L’Union africaine prête à accompagner le Burkina Faso

mardi 25 novembre 2014 à 15h17min

« Le Burkina Faso vient de donner une leçon de démocratie à toute l’Afrique, l’armée a su composer avec son peuple » ; « pour l’une des rares fois, l’armée se montre républicaine et remet le pouvoir aux civils ». Voilà les expressions d’Ambassadeurs sortis du huis clos de la 468ème session du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine sur la situation au Burkina Faso, tenue ce 18 novembre 2014 à Addis Abèba.

L’Union africaine prête à accompagner le Burkina Faso

Ces propos qui traduisent la satisfaction de l’évolution de la situation au Burkina Faso au niveau du Conseil laissent entrevoir la non suspension du pays des instances de l’Union africaine.

Au cours de la session ouverte avant les huis – clos, tous les représentants des institutions et instances impliquées dans la recherche de solutions à la crise Burkinabè (Union africaine, les Nations unies et la CEDEAO), se sont félicités de l’élaboration de la Charte au contenu irréprochable et qui constitue désormais la feuille de route pour la transition.

Tous ont, en substance, lancé aux Burkinabè un appel au pardon, à l’inclusion, à la sécurité qui prenne en compte le respect de la personne et des droits humains, la sauvegarde des biens.

L’Ambassadeur du Ghana en Ethiopie, représentant la CEDEAO a, en ce qui le concerne, fait une présentation du mémorandum du Président de la Commission, Monsieur Kadré Desiré OUEDRAOGO, un document résumant l’historique des évènements des 30 et 31 novembre 2014, la démission du Président Compaoré, les concertations qui ont abouti à l’élaboration de la charte et à la désignation de Son Excellence Michel KAFANDO en qualité de Président de la transition.

Toutes les informations et les messages de soutien au processus de transition au Burkina Faso ont été accueillis avec soulagement par la délégation de l’Ambassade du Burkina, conduite par le Représentant Permanent Adjoint auprès de l’UA, l’Ambassadeur Amidou TOURE. En effet, depuis le délai de 15 jours imposés à partir du 3 novembre à l’armée Burkinabè pour rendre le pouvoir aux civils sous peine de sanctions, la diplomatie Burkinabè n’a eu de cesse de mener le lobbying auprès des pays membres du CPS, les invitant à aider le Burkina à sortir de la crise tout en tenant compte des intérêts de la population.

Aujourd’hui la situation a évolué positivement et, comme l’a précisé l’Ambassadeur TOURE, « le Burkina Faso entame une nouvelle étape de rédemption, de réconciliation nationale, frayant une nouvelle voie pour une croissance économique inclusive et un progrès social à la mesure des attentes légitimes des burkinabé ».

L’Ambassadeur, au regard de cette dynamique, a appelé l’Union africaine et la communauté internationale à poursuivre leur soutien au pays des hommes intègres. Un appel qui a connu une suite favorable, étant donné que l’instance politique de l’Union africaine en charge de la paix et de la sécurité (CPS) a reconsidéré la question des sanctions et a décidé d’accompagner le peuple Burkinabé dans sa quête de paix, de stabilité et de démocratie.

Un appel partagé par la médiation ONU – UA qui invite le nouveau Président à mettre ses compétences et expériences au service de tous les burkinabè, soucieux de bonne gouvernance.

Kloutan Abdoul Karim SAMATE,
Attaché de presse
Ambassade du Burkina Faso
Addis Abéba-Ethiopie.

Vos commentaires

  • Le 25 novembre 2014 à 15:34, par KORO BAK En réponse à : L’Union africaine prête à accompagner le Burkina Faso

    C’est du propre KLOUTAN . Mais je te préfère à la télé , présentant le 20H ( j’ai beaucoup aimé ton journal ) ... qu’à ADDIS . Si c’est à cause de madame ( ambassadeur à ADDIS ) , pas de problème , PAPA KAFANDO va s’en charger ; même si tu es un homme fort . Allons il est temps de rentrer au bercail ; tu nous manques .

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 16:15, par Yirmoaga_3 En réponse à : L’Union africaine prête à accompagner le Burkina Faso

    Ah bon ! L’Union Africaine est prête à accompagner le Burkina ? Mais diantre ! Pour aller où ?
    Ne dit-on pas qu’il est vaut mieux être seul que mal accompagné ?
    Je crois qu’après ce qui nous est arrivé, nos compatriotes et surtout nos dirigeants, devraient
    réfléchir à un véritable changement de cap, comme du temps de Tom Sank, où il valait toujours mieux compter sur nous-mêmes que sur autrui. Il est vraiment temps de prendre ce cap là, car l’UA elle-même se met trop souvent à la remorque de l’UE. Or nous savons ce que sont les rapports de l’Afrique avec le reste du monde, et particulièrement avec cette Europe-là.
    Donc, à bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 16:57, par YIRMOAGA En réponse à : L’Union africaine prête à accompagner le Burkina Faso

    Toi YIRMOAGA_3 toujours sur le site ? Je te croyais parti avec eux ? C’est pas à toi de nous refuser un accompagnement. Ipocrite que tu es ? Dommage que mon psedo ressemble au tien ? Tu m’avais traité de..........y a pas longtemps quand tu croyais à ton homme fort ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 22:08, par Yirmoaga_3 En réponse à : L’Union africaine prête à accompagner le Burkina Faso

    A Yirmoaga : vous confondez sans doute Yirmoaga_3 avec quelqu’un d’autre, à moins que vous ne compreniez pas toujours ce que vous lisez ! Car Yirmoaga_3 n’a jamais soutenu, ni de loin ni de près aucun homme fort ! Il a au contraire toujours pris le parti de la liberté et de l’indépendance : d’où l’appel à se méfier de tous les compagnonnages ou accompagnateurs, surtout dès lors que ceux-ci ont soutenu l’homme fort...

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2014 à 11:55 En réponse à : L’Union africaine prête à accompagner le Burkina Faso

    l’union africaine n’a pas honte. vous vous votez une loi pour interdir les coups d’état. pourquoi vous ne votez pas une loi pour règlementer le nombre de mandat qui ne doit pas dépasser 2. Quelle honte de chefs d’état. vous donnez la honte à toute l’afrique.

    honte honte.....................................................................................

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés