Hôpital national Blaise Compaoré : Bientôt un livret d’accueil pour les patients

samedi 20 décembre 2014 à 04h45min

L’Hôpital national Blaise Compaoré (HNBC) veut être à l’avant-garde de l’innovation en matière de prise en charge des patients. Dans cette perspective, l’établissement a élaboré un livret d’accueil du patient hospitalisé dont le document a fait l’objet ce vendredi d’une séance de validation qui a réuni plusieurs acteurs nationaux de la santé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hôpital national Blaise Compaoré : Bientôt un livret d’accueil pour les patients

« C’est un document d’importance. Une fois validé, il doit être au chevet du malade et donne toutes les informations au patient sur son séjour au sein de notre hôpital ». Propos du directeur général de l’Hôpital National Blaise Compaoré (HNBC), Alexandre Sanfo, lors de la séance de validation du document du livret d’accueil du patient hospitalisé. Sur les raisons de l’initiative, Pissyamba Ouédraogo, directeur des soins infirmiers et obstétricaux du HNBC, explique : « L’idée du livret tient à deux raisons. C’est d’abord une préoccupation des hôpitaux de façon générale de trouver comment les professionnels et ceux qu’ils prennent en charge doivent se mettre ensemble pour permettre de respecter les droits et obligations des uns et des autres. La deuxième raison, c’est qu’au cours de l’étude externe du projet de l’établissement, le besoin d’information est ressorti lorsqu’on interrogeait les usagers de l’hôpital. Cela montrait qu’il était urgent que nous puissions disposer de ce document ». « C’est un instrument de communication entre l’hôpital d’une part et les patients et leurs accompagnants d’autre part », a ajouté le président de la commission d’élaboration du livret d’accueil du patient à HNBC.

« Le livret ne doit pas remplacer le personnel soignant »

Salifou Konfé, directeur des établissements de santé au Faso, s’est félicité de la démarche de l’hôpital Blaise Compaoré. « Nous voyons que c’est déjà une des préoccupations des responsables de l’établissement de disposer de cet outil de communication et surtout que cet outil permet de mettre le patient au cœur des préoccupations des professionnels. Parce que dans nos hôpitaux, de manière générale, on n’a pas toujours l’occasion de bien communiquer, surtout quand on sait que le patient qui arrive dans un hôpital se sent déjà fragilisé par sa maladie mais aussi fragilisé par le manque d’information autour de sa prise en charge. Et ce livret nous donne l’occasion de voir que c’est faisable au niveau d’un hôpital burkinabè et que cela va certainement être répliqué, je l’espère, dans les autres hôpitaux au bénéfice de tous nos patients et des utilisateurs d’une manière générale de nos hôpitaux ». Pour Salifou Konfé, la présente initiative devra donc faire tâche d’huile au sein des autres établissements et l’argument selon lequel les populations ne savent ni lire ni écrire ne devrait plus tenir. « Cet outil peut toujours servir à l’équipe soignante pour parler véritablement aux patients et faire en sorte que tous nos patients, dans quel n’importe quel hôpital, national ou régional, puissent avoir ces informations-là », soutient-il. Mais, pour le directeur général Alexandre Sanfo, le livret, aussi utile soit-il, ne doit pas remplacer le personnel soignant. « Nous devons toujours être à l’écoute du patient. On peut penser que c’est du temps perdu que de parler aux malades, alors que parfois la parole vaut mieux que l’écrit ». Position soutenue par le directeur des soins infirmiers et obstétricaux, Pissyamba Ouédraogo qui a annoncé la disponibilité du document dès le début de l’année 2015. « Le livret n’est qu’une synthèse des informations essentielles qui doivent orienter le patient, la famille. Mais, il n’empêche pas aux usagers de demander des compléments d’information au personnel qui les prend en charge », a-t-il indiqué.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés