Décoration d’agents de l’Etat : Retraite sous le sceau de distinction honorifique

mardi 9 décembre 2014 à 09h57min

Des 886 agents de l’Etat distingués ce lundi 8 décembre 2014 à Ouagadougou à travers des médailles, il y en a qui sont à l’orée de leur retraite. Pour eux, cette distinction honorifique vient combler la fierté d’avoir bien servi la Nation burkinabè.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décoration d’agents de l’Etat : Retraite sous le sceau de distinction honorifique

Médaillée ‘’Officier de l’Ordre national’’, Mariam Guy Nikiéma, la présidente de l’Autorité de régulation du sous-secteur de l’électricité (ARSE), dit être « très heureuse » ; précision à l’appui, « surtout que je suis en fin de mission ». C’est donc le couronnement fort satisfaisant de beaucoup d’années au service rendu dans l’engagement, la détermination sans relâche, au profit de la Nation burkinabè, qui a ainsi sonné. Cette distinction honorifique, Mme Nikiéma la dédie à ses collaborateurs de l’ARSE (au profit de laquelle Autorité, la présidente plaide pour des moyens humains et financiers nécessaires au bon fonctionnement du sous-secteur de l’électricité), mais aussi à ceux du Conseil national pour l’Environnement et le développement durable (CONEDD) dont elle fut le Secrétaire permanent.

Très heureuse, l’est également Awa Bationo, Secrétaire des Greffes et Parquets. Mme Bationo est, elle aussi, en fin de mission longuement rendue à la Nation burkinabè. Mission bien accomplie, ce qui lui a valu la médaille de ‘’Commandeur de l’Ordre du mérite’’. Pour cette décoration honorifique, Mme Bationo dit rendre « vraiment grâce à Dieu », et « merci aux autorités burkinabè ».
Et ce n’est pas Doulaye Corantin Ky, qui est le moins heureux. Avec son insigne de ‘’Commandeur de l’Ordre national’’, l’Ambassadeur Ky dira, « Je suis très heureux ; je remercie la Nation ». En cette distinction honorifique, Doulaye Corantin Ky dit voir une reconnaissance de la Nation qu’il a servie durant plus de 45 ans, soit de l’intérieur, soit de l’extérieur. Une distinction qui, selon lui, marque « un bon couronnement » d’une mission bien accomplie.

Celui qui, au mieux, a apporté sa contribution au rayonnement de la diplomatie burkinabè, trouve que le moment est venu pour lui, de rédiger ses mémoires pour que les jeunes générations puissent en profiter. Toute chose qui pourrait inspirer ceux de la postérité qui aspireraient aussi à des distinctions honorifiques de la part de la Nation burkinabè. Pour Mariam Nikiéma, « c’est le travail avec beaucoup de détermination, beaucoup d’engagement, beaucoup d’honnêteté dans ce qu’on fait, qui paie ! ». Mme Bationo pour qui, « le travail, c’est la meilleure chose au monde », le conseil à l’endroit de la postérité, est celui d’avoir le courage de travailler dur.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés