participant financièrement aux dépenses relatives à la vie des ambassade. Connais-tu par exemple leur participation à la construction de la maison du Burkina qui est en cours en Côte d’Ivoire. déples charges de l’Etat ? Connais combien ils apportent au pays chaque année au pays en terme d’argent, de biens...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:43, par Godot
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Burkinabé de l’étranger, faites attention. Nous également on travaille pour notre pays, nous contribuons à l’essor économique et social de notre pays. Vous êtes à l’étranger pas pour tous les burkinabès mais d’abord pour votre et ensuite ceux de vos différentes familles. C’est ce que nous également faisons ici au quotidien. Les difficultés que vous rencontrez quotidiennement font partie des réalités de l’aventure. Donc ne vous lamentez pas sur vos conditions de vie. C’est un choix et lorsqu’on fait un choix, on n’assume. Pour le moment il est illusoire de faire voter les burkinabès de l’étranger. Nous connaissons les réalités du pays mieux que vous. Souhaitons d’abord la bonne tenue des élections prochaines avec seulement ceux qui sont aux pays et cela vous engage d’office. Le reste viendra après.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 16:57, par charles
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    De quoi avez vous peur ? les maliens, senegalais, ivoiriens de la diaspora votent. Les burkinabè ne votent pas. C’est pas une honte ça ? Vraiment les burkinabè travaillent à ramener le pays en arrière. Quand ca commence a avancer on fait tout pour regresser.Vraiment c’est malheureux. Ca sera un honneur s’ ils votaient cette année car eux meme sont chaud pour voter. Sinon quand vous allez vouloir de leur vote vous ne l’aurez pas.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2015 à 17:44, par PAIX
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    Je pense que Certains veulent créer des problèmes la ou il n y a pas. Personne ne veut exclure qui que ce soit ; faites attention à vos propos, c’est dangereux, on a vu ce que ces genres de propos ont crée ailleurs. nous sommes tous des burkinabé avant tout, Il faut être réaliste, La situation nationale est plus que compliquée, maitrisons l’intérieur et le reste suivra ; aucun burkinabé de l’extérieur ne comprend pas la situation difficile du pays aujourd’hui. De grâce, que ceux veulent cogner les tètes n’ont qu’ a faire pardon ; les burkinbé ne connaissent pas ce qu’ils sont en train de vouloir créer . pardonnez, pardonnez, pardonnez. Ce n’est pas sérieux de votre part !

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2015 à 18:12, par Dr. Some’
    En réponse à : Vote des Burkinabè de l’étranger : « Les exclure sera une erreur du gouvernement »

    C’est par amour pour la patrie que les Burkinabe qui contribue dans ce forum s’expriment. Ceux qui s’en fichent du pays l’ont deja raille de leur pensee et ne s’interessent plus a ce qui passe au Faso. Donc, ayez un peu de respect a l’egard de ceux qui s’expriment ici. Il s’agit de citoyens conscients qui ne revendiquent rien de mechant. Ceux qui nous exclus intentionnellement ou part ignorance ont tord. A mon avis vote ou pas n’est pas la question principale, car, il faut y attendre qu’un vote se deroule d’abord. Que vous le vouliez ou pas, tout Burkinabe a l’etranger est en sorte un ambassadeur du pays dans sa communaute, son ecole, sa ville son travail etc. A travers nous, nos voisins et amis des pays d’accueils apprennent beaucoup sur le Faso et vont meme a effectuer des voyages de tourisme (economie). Beaucoup vous diront que le Burkina contrairement a ce que beaucoup au pays pensent, est tres mal connu a l’etrange. Certains ne savent meme pas si c’est un pays, un fruit ou une constellation. 80% de ceux qui sont a l’etranges sont alles de leurs propres moyens.
    Donc, les Burkinabes de l’etranger, ce sont en autre aussi les enfants, les petits enfants et les epouses (non-natives) de tout emigre Burkinabe. Il y a du monde qui aime le pays et d’un amour plus fort que certains qui pillent et exportent des fonds dans les banques etrangeres. Nous au moins on envoyons nos dons modestent dans la direction inverse.
    Le Burkinabe de l’etrange conscient ne se pense pas superieur a ceux qui sont au pays. Au contraire, on cherche tous des moyens de travailler ensemble pour le developement du pays.
    Dites nous simplement quels roles jouer et vous verrez. L’exclusion n’arrange personne.
    Trouvons des terrains d’ententes et travaillons ensemble. Prenons l’exemple du Ghana voisin !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés