Kongoussi : La paix au menu d’un premier Congrès islamique

lundi 9 juin 2014 à 23h55min

« L’islam, religion de paix ». C’est autour de ce thème que l’association de lecteurs du Saint Coran et développement communautaire du Bam (ALSC/DC/Bam) a tenu, les 5 et 6 juin 2014, son 1er Congrès islamique. C’est la grande mosquée de Kongoussi, chef-lieu de la province du Bam, qui a servi de cadre aux congressistes, venus d’horizons divers.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Kongoussi : La paix au menu d’un premier Congrès islamique

Ils étaient, selon les organisateurs, plus de 2000 imams, lecteurs et maîtres corniques, élèves et étudiants à prendre part à ce 1er congrès islamique autour du thème : « L’islam, religion de paix ». Prêches et lecture du Saint Coran ont été les activités majeures de ce « pèlerinage ».

« Les participants sont venus des différentes communes de la province, des localités environnantes, de plusieurs provinces du pays et même de l’étranger. Le principal message livré a été celui de paix. C’est un élément fondamental car, sans la paix, rien n’est envisageable », a campé le président du comité d’organisation, El Hadj Oumarou Sana pour qui, le musulman doit être un messager de paix, un homme de pardon, de tolérance et qui a le sens de l’humanisme. Selon l’organisateur en chef, le musulman doit « inspirer » et « enseigner » la paix par ses messages et comportements au quotidien. À l’en croire, les 48 heures de prières ont également été une occasion pour l’association pour communier, une fois de plus, avec les autres confessions religieuses (catholique, protestante) auxquelles les différents intervenants ont fait un clin d’œil avant d’encourager la promotion de « cet esprit » de cohabitation pacifique qui a toujours existé entre elles.

Chaque congressiste invité à être un vecteur de la paix

Ce 1er Congrès a été présidé par El Hadj Assimi Kouanda (ministre d’Etat, ministre chargé de Mission auprès de la Présidence du Faso, par ailleurs secrétaire exécutif national du CDP) et parrainé par le grand Imam de Kongoussi, El Hadj Idrissa Sana. Tous ont félicité les organisateurs du Congrès pour le choix du thème et ont demandé à chaque congressiste d’être un vecteur de paix dans son entourage.

« La religion ne doit, en aucun cas, nous diviser. Celui qui se sert de l’Islam pour faire du mal n’a rien compris de la religion. L’Islam, c’est prôner le bien pour autrui, c’est la solidarité avec tous les membres de sa société, sans distinction », a expliqué parrain, El Hadj Idrissa Sana avant de conclure : « Servons-nous des expériences des pays en crise… ».

Plusieurs délégations ont pris part au congrès parmi lesquelles, la délégation du Cheik de Ramatoulaye, l’Agence musulmane d’Afrique, l’association des ressortissants du Bam à Ouagadougou et la délégation du Ckeik Doukouré de Ouagadougou.

Oumar L. OUEDRAOGO

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés