Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Journée de désobéissance civile à Bobo : des manifestants ont fait tomber le monument à l’effigie de Blaise Compaoré

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 28 octobre 2014 à 23h21min
Journée de désobéissance civile à Bobo : des manifestants ont fait tomber le monument à l’effigie de Blaise Compaoré

C’est l’image forte de la journée de ce 28 octobre 2014 à Bobo-Dioulasso. Dans leur marche « historique » contre la modification de l’article 37, des Bobolais ont marché sur le monument à l’effigie du président du Faso, sis route de Banfora. Film de la journée de désobéissance civile dans la cité de Guimbi Ouattara.

Il serait hasardeux d’estimer le nombre des manifestants qui ont arpenté les artères de la cité pour manifester leur opposition à la modification de l’article 37. A Bobo-Dioulasso, la journée de désobéissance civile décrétée par l’opposition politique burkinabè a démarré timidement.

Ciel clément, rues désertes, commerces fermés, telle était l’allure de la ville à 07 heures du matin. A partir de 8 heures, comme par magie, des centaines de personnes ont commencé à envahir la place Tiéfo Amoro, point de ralliement de la marche-meeting annoncée par l’Opposition politique du Houet.

A 8h 05minutes, le public de cette place qui est en passe d’être mythique assiste à l’entrée triomphale du car-podium du Mouvement en rouge. Micro en main et dans la peau d’une rock stars sur ce car, Kaba Diakité, le coordonnateur du mouvement Balai Citoyen Bobo harangue la foule. Avec le verbe facile qu’on lui connait, l’homme fait monter la température en scandant des slogans hostiles à Blaise Compaoré et à son parti politique. C’est l’hystérie. Galvanisée par le morceau musical « Ce président-là » de Sams-K le Djah, la foule va entamer sa marche, une « marche historique », selon une femme voilée.

Dans une ambiance sans commune mesure, des milliers et des milliers de personnes entament la marche autour de 8 heures 30 minutes. Sur les pancartes, on pouvait lire des slogans hostiles au Président du Faso : « Blaise = Ebola de la démocratie au Burkina ; Ce que tu n’as pas pu faire en 27 ans, tu ne pourras pas le faire en 15 ans ; Blaise libère notre Kossyam… »

A 8h 30 minutes, la foule est indescriptible. Comme un essaim d’abeilles, les pourfendeurs de la modification de l’article 37 ont tout occupé. Il n’y a plus d’espace à la place de la Tièfo Amoro au boulevard de l’Indépendance.

A 8 h46, le car-podium, véritable mobilisateur des manifestants, s’arrête à proximité d’un bus des Forces Armées Nationales. Occasion pour des milliers de personnes d’interpeller leurs « frères militaires ». Kaba Diakité parle : « Le pouvoir est dans la rue. Le pouvoir est au peuple. Blaise Compaoré n’est pas fort, c’est le peuple qui est fort. Voyez-vous même ».

09 heures, sueur froide pour les organisateurs de la marche

Euphorique, la foule va déroger à l’itinéraire initial voulu par les organisateurs de la journée de désobéissance civile. Dans une de ses envolées verbales dont il a le secret, Kaba Diakité encourage les marcheurs à joindre la mairie centrale de Bobo. Un vent glacial souffle dès lors sur des responsables des organisations de la société civile et de l’opposition. Dans les têtes, une seule question : « Que ferons-nous en cas de débordement ? ».

Désespérément, des leaders de la marche tentent de raisonner le coordonnateur du Balai Citoyen. Dommage, le tour était déjà joué et Kaba, sûr de la justesse de son improvisation : « Moi je n’ai pas peur. Le pouvoir appartient au peuple et on doit suivre le peuple. Le peuple veut aller à la mairie donc on y va ».

9 h10, toujours entre musique et slogans hostiles au Président du Faso, à François Compaoré, au CDP et à l’ADF-RDA, le groupe retient son souffle. Le chemin qui mènera à la mairie est un moment d’angoisse, le doute du dérapage est dans toutes les têtes.

9h18mn, à l’approche de la mairie, un bras de fer s’engage entre le conducteur du car podium, le tribun en chef Kaba Diakité et les différentes fractions qui coordonnaient la marche.

Fort heureusement, Kaba Diakité va improviser encore. Le maestro du jour demande à la foule de regagner la place de la Nation, le gouvernorat avant de revenir à la mairie.

9h38mn, c’est le clash entre les organisateurs

De plus en plus contesté pour ses improvisations, Kaba Diakité tombe dans le viseur des cadres du Mouvement en rouge. Ces invitations à regagner le gouvernorat et les mairies avortées, l’homme va être au centre d’une discorde. A l’approche de Ran hôtel Somkieta et suite à une escapade, l’unité d’action entre les organisations de la société civile s’envole du car podium. Sans qu’on n’en sache toutes les raisons, Moussa Traoré, le secrétaire général du Mouvement en rouge obtempère à des suggestions des membres de son groupe qui ne voulaient plus de Kaba Diakité.

A 9h46, Moussa Traoré tente effectivement de retirer le micro à Kaba mais c’était sans compter sur la détermination de ce dernier. Les deux hommes évitent les coups de poings de justesse, mais un vent de divorce était passé par là. Après des échanges verbaux houleux, Kaba Diakité libère le car podium. Il invite les autres cibals et cibelles de faire comme lui. C’est la scission de l’unité d’action entre le Mouvement en rouge et le Balai Citoyen… « On ne travaillera plus avec le Balai Citoyen », lance un homme en rouge.

Rien ne pouvait arrêter cette foule

La brouille entre les principales organisations de la société civile de la ville de Bobo est passée pratiquement inaperçue. Ce 28 octobre étant trop sérieux pour ceux qui ne veulent plus de Blaise Compaoré au-delà de son mandat constitutionnel. De retour à la place Tiéfo Amoro à 10 heures, le groupe marque le pas (le temps des animations musicales) pour répartir de plus belle. Et c’était impressionnant. Impressionnant dans la mesure où la marée humaine semblait venir d’ailleurs.

Toujours dans une ambiance folie-folie, la marche, devenue sans consigne ni direction reprend de plus belle. Entre hommes et femmes de presse, on échange sur les qualificatifs à donner à la marée humaine hostile à la modification de l’article 37. « Les images parleront plus que les mots », lancent un confrère.

Le boulevarde de l’indépendance aux politiques et le reste de la ville aux organisations de la société civile.Rallié pour la deuxième fois par les marcheurs, le boulevard de l’indépendance, lieu du meeting va voir une partie des marcheurs partir une fois de plus pour d’autres horizons. En effet, et surement suite à des consignes officieuses des partis d’oppositions, un groupe de manifestant déserte cette place. Qu’à cela ne tienne, des milliers et des milliers d’autres y sont pour écouter le Rassemblement des partis d’opposition du Houet (RPOH). A l’honneur, des responsables locaux des partis sont acclamés à la prononciation de leur nom. Léonce Sanon du MPP, Odile Sanou du PAREN, Moussa Zerbo de l’UPC sont avec le « peuple ».

Pour Amadou Sanon, il y a des députés de la majorité qui sont contre le projet de loi
Venu de Ouagadougou pour la circonstance, le député Amadou Sanon de l’UPC a tenu à rassurer les bobolais. Les élus de l’opposition sont avec vous et nous attendons au tournant des députés du CDP et des députés de l’ADF-RDA. Sur foi de cet élu national, il y aurait des députés au sein de la majorité présidentielle qui voteront contre la modification de l’article 37.

Bobo comme Misrata, le contraste de l’histoire

S’il est vrai que de mémoire d’homme, le nombre des manifestants du jour est un record à Bobo-Dioulasso, il y a eu un fait plus marquant, plus symbolique et donnant à voir des scènes propres à la révolution libyenne. En effet, pendant que le gros des manifestants, tel un monstre à plusieurs tête inondait le boulevard de l’indépendance et des artères du centre-ville, un autre groupe s’en est pris au monument communément appelé Blaise-Kadhafi. « L’ennemi » du jour étant le Président du Faso, c’est sa statue qui va se retrouver à terre. Spectacle désolant. Pour marquer leur désapprobation vis-à-vis de leur Chef d’Etat, des dizaines de personnes embrassent la statue restée intact. Pour les manifestants, Kadhafi est éternel il doit se tenir débout à Bobo-Dioulasso. Contraste de l’histoire quand on sait qu’en 2011, des libyens s’en prenaient à celui qui est aujourd’hui une source d’inspiration pour des bobolais en lutte contre leur « dictateur ».

Ce spectacle macabre pour les uns et historique pour les autres va toutefois prendre fin avec l’entrée en scène de la Gendarmerie Nationale. Absents des voies tout au long de la grande marche, les pandores parviendront à encercler le rond-point qui abrite la statue du Président du Faso. C’est la fin de la récréation mais pas de la journée.

Dans l’impossibilité de suivre tous les groupes dans la ville, des journalistes se retirent. En ayant en tête des propos de Moussa Zerbo du RPOH et du député Amadou Sanon : "Nous sommes sortis aujourd’hui mais nous ne savons pas quand nous allons rentrer". Sur le chemin des rédactions, on apprend que des institutions comme la mairie centrale et le conseil régional des Hauts-Bassins ont été visitées par les marcheurs.

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Messages

  • Félicitations aux Bobolais.

  • Image déjà vue dans d’autres pays avec leurs dictateurs... balayés par leur propre peuple. Le début de la fin pour Blaise s’il ne retire pas son projet d’ici jeudi à l’assemblée nationale ou si les députés rejettent ce projet de révision de la constitution

  • C’est sûr que Blaise est fâché. ..mais avoir son effigie est un signe qui fait penser à la dictature.

  • le KHADAFI DU BURKINA EST TOMBE.
    CA NE FAIT QUE COMMENCER

  • C’est la preuve que les gens du balai sont des délinquants.
    Mais on vous attend toujours seulement pour l’affrontement physique total et décisif

  • Aahh, proud of country, my city Bobo !! Loin de mon pays mais près de vous pour cette lutte. Le lion est mort, vive le peuple vive la liberté. Le pouvoir pour le peuple par le peuple et nomp du peuple, c’est la démocratie ceux qui sont sourds et aveugles vont finir par comprendre.Que bénisse notre pays, et nous débarasse des vampires.Amen

  • c’est normal que les gens se défoule, on voit cela un peu partout ! quant à la statue de SEM Blaise Compaoré, que le peuple ne se presse guerre, car il arrivera un jour ou il le chercheront SEM Blaise Compaoré comme un Dieu et ce comme aujourd’hui Kadhafi en libye ! Vive Blaise Compaoré

  • tenez bien burkinabe c est votre avenir qui est en jeu faites comme y en mare au senegal

  • Bravo aux courageux de Bobo La chute l’effigie du président nous rappelle celle de sa-dam hussein en iraque.

  • OUSSEINI BANCE, on sait que tu es un journaliste pro opposition. Donc ton ecrit ne surprend personne. Jai des gens qui etaient a cette manif et elle avait rien d’impressionant, encore moins d’historique. Attendre que les gens se condensent pour prendre des image et dire qu’elles parlent d’elles meme, c pas suffisant. La population de bobdais est plus nombreux que ceux qui sont sur les images.

  • Voilà on dit de respecter la loi , vous vous opposez , chers opposants , le referendum inscrit dans la constitution , la modification de l’article 37 autorisé par la constitution , voilà ce que vous êtes , des incitateurs a la haine , vous seriez responsables de tout ce qui pourrait arriver à ce pays , vive la democratie vive la stabilité par les efforts du président Blaise Compaoré

  • Incivisme , rien que de l’incivisme , et le seul ou la seule responsable de cette situation c’est bien l’opposition , elle omet d’expliquer la vraie version de la question de l’article 37 et dire qu’en droit rien de fait blocage à sa révision mais se met à faire une politique de personne, si elle ne sait pas je l’informe que cela conduit à la politique du fanatisme et cela n’est jamais de bon goût pour une nation , et donc si elle est maline qu’elle évite de poursuivre dans cette lancée , vive le président Blaise compaoré , vive sa candidature en 2015

  • C’est triste, la tombée de cette statuette. ça me rappelle celle de SADAM Houssen en irak

  • S’il y a des gens qui sont des moins que rien c’est bien c’est gens qui ont fait tomber le statut du Président ,ils sont très mal inspirés de l’éducation Burkinabè , le gouvernement ne dopit plus autoriser des manifestations de l’opposition jusqu’a nouvel ordre , non à la délinquance politique vive le président Blaise Compaoré , vive la paix au Burkina Faso

  • Comment des gens et réfléchissent et qui connaissent la situation de la Lydie vont oser comparer leurs actions à ceux des rebelles lybien , j’en appelle à la responsabilité du gouvernement , ils se déclarent rebelles alors qu’ils soient traités comme tel , vive l’intégrité au Faso , vive la discipline webmasteur il le faut stp

  • Blaise Compaore, son CDP et ses Partis satellitaire doivent comprendre la situation et revoir leurs positions.Assurement le Burkina d’aujourd’hui est fondamentalement different du Burkina des annees 90.La destruction de la statue de BC(Pourquoi d’ailleurs une statue a son effigie) est lourd de sens et est un signe de la fin des dictateurs dans le monde.(Roumanie,Zaire,Irak,Lybie et j’en oublie).
    Honnetement et sa passion je veux dire a ceux qui pretendent aimer Blaise qu’ils ne sont pas serieux en poussant Blaise dans ses actions suicidaires.
    Dieu benisse le Burkina

  • Bravo à l’opposition particulièrement à notre YENNENGA National, SARAN SEREME pour sa bravoure et sa force de caractère. La victoire est déjà là !

  • Mon ami dans tout ça ou etait ce fanfaron de Salia . J ’espere qu’il a vu ce bobo qu’il pensait maîtriser en flattant le dictateur blaise .

  • Pour marquer leur désapprobation vis-à-vis de leur Chef-d’Etat, des dizaines de personnes embrassent le statut resté intact. Pour les manifestants, Kadhafi est éternel il doit se tenir débout à Bobo-Dioulasso. Contraste de l’histoire quand on sait qu’en 2011, des libyens s’en prenait à celui qui est aujourd’hui une source d’inspiration pour des bobolais en lutte contre leur « dictateur ».

    Que de contradictions. Les lybiens ont aussi agit de la sorte et aujourd’hui ils regrettent amèrement. Nous ne voulons pas de situation pareille chez nous. Quoi que l’on pense il faudrait que plus jamais les chefs d’Etats appelé à dessein "dictateurs" ne tombent comme Khadafi ; pour ne plus justement être regretté comme lui.

  • salut chers frères et sœurs ouvrons l’œil et laissons notre président nos aider à nous aider à vaincre Ebola qui ravage. regardons l’exemple de la Libye récemment les grands nous incitent à tout casser, parce que leurs familles ne sont pas au Burkina. si sa chauffe ils s’envoleront les rejoindre et laisser nous les pauvres en périr. les libyen réclament présentement Kadhafi, mais ils ne peuvent pas le ressuscité. VIVE LE PRÉSIDENT BLAISE COMPAORE

  • Très belle image. Après le monument, c’est sa personne qui va s’éclipser.

  • Pauvres Bobolais,aucun esprits patriotique. Une marche de protestation n’est pas egale a une marche de destruction ! Rien que de l’ignorance. Voila pourquoi cette ville restera toujours a la traine. " Le balai citoyen",rien qu’un regroupement de voyous. Rapidement que les autorites demande des comptes a ce perturbateur de kaba diakite.

  • IL est temps aux dictateurs.Afrique entiere levons nous et soutenons les burkinabes dans la violation de leurs integrite.

  • L’opposition doit battre en retraite et laisser l’application du droit sans quoi , ce qui pourra arriver aux manifestants serait sur leur conscience

  • Il est claire que l’UNIR a intérêt a ce que Thomas Sankara ne revient pas à la vie car si cela arrivait elle n’aurait de mots d’ordre et Maître Sankara ne pourra plus nourrir sa famille. Sankara par ci par là et les gars lui coulent des millions en douce pour-qu’il l’a ferme. La constitution c’est la démocratie et la démocratie c’est l’AN

  • Un vrai désordre . Statut détruit ou pas , la loi sera votée et priez Dieu que la majorité ne plie pas le vote à l assemblée .
    Comment des responsables peuvent se disputer en pleine marche ? Une véritable honte.

  • Ceux qui demandent à Blaise de rester au pouvoir ne le font pas pour Blaise ni pour le peuple mais uniquement pour intérêts égoïste. Monsieur le Président, vous ne méritez pas de mal finir. Sachez que quant on a le pouvoir et ou l’argent, rares sont ceux qui te disent la vérité. Les gens comme Assami KOUANDA ne te disent que ce que tu veux entendre.

  • C’est le MPP qui est derrière toutes ces menaces, les RSS ne connaissent que la violence. Non seulement ils menacent les députés de la majorité, mais aussi le Roi du Yatenga. C’est une atteinte grave aux valeurs mossis et aux droits de l’Homme. Les RSS menacent même de brûler Ziniaré pour contraindre le Président à quitter le pouvoir. Le pouvoir c’est dans les urnes, pas dans la violence.

  • QUE CHACUN S’APPRETE A ASSUMER SES RESPONSABILITE !!!!CET ACTE TRES GRAVE ET INSULTANT NE PEUT RESTER IMPUNI !!!!!!
    MANIFESTER OUI MAIS DE¨PASSER LES BORNES ET LES LIMITES DE CETTE LIBERTE DE MANIFESTER NON !!!!!

  • Bravo, le changement c’est maintenant ou jamais. Restons unis et mobilises. Nous n’avons qu’un seul ennemi : Blaise et son regime.

  • La barbarie est l’arme des faibles. la majorité parle de loi et l’opposition de violence, c’est que ce trouve la responsabilité. Il faut d’abord être responsable avant de vouloir diriger un pays

  • on a beau manifesté mais rien,oui absoluma rien ne pourra arrèter une idée juste et arrivée à maturité !!!
    jamais le referendum n’a été si proche de nous,et nou l’attendions de pied ferme !!!alor ensemble disons oui o referendum !!!!!

  • J’aime tout les Bobolais, vous êtes de vrais pratriotes, continuez sur cette lancée ! Dignes descendants de Guimbi Ouattara !

  • Pourvu qu’on n’enregstre pas des dérapages

  • quelle image donne-t-on à notre pays en posant de tels actes aussi ignobles que deshonnorants ?La disposition qui permet d’entendre le peuple au dessus des partis politiques est sans l’ombre d’aucun doute le referendum !!!!pourquoi s’acharner à s’ y opposer aveuglema !!!cè vraima regrettable les gars !!!!

  • je me désole de voir ce que ce pays risque de basculer dans la violence juste à cause d’un homme. Si seulement les dirigeants africains ont de la hauteur et grandeur ils penseront à leurs administrés. Pourquoi s’accrocher au pouvoir à ce point ? Au fait que recherchent ils en réalité ? C ’est bien dommage et très dommage même.

  • Pendant qu ces opposants mème défendent l’indéfendable, ils ont envie de pouffer eux-mêmes de rire car ils n’y croient pas. C’est comme si on vous demandait de danser sans musique ni chant. C’est tellement ridicule !!!cè qui est legal cè ce qui est ecrit dans la loi fondamentale,cè le recours au peuple !!!!cè le referendum !!!!

  • Une foi de plus le peuple se ferait berner ayant participer à la séquestration légale de ceux qui pouvaient voter non à l’AN. Complot entre majorité et l’opposition pour rouler le peuple que le flatte aujourd’hui de conscient . Je ne participerai jamais à l’incivisme et à la désaération de l’autorité. Non à la désobéissance civil et toi ?

  • felicitation , tres belle redaction ! c’est ainsi que vous faite votre part. tenez bon alors pour que nous guerissons ce pays de la compaorose

  • M. le journaliste, C’est la statue de Blaise Compaoré qui a été renversée et non son statut. Je vous renvoie à votre dictionnaire pour chercher la définition des deux expressions. Faites un effort pour rédiger vos articles dans un français acceptable...
    A part ça, merci pour l’information que vous rapportez et que la RTB a honteusement tue dans son édition de 20 heures du 28 octobre, ce qui est stupide vu que les chaines internationales en ont parlé, images à l’appui.

  • Le peuple est souverain et il sera vainqueur !
    Suis content de vous mes frère et soeur bobolais !
    Le divorce est consommé avec le CDP !
    A ouaga y’a des mercenaires togolais et béninois qui ont appuyé la CRS pour gazer les civiles intègres !
    Le peuple va triompher !
    La patrie ou la mort,nous vaincrons !!

  • Merci au journaliste pour ce reportage riche en couleur et honnete. Bobo Dioulasso a toujours ete l’epicentre de la lutte syndicale et politique de la Haute Volta a nos jours. Je voudrais du fond de mom ame, demander aux deputes de rejeter cet amendement qui ne pourra qu’endeuiller le Burkina Faso, havre de paix dans toute la sous-region... Nous avons toujours su nous entendre pour eviter d’embraser notre pays, mais force doit rester a la loi. Blaise a rempli ses deux mandats. Il doit partir, quitte a revenir 5 ans plus tard. C’est ca notre loi.Notre constitution. A mon humble avis, Blaise Compaore a peur de la justice des hommes au regard de ces nombreuses implications dans les conflits armes en Afrique. A commencer par le Liberia.. Son propre ministre des Affaires etrangeres, Thomas Sanon, en 1992 devant l’Assemblee des deputes du peuple (ADP) a avoue que le Burkina avait envoye "1500 militaires au Liberia pour assurer la securite de personnelle de Charles Taylor" . 1500 !!!!!!! C’etait un aveu tacite de l’implication du Burkina dans ce conflit...Il y a aussi la Sierra Leone, La Cote d’Ivoire jusqu’a lAngola aux cotes de l’UNITA du temps de Jonas Savimbi... Il a peur de la justice internationale.
    Sur le plan interieur, il y a la mort de Clement Oumarou Ouedraogo, du commandant Jean Baptiste Boukari Lingani, du capitaine Henri Zongo, De Norbert Zongo et j’en passe... En fait ne peut on pas lui accorder une amnestie generale pour qui accepte de partir en paix ? Je ne fais qu’une proposition...Quelqu’un d’autre peut poursuivre la reflexion... Merci

  • Comme quoi si la rue l,emporte le vivre en commun serait serieusement compromis.Balai des delinquants et autres bandes des voyoux les bons citoyens ne vous laisserons pas faire la loi dans ce pays.

  • HOBA, Maire SANOU, ta population a osé mettre SEM BC à terre ? D’après vous étiez d’accord avec le principe pour que SEM s’intéresse à BOBO ? Est ce la bonne manière ? Type risque de vous lâcher dèèh ? Et votre campagne pour le referendum, ça tien toujours ? Bèhh, du courage, prochainement, sortez avec votre population ou mettez vos tricycles à leur disposition. (le maire entretien un parc d’une cinquantaines ?)

  • - Exactement comme SADDAM HUSSEIN ! Félicitation à vous bobolais ! Que SALIA SANOU aille refaire ce monument ! SALIA, d’ailleurs pourquoi tu as fuit Bobo le jour de la marche ?

    Par Kôrô Yamyélé

  • Mon cher journaliste, tu as quoi contre Kaba Diakité ? C’est comme ça vous les journalistes vous ternissez l’image des braves citoyens. Si nous avions 100 Kaba Diakité au BF, Blaise n’allait pas se croire intouchable.

  • - YAMYIB NAABA, Blaise COMPAORÉ a fait voter une loi d’amnistie par l’Assemblée depuis 2 ans pour tous les présidents de Haute-Volta et du Burkina Faso. Et tu vois ? Malin qu’il est, parmi tous ces présidents qui vit aujourd’hui ? C’est d’abord le Médecin Commandant Jean-Baptiste OUEDRAOGO, mais lui, le peuple ne lui reproche rien au point qu’il ait besoin d’être amnistié. C’est ensuite lui BLAISE qui vit, et c’est justement lui qui a besoin de l’amnistie !!! Tu vois sa malice encore ? Toujours à rouler son peuple dans la farine !

    Par Kôrô Yamyélé

  • voila c’est bien fait ! Demain faut faire encore meme. Non a la dictature ! c’est koi ca heeee. blaise va partir piannn. webb master laisse couler car c’est la voie du peuple. Merci labas chers Bobolais.. cepeleler !!!

  • Ha ha ha, y a plus de loi au Faso, il faut qu’on modifie les lois pour autoriser le vol, les casses. Puisque Blaise lui même démontrent chaque jour qu’il n’y a plus de lois

  • Ceux qui prennent manifestations comme des actes d’incivisme ne se posent pas la question du pourquoi cela. Est ce que les BURKINABE manifestent à tout moment ? C’est parce que quelqu’un s’est lancé dans un comportement d’incivisme en voulant truquer les règles du jeu que cela arrive ! S’il vous plait, soyons honnêtes et raisonnables. Accusons le PALUDISME (blaise) et non la FIÈVRE (manifestations).
    Et la RTB, qu’en devient-elle ? On a l’impression de regarder un derrière qu’une chaîne digne de ce nom ! Quand bien même qu’on a fait basculer à terre et à jamais la statue et le statut de blaise à BOBO, 2ème grande ville du BURKINA, au su et au vu de tous, on nous dit que la marche a été sans incident. Vous haïssez blaise jusqu’à ce point ? Croyez vous que de tout ce qui s’est passé depuis le début, quelque chose la tant choqué que ça ? Il n’a surement pas du tout fermé l’oeil toute la nuit pour ça ! SVP, donnez la vraie et juste information aux téléspectateurs. N’en déplaise à certains. Sinon vous perdrez la confiance de ceux sans qui vous n’êtes rien !!! Humble contribution d’un citoyen. Webmaster, please, laisse passer. Merci

  • Dans la jungle terrible jungle le lion " Blaiso " est tombé le 28 Octobre à Bobo .
    Vive la jeunesse consciente !!!!

  • bjr
    vive son excellence Blaise compaore,nous souhaitons quil meurre o pouvoir, vive le CDP

  • Bravo, bravo population de Bobo-Dioulasso, on est fier de vous.

  • c’est une honte pour la démocratie, c’est un acte de vandalisme et c’est indigne d’un démocrate républicain.

  • Blaise tombera
    cet assassin de Thomas Sankara finira tres mal

  • La démocratie est en marche au Burkina, je suis fier de voir que la liberté d’expression d’un principe cher à mon pays et le président veille à sont stricte respect.

  • Mauvais signe, tous les dictateurs sont tombés du mauvais coté apres que leurs effigies oü statues aient ete sabotees...
    Ces gestes prouvent que les auteurs sont prets a tout et pour tout...

  • Selon l’internaute 28, c’est le MPP notamment les RSS qui sont derrière toutes ces manifestations... Vous avez vraiment la phobie, la peur du MPP. Donc ils sont très très forts ces gens. Alors, il fallait tout faire pour empêcher qu’ils se séparent de vous. Tant pis pour vous et tant mieux pour le peuple. Eux, ils ont vu vraiment juste. Ils ne sont pas aveuglés par un homme ’’ fort’’, un homme-dieu de surcroit mortel. Restez là à toujours rêver ; vous sortirez bientôt de votre profond sommeil.

    Dalay Lama

  • Je suis ravi de voir dans quelle mesure le chef d’Etat tient au respect de la liberté d’expression et de la liberté de manifestions, c’est une preuve de la maturité de notre démocratie. L’opposition devrait suivre cet exemple et être républicaine au lieu de pousser à la haine et à la violence

  • Que chacun s’apprête à répondre de ses actes car rien ne sera gratuit ici , tu agis en mouton on réagit en berger en bon entendeur salut

  • Pour l’internaute 43, l’amnestie a déjà été accordée à tout les Présidents depuis l’indépendance. La loi a été voté en 2010 par l’assemblée nationale et cette loi accorde l’amnistie à tous les anciens chefs d’Etat au Burkina Faso depuis l’indépendance quand bien même nous savons que c’est seulement Monsieur Compaoré Blaise qui en a besoin. Vous savez, tout ce qui porte sur la sécurité du Président et de son entourage est négociable si et seulement si M. COMPAORE ne dépasse pas le RUBICON, la LIGNE ROUGE.

    Webmuster, s’il te plait !!! cette fois, laisse passer car depuis plus d’une semaine, tu bloques mes post.

  • Çà ce n’est que le début, vous n’avez rien vu d’abord. ..!

  • Manifestation d’accord, c’est constitutionnel mais elle se faire dans le cadre de la loi, tout débordement sera sanctionné par les tribunaux de ce pays. Donc la manifestation doit être républicaine.

  • si ils veulent ils n’ont qu’a sauter ou s’en voler mais ce projet passera et doit passer par la majorité a l’assemblée du Faso donc laisser ces gars de l’oppositions faire ce qu’ils veulent pour l’instant avec ces burkinabés qui ne savent pas pourquoi ils sont dans les rues de Ouagadougou !!!!ce pays a besoin des hommes de qualité et non de quantité pour son développement !!!

  • Sincèrement, je déplore l’intelligence du PREMIER MINISTRE, il est le seul à faire régner la paix dans ce pays en démissionnant de ce gouvernent. Ce premier ministre ne respecte pas la dignité,, la bravour et l’intelligence d’ un vrai GOUROUNSSI. Alors il risque de récolter ce qu’il n’as pas semé. BLAISE et FRANCOIS ont bcp tué, mais c’est ce gouvernement indigne qui va récolter les pots cassés. A bon attendeur salut ! signé par NIGNAN.

  • Celui qui tue par l’épée périt par l’épée,ce monument n’a plus sa place à bobo et dans tout le faso,la même manière dont il voulait éffacer le nom de son excellence THOM SANK LE HERO, c’est comme ça son nom sera éffacé pour toujours au Faso et en Afrique,27 ans de tuerie nationale et internationale,enfin ta fin,c’est le seul vaccin pour la guérison du faso et l’Afrique,quelle peste !!!!

  • « La paix est l’une des vertus les plus précieuses et indispensables pour la cohésion sociale », « Elle est le fruit de l’effort des hommes », « il faut accepter son prochain et pardonner », « Le vivre-ensemble est une vertu que nous devons cultiver ».

  • LA démocratie, c’est le peuple qui décide son dirigent, c’est le peuple qui a le pouvoir et décide de le pouvoir remettre entre les mains d’un homme pour les diriger et les amener vers un même destin, le bonheur de tous.

  • peu avant qu’on mette la main sur Samuel Doe au Libéria,qu’on le ligote, qu’on l’écartelle et qu’on prélève des pièces sur son corps avant de jeter ses restes aux chiens errants et au vautour impérial, tous le monde l’avait prévenu de la nécessité de quitter le pouvoir puisque disqualifié pour encore diriger le libéria, la communauté internationale l’a dissuadé.Il s’est entêté , et même un bateau lui a été affrêté pour quiter le libéria et vivre un asile paisible jusqu’à la fin de ses jour,il s’est toujours entêté et la suite nous la connaissons tous.

  • bon signe, blaise est tombé

  • Message fort pour tout dictateur. Si Blaise est malin, il doit quitter le pouvoir pendant qu’il est temps. Il finira mal car il a commis beaucoup de crimes (sang, economiques...)

  • Le monument détruit par les manifestants n’est pas celui de Blaise Compaoré mais plutôt du Morho Naba , symbole de la puissance mossi. Ce que l’on peut craindre , ce sont de violents affrontements entre le peuple mossi , majoritaire et fondateur de Ouaga et les malinké , communément appelés dioula. Que Dieu garde ce pays frère du tribalisme.

  • Soyez responsables. Toute âme pétrie des droits humains et des droits démocratiques sait le choix qui vaille. Celui des urnes. Le temps du suffrage n’est pas celui des croque-morts.

  • En voulant trop gagner,on perd par la suite. Quelque soit les retombees des deputes de l Assemblee nationale. L image du notre President est souiller. Hier a la Tv5 Francaise et BBC Anglaise nous ont montrer la statatue deboulonee a Bobo- Dioulasso. Ce culte de la personalite d un President faisait Reference ala Coree du Nord. Surtout en Irak de Saddam Hussein a sa chute.

    A 27ans de pouvoir sans partage,grace a une armee corrompue,Blaise ne veut pas ceder d apres l analyste de Jeune Afrique Francois Soudan a la TV5.

    Incomprehensible qu il na pas pu preparer sa releve.C est une naivite qui pourra lui faire perdre tout. Son drame sont les crimes de sang, la fuite de ses ancients amis qu il avaient manipuler,ne sont plus avec lui aujourdhui.

    D autres devenus des adversaires politiques qui voyaient deja son ambition. La patrimonisation du pouvoir a vie. La politique du ventre en enrolant les intellectuels desintegres du pays par la distribution des postes juteux. Ce nepotisme ne peut plus passer a l eternite. Le Referendum, pendant que des jeunes de 25-2... Bobo-Dioulasso vivent toujours au-dessus du toit de leur enfance buvant du the pour se consoler du chomage. L hopital Sourou Sanon er deficiant a tous les niveaux. pendant ce temps notre homme fort vit dans son confort a Kossyam sans payer sa pitance et le loyer. Tout est sponser par l Etat burkinabe. La sueur du contribuable.

  • Au nom quoi les leaders politique devraient parler pour près de 16 millions d’habitants alors qu’ils pourraient leur permettre de s’exprimer directement ? Pourquoi tant de mépris pour le peuple dans son ensemble ? Le peuple sait ce qu’il veut et qui il veut à la tete de l’Etat. Donc laissons le peuple faire son choix.

  • CEUX QUI DISENT SOUTENIR CE GOUVERNEMENT, NE SONT PAS CONSCIENTS. SUPPOSONS QUE DANS TA FAMILLE, TON PÈRE AIME SEULEMENT UN FILS PARMI VOUS TOUS, IL LUI DONNE TOUT (L’ARGENT, SES BIENS, IL EST LE SEUL INSCRIT A L’ÉCOLE ETC), JE PENSE QUE MÊME EN RÊVE TU AIMERAIS PAS QUE CELA T’ARRIVE. CE RÉGIME ! C’EST LE CAS. TOUTES NOS RESSOURCES SONT A EUX ET LEURS FAMILLES. ILS NOUS CONFISQUENT NOS TERRES, ILS DÉTOURNENT NOTRE ARGENT DANS DES PROJETS QUI NE PROFITENT QU’A EUX, NOS HÔPITAUX SONT PAUVRES DE MATÉRIELS ET DE CONSOMMABLES ...TOUT CELA DOIT COUT QUE COUT PRENDRE FIN. TOI, QUI ME LIT, NE VEND PAS TON ÂME AU "DIABLE" PARCE QU’ON T’A DONNE UNE PARCELLE OU DE L’ARGENT. CELA NE VAUT RIEN DEVANT L’AVENIR DE TA PROGÉNITURE. LEURS ENFANTS SONT AILLEURS ET ILS N’ONT PAS BESOIN DE TRAVAILLER CAR LEURS COMPTES SONT PLEINS DE NOTRE ARGENT. ET TOI, TU N’EST QU’UN PILLON QU’ILS CONSIDÈRENT COMME "EN BAS DE TAPETTE" POUR ASSOUVIR A LEUR PLAN MACHIAVÉLIQUE. A BAS LES ENNEMIS DU PEUPLE, LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

  • Chapeau aux Bobolais,vraiment chapeau à eux.Ce qu’ils ont fait est un acte historique et très salutaire.Certes d’autre diront que c’est une ville à la traine,mais sur ce coup ils ont largement fait mieux que les villes non à la traine.

  • Vive les bobolais qui ont bravé la peur et l’indifference pour crier leur ras le bol.souvenons nous que la prise de la bastille par le peuple francais a été un acte fondateur de la marche en avant de ce peuple.Cette marche est un message clair aux deputés qui doivent se defairent des consignes de Baise et se ranger du coté du peuple car l’histoire se souviendra des actes qu’ils auront posé.Le peuple est plus fort que tout ;Vive le peuple.

  • Mais pourquoi les gars du cdp sont comme ca ? La population ne veut plus de Blaise. Pourquoi vouloir force la volonte du people ?

  • Je suis ivoirien et j’ai mal au coeur. Ne pouvons nous pas faire l’effort pour éviter certaines crises(côte d’ivoire chez moi et Mali). Que peut faire encore Blaise Compaoré de nouveau qu’il n’a pu faire en 27 ans ? y’a t-il pas au CDP d’autres intelligences qui puissent être candidats ? regardons le Ghana. dans ce pays il y a alternance au pouvoir et le pays est entrain de se développer. Que nos dirigeants aient pitié du peuple un jour. On en a marre en fin de compte.Pauvres pays francophones d’Afrique de l’ouest !

  • 27 ans au service du peuple ; c’est largement suffisant.Va te reposer Blaise ou tu crois que si tu trépasse d’une mort naturelle ça sera la fin du Faso.Arrêtons le culte de la personnalité et œuvrons pour l’essor de ce pays.

  • Son wak est gaté comme ça. Félicitation les bobolais !!!

  • Bonjour chers compatriotes.Nous devons savoir raison gardé et protester avec notre dernière énergie contre les dérapages,les destructions,les provocations,les barrages des voies publiques.Il s’agit d’un problème politique dans un état démocratique.Seule les règles et lois républicaines peuvent les réglés.Attendons de façon citoyenne le vote de nos honorables députés.

  • C’est le début du commencement ,c’est Dieu qui est fort, vive le peuple silencieux et souffrant dans l’indifférence totale.

  • Le peuple est souverain et il sera vainqueur !
    Suis content de vous mes frère et soeur bobolais !
    Le divorce est consommé avec le CDP !
    A ouaga y’a des mercenaires togolais et béninois qui ont appuyé la CRS pour gazer les civiles intègres !
    Le peuple va triompher !
    La patrie ou la mort,nous vaincrons !!

  • Très bien fait, mais pourquoi ne pas ôter la tête du reste de son corps ?

  • Très content pour et ce n’est que le debut de commencement. il nous faut un régime qui nous offre les mêmes chances de réussite

  • Haya ! Waamè ! le monument de blaise est tombé hier cocoroko.Que reste-il encore ? la victoire est proche !!!!!!!!!!!

  • Il va mal finir si Dieu existe.

  • Il va mal finir si Dieu existe.

  • Vive les Bobolais de BOBO Dioulasso, vous avez montré la conduite à suivre ; cet acte est riche de sens ; vos vœux seront exaucés d’ici peu ; les populations des autres villes du BURKINA et en particulier celles de OUAGA ont entendu et compris le sens profond de votre acte. La désobéissance est en marche et marquera des résultats bientôt. Courage seule la lutte nous libère des dictatures. Toutes les dictateurs se ressemblent et agissent de la meme manière. COURAGE A Bobo, Dori Ouahigouya , Gaoua ; Banfora ; Koudougou ; Tenkodogo ; Fada ; Ziniaré ; Dédougou ;Kaya ; Manga ; la victoire est proche. CFOP, soyez plus pragmatiques, la jeunesse est engagée. le dictateur sera brouté hors du Burkina .

  • Je ne savais pas qu’il y avait une statue de Blaise à Bobo.
    Ce n’était pas comme ça du temps du vieux Lamizana
    C’est indigne du Faso
    On se croirait chez Bokassa ou Idi Amin Dada
    Les bobolais ont bien fait
    Bon courage aux burkinabés

  • C’est maintenant qu’on reconnait les bobolais. Quand bobo se met debout c’est gaté. Courage. Nous ne sommes pas loin de la victoire. Vive l’alternance !!!

  • Levisionnaire, il se peut qu’ on recherche Blaise comme un prophete un jour. Mais en atendant, on ne veut plus de lui. Point barre. Tu veux qu’ on te dise ca en quelles langues ?

  • Voici le debut de la deuxième vague de la revolution en Afrique : prochaine étape - le Togo. Nos peuples ne peuvent pas continuer a subir sur le joug de ces dictatures qui n’est pas un peu intelligente pour faire vivre au minimum les enfants d’afrique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
CDP section USA : Les militants mobilisés pour la reconquête du pouvoir
Commune de Tchériba (Mouhoun) : Des militants du MPP menacent de quitter le parti
Assemblée nationale : Une première conférence sur les grandes questions de la nation
Député Nicolas Koumbaterssour Dah : « Ma retraite politique ne tardera pas »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés