Situation politique nationale : Les représentants de la communauté internationale de retour avec un message du président en exercice de la CEDEAO

mardi 4 novembre 2014 à 00h18min

Quelques dizaines d’heures seulement après leur départ, les représentants de la communauté internationale sont de retour à Ouaga pour reprendre leur mission de bons offices en vue d’apporter leur contribution à la gestion du processus de transition politique au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation politique nationale : Les représentants de la communauté internationale de retour avec un message du président en exercice de la CEDEAO

Attendus par les journalistes à 15 h, c’est finalement en fin d’après-midi que l’avion transportant Ibn Chambass, envoyé spécial du secrétaire général des Nations-Unies ; Edem Kodjo, émissaire de l’Union africaine ; Désiré Kadré Ouédraogo, président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a foulé ce lundi le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou. Une fois devant la presse, c’est l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU Ibn Chambass qui a pris la parole pour signifier ceci : « Juste dire que nous sommes de retour. On était à Accra pour voir le président en exercice de la CEDEAO, le président Mahama Dramani. On lui a fait le point, un débriefing de la situation. On est maintenant de retour avec un message du président en exercice pour continuer les discussions avec toutes les parties prenantes ici à Ouagadougou, toujours dans la perspective de trouver une sortie de crise qui peut éviter des conséquences graves pour le pays ». Et de signaler la présence de l’ancien secrétaire général de l’ex-Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union africaine dans la délégation : « Il est important aussi de dire que nous sommes renforcés par un sage du comité de sages de l’Union africaine, l’ancien Premier ministre du Togo, Edem Kodjo, qui est l’envoyé de la présidente de la Commission de l’Union africaine ».

Le président en exercice de la CEDEAO sera à Ouaga ce mercredi

Mais, quel message ces représentants de la communauté internationale apportent-ils aux nouvelles autorités burkinabè ? Ibn Chambass répond en bottant en touche : « On va continuer les discussions et après, comme d’habitude on va avoir un moment d’échanges avec vous ». Mais, qu’en est-il de l’ultimatum de l’Union africaine ? Sur cette question aussi l’émissaire de Ban Ki-Moon ne se montrera pas incisif. « En ce moment, c’est mieux de continuer les discussions. On a prévu des réunions demain. On va continuer ces discussions. On va travailler dans une perspective de trouver une solution idéale », indiquera-t-il. Plus tard, c’est Désiré Kadré Ouédraogo qui confiera que le président en exercice de la CEDEAO, Mahama Dramani effectuera une visite ici à Ouagadougou le mercredi 5 novembre 2014. Cela, dit-il, « toujours dans le sens des efforts pour une sortie de la crise politique », née de l’insurrection populaire du 31 Octobre qui a eu raison du régime du président Blaise Compaoré. Faut-il le rappeler, la communauté internationale a exhorté les acteurs de la situation politique nationale à un retour rapide à l’ordre constitutionnel normale.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés