Manifestation de l’opposition contre la révision de l’article 37 : La prolongation de certains manifestants finit en course-poursuite avec la police

mardi 28 octobre 2014 à 23h23min

Tout a bien commencé et est presque bien fini. La marche de l’opposition contre la révision de l’article 37, a drainé du monde. « C’est du jamais vu ». A chaque manifestation, on entend cette phrase. Elle est ressortie ce mardi 28 octobre. Alors que le chef de file de l’opposition a invité les manifestants à regagner leur domicile et de sortir demain 29 octobre pour la marche-meeting de la Coalition contre la vie chère, certains manifestants entendaient jouer les prolongations. S’en est suivie une course poursuite avec les forces de l’ordre. Des gaz lacrymogènes tirés, des routes barrées au centre-ville, des blessées des deux côtés et des arrestations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Manifestation de l’opposition contre la révision de l’article 37 : La prolongation de certains manifestants  finit en course-poursuite avec la police

Chauffés à bloc, certains manifestants n’entendaient pas du tout rentrer tranquillement chez eux. A la hauteur de la zone rouge devant le conseil économique et social, la police et les jeunes se sont longtemps regardés à distance. Des cailloux des manifestants, puis des gaz lacrymogène des forces de l’ordre. C’était parti pour plus d’une heure de courses-poursuites aux alentours du grand marché.

Du rond-point des Nations unies en allant sur Kwame Nkrumah, à la place du Grand Lion, et la route qui mène à l’Ecole nationale des douanes, c’est la course-poursuite. Ces routes ont été barricadées par les manifestants. Des poubelles sont versées sur la voie publique. Les pneus, du bois sont brulés sur le bitume. D’épais nuages noirs se dégagent dans le ciel du centre-ville de Ouagadougou.

A l’heure où nous quittions les lieux, forces de l’ordre tentaient vainement de disperser les manifestants qui résistaient. Ce n’est pas exhaustif, ni officiel. Mais il y a eu plusieurs manifestants qui ont été arrêtés. Des blessés également sont à enregistrer des deux côtés.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés