Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

dimanche 5 octobre 2014 à 00h54min

L’insuffisance de bureaux pour abriter certaines Directions régionales a emmené l’Etat à louer des immeubles auprès des particuliers. Ce qui a résolu il faut le reconnaître, ce manque d’infrastructures. Seulement, pour la plupart de ces directions régionales, au moment de la location des bâtiments, il y avait un gardien. Ce gardien à l’origine était engagé et payé par le propriétaire de la maison. Mais dès que l’Etat a pris ladite maison, le propriétaire cesse de rémunérer son gardien sous prétexte qu’il est désormais à la charge de son « nouveau patron » qu’est l’Etat. Mais il se trouve que les choses ne se passent pas ainsi et plusieurs gardiens ne savent pas où mettre la tête.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

Est de ceux-là, le vieux gardien de la Direction Régionale de la Culture et du Tourisme des Cascades, Diallo Hamadou. Après avoir travaillé durant 3 ans avec son ancien employeur, Diallo Hamadou s’est vu un beau jour, « agent de l’Etat » parce que la maison abrite désormais un service public qui, lui aussi, a besoin qu’un gardien qui veille sur le domaine et on a préféré le garder.

Passer brusquement de simple gardien d’un domaine où il est payé en-dessous du SMIG à « agent de l’Etat », quelle aubaine pour le vieux Hamadou ! Mais les choses ne sont pas passées comme il l’espérait car cela fait 12 mois qu’il n’a pas touché un seul franc du Ministère de la Culture et du Tourisme.

Plusieurs fois, la Directrice de l’Administration et des Finances se serait engagée à éponger les arriérés de salaires du gardien. Mais après, des dépenses plus importantes que le salaire de misère de ce cinquantenaire, marié et père de 2 enfants seraient intervenues et la situation de Hamidou est restée non résolue. Vivant en location avec sa famille, le bailleur menace de le mettre dehors. Avoir à manger est souvent problématique. Le vieux gardien se débrouille à l’entrée de son service avec une tablette contenant quelques sachets de sucre, des bonbons et des biscuits. Il dit lancer un appel au Ministre afin que son cas soit traité avec la plus grande diligence.

Golleau Isidore TRAORE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 octobre 2014 à 01:25, par vérité no1
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Dans ce flou, on ne sait plus où se trouve le problème ! Madame la directrice, pourquoi ne pas la payer avec votre salaire quitte à être remboursée par l’Etat ? On reconnaît l’Etat par la lenteur administrative mais en attendant, il faut que Mr Diallo et sa famille mangent !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 01:28, par Esther
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Ce n’est qu’en Afrique qu’on peut connaitre de telles absurdites.
    Pourquoi le gardien en appelle-t-il a l’Etat ? Est-il un contrat le liant a l’Etat ? Si oui, et bien oui il serait dans son droit. Or s’il n’y a aucun contrat tacite avec l’Etat pourquoi la directrice du centre promet-elle de regler la note des arrieres ? Pourquoi en appelle-t-il a l’Etat et non a son employeur legal ? S’il n’y a aucun contrat le liant a l’Etat, la directrice n’a aucun droit de dilapider l’argent du contribuable en promettant de payer des arrieres. Le gardien devrait se retourner contre son vrai employeur, le proprietaire des locaux ;celui-ci, on s’en doute, devrait se les compter en 100 et en 1000 parce que c’est l’Etat qui loue ses locaux. Nous savons tous combien les loyers sont majores quand c’est l’Etat qui est locataire. Malgre ce qu’il se met dans la poche, il oublie le pauvre gardien et essaie de se defausser sur l’Etat (again, sauf si dans le contrat de bail, il est precise que l’Etat serait responsable des salaires du gardien)
    Ce qui force l’admiration c’est que le pauvre quiddam a malgre tout continuer a faire son travail dans ce context de vide juridique et de non droit.
    L’Etat devrait se montrer plus econome et pragmatique en negociant des beaux incluant des services telles la mise a disposition d’un gardien pour la securite, d’une equipe d’entretien s’occupant du menage dans les locaux, le desherbage des cours, l’entretien des espaces verts. C’est a dire qu’un proprietaire qui loue a l’Etat devrait inclure ses services dans le loyer mensuel. Ce sera donc au proprietaire de payer le gardien et l’equipe d’entretien. Cette option arrangerait tout le monde : d’abord les services de l’Etat qui n’auront pas en plus de leur travail quotidien avoir a surperviser celui du gardien, du jardinier ou de la femme de menage. Et ultimement le proprietaire des lieux qui parce qu’il sera lui-meme responsable de l’entretien et de la securite ne laissera pas les choses tombees en decrepitude comme c’est souvent le cas dans des centaines de locaux abritant des services etatiques.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 01:31, par Arthur Salif
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    SVP si vous n’avez pas peur de nous, ayez au moins peur du Créateur ! !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 02:47
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Soyons un peu plus sérieux. J’estime que c’est ridicule que ce problème soit posé. Selon les explications, j’ai l’impression que chacun s’organise pour arnaquer d’une façon ou d’une autre. Ce gardien est il un fonctionnaire de l’Etat ? Qui l’a embauché pour la Direction Régionale des Cascades ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 08:55, par Thomas
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Il aurait falu obtenir la version du daf de cette structure pour le sujet soit complet. Malgre les depenses de l’etat le daf a toujours son salaire, il ne faut pas tenir ternir l’image de nos cadres. Si tant que vrai, il faut relever ce daf.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 12:00
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Chercher plus à comprendre. l’Etat recrute rarement ce type d’agent actuellement. Ce sont des contrats de gardienage que l’Etat signe avec les services de sécurité privé. Le DAF le sais bien. Je suis sur que dès les premiers mois le gardien connaissait sont sort mais probalement a tenu à rester parce qu’on n’en sais jamais, la preuve est qu’il vendait une tablette de bonbons et autres chauses à l’entrée de la direction. C’est toujours comme ça chez nous les africains. Cette situation sera difficilement resolvable. Monsieur le gardien je Dieu que le gouvernement entende votre crie de coeur

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 12:05, par baobab
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Les gens sont méchants...

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 13:05, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    @ l anonyme du 5 0ct à 12h00,vous êtes de mauvaise foi.Dites-nous le nom de celui qui est désigné depuis 12 mois pour remplacer le vieux Diallo,parce que "l Etat recrute rarement ce type d agent actuellement" et pour ce faire " signe des contrats avec des services de sécurité privé" ,mais que Diallo Hamadou aurait refusé de partir .Le daf qui "le sait bien" comme vous le suggerez,l a-t-il fait ou a-t-il préférer "exploiter" gratuitement un vieux pendant une année ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 15:12, par Salif
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Avez-vous cherché à rencontrer les responsables de la direction en question pour savoir ce qui se passe exactement ? Si c’est non, merci de le faire. Comme le dit un internaute plus haut, l’Etat ne recrute pratiquement plus ce type d’agent et fait appel à des sociétés de gardiennage. Que lui a-t-on promis exactement ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2014 à 18:51, par inter religion
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Pour la recherche de l’information le journaliste aurait du s’enqurire de la situation du ministère administrative et financière pour ne pas jeter l’a probe a notre système de fonctionnariat ;je ne croit pas que le gouvernement puisse oublier son agent jusqu’à ce point.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2014 à 09:42, par Mimtiri
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    C’est un communiqué, pas un article de presse !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2014 à 09:54, par Jamanatigui
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Tapsoba de Hollande, c’est aller trop loin de juger l’autre de mauvaise foi. J’espouse intégralement le point de vue de l’intervenant dans la mesure ou il n’est dit nulle part qu’il existe un contrat entre ce vieux et l’Etat. Donc point de contrat, point de salaire. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas de remplacant designé qu’il devient un agent à la charge de l’Etat. Si l’on veut agir par sentimentalisme on donne raison à ce " vieux de 52 ans, avec epouses et enfants". Mais on est guidé de bon sens et qu’on veut être logique, l’Etat burkinabé n’a rien à se reprocher en pareille circonstance. Notre problème est que nous sommes inconséquents avec nous même. On veut toujours une chose et son contraire à la fois. Nous prônons la rigueur dans la l’utilisation des ressources publiques et on encourage le laxisme. Si on devait engager des gardiens aussi facilement que ça je parie que mon oncle qui laboure actuellement son champ au village serait aussi un agent de l’Etat. Ce n’est pas l’intervenant qui est de mauvaise foi mais le journaliste qui a étaler cette histoire sur la place publique au lieu de chercher à jouer un rôle d’éducateur de la population ; le vieux n’a pas été à l’école mais lui si.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2014 à 11:37, par sidnooma n°2
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Je pense que le Ministère de la Culture peux résoudre ce problème à l’interne une bonne fois pour toute

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2014 à 13:08, par hassou dui
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    c’est vraiment déplorable pour ce ministère !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2014 à 18:34, par ALVIN
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Je croix personnellement que la DAF peut résoudre ce problème sinon elle ne sera pas DAF. Je pense que c’est peine perdu pour le BF si les gens commencent à réfléchir comme ça. Une Direction Régionale équipée en matériel de bureau et fourniture divers peut-elle être abandonnée aux voleurs et bandits qui sont prête à tué de nos jours pour 1000 FCFA. Soyons raisonnable, vous parler de bonne gestion, si les voleurs avaient dérobés les ordinateurs de bureau et les équipements de la Direction, la DAF allait avoir plus de problème dans sa comptabilité que le maigre salaire de monsieur DIALLO. Alors DAF, puisque tu touche ton salaire chaque mois, règle celui de monsieur Diallo.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2014 à 19:27, par ALVIN
    En réponse à : Direction régionale de la culture des Cascades : SOS pour le gardien qui ne touche plus son salaire

    Juste pour répondre au premier intervenant qui semble n’avoir pas bien lu l’article. L’État a loué une maison pour en faire des locaux pour sa Direction Régionale. Si on part du principe de la bonne gestion, gouverner c’est prévoir. Si on doit louer, équiper et faire fonctionner toute une direction régionale on doit savoir qu’il faut sécuriser les biens de l’Etat en s’attachant les services d’un vigile.La DAF sait ça au moins. Donc, nous savons tous que se sont des difficultés d’ordre fonctionnelle qui ont amené ce problème et que l’on peut résoudre du point de vu de la pertinence du dossier. DAF, la balle est dans votre camp.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés