Axe Ouaga-Ouahigouya : Des passagers de trois compagnies de transport et des particuliers victimes d’un braquage

jeudi 25 septembre 2014 à 02h03min

Les coupeurs de route ont encore sévi ce mercredi 24 septembre 2014 sur l’axe Ouaga - Ouahigouya. Des cars appartenant à des compagnies de transports, particulièrement STAF, TSR, partis de Ouahigouya pour Ouagadougou et STNF qui avait quitté Ouagadougou, mais aussi des particuliers à moto ou dans des véhicules ont été arrêtés et dépossédés de leurs biens par des brigands aux environs de 7h à Niou, une localité située à quelques kilomètres de Boussé, chef-lieu de la province du Kourwéogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Axe Ouaga-Ouahigouya : Des passagers de trois compagnies de transport et des particuliers victimes d’un braquage

Une situation choquante et douloureuse pour les personnes victimes mais paradoxale et sans doute aussi sidérante quant au déroulement des faits. Trois cars de trois grandes compagnies, des véhicules ‘’personnels’’, des usagers à moto, des passagers fouillés et dépouillés et tout cela sur la même voie, au même endroit et de façon successive. Et une manière de procéder qui ne laissait aucun signe pouvant alerter ceux qui arrivaient. Des braqueurs masqués et armés, « j’en ai vu à peu près six, ils étaient armés de kalaches et de pistolets. Mais je pense qu’il y avait d’autres dans la brousse », raconte Saïdou Simporé, convoyeur de la compagnie TSR. Il précise toutefois qu’il était tellement sous le choc qu’il ne les a peut-être pas tous vus et ne peut pas donner le nombre et le type de véhicules qui ont été arrêtés.
Heureusement, il n y a pas eu, à entendre M. Simporé, de pertes en vie humaine ni de blessé. Cependant il y a eu des tirs, « j’étais en train de remettre de la monnaie à des passagers quand j’ai entendu le coup de feu, suivi du coup de frein du chauffeur, et j’ai plongé tout de suite », raconte M. Simporé. A notre passage à la gare STAF ce matin (il était environ 10H), le car n’était pas encore arrivé à Ouagadougou. Mais M. Ouédraogo rassure qu’il n’y a pas de problème, le retard s’expliquant aussi par le fait de l’application de la procédure de déclaration au poste de gendarmerie. Celui de STNF était arrivé à Ouahigouya, nous a-t-on assuré.

Environ 13 millions de francs CFA emportés

Les passagers ont été dépouillés de leur argent et autres objets de valeur. Et certains avaient en leur possession plus d’un million de F CFA. Des commerçants principalement qui se rendaient à Ouagadougou pour chercher de la marchandise, a indiqué M. Simporé qui dit lui-même avoir perdu la recette du jour et celle de la veille qui s’élève à près de 200 000 F CFA. Environ 13 millions de francs CFA auraient été emportés par les braqueurs. Salam Ouédraogo dit le Général, chef de gare à TSR confie de ce fait qu’ils ont reçu les déclarations de certaines victimes à leur arrivée. Face à cette situation, le message de M. Ouédraogo à l’égard de la clientèle de sa compagnie et de toute autre personne est d’éviter de voyager avec beaucoup d’argent, d’autant qu’il existe des méthodes assez simple de transfert d’argent.

Martiale Zongo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés