Contribution à la prise en charge des blessés de la crise : un groupe de jeunes de Kolognaba donnent 53.500FCFA au CHU-YO

dimanche 2 novembre 2014 à 14h11min

11 jeunes de Kolognaba (un quartier de Ouagadougou), sont venus s’entretenir avec le directeur général du CHU-YO ce samedi 1er novembre 2014 à partir de 11heures. Ils ont pu s’enquérir de l’état de prise en charge des blessés liés la crise du 30 et 31 octobre 2014 et remis une enveloppe de 53.500FCFA pour contribuer à la prise en charges des patients.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Contribution à la prise en charge des blessés de la crise : un groupe de jeunes de Kolognaba donnent 53.500FCFA au CHU-YO

Le directeur général de l’hôpital a salué et félicité les jeunes pour cette bonne initiative spontanée. Il ressort qu’à la date du 1er octobre, les urgences traumatologiques et viscérales, ont enregistré au total 120 blessés. A la morgue du CHU-YO, au total 07 corps sont enregistrés. Il y a quatre qui ont perdu la vie suite directement aux événements liés au projet de révision de l article 37 ; et trois autres morts du fait des dégâts collatéraux (deux lors du pillage des magasins de riz, et un jeune noyé dans une piscine d’un hôtel pendant les pillages). « Tous ces corps sont gardés en attendant les instructions des nouvelles autorités, après sans doute un travail de la justice », a indiqué le directeur général.
« Il semble que les malades ont été gazés », a interrogé le délégué des jeunes Moumouni Sanfo. Sur ce point, il ressort qu’effectivement des grenades lacrymogènes ont été jetées jusqu’ à la morgue. Mais « nous sommes sortis,accompagnés de mon staff, nous entretenir avec les forces de l’ordre. Car vous savez la Maternité est juste à côté avec les nouveaux- nés, ce n’est pas facile. On a été compris, et il n’y a plus eu de course poursuite ni et de tirs jusqu’à la morgue », révèle le directeur général.
Depuis le début, certaines personnes de bonnes volontés, approchent le CHU-YO pour faire des gestes. Comme cette dame qui a donné 20.000FCFA pour acheter l’eau minérale pour les agents qui sont à pied d’œuvre pendant plus de 24 heures. Il y a également cet agent de santé à la retraite, qui est venu affirmer sa disponibilité à accompagner l’ hôpital.

L’engagement du personnel de santé a été salué par le directeur général. Car suite à l’appel lancé par le CHU-YO à l’endroit des agents et qui a été relayé par les medias (la presse en ligne, les radios FM et sur les réseaux sociaux), les agents du CHU-YO, des structures publiques de la périphérie, et des cliniques privées, ont accouru à l’hôpital Yalgado. On a vu des professeurs de médecine monter à moto pour pouvoir rallier le CHU-YO. A la fin de l’entretien avec les jeunes, et avant que ces derniers ne se déportent aux urgences traumatologiques, le directeur général les a rassurés que compte rendu fidèle sera fait de leur geste, à qui de droit. Il en sera de même pour toutes les autres actions de soutien et de solidarité.
Quant à la prise en charge des blessés, elle est totalement gratuite.

Service communication du CHU-Yalgado Ouédraogo

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés