Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

mercredi 10 décembre 2014 à 06h32min

Le samedi dernier, dans une déclaration devant la presse, le parti de l’éléphant a demandé pardon au peuple burkinabè. Il dit reconnaitre ses torts ; mieux, il admet à l’instar de Martin Luther KING que « Le pardon n’est pas un acte occasionnel mais une attitude permanente. » Par ailleurs, il ajoute « Désormais, pour le devenir de notre parti, les actions pèseront plus que les mots. Il y a lieu d’agir ensemble pour le changement sinon les mots d’excuses restent sans valeur. » Si ce n’était là encore que des mots qui encore plus ne constituent qu’un discours politique, il ne nous resterait qu’à dire « Chers messieurs RDA, vous êtes tout excusés ».

Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

Mais plutôt que d’accepter naïvement cette demande de pardon du parti de l’éléphant, il sied de méditer sur les raisons qui ont conduit à cette erreur politique fatale et d’interpeller les hommes politiques à faire la politique autrement ; car le pire n’est pas de tomber, mais c’est de ne pas savoir se relever.

Pour ce qui concerne l’erreur, elle renvoie à la suffisance, à l’égocentrisme, au refus de la contradiction (le débat) et surtout à l’absence d’une véritable stratégie de conquête du pouvoir d’Etat qui soit basée sur des intérêts généraux. Vouloir tout, tout de suite et pour soi uniquement, ne peut aboutir qu’à ce genre de situation. Comme la vie, la politique est un jeu d’échiquier ; il faut savoir donner pour espérer gagner. A force de considérer le parti comme sa chasse gardée, Me Gilbert Ouédraogo a fini par croire que de lui seul pouvaient venir les bonnes décisions. A en croire certaines sources, le parti ne serait pas là à se plier en quatre pour demander pardon au peuple burkinabè si Me Gilbert Ouédraogo avait écouté les voix sages qui s’élevaient autour de lui. Quelle grandeur serait la sienne, si lui et ses camarades avaient su écouter la voix du peuple ? Bref. Le vin est tiré...

Et pour cela il est impérieux de tirer les meilleures leçons de cette faute énorme. Cela vaut autant pour le parti de l’éléphant que pour tous les autres. Savoir distinguer ses intérêts propres de ceux du peuple pour lequel on dit se battre, doit être le premier exercice de tout homme politique. Et quand on se bat pour une cause, encore faut-il en avoir une, on doit être capable de s’y donner jusqu’à la dernière énergie. Peu importe les critiques et autres menaces que l’on sera amené à essuyer.

Pourtant, le paysage politique actuel du pays, marqué par des démissions et adhésions qui faussent toute idée de conviction ou de défense d’une idéologie claire, montre qu’ils sont très peu les hommes politiques qui sont prêts à tout, même au sacrifice ultime pour défendre leur conviction. Des Norbert ZONGO, on en cherche. Combien sont-ils à refuser de lever moindre bout du doigt de peur de représailles. Combien sont-ils, quoique très riches à mettre leur richesse au service de la Nation ? Combien sont-ils à préférer la démission plutôt que de s’acharner à son poste bien que décriés ? C’était, dans une certaine mesure, ce que le peuple demandait à l’ADF/RDA.

Il est donc temps qu’un nouveau souffle soit donné aux partis politiques, et que naisse une nouvelle génération d’hommes politiques qui sachent que la politique est avant tout l’art de gérer les affaires publiques. Et que seuls ceux qui ont un idéal pour leur peuple y ont droit. Besoin de s’enrichir, s’abstenir !

Ousmane B. PARE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2014 à 06:39, par Le peuple debout En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Mr Paré , GNO a pris le parti comme un fond de commerce. Ce parti fantoche doit dispraraitre

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 07:11, par YIRMOAGA En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Le pardon est possible si et seulement si les deux guignols gigolos ne sont plus du parti ? GNO et son copain blanco nègre ? ls tueurs de la démocratie. Quant aux vieux, le pardon provisoire c’est quand vous allez tout avouer ? On reconnait avoir perçu telle somme, mais vous savez, on a failli et ça peut arriver à tout politicien cupide, on l’a été , mais on demande pardon.Là au moins on dira.......comme c’est leur habitude, bof, enfin chacun pardonnera comme il peut et on assistera au deuil de l’éléphant.......par la cupidité de deux gigolos.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 07:18 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    La cause que l’ADF-RDA défendait était le besoin de s’enrichir. Pas de la politique. Beaucoup de gens adhèrent aux partis politiques dans un soucis de s’enrichir un jour. Peut que c’est l’image que renvoie les Hommes politiques : on s’enrichit dans un poste politique.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 07:19, par tinto En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Je souhaite que cela ne soit pas un simple appel, mais qu’on légifère la-dessus. il faut un loi pour baliser le comportement des politiciens afin que ceux-ci ne passent as leur temps à s’amuser avec le peuple, toujours poser des actes comme si les autres sont sans intelligence. Qu’on empêche toute personne qui résume son parti à sa famille de le faire durablement comme ce parti qui a dernièrement proposé la fille du patron au CNT. J’attendais qu’on la remplace mais hélas !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 07:53 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Les dirigeants de ADF/RDA veulent prendre le Peuple pour des CONS. Ce parti là, tant qu’ils ne vont pas procéder à un renouvellement à 100% de leurs DIRIGEANTS, on verra sur QUEL ARBRE ils s’accrocheront pour leurs RASSEMBLEMENTS au PAYS DES HOMMES INTEGRES. A moins qu’ils ressusciteront nos Martyrs et panseront nos coeurs meurtris. Les LEADERS de ce parti là, serviront d’exemples pour les autres partis politiques. Vous aviez voulu le CARNAGE au peuple Burkinabè et DIEU n’a pas voulu. ATTENDEZ LES 15 ans de plus que vous aviez voulu AU CAPITAINE BLAISE COMPAORE. Vous, ASSIMI KOUANDA, SALIA SANOU, LUC ADOLPH TIAO, ALAIN YODA, FRANçOIS COMPAORE, BLAISE COMPAORE... vous payerez le Prix de votre entêtement dans ce FASO avant d’aller répondre devant DIEU.

    QUE les LEADERS de ADF/RDA CHERCHENT à aider BLAISE à décharger ses VALISES d’abord au MAROC. Peut-être vous ignorez même qu’il a été vomi à CASABLANCA et fuyait pour une autre ville du Maroc. CHACUN RECOLTE CE QU’IL A SEME.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:01, par OML En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Chers militants de l’adf rda, sachez que le pardon tant supplié au peuple équivaut a faire de deuil du parti une fois que vous l’aurez obtenu.vous répondrez devant les tribunaux pour vos crimes, surtout JNO .C’est le pris à payer pour avoir endeuillé des familles.des bras valides sur qui le pays pouvait compter sont tombés a cause de votre estomac et de votre cupidité. le moindre mal pour vous c’est de suspendre le parti pour au moins 15 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:04, par lewang En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Moi j’avais toujours dit que le louvoiment du parti était juste pour monter les enchéres. la suite m’a donné raison. Je ne comprend pas comment quelqu’un de digne peut croire à un parti fantoche comme l’ADF. Je pleure surtout les vieillards membres du BP ou militants qui se laissent manipulés par par des enfants nés après la honte tels que GNO et le shorbiteur local de Zabrédaga...Vos petits enfants doivent avoir honte de vous mes chers vieillards. A dire qu’il ya meme des chefs traditionnels dans la nasse ! quelle valeur et crédit leur donner ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:21, par Le citoyen En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Ce parti doit disparaître, il a été à l’origine de l’insurrection précipitée. Le sang des victimes repose en grande partie sur ce parti. Qu’il se fasse oublier. En d’autre terme, je savais que depuis l’expulsion de Hermann..., qu’il viendra un jour se venger. C’est dommage que les intélligences soient enfermées. Pardonnez, oublier nous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:23, par BAC En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    L’ADF et la kyrielle de partis satellites qui gravitaient autour du CDP nous emmerdent avec ces demandes acerbes de pardon qui manquent d’ailleurs de sincérité et empreintes d’hypocrisies !!! Vous espérez quoi ? après avoir été complice de la mort des vaillants Burkinabè, deux jours après vous vous pointez pour demander pardon et par magie tous vos péchés seront absous..C’est trop facile tout de même...Respectez le Peuple..Nous n’avons pas encore fini le deuil de nos frères et sœurs tombés aussi pour libérer le Burkina des politiciens sans vergogne , sans conviction politique qui pilulent dans les partis fantoches du genre ADF RDA et pour peu qu’on jettent de l’argent se battent tel des vautours autour d’une charogne..De toute façon l’ADF n’est pas à sa première fois de trahir le peuple..demain s’ils en ont l’occasion il le feront à cœur joie car c’est pour ces sales besognes que des partis de ce genre existent..Comprenez définitivement que le peuple burkinabè a aussi compris et que s’en est fini de vous..C’est la dure réalité que vous refusez d’accepter..Aller chercher du travail !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:26, par mam minga En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    L’histoire retiendra qu’au Burkina il a existé un individu en la personne de Gilbert Noël O. qui grace a sa politique du ventre et qui na pas hésité un seul instant a utiliser le parti dont il était responsable. Il a permit au digne fils du pays grace a sa bêtise de se réveiller et d’affronter le terrifiant, le craint Blaise compaore. Merci de nous avoir permit de nous regrouper pour aller vers le changement. Grace a toi le plus vieux parti du pays a perdu tout crédit et c’est même un parti qui va disparaitre puisse que les militants commencent a renier le parti. Tu me déçoit énormément. Et tu demande pardon, pourtant tu étais convaincu de ce que tu fraisait, tu n’avais pas de leçon a recevoir de personne. C’est trop facile.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:29, par le citoyen En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    en tout cas l’adf-rda ne va jamais se relever parce que cela ne quittera jamais jamais jamais jamais les tetes des burkinabes.quant a juilbert ouedraogo il doit savoir qu’il n’existe meme plus il vie seulement mais sans importance.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:31, par Le Chat En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Salut,
    Je pense qu’il faut que les autres de l’ADF/RDA prenne leur responsabilité pour donner un nouveau souffle au parti en excluant GNO da presidence.
    la nous allons tous revenir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:32, par bouffetout En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Toutes ces demandes de pardon n’ont qu’un seul objectif. Que le peuple laisse ces partis sortir vite du bois pour battre campagne.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:42 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Voici un jeune (GNO) qui pouvait devenir facilement un jour le président de ce pays s’il restait droit. Mais hélas, il a préféré s’occuper de son propre ventre. conséquence, il devient vulgaire sur l’immondice de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:48, par Gerard Kango Ouedraogo En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Mon fils Gilbert Noel, je te demande du haut des cieux de quitter définitivement la politique. Ouvre ton cabinet d’avocat et apprend un peu à travailler et si Dieu te prête vie, tu reviendras en politique dans une quinzaine d’années.
    Tu as trahi ta patrie et par expérience, le peuple n’oublie pas ses traitres.

    Demande à ton épouse de se trouver un travail aussi. Le raccourci te rattrapera toujours.

    Regarde autour de toi. Tous les hommes politiques se sont exercés dans leurs métiers une bonne vingtaine d’années avant de s’essayer en politique.

    Tu mènes la politique de l’argent à tout va ! fait gaffes.
    Ton père !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 08:53, par CRUZ En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Trois jeunes ont été ligotes et brûlés au siège de l’ADF-RDA à Ouhigouya. Pour pardonner, il faut la vérité et la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:01, par lwal En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Les militants de ce parti doivent comprendre qu’il y a un énorme travail à faire.Il faut qu’ils commencent par exiger la démission pure et simple du bureau politique national de ce parti.En fait les membres corrompus de cet organe dirigeant auraient dû le faire s’ils connaissaient la honte,mais hélas !le pardon s’il était vraiment sincère commandait leur démission.Cette démission serait est un pardon à l’endroit de leurs militants tout d’abords.Ensuite si des sanctions sont prises à l’encontre de ces derniers alors on pourra espérer garder quelques membres puis gagner des adhésions en fonction de la probité des <> dirigeants.

    Si vraiment les cadres de ce parti mettent en avant l’intérêt du parti alors on devrait assister à des démissions.Si non alors la duperie continue.....

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:09, par anta En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Paré, tu pers ton temps avec ton discours de prêtre. Ces gens de l’ADF/RDA allaient très bien à la messe le dimanche ou à la mosquée le vendredi.Ils ont écouté force homélies et wasous bien sentis sur le devoir de vérité, l’honnêteté, l’altruisme et autres vertus qui lui manquent le plus. Ces gens devraient plutôt s’attacher une meule au cou et aller se jeter dans la mère, comme recommandé par les Saintes Écritures. Mais ils ne connaissent pas la honte.Bientôt vous allez les voir chercher leur chemin avec une torche en plein midi.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:13 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    La demande de pardon faite par l’ADF-RDA ne convient pas. Il faut que Gilbert en tant que président le fasse. Il doit d’ailleurs démissionner et demander la convocation d’un congrès extraordinaire pour faire leur mea culpa et chasser tous les dirigeants responsables de la situation/article 37. Gilbert et sa clique est mort politiquement. Si l’ADF/RDA ne veut pas disparaitre, se doit de les chasser rapidement pour repartir sur de nouvelles bases démocratiques.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:13, par Homme libre En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    A bat la politique du ventre creux que font ADF-RDA et le front républicain
    Le peuple est déjà averti. Ce pardon n’est pas sincère. Le peuple est conscient. On a compris. L’ADF veut que le peuple qu’il a trahit accepte son pardon pour se raviver et revenir nous revendre à nouveau. Cette fois-ci, plus rien ne sara comme avant. Le peuple ne va plus vous faire confiance. La confiance est finie

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:37, par Paul Sylvain Pare En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Cher Ousmane, tu as entièrement raison, nous comptions tous sur la position de Me GNO pour faire échec à la révision de la Constitution mais le manque de parsonnalité et l’appât du gain facile ont eu raison de lui et de son avenir politique. Dommage pour lui, mais la vie est ainsi faite. Il faut avoir le courage de prendre des positions justes, en accord avec sa conscience et des intérêts de son peuple qui vous élu. C’est pour des idées et pour son peuple qu’on s’engage en politique...Me GNO n’est pas le seul à demander pardon ou à frapper aux portes des partis de l’opposition...Il faut que ceux luttent depuis de années pour résister et se battre aux côtés du peuple depuis longtemps soient vigilants...Tout démissionnaire qui veut adhérer à un parti de l’opposition, doit passer par une période de formation, et de changement de mentalité, que dis-je de "reconscientisation". Tous ces anciens de la majorité qui ont vécu dans la prévarication, le vol, le détournement, l’abus de pouvoir, tous ces gens qui choisi l’impunité comme mode de gouvernance, ces gens qui ont regardé voire pratiqué des actes d’injustice à l’endroit de leurs compatriotes, ou qui ont refusé d’éléver leur voix contre des situations d’injustice, ne doivent pas être admis dans les partis de l’opposition , sans s’amender ou poser des actes qui prouvent leur changement de mentalité...Que ceux qui savent qu’ils ont pillé, volé, détourné, ou tué leurs compatriotes, qu’ils aient le courage d’avouer leurs fautes, de se dénoncer eux-mêmes avant de demander pardon au peuple... C’est par ce type d’actes nouveaux à poser qu’ils peuvent obtenir le pardon pu peuple ; et ce peuple saura qu’ils ont changer....Ceux qui étaient hier prêts à nous précipter dans le précipice et le néant pour quelques millions de FCA, ne peuvent pas être pardonnés sans donner des preuves de leur bonne foi ou de leur changement de position. Dans les réligions théocratiques, le pardon s’obtient non seulement par l’aveu de la faute, mais aussi par la réparation du tort commis...Et même Dieu a institué le Purgatoire où ceux qui ont commis et reconnu leurs fautes, passent avant de monter au Ciel. Tout le reste, ce ne sont que des larmes de crocodiles....Vigilance ! Vigilance ! Vigilance !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:42, par integrite En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    que Gilbert, face au peuple, reconnaisse avoir préferé des billets de banque ou des postes juteux en vendant son âme au diable, que l’adf rda aille demandé pardon aux famille des victimes car on pouvait eviter ça ! GNO est une déception pour la jeunesse. si l’adf rda veut revenir en politique qu’il attende au moins en 2020 avant de revenir car nous ce qu’on veut c’est oublié ce parti pendant plusieurs années ; ensuite il faut faire un nettoyage sans GNO comme président. Nul comme avocat et nul comme président d’un parti

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:47, par Tapsoba® (de H) En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    « Le secrétariat exécutif national se réunira dans les semaines à venir pour dégager des orientations fortes et nécessaires au redressement de notre formation politique . » On attendra de voir se qui sortira de cette réunion de vérité(?) pour en tirer des conclusions définitives sur le sens réel à donner à leur acte de contrition,sincérité ou diversion pour mieux berner et escroquer intellectuellement les esprits faibles ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:48 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    comme on le dit monsieur de l’ADF concentrez vous sur vos militants sinon on ne demande pas pardon à quelqu’un qui t’aime pas

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 09:57, par doudouno le cobra En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Les dirigeants de l’ADF me déçoivent.Ils avaient une ligne et ils l’ont défendu quoi de plus normale. Gilbert tu n’a pas à rougir de personne,toi au moins tu as pu te faire élire député et maire du Yatenga.Y’a des gens leur députation ne se limitera qu’à ce fantoche de CNT cousu de toute pièce à Ouagadougou que d’ailleurs nous les provinciaux ne reconnaissons pas.C’est pas le peuple qui a bruler l’assemblée nationale ;mais une bande de vandale habillé en noire.
    J’ai l’impression qu’ont veut imposer une pensée unique à tous les burkinabés et c’est là que tous les intellectuels de ce pays me me font gerber.
    En tant que Burkinabé dites moi si j’ai pas le droit d’être pour le referendum,d’avoir un avis contraire avec le balai citoyen et autres OSC qui se prennent pour des Dieux de la pensée unique.
    Nous voteront pour qui nous voudrons les prochaines élections même pour le CDP et l’ADF/RDA que celui qui voulait Battre Blaise le fasse dans les urnes.Prenez exemples au moins sur les OSC du Sénégal.Même quand ont n’est pas intelligent il faut savoir copier quand même. Vous serez poursuivi pour vol et vandalisme et d’avoir amenez des innocents se faire tuer à votre place.Smockey et Kam pourquoi n’était vous pas en première ligne pour prendre les balles ? arretez de nous prendre pour des cons.
    Je dit non à la pensée unique et au règne du vandalisme et de la terreur.Si c’est un crime d’être CDP OU ADF je suis désolé pour vous les hommes en noires.Il n’y a de victoire que celle des urnes et c’est cette vérité que vous autres Ibriga et Loada doivent dire au peuple au lieu de berner les gens pour avoir des strapontins .

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 10:01, par L’ancêtre En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Gilbert sait qu’il ne peut pas sortir donc il demande à ses seconds couteaux de préparer le peuple pour qu’il revienne sur scène, ne serait-ce que pour reconquérir un siège de député ou de conseiller. Mais c’est peine perdue, Gilbert ne sait pas trompé, il a choisi la facilité, il a choisi l’argent facile. Il a bien préparé sa stratégie, qui consistait à faire peur à Blaise Compaoré afin de faire monter le prix de son adhésion à l’article 37. Sinon voilà un monsieur, très jeune, à qui on a offert sur un plateau d’or un parti politique, le premier parti d’opposition, il deviendra même le chef de file de l’opposition politique, mais curieusement le chef des opposants soutiendra la candidature du candidat de la majorité. Il a tué l’opposition en 2005, puis en 2010, le voilà qui a tenté encore de tuer l’opposition en 2014 sauf que sa stratégie a foiré. Pour un tel individu pas de place pour le pardon en politique. On peut le pardonner s’il décide de rester un burkinabè lambda, sinon s’il reste en politique il faut le vomir. Qui a bu boira. Ce monsieur doit disparaître de la faune politique du Burkina nouveau, lui et ses ouilles.
    L’ancêtre

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 10:17, par Mac. En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Messieurs les representants de l’ADF/RDA il est tres facile pour vous de reconnaitre votre tort mais tres difficile pour le peuple de vous le pardonner.Des vies des dignes filles et fils du Faso fauchees des biens materiels detruits occasionnant la hausse du taux de chomage des coeurs brises...et pour cause votre desir indissoluble avc le CDP (soif de pouvoir)d’imposer au peuple burkinabe votre suprematie.SI vous aviez gagne vous ne vous rendriez pas coupables maintenant que vous avez perdu vous voulez jouer a un double jeux non !Meme les ancetres vous ont rejete.Alez vous-en !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 10:18, par issilondres En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Morale politique :

    Seul l’arbre est connaissable à ses fruits. Et si fruits il est en mesure d’ en produire. Pour un homme qui se réclame de la foi divine et qui tombe si bas est preuve que là aussi sa foi n’est pas profonde : être chrétiens, c’est être au service des plus faibles et non ceux qui délirent haut et fort sur les toits du bas- monde qu’ils qu’ils sont des hommes forts ; "celui qui s’élève sera abaissé". Et même le jugement dernier le promet et soumet notre salut à l’aune de cet humaine humilité. Comme quoi la sagesse religieuse peut bien inspirer la sphère politique. Car tout se joue sur l’échiquier POLIS.
    Apprenez à votre égo à ne pas être plus grand que le peuple, à l’écouter

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 10:20, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    - Les gens de l’AD/RDA n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes !

    Ils ont suivi GNO warwarwarwar jusqu’à brûlez le pays ! MILITANTS ET MILITANTES DE L’ADF/RDA VOUS ÊTES MAINTENANT FIERS DE VOUS POUR AVOIR ÉTÉ LES SECONDS INCENDIAIRES DU BURKINA APRÈS VOS AMIS ET COMPLICES DU CDP ET DE LA FEDAP/BC !!!! RÉJOUISSEZ-VOUS MAINTENANT CAR VOUS AVEZ ATTEINT VOS OBJECTIFS !!! VOUS AVEZEU CE QUE VOUS CHERCHIEZ ET VOUS L’AUREZ POUR TOUJOURS SUR VOS CONSCIENCES.

    Pour ma part, il vaut mieux que vous démissionez tous et dissoudre l’ADF/RDA !

    - Quand moi Yamyélé j’appelais sur les forums les militants de l’ADF/RDA à démissionner en masse pour rejoindre les autres partis (UNIR/PS, UPC et même le MPP qui venait de naître), c’est parce que j’ai analyséprofondément le comportement de GNO depuis longtemps et je voyais venir cette catastrophe !!! J’ai analysé son comportement depuis sa trahison de la lutte du Collectif des Halidou OUÉDRAOGO et autres, depuis son accoquinage avec HERMANN YAMÉOGO puis leur déchirure suite aux actions de SALIF DIALLO, Ses positions chaque fois que la nation était embourbée, etc.

    - J’avais conseillé aux militants de l’ADF/RDA de quitter ce parti avant cette catastrophe. Et je vous jure qu’il s’est trouvé certains d’entreux pour m’insulter copieusement et me traiter d’oiseau lugubre, tout en ventant l’intélligence de GNO !!

    Oui, GNO est intélligent, même très, sinon il ne serait pas avocat, mais son intelligence est souvent diaboliquement utilisée par lui ! Il a toujours utilisé le parti de son père (RDA) et du frère de HERMANN (ADF) pour marcher sur les dos de ses militants et avoir des strapontins avec le régime déchu : plusieurs fois ministre, plusieurs fois député et sa femme député cette fois encore, Maire de Ouahigouya encore pour lui, etc. et rien pour les autres !!!!!

    - Les militans de l’ADF/RD n’avaient rien comprit et devenaient hargneux dès qu’on attire leur attention ! Sinon en son temps Salif DIALLO alias ’’GORBA’’ avait envoyé un message très fort en s’adressant à l’ADF/RDA sur l’équilibrisme de GNO. Je vous rappelle la phrase alerte de ’’GORBA’’ en son temps, et il avait dit à l’ADF/RDA : ’’Un pied dedans et un pieds dehors, c’est être dehors’’. Je vous assure que GORBA est très fort !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 10:26, par la rochefoucauld En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    hum le pardon c’est trop facile de tuer de pauvres innocents qui ne demandaient que vous respectiez la constitution que vous Messieurs les politiciens aviez rédigé. Même à l’absence de plainte à la justice allez-y vous livrer à la justice dites tout simplement comme au cours d’une confession à l’église, que vous avez tué. GNO, toi tu n’as pas ta place en enfer, les trois jeunes plus lucides que toi, ont péri à OHG par le seul fait que tu ne voudrais pas voir ta maison incendier, même si elle restait intacte, crois-tu pouvoir l’habiter dans ce Faso meurtri et endeuillé ? pauvre con !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 10:43, par ben kitoa En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    doudouno le cobra.on dirait que tu n’es pas encore guérit de ta blaisomaniose aigue.pardon ferme la stp

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:00, par Invincible En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    C’est bien bizarre qu’on en soit toujours la a vouloir torcher le derrière des politiciens qui se sont érigés en brigands, cambrioleurs et autres coupeurs de route du peuple à un moment crucial de son histoire. Je ne veux pas m’ériger en juge pour qualifier les faits mais je crois que ce que L’ADF RDA a appeler erreur et que d’autres qualifient de faute lourde n’est rien d’autre qu’une haute trahison. On ne demande pas pardon pour une haute trahison mais on assume les conséquences surtout quand on a décidé librement de ventre sa voix à coup de millions pour ensuite pèter à la face du monde qu’on n’a de leçon à recevoir de personne.
    Ce qui est bizarre, jusqu’à présent c’est que ni les autorités en places ni les politiciens qui sont de l’autre cote du mur ne semble avoir compris la leçon des 30 et 31 octobre. Pour la simple raison qu’aucune commission d’enquête indépendante n’ait été mis en place pour faire la lumière sur les circonstances de la modification de l’article 37, les jeux dans l’ombre, la corruption supposée ou avérée dans les couloirs du Parlement, les pactes et autres menaces de mort contre les députés et partant le peuple et la démocratie au Faso.

    Avant les dates fatidiques du 30 et 31 octobre, des choses très graves se sont passées dans les méandres du pouvoir et il convient de faire toute la lumière la dessus et situer les responsabilités afin de mieux éclairer les lanternes du peuple.

    Ce qui se dit ici et là dans la rue et dans les cabarets ne sont que des propose nuls et non avenus. L’intégrité se mérite le respect aussi. Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’aucune vertu ne constitue une destination. Quand on y parvient, on est contraint de faire plus d’effort pour y rester sinon c’est la décadence. Or ici, on est parvenu à restaurer l’intégrité du peuple et son respect. Comment donc s’y maintenir ?

    La réponse est simple :
    1. Une enquête indépendante doit être ouverte et situer toutes les responsabilités dans cette tentative de modification de l’article 37. C’est un coup d’Etat constitutionnel qui doit être traite comme tel.

    2. Publier le rapport afin de le rendre accessible à tous et par tous

    3.Les acteurs politiques et les partis politiques accablés en tirent toutes les conséquences : Ceux qui doivent démissionner démissionnent et quitte la vie politique d’eux-mêmes (sans rancune). Les partis qui doivent s’auto dissoudre prendront à leur propre suicide collectif.

    4. Le Ministère publique jugera de l’opportunité de les traduire en justice ou d’employer les recours légaux pour suspendre des personnes physiques, de dissoudre ou suspendre des partis politiques.

    Le Peuple leur pardonnera certainement ensuite.

    Les reformes de cette transition ne peuvent pas être qu’institutionnelles, elles doivent être aussi politique et prendre en compte les partis politiques pour lesquels on a besoin d’une meilleure règlementation à travers la mise en place de garde-bandits [Hermann Yameogo selon ses propres dires], de garde-brigands, des garde-coupeurs-de-route [ADF RDA, en décidant braquement de voter pour l’article 37 a barré la route au peuple] et de garde-pirates [Assimi, Achile Tapsoaba, Les feres Compaoré, Ram Ouédraogo et consorts qui n’avaient de projet de société que de piller le peuple]. Les garde-fous ne suffisent plus, les politiciens sont devenus autres choses.

    L’ADF RDA demande pardon, pour erreur là où il y a haute trahison. Par ailleurs eux qui disaient qu’ils n’ont de leçons à reçevoir de personne réunissent des journalistes pour leur dire d’aller demander pardon. Au lieu de s’en tenir à ça ils vont jusqu’à oser parler de Présidentielle 2015. Un rêve interdit que tous les pros referendum devrait s’abstenir de caresser même en secret. De deux choses l’une soit ils n’ont pas encore compris qu’ils doivent quitter la scène politique soit ils attendent qu’on les aide à quitter.

    Les demande de pardon en cascade qui tombent ici et là ne constituent en rien une approche durable de construction de démocratie fondée sur des partis politiques viables et fiables.

    On ne doit plus continuer de fermer les yeux sur les agissements des partis politiques, car ils n’engagent pas que les partis mais aussi le pays et le peuple tout entier. Plus rien ne sera comme avant. Plus rien !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:11, par yac En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Je pense que Gilbert Ouedraogo et Herman Yameogo doivent se retirer dans un monastère et passer toute leur vie à prier pour remercier Dieu de les avoir maintenu en vie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:17, par kad En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    l’ADF-RDA ne merite pas notre pardon, seul Dieu pourrait vous pardonnez.Mais on ne peut manquer de remercier l’ADF-RDA d’ avoir occasionner le depart de blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:26, par Paul Sylvain Pare En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Cher Ousmane, tu as entièrement raison, nous comptions tous sur la position de Me GNO pour faire échec à la révision de la Constitution mais le manque de parsonnalité et l’appât du gain facile ont eu raison de lui et de son devenir politique. Dommage pour lui, mais la vie est ainsi faite, il faut avoir le courage de prendre des positions justes, en accord avec sa conscience et des intérêts de son peuple pour qui on s’engage en politique...Me GNO n’est pas le seul à demander pardon ou à frapper aux portes des partis de l’opposition...Il faut que ceux luttent depuis de années pour résister et se battre aux côtés du peuple depuis longtemps soient vigilants...Tout démissionnaire qui veut adhérer à un parti de l’opposition, doit passer par une période de formation, et de changement de mentalité, que dis-je de "reconscientisation". Tous ces anciens de la majorité qui ont vécu dans la prévarication, le vol, le détournement, l’abus de pouvoir, tous ces gens qui choisi l’impunité comme mode de gouvernance, ces gens qui ont regardé voire pratiqué des actes d’injustice à l’endroit de leurs compatriotes, ou qui ont refusé d’éléver leur voix contre des situations d’injustice, ne doivent pas être admis dans les partis de l’opposition , sans s’amender ou poser des actes qui prouvent leur changement de mentalité...Que ceux qui savent qu’ils ont pillé, volé, détourné, ou tué leurs compatriotes, aient le courage d’avouer leurs fautes, de se dénoncer eux-mêmes avant de demander pardon au peuple... C’est par ce type d’actes nouveaux à poser qu’ils peuvent demander pardon au peuple et ce peuple saura qu’ils ont changer....Ceux qui étaient hier prêts à nous précipter dans le précipice et le néant, ne peuvent pas être pardonnés sans donner des preuves de leurs fautes. Dans les réligions théocratiques, le pardon s’obtient non seulement par l’aveu de la faute, mais aussi par la réparation du tort commis...Tout le reste, ce ne sont que des larmes de crocodiles....Vigilance ! Vigilance ! Vigilance !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:35, par Nabiiiga En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    En ce qui me concerne, le pardon est bien possible, seulement voilà le pardon, en lui seul, ne peut pas avoir une raison d’être sans un fondement. Autrement dit, c’est comme si un villageois se levait le matin, ils cherchent les aînés du village afin que ceux-ci l’accompagnent chez le naaba pour demander pardon. Certes, les aînés, comme moi d’ailleurs, vont trouver le démarche louable et sans doute, ne laisseront pas tomber ce monsieur. La délégation sera reçue mais vous imaginez combien le chef de village sera ébahi car, à ce qu’il sache, le monsieur n’a rien fait, aussi longtemps qu’il ne dit pas la raison pour laquelle il cherche à être pardonné.

    C’est justement le même scénario que nous vivons actuellement avec ce pardon de RDA. Dites-nous d’abord ce que vous avez fait pour mériter notre pardon ; le pardon entier d’une nation de 17 million d’habitants. Votre demande de pardon doit être accompagnée des actes concrets. Vous devez, par exemple, formuler votre pardon comme suit :

    Chers très compatriotes, nous vous demandons pardon et voilà pourquoi. Comme vous savez, notre position sur la modification de l’article 37 était connue de tous. Un simple non ! Comme une marmite sur le feu, la situation devenait chaud par la seconde, les emissaires de CDP venaient nuitamment nous voir, nous, les cadres du parti. Nous, à notre tour, transmettions les discussions à nos militants de base. Puisque les négociations avec CDP n’allaient nulle part, ce dernier a changé d’approche en se fiant directement et seulement à un tout petit noyau de notre parti. Au final, tenez-vous bien car voici les chiffres : dix milliards, 999 millions, 345 mille, et 600 francs ont été versés dans le compte de notre parti. Du mois c’est ce que nous savons, peut-être qu’il y en avait d’autres transactions qu’on ignorait. Comme si cela ne suffisait pas, chacun des cadres de notre parti avait reçu pour leur compte personnel, 1 milliard de nos francs. Le CDP ne nous a même pas donné une seconde pour qu’on puisse digérer ce butin, ils nous ont promis le poste de premier ministre et 10 autres poste ministeriels et une promesse solenelle de nous laisser faire, une fois au gouvernement. Autrement dit, nous pouvions nous servir de la chose publique tant que nous le voudrions.

    Compatriotes, sans tenir compte de l’avenir de notre pays encore moins vous autres qui criaient nuit et jour contre la révision de l’article, nous avons décidé de nous servir d’abord en faisant le volte face que vous avez vécue. Sans nous, il n’y avait ps lieu que la révision puisse passer.

    Nous reconnaisons notre faut grave, nos mains sont désormais entâchées du sang de tous ceux qui ont perdu la vie, les souffrances et la douleur de ceux qui se sont blessés sans oublier les pertes en bien.

    Ainsi donc, les milliards que nous avons reçus, nous les retournons, le tout au grand complet, au trésor public car c’était volé du peuple. Pour vous montrer notre sérieux, dès tout de suite, RDA, crée depuis 1946 est désout et n’existerait plus comme parti politique.

    Compatriotes, voilà les faits pour lesquels nous vous demandons pardons

    Oui, et oui, nous nous pardonnerons. Sans quoi, je vous vais devoir vous prier d’aller vous faire voir ailleurs car vous tous, vous ne méritez que la pendaison. Hypocrites !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:50 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    M. Ousmane PARE, vous avez parfaitement raison. Rien ne sera plus comme avant. L’ADF/RDA a parfaitement compris la leçon de chose politique et va certainement rectifier le tir.
    Acceptez s’il vous plaît ce pardon, car je le sais sincère mais les membres du Bureau politique doivent faire preuve de plus de démocratie dans les décisions importantes à prendre avant de l’envisager. Conseil du Conseiller. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:52 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    vous n’êtes
    pas digne de la gouvernance de notre chère pays , allez au diable

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:55 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    vous n’êtes pas digne de la gouvernance de notre chère pays , allez au diable

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 11:56, par sidiki En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    pdci rda se rallie au rdr pour combattre gbagbo...par alliance l’ adf rda s alliait au cdp pour maintenir blaise au pouvoir. alassane ouattara,bedie,blaise... les heritiers du vieux houphouet planton de la franceafrique...erreur ,les temps ont change et le bilan est lourd...guillaume soro,gilbert ouedraogo alassane ouattara sont desormais livres a eux meme..leur protecteur blaise a ete evince du pouvoir...voila qu au bord de la lagune ebrie le pdci rda veut se presenter aux elections presidentielles prochaines contre l avis de bedie...gilbert a ete seullemment frappe par la myopie politique. qu il paie le prix...c est le vieux gerard qui va se retourner dans sa tombe. lui qui etait maitre mythomane.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 12:06, par la foudre En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    je me pose une seule question !!!!!!!
    Quel est le seuil à franchir avant qu’on ne parle de faute en politique !!!!
    L’ ADF-RDA parle d’erreurs politique or moi je pense plus une serie de graves fautes !!!
    C’est très facile de demander pardon !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 12:23, par de En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    On a demandé à un Général américain, s’il pouvait pardonner les auteurs de l’attentat du 11 septembre. Sa réponse fût : le pardon est du ressort de Dieu, notre rôle, c’est de les (les fautifs) aider à avoir un rendez vous avec Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 12:34 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    La seule préoccupation qui trottine dans la tête de ces gens, c’est comment redorer le blason pour entamer les échéances électorales de 2015 ! Ils sont pressés de revenir sur la scène politique, d’où leur égoïsme et leur hypocrisie. Je vous conseille de suspendre cette idée et de vous consacrer à des œuvres de solidarités surtout en faveur des victimes que vous avez fait tuer dans l’humilité et le pardon pour espérer la clémence du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 12:38, par Alexio En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Par la trahison ce parti a ete creer sous la banniere de la Liberation des peuples opprimes en Afrique par son Architecte Feu Houphouet Felix Boigny. La saga du RDA a commencer apres notre Indepencance, une installation d une cellulle en Haut-Volta. Aujourdhui Burkina Faso. Apres le deces de ses grands hommes comme Ouezzin Coulibaly, Maurice Yameogo notre Premier President fut le gerant de ce parti jusqu a sa chute en 1966. Le terrain etait libre pour les antangonistes de l epoque dont le Pere GNO, Gerard Kango qui deviendrait le nouveau gerant du Parti apres des luttes intestines qui dechirerent le parti. Parce que l ancient President depourvu de son statut civil voltaique etait mis a la touche par l aile Gango-JO-Wesder.L UNDD fut creer pour effet de concourrir avec ceux-ci. Le RDA d aujourdhui est une suite de la saga avec l Heritage du Parti par le fils a Papa NGO qui par la force des choses abusait de son mandat de President Parti en cumulant tout sur son dos. Le motif de l argent a ete apres trahison qui fait chuter Blaise le tyran corrupteur et ses acolytes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 12:51, par nakoulma En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    POINT DE PARDON POUR VOUS CHER ESTOMAC VIDE VOUS QUI PENSEZ RIEN QU’A VOTRE « ŒSOPHAGE » GILBERT A DIT A RADIO « OMÉGA » QUE LUI IL A CRÉE SON PARTI POUR CHERCHER PAS POUR RESTER LA OU IL EST QUE CELUI QUI VEUT CRÉE SON PARTI AUSSI LUI IL « N’ÉCOUTE PERSONNE » POURQUOI MAINTENANT DEMANDER PARDON A QUI ? ET POURQUOI ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 13:33, par Taryam En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    « Le » secrétariat exécutif national se réunira dans les semaines à venir pour dégager des orientations fortes et nécessaires au redressement de notre formation politique . » je demande aux militants de l’ADF/RDA de ne pas s’exposer et laisser le BPN ( les membres dirigeants) sortir. Ils peuvent nous préciser les lieux seulement. Si ils savent la portée de leur acte les membres dirigeants de ce bureau politique auraient gardé le silence d’abord. Donc en sage conseil ; soyez prudents et gérer ce que vous avez récolté.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 14:22, par Paul En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Parfaitement d’accord avec le cobra. Je ne comprends même pas pourquoi les gens passent leur temps à s’excuser comme s’ils ne croyait pas à l’idée qu’il defendait. C’est ça aussi la politique et la démocratie, la pluralité d’idée. si on veut imposer un seul point de vue à tout le monde, on fait de la comedie.
    En tant que Burkinabé, j’avais le droit de donner mon point de vue sur la situation de mon pays et ce, à travers le referendum ou autre moyen. Le plus convainçant le remportera dans les urnes. Mais comme les autres n’avaient aucune idée, ils ont préférer droguer les gens pour aller vandaliser. J’ai honte quand je vois que les gens prenne ce qui est arrivé pour la vraie démocratie. Il faut aller vous étudier un peu.
    ADF a defendu son point de vue, ses conviction, pourquoi donc s’excuser.............Merde............

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 14:43, par Bernard Luther King En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    1. Mon ami auteur de cet article, aucune moralisation ne peut venir à bout des errements de l’ADF-RDA. Vous y perdrez votre temps. N’oublie pas que l’ADF-RDA est resté coherent dans ses feuilletons de trahison : 3 au total.
    2. POST 32 : Mon ami L’invincible, merci vous avez tout dit. Que les gens se detrompent. L’ADF n’a pas commis une erreur ; l’ADF a commis une faute, mieux un acte criminel, mieux encore un acte de haute trahison. C’est vraiment de la naivété, de l’infantilisme que de croire à une erreur commise !
    3. POST 25 : Doudou le Cobra, vous êtes jusque là ensommeillé. Et ne soyons pas ingrat à l’egards de Dieu et de tous ceux qui ont plié genoux, jeûné pour nous eviter la guerre civile . Sans quoi, vous auriez su que c’est bel et bien un crime d’etre ADF ou CDP . Ne soyons pas si negligent vis-à-vis des enjeux de vie ou de mort.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 15:02, par KEBRE En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    1-Vous avez trouvé un compromis historique avec votre majorité
    2-Vous n’avez pas de leçons à recevoir de qui que ce soit
    3-Vous n’avez pas de pardon à demander.
    4-Vous serez marginalisé pour toujours pour service comme exemple aux générations futures

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 15:26, par Rap Raowa En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Si le ridicule tuait ! Il faut être en Afrique pour vivre une si basse mise en scène. Passez plutôt la main aux quelques éléments encore dignes de votre parti et allez vous mourir de remords.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 16:04, par Ombrax En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    a y reflechirn je pense que il faut pardonner à l’adf pour ce qu’ils ont permis de réaliser. sans eux, ce truand de la democratie serait tjrs là et ces ya go allait pouvoir planquer leur fortune sachant la fin prochaine. mais aec cet appui de l’adf au peuple, nous avons la chance inouie de grandir et de quitter les chemins tortueux de la medicorité erigée en vertu. je regrette sincerement ces morts que cela a occasionnées mais sans cette action de l’adf, ces gars, comme poussés par le diable allait foncer tout droit au referendum et là, les degats allaient etre immenses. puisqu’on la meme determination à les empecher de foutre notre democratie en l’air sera plus virulente.
    sincerement, je pense que à quelquechose, malheur est bon. imaginez blaise encore ici pendant un an a passer son tps a chercher des entourloupes pour nous bercer et nous endormir. ce quil navait pas compris, c’est que le peuple a force de veiller pour lemepcher de nuire avait perdu le sommeil et plus aucun tour de prestidigitation ne pouvait encore marcher. il ne savait pas , le pauvre blaisot quand il disait que la majorité allait dicter sa loi. en fait, il s’etait tromper de majorité. paix et salut sur nous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 16:13, par KKS En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    pauvres cons de l’ADF/RDA,vous vous foutez du peuple ,a qui vous demandez pardons ,après avoir pensé qu’a votre poche en suicidant nos frères. que vous fiassiez campagne ou pas même les chien n’auront plus le temps d’aboyer sur vous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 17:11, par TALBAN En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Je pense que l’ADF-RDA c’est tromper d’époque en témoigne les manœuvres politiciennes que ce parti a commis via Feu Majesté Gerard après l’indépendance. En tous cas des gens aurons honte d’appartenir a certain partis...au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2014 à 19:31 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Certains internautes malveillants se croient obligés d’intervenir sur le forum pour vilipender le parti de l’éléphant. Est-on vraiment obligé d’accepter le pardon formulé par l’ADF/RDA surtout si on n’est pas militant de ce parti. La bataille politique doit se poursuivre et j’exhorte Gilbert Noël OUEDRAOGO et sa troupe à poursuivre inexorablement et tranquillement son noble combat pour la paix et le développement malgré l’erreur commise. Ce fut une stratégie comme toute une autre qui a échoué. Il faut en tirer leçon et aller de l’avant. Donc toutes ces diarrhées verbales creuses et sans aucune crédibilité émanent-elles de militants sincères de l’ADF/RDA ou tout simplement de certains excités opposés politiquement à l’ADF/RDA dont ils doivent savoir qu’elle a la peau est une carapace dure. ADF/RDA, Ya Banga, malgré l’erreur politique commise ; n’en déplaise à ses opposants ! Si vous croyez que vous allez liquider l’ADF/RDA à si bon compte, vous vous trompez. La demande de pardon n’est pas synonyme de mort politique. Soyons raisonnables les gars.
    Moi je ne suis pas un dirigeant politique de l’ADF/RDA, mais je ne comprends pas vraiment ce déferlement de haine gratuite sur Gilbert, ses compagnons et ses militants. Cette épreuve est plutôt l’occasion de serrer les rangs et pas de se disperser à la lecture de ces diarrhées verbales. A l’internaute machiavélique inventeur d’histoires drôles n° 36 (Nabiiga) je ne sais pas d’où celui-là tire son titre de prince (nabiiga) parce que si on est prince, on l’est dans son comportement de tous les jours. Je considère ce paranoïaque aigü et schizophrène patenté comme un vulgaire mythomane qui raconte sa vie de roturier des temps modernes, après certainement avoir ingurgité quelques litres de dolo ou de banguy, sinon du "quimapousse". Merde, soyons sérieux quelle est cette société où le pardon n’existe pas ? Je rêve ou quoi ? Ces gens-là sont-elles encore dotés d’une cervelle ? Je m’interroge...indéfiniment. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 02:16 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Nous venons de comprendre pour de bon que GNO n’a jamais voulu être président dans ce pays sinon comment comprendre qu’il veut se présenter aux présidentielles et vouloir en même temps que Blaise soit président à vie. C’est une injure à tous les militants du parti.Dieu merci il ne sera jamais président dans ce pays ni ministre ni député ni maire et je ne sais pas celui qui peut oser confier un dossier à un tel avocat qui n’est pas crédible.Gens de l’ADF-RDA disons GNO et Tiemtoré vous avez sciemment tiré le parti non pas dans une erreur politique mais dans une haute trahison. Parlez plutôt de haute trahison dans vos balivernes de pardon. Pour vous accorder un pardon il va falloir que le peuple du BF arrive à oublier les morts de Ouaga et de Ouahigouya, et qui pourrait de mémoire d’hommes oublier ces valeureux martyres !
    L’ADF-RDA n’a connu que des avocats-traitres : Hermann avocat-nul en tout, gilbert avocat-nul, bandes de bêtes à deux têtes. Tous les sbires de l’ex majorité et leurs mouvanciers se mordent le doigt vous pouvez les croquer c’est ainsi. On ne peut pas tromper tous les jours tout le temps tout le peuple car il ya un seul jour ou vous ne pourrez pas le tromper.
    Nous ne voulons plus entendre un seul message de ce parti : vous ne pouvez pas après avoir endeuillé des familles, fait des orphelins et des veuves sciemment, demander un mois après un pardon pour erreur politique. Une trahison est bien pire qu’une erreur surtout volontaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 02:30 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Et si on faisait la politique autrement : justement vous avez voulu faire autrement la politique en voilà les conséquences ! la trompe de l’éléphant s’est trompée de politique en tournant sa trompe contre lui-même. D’ailleurs il y a déjà Le Faso autrement qui dans le CFOB vous a fait savoir qu’on peut faire autrement la politique et vous n’avez pas compris. GNO ne vous arrêtez pas à une question d’erreur politique nous avons tous fait l’école en fait il s’agit bien une haute trahison, dites le et ya pas pire erreur que la trahison. Vous avez dissout l’ADF-RDA, vous avez insulté par votre comportement de traitre tous les militants. Le pardon vous devez le demander à la place de la révolution là ou étaient nos martyres que vous avez tué sciemment.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 08:22, par Nostra En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Chers tous,
    Mr Paré nous amène à la réflexion. L’ADF a fauté, le CDP a fauté certes, mais qui sont les responsables ? Ce sont ceux là qu’il faut sanctionné. Quand les Assimi ou GNO sortaient gaillardement à la TV pour faire des déclarations bidons, pensez vous que le militant lambda de l’autre côté du Burkina était concerté ou y a t-il eu un référendum dans le parti pour trancher ces questions de modification constitutionnelle ? S’en prendre au parti tout entier est une grave erreur. Il y a des hommes dignes et intègres au sein de ces formations politiques aujourd’hui incriminés comme il y a aussi des fautifs qui doivent être sanctionnés par les siens. C’est ce que le peuple doit demander. Qu’on radie pour de bon ces politiciens du ventre au devant des responsabilités des partis responsables des vies perdues. Il y a des milliers de personnes qui peuvent dignement reconduire ces formations politiques. Arrêtons d’insulter la mémoire des personnes sages et réfléchis qui n’ont malheureusement pas été écouté quand il fallait prendre ces décisions si importantes du devenir de notre pays. Je propose qu’on dégage à jamais des partis fautifs tous les responsables politiques qui se sont négativement exprimés et contribués à créer cette insurrection et faire autant de victimes. Dissoudre ces partis ? d’accord mais où iront les militants décriés ? ils se dissimileront dans d’autres formations et continueront avec leur forfaiture. Exemple : Pierre Traoré. Sachons raison gardé et un peu de retenue dans nos prises de position

    Par Nostra

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 09:03 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Il n’y aura pas de pardon. Le monde n’est pas une église dans laquelle on vient se rattraper en demandant pardon chaque fois qu’on est prêt à commettre la même faute. Non ça suffit maintenant. Le peuple a assez subit vos fourberies,vos compromissions, vos trahisons et votre manque de courage Gilbert et messieurs de l’ADF. Des jeunes se constituent en groupe de pression déjà, pour vous réservez un accueil pas très amical le jour ou vous oserez tenir un meeting politique dans ce pays. Herman et Gilbert sont condamnés car le jugement est déjà fait. On ne sait là où Gilbert a étudier la politique mais il a totalement raté. Soutenir le programme du président (blaise) a été à nos yeux, un acte de démission qui l’a conduit à l’entêtement, au dénigrement et à l’arrogance.
    Messieurs de l’ADF, vous avez échoué en politique et c’est cela qu’il faut dire au peuple. Or quand échoue en politique, on prend sa retraite anticipée. Prenez ça comme un bon conseil. Mais comme "personne n’a de leçon à vous donner" je sais que certains vont tenter de revenir pour recevoir encore une défaite et une correction cinglantes. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 09:53, par youssouf OUEDRAOGO En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    indulgents mais prudents. en pardonnant ces cupides, il faut leur IDEOLOGIE .
    Mais aussi, il faut saluer ces DINOSAURES, grace à leur MUNAFIKA que la jeunesse s’est sacrifiée pour le depart anticipé d BLAISO. Chose rêvée depuis 26ans et 10mois par 90% de la jeunesse Burkinabé n’est ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 10:01, par Gédéon En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Le conseil que j’ai a donné à Gilbert et ses ouailles, c’est de dire humblement au peuple qu’ils ont échoué. Qu’ils ont joué et qu’ils ont perdu. Et pour cela ils vont prendre leur retraite anticipée.
    Nous pensons que le monde de la politique n’est pas une église où on vient demander pardon à chaque fois qu’on n’est prêt pour commettre les mêmes péchés. Non ! Trop c’est c’est trop, ça suffit maintenant.
    Nous savons que Me Gilbert n’a pas de leçons à recevoir de qui que ce soit, mais nous ne voulons plus les voir sur la scène politique, car n’ayant plus rien à apprendre ni à apporter à ce pays. L’histoire retiendra de lui un jeune politicien qui a démissionné. Un fourbe. Un traître de la nation. Un politicien sans idéal sincère, avide d’argent et de postes politiques. Un enfant qui n’a pas su survivre après la mort de son papa, son seul mentor. Un monsieur sans vision, qui a soutenu aveuglement Blaise atteint de cécité politique. Gilbert Ouédraogo et Herman Yaméogo, de vraies vomissures de la politique burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 11:51 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    J’ai encore hésité à répondre à ces internautes haineux qui continuent de croire que le pardon peut être refusé dans notre société burkinabè. L’ADF/RDA ne peut, en même temps, avoir été induit en erreur pour le vote du projet de loi, en même temps encore inviter des manifestants à venir brûler l’assemblée nationale, et enfin en même temps, donner une réquisition aux militaires comme Luc Adolphe TIAO pour tuer les manifestants et, enfin de enfin, venir vous demander pardon à vous le peuple. Il s’agit quand même de comportement contradictoires. Ou bien ? Mais comme vous internautes haineux êtes dans la haine permanente, vous êtes constamment aveuglés par ce vice rédhibitoire de la haine. Même si un automobiliste renverse mortellement votre fils en faisant un excès de vitesse, il a droit au pardon si il le demande sincèrement. L’ADF/RDA demande simplement pardon au peuple burkinabè et si certains haineux refusent ce pardon, libre à eux, car ils seront pardonné par l’ADF/RDA. C’est aussi simple que ça. Savez-vous vraiment ce que veut dire PARDON ? Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 20:50 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    A mon avis c’est trop facile de demander pardon surtout en politique.

    En politique c’est comme au casino et on sait par avance les enjeux. Tu gagnes ou tu perds et c’est que l’ADF-RDA a choisi comme jeux (parce convaincu de gagner) pour avoir de gros postes au sein du futur gouvernement de Blaise après 2015 ; donc pas de pardon à mon avis et qu’ils assument parce qu’ils ont fait un choix au détriment du choix du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2014 à 21:16, par Valeur En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    c’est à qui ces imbéciles de l’ADF RDA demande pardon. avec ces 18 députés au législative de 2012 si l’ ADF RDA gagne un siège encore c’est qu’il a trop gagné. GNO n’a pas été couté le peuple. qu’il aille au diable et même en enfer. bon dieu ne dort pas.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2014 à 00:03, par Touré Kunda En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Les clefs du Père au Fils - Rappel Historique.
    Les positionnements politiques de Gilbert OUEDRAOGO ne sont ni anodins, ni hasardeux que cela puisse paraître. Il a été nourri et formé à la lumière du père : le gentleman Gérard Kango OUEDRAOGO. Rappelons nous des moments de la re-constitution de la Haute Volta, la scission au RDA après le décès de Ouezzin COULOUBALI...le MDV, le PRA de Nazi BONI, l’UDV-RDA recomposée dans le Yatenga, ses relations avec Mahoumoudou OUEDRAOGO, Bougouraoua OUEDRAOGO...ses conivences avec le capitaine DORANGE, ses biens dans ce département....les biens de ses opposants politiques... ses relations avec la chefferie traditionnelle. Kalifou TRAORE, surnommé « Djina » à travers ce site, a livré sa part de connaissances de cette époque ainsi que son admiration pour l’Homme politique que Gérard Kango OUEDRAOGO a été. Les voix d’ autres anciens doivent s’exprimer et témoigner afin de nous éclairer.
    Je pense à l’émission "Mémoires d’un Continent et Mémoires du BF" du Professeur Ibrahima Baba KAKE sur RFI (j’ai commencé à écouter ses émissions radiodiffusées à Radio Bobo vers 1977-78).
    J’en profite pour lancer un appel : Ibrahima Baba KAKE a amassé, traité et collationné une masse d’ouvrages écrits et sonores à propos de notre histoire commune, l’histoire de l’Afrique pré, néo et post-coloniale. Aucun intellectuel, aucun pays, aucun gouvernement n’ont encore été en capacité de sauvegarder les sources sonores de cet grand historien qu’est Ibrahima Baba KAKE. Rares sont sur la toile les sites sur lesquels on retrouve ses innombrables enregistrements directs d’hommes illustres d’ Afrique. Est-il possible de sauvegarder ses témoignages sonores...Impossible d’avoir une réponse officielle via le site Officiel de RFI aujourd’hui. Si mon expression est maladroite à travers ces lignes, ma démarche, elle ,reste constructive.
    Merci à tous ceux et celles qui souhaitent poursuivre ce point de réflexion pour leurs contributions.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2014 à 08:15, par sambiiga En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Le peuple est d’acore pour le pardon, mais justice d’abord. le Burkina Faso est un pays de droit dont les règle de droit doivent être appliquées rigoureusement. Nous estimons que GNO doit nous dire ce qu’il a fait au peuple burkinabè pour arriver à la demande de pardon.
    Ce monsieur est tombé si bas qu’il est difficile de se faire relever. GNO n’est pas un digne fils du Burkina, il a trahi le peuple pour son intérêt personnel donc il va falloir assumer les conséquences de ses actes. Il y’a un l’adage moré qui dit " koum son yandé"
    Il y’a des moment ou la vie nous offre deux choses : la mort ou la fuite. car lorsqu’on perd toute sa dignité et fierté on arrive à ces situation.
    Boukine biila kida tinga yinga !!!!!!!!!!!
    Kond tinga yiin ga tond saka koum
    Koum son yandé

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2014 à 11:24, par emergeance toyo toyo En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    @SOIT DISANT SAGE ARRÊTE DE NOUS POMPER L’AIR CAR TU N’AS AUCUNE SAGESSE SI TU N’ES PAS CONTENT DU FAIT QU’ON REFUSE LE PARDON HYPOCRITE DE TON PARTI TU SAUTES ET CALES EN L’AIR ET PUIS VAS TE FAIRE FOUTRE AVEC L’ADF AU DIABLE..AH J’OUBLIAIS MÊME LA BAS ON VOUS VOMI TCHRRRRRRRRRRRRRR

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2014 à 22:38 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Voilà le message d’un internaute qui me nous écrit ceci : "@SOIT DISANT SAGE ARRÊTE DE NOUS POMPER L’AIR CAR TU N’AS AUCUNE SAGESSE SI TU N’ES PAS CONTENT DU FAIT QU’ON REFUSE LE PARDON HYPOCRITE DE TON PARTI TU SAUTES ET CALES EN L’AIR ET PUIS VAS TE FAIRE FOUTRE AVEC L’ADF AU DIABLE..AH J’OUBLIAIS MÊME LA BAS ON VOUS VOMI TCHRRRRRRRRRRRRRR" Nonobstant le fait qu’il faut opposer le silence à ce type de message pour lequel je ne jugerai jamais son auteur sauf à lui dire en sourdine qu’il n’est pas obligé d’écrire en majuscule pour convaincre, il n’est pas non plus obligé d’injurier pour paraître ridicule encore que son orthographe me laisse accroire qu’il ne mérite même pas ni le temps ni l’espace de s’y apesantir. Je ne suis ni dirigeant, ni été pour le vote du projet de loi que je qualifierai de bâtard et sorcier. Pour autant, j’accepte le pardon de l’ADF/RDA. Et ça, c’est mon droit à côté des droits médiocres de ceux dont l’éducation infinitésimale reçue de leur père bidas ne permet pas d’accepter le moindre pardon des autres. A la guerre comme à la guerre. Mais à ce niveau, ça vole tellement aussi bas que j’avais déjà écris que nous étions foutu avec des énergumènes de votre accabit à la place que vous occupez actuellement. Le "problème" du pardon, (si problème il y a) c’est avec l’ADF/RDA et pas avec ma chétive individualité. Les injures sont mes grades. Gratifiez-moi davantage de vos ordures. Le Sage

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2014 à 23:03 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    Au post n° 32 qui se dit "invicible". Es-tu Dieu ? Et quoi d’autre encore ?. Ton arrogance a dépassé tous les sommets de toutes les ignominies de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent par les internautes. Pour ne prendre que ton point n° 4 en t’érigeant en autocrate pire que les sectaires du CDP et de certains mauvais CDR sous Sankara tu n’as pas hésité à écrire : "4. Le Ministère publique jugera de l’opportunité de les traduire en justice ou d’employer les recours légaux pour suspendre des personnes physiques, de dissoudre ou suspendre des partis politiques. Outre le fait que le Ministère public s’écrit sans le "QUE" parce que ton orthographe est d’abord à sanctionner sévèrement sans pardon aucun, la seule question qui me vient à l’esprit est de savoir à quel titre tu fais cette incantation diabolique et antidémocratique ou pose cette sourate digne d’un djilladiste de Bel Moktar ?
    Je veux bien que nous soyons tous contre le fait que "le braquage" de la constitution par le CDP et son allié circonstanciel l’ADF/RDA soit à déplorer. Je te le concède bien volontiers.
    Mais de là à vouloir "suspendre des personnes" et "des partis politiques", je ne saurais te suivre dans tes élucubrations autoritaristes et tes rêves fous. Quel est le fondement textuel de tes désirs que tu prends vainement pour la réalité ?. (Pas de peine sans loi, tu le sais ça ? ça te rappelle quelque chose ça ?) Eh, fais pardon et range-moi ta hâche de guerre parce qu’elle n’est pas utile dans le présent combat de la transition destinée à la réconciliation et l’union de tous les fils et filles de notre pays. Je reste anonyme afin que nous puissions croiser le fer uniquement sur les idées sans prétendre détenir la vérité absolue ou être "invicible". Dieu reconnaîtra ses saints. Que me répondez-vous, êtes-vous toujours "invicible" ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2014 à 23:09 En réponse à : Demande de pardon de l’ADF-RDA : et si on faisait la politique autrement !

    @ post n° 15. Tu feras mieux de respecter la mémoire des anciens qui sont décédés. Sinon, tu te maudis toi-même à jamais. Rectifie tout de suite les propos qui tu prêtes à Gérard Kango Ouédraogo, sinon tu verras dans quelques jours. Tu crois que les gens sont bêtes à l’ADF/RDA ? Bof menga. tugu gandè. Niyogo la fom hakika

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés