Organisations de la société civile : le Mouvement « Soyons sérieux » voit le jour

vendredi 1er août 2014 à 02h04min

Le nombre des OSC au Burkina Faso s’est accru ce jeudi 31 juillet 2014 avec la création du Mouvement « Soyons sérieux » (MSS). Pour présenter l’association, Frédéric Zoungrana, coordonnateur national, et ses camarades ont animé un point de presse à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Organisations de la société civile : le Mouvement « Soyons sérieux » voit le jour

Le Mouvement « Soyons Sérieux » est l’œuvre de plusieurs jeunes dynamiques issus du milieu associatif et des affaires. Avec l’association, ils entendent contribuer à la formation d’une population à même de travailler au développement du Burkina Faso. « La mission du Mouvement Soyons sérieux sera de contribuer de façon significative, efficace, efficiente et innovante à l’édification d’une population informée, responsable et engagée pour un véritable développement du Burkina Faso », a indiqué Frédéric Zoungrana.

Afin d’atteindre cet objectif, le Mouvement se donne pour tâches « d’alerter et d’interpeller les autorités politiques, les leaders d’opinion sur toute forme de dérives touchant à la vie de la Nation ». Le MSS entend également se positionner comme une source de valorisation des indicateurs de croissance socioéconomique du Burkina. Pour cela, il va se doter d’un portail d’informations variées sur les questions de développement, être une force d’alerte citoyenne et d’éveil de conscience des populations, valoriser les acquis socio-économiques du Burkina Faso et renforcer les capacités des acteurs du développement sur leurs rôles et responsabilités dans la construction du Burkina Faso.

Le MSS à propos de la situation nationale

Bien qu’ils veillent à la préservation de la paix au Burkina, les initiateurs du MSS n’entendent pas prendre position dans les débats actuels qui divisent la population burkinabè. « Nous ne sommes pas un parti politique et nous ne sommes pas affiliés à un parti politique. Nous voulons interpeller les uns et les autres sur leur devoir de préserver la paix au Burkina. Et sur la situation nationale notre devise est : pas partisan, pas indifférent », ont expliqué les conférenciers. Même si les membres du présidium sont connus pour leur proximité avec le parti au pouvoir, ils se réclament cependant indépendants. « Il est vrai que certains sont connus pour être proches du CDP mais je peux vous rassurer que le MSS est composé de personnes issues de partis politiques de tout bord », s’est voulu rassurant Frédéric Zoungrana.

Sur la question de savoir que le Mouvement ne risque pas à l’avenir d’adopter sur une position fixe et claire comme l’ont fait certaines OSC, les responsables sont catégoriques : « Non ! Vous aurez d’ailleurs l’occasion de nous apprécier sur le terrain ».

Lancé à Ouagadougou, le Mouvement dispose d’un plan d’actions à court terme constitué d’activités de communication. Il se dotera à la fin de l’année d’un plan triennal qui prendra en compte la stratégie d’extension du Mouvement sur tout l’ensemble du territoire national.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés