MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

mardi 29 avril 2014 à 00h34min

C’est dans une fiction séduisante que l’auteur des lignes qui suivent, Pathé Barry décrit les rapports entre les membres du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) et leurs ex-camarades du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). L’auteur n’utilise pas exactement les termes MPP, CDP et ne cite textuellement aucun nom de leader politique. Mais, en parcourant attentivement les lignes, l’on peut deviner aisément de quoi ou de qui il est question. Lisez plutôt !

MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

« Je vais vous le dire en toute franchise : le monsieur que voici, Koussim WANDA, est le chef installé par le groupe de putschistes qui a pris le pouvoir suite à un coup d’Etat perpétré sans aucune élégance contre nous. Et regardez l’état dans lequel ils ont mis le pays en seulement 2 ans d’exercice : la morale a foutu le camp. La corruption bat son plein, la concussion, les abus de biens sociaux, les achats de conscience, la mal gestion et j’en passe, tous ces maux se sont installés dans notre si chère patrie et ce, pour longtemps encore. Vous rappelez- vous ces opérateurs économiques sortis du néant, hier vendeurs de bonbons à Bobo et aujourd’hui grands patrons d’entreprises florissantes ? Et cela avant la trentaine ? Et ces entreprises qui n’existent que sur papier et qui pourtant raflent tous les marchés de BTP en dépit de leur incompétence notoire ?

Nous ne pouvions pas continuer à cautionner un tel état de fait. Je le répète, tout cela a commencé il y a seulement 2 ans, depuis que ces félons, ces traîtres aux nobles idéaux de notre groupe se sont installés aux commandes des affaires par les moyens que tout le monde déplore.

Nous nous mordons le doigt aujourd’hui quand nous nous rendons compte que pendant tout ce temps que nous étions ensemble, ces ennemis du peuple, ces déviationnistes, nous ont poussé à commettre trop de fautes (somme toute vénielles par rapport à ce qu’ils ont fait en 2 ans). Par exemple, de notre temps quand la clameur s’élevait contre tel ou tel passe-droit, tel marché mal exécuté ou telles autres promotions inexplicables, le peuple ne savait pas que les vrais instigateurs de tels comportements étaient tapis ailleurs utilisant des ficelles pour parvenir à leurs fins peu glorieuses. Nous laissions faire parce que nous étions occupés à la cantine et ne voulions pas mener plusieurs combats à la fois. Nous avions pris cependant la résolution ferme de mettre le holà sur tout ceci après le manger. 25 ans que cela a duré et, finalement excédés par tant de mépris pour le pain des enfants des autres que nous utilisions pour beurrer celui des nôtres, nous avons décidé de partir. C’est vrai que certains de nos cousins, frères ou amis en ont profité pour se collecter quelque petites babioles en prévision des coups durs du genre « traversée du désert » ou création de club nouveau. Mais ce n’est pas notre faute. Ces renégats avaient déjà tout foutu en l’air à notre insu en brouillant les repères. Moi par exemple, du temps de ma splendeur, combien de projets n’ai-je pas monté pour servir la cause commune lors des élections ? Combien de chefs de projets n’ont pas passé des nuits blanches pour tenter de trouver des justificatifs pour les ponctions qu’ils opéraient pour servir notre club ? Ils ont réussi à nous faire faire tout cela parce qu’ils avaient placé des traîtres à nos côtés en vue de leur félonie.

De toutes les façons, dès notre retour nous veillerons à ce que tout se passe dans les règles de nos arts.

Et puis comme je vous le disais tout à l’heure, ces fautes sont bien toutes petites par rapport à ce que ces gens-là ont produit en 2 ans de gestion des affaires du club. D’ailleurs après notre historique mea-culpa, le peuple, magnanime, a décidé de nous absoudre.

Ceci explique pourquoi nous drainons des foules lors de nos rencontres. Ne croyez pas ceux qui disent qu’en réalité, ces foules ne viennent pas pour nous mais que ce serait tout simplement parce qu’ils en ont marre de voir l’autre toujours aux affaires. Et que tout ce qui peut l’affaiblir suscite de l’enthousiasme. Ils disent que même avant nous les anti-B.A.N. mobilisaient déjà beaucoup de désenchantés. Ils se racontent aussi que c’est contre un système que les gens se battent et non contre un individu. Là, ils ont raison. Le système que Koussim WANDA met en œuvre depuis 2 ans ne peut que catalyser toutes les rancœurs du peuple dans son mouvement pour le progrès. Rancœur bien entendu orientée contre eux.

Koussim et son clan ont été bien mal inspirés de nous reléguer aux oubliettes. Nous les baobabs, les concepteurs du système victorieux à toutes les élections dont ils profitent maintenant. Nous les maîtres-cooks sachant faire les dosages nécessaires afin que les enfants acceptassent de manger le repas même si la sauce était sans sel.

Ce qui me fait le plus mal c’est le comment de notre sortie de table : par la petite porte après tant d’années de dévouement. Pire, même quand nous tombons malades, ils s’en foutent. Et des gens de ce genre se disent être vos copains ! Rappelez-vous l’accident de Paonkor MOSSI juste après leur coup. Si quelqu’un vous dit que le wack n’existe pas, il ne faut pas l’écouter. En plus d’être putschistes, la bande à Koussim est constituée de sorciers aux regards maléfiques.

Ecoute bien Koussim WANDA ! Ecoute bien ! Si jamais vous essayez de nous convaincre de revenir en utilisant votre si redoutable approche par la grenade, sachez que nous avons déjà tout couché par écrit chez un huissier. Nous y révélons toutes les entourloupes auxquelles vous avez pris part tout au long de nos années de camaraderie.

En 27 ans….. SAGFOURLAYE, je veux dire en 2 ans de gestion, vous avez réussi l’exploit de vous mettre à dos la majorité du peuple avec votre système corrompu jusqu’à l’os et en remplaçant nous autres à qui vous devez tous vos succès passés par des moins que rien. Des bambins qui sont nés sous l’ère de la corruption à grande échelle et donc corrompus aussi par contagion.

Nous avons fait notre mea culpa mais je vous avertis que pour vous aucun mea-culpa au détour d’une interview, ne vous sauvera. Vous n’aurez même pas droit à la parole. Des gens qui, en 2 ans, ont semé tant de dégâts ne méritent aucune parole. Le peuple sait déjà ou se trouve la vérité.

La preuve, votre ancienne victime, l’homme à la courte mémoire qui, trente petites années seulement après ce que vous lui avez fait subir, cet homme répondant au doux nom de Bajan TISSE, qui a voulu se mettre entre vous et le vrai peuple afin de recoller les morceaux, a appris à ses dépens que vous ne changerez jamais. Voilà les raisons qui nous ont poussés à entamer cette RECTIFICATION.

J’en ai fini, votre honneur.

-  Bien monsieur LOLDIA. Veuillez -vous rasseoir. L’audience est suspendue. Elle reprendra le 28 Novembre 2015. »

Kaya le 26 avril 2014

BARRY Pathé

Enseignant à Kaya

Vos commentaires

  • Le 28 avril 2014 à 23:19, par vérité no1 En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Mr Barry, l’accident de Simon ressemblait à un attentat mais l’alternance est proche, la délivrance s’ approche !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 avril 2014 à 23:31, par M’biibéé En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Quand les éléphants se battent, c’est l’herbe innocente qui en pati.

    Répondre à ce message

  • Le 28 avril 2014 à 23:45, par SOUMPOUGDOU En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    IL FO ALLER VOIR TON DOCTEUR RAPIDEMENT SINON

    Répondre à ce message

  • Le 28 avril 2014 à 23:50, par Un jour viendra En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Et voila ,ainsi on est rentré dans l`acte 2 du très célèbre théâtre (et si on faisait du Faso une scene de theatre).
    On en a pleuré et maintenant on en rit devant l’ignomie que la classe politique utilise pour mourrir au pouvoir le dieu de Koussim.
    Je ne critique personne mais juste relate des faits qui parlent d`eux memes (modification article 37 , senat et j en passe).
    Je n`ai rien contre le dieu de la scene Koussim malgré tout le mal qu il se donne pour racheter ses forfaits , je crois qu il lui rerait fort agreable de renoncer a toutes ces velleitéss et reconnaitre ses erreurs.Qu il prenne un certain general bob Robert qu on a flatté et laisser mourrir comme un chien.
    Au grands gorilles du Mpp , j ai tellement ete decu de vous voir agir souvent quand vous etiez aux commande comme si vous etiez envoutés.
    Maintenant je crois tres certainement que Koussim vous manque et vous avez manqué de couille sinon il ya longtemps qu on en aurait fini avec ces histoires . Svp rappler a ce dieu impitoyable de Koussim que le peuple sera la pour lui dire qu il est debout et qu il se rappelle les mutineries , on est encore capable de prendre notre destin en main

    Répondre à ce message

  • Le 28 avril 2014 à 23:57, par Yam En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Assimi et son CDP la sont fini. Ya plus de margede manoeuvre 2015vs allez quitter la place. Le peuple en movement pr le vrai changement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2014 à 01:07, par Jeunedame seret En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Merci pour ta littérature ; ça inspire. Blaise compaoré : dépersonnalisé ; Assimi dans son progrès : défiguré ; Jean-Baptiste et sa médiation : dépossédé, déstructuré. Reste la reconstruction du Faso en 2015. A contexte nouveau, approche nouvelle.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2014 à 07:29 En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Mr BARRY, la grande question que je me pose est la suivante : QUE VEULENT CETTE GENERATION D’INTELLECTUELS POUR LE BURKINA FASO ? BATIR DANS LE MENSONGE ? Vraiment quand je regarde tout ça j’ai la chaire de poule. Quand je vois un ministre se justifier, je ne veut même pas le croire. Des paroles truffées de pièges.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2014 à 07:52, par Toi même tu sais En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Le constat c’est qu’après ces 25 années non autant pour moi ces 02 années la mon FASO fait marche arrière.
    l’UO bourré, chômage en hausse, 60 élève dans une classe au primaire, salaire qui n’évolue pas....
    Essayons le changement c’est mieux !!!

    Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2014 à 21:35, par electron 1er En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

      A ta place est tu sur de pouvoir faire mieux,sache que le président du Faso fait un grand effort et usage de tout moyens pour mettre le pays sur la même longueur d’onde que les pays visant une émergence.On ne peut pas asseoir a longueur de journée rien qu’a siroter le thé et tout attendre du gouvernement.Les temps sont dures et il va falloir que tu bouge ton cul pendant qu’il est temps camarade.Comme on aime le dire le plus souvent la vie n’est pas facile.

      Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2014 à 08:24, par ABOIYEZ SEULEMENT-NOUS DEVANT En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Je vous en conjure, parlez poliment et parlez de ce que vous savez !! Vous êtes des affamés, des individus constipés intellectuellement !! Notre grand parti le CDP est serein et écrasera tout sur son passage, le Président Blaise COMPAORE est bien cher en notre cœur et le PEUPLE, le vrai PEUPLE, lui témoignera sous peu sa fidélité. Si vous saviez ce qui est préparé et qui va être révélé au temps opportun aux masses rurales dans toutes les grandes dialectes du pays,vous vous calmeriez, car la surprise et la honte vous tueraient§§§ entre la copie et l’originale, j’ai un choix logique à faire et c’est mon BLAISO charmant et bosseur !!!

    Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2014 à 10:09, par Edwood En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

      C’est dommage qu’il existe encore des gens dans ce pays qui ne pensent qu’à leurs panses oubliant leurs petits fils, ils n’ont aucune notion de développement durable, ce qui compte pour eux c’est le présent, parce ce que vous profitez d’un système aujourd’hui, un système qui est entrain d’immeger notre beau pays vous oubliez tout, sachez que l’histoire vous jugera, si vous dite que vous êtes démocrate appliquez la démocratie et arrêtez de tripatouiller la constitution, le monsieur qui est au pouvoir il n’est pas immortel à ce que je sache et je suis persuadé que le burkina ne s’arrêtera pas quand il ne sera plus là. Et encore quand vous mentionnez que c’est lui le seul homme de la situation, et vous ? vous êtes donc des incapables destinés à ne servir !!! je dirai tout simplement que vous êtes une bande d’égoiste mais lhistoire vous rattrapera ! Puisse Dieu aie pitié de vos âmes !!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2014 à 11:42, par escone En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

      une surprise adressée aux populations rurales dans les "dialectes" du pays....
      C’est quoi votre dialecte ? Comment on dit petite cervelle dans votre dialecte ? N’insultez pas ces populations. Ces populations rurales dont vous parlez sont intelligentes. Et c’est dans leur dialecte qu’elles vous répondront. C’est vous ces sangsues qui tuez ces populations rurales en pilant leurs terres pour les vendre à vos amis. Ces populations vous attendent. Ne vous inquiétez pas. Ou du moins, vous devriez vous inquiéter de la réplique qu’ils vont vous réserver.

      Je vois qu’au CDP, on a le monopole de tout.
      Ngaw

      Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2014 à 09:50, par ABOIYEZ SEULEMENT-NOUS DEVANT En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Je vous en conjure, parlez poliment et parlez de ce que vous savez !! Vous êtes des affamés, des individus constipés intellectuellement !! Notre grand parti le CDP est serein et écrasera tout sur son passage, le Président Blaise COMPAORE est bien cher en notre cœur et le PEUPLE, le vrai PEUPLE, lui témoignera sous peu sa fidélité. Si vous saviez ce qui est préparé et qui va être révélé au temps opportun aux masses rurales dans toutes les grandes dialectes du pays,vous vous calmeriez, car la surprise et la honte vous tueraient§§§ entre la copie et l’originale, j’ai un choix logique à faire et c’est mon BLAISO charmant et bosseur !!!

    Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2014 à 10:55, par Edwood En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

      C’est dommage que vous ayez de tels propos vous qui dites de parler poliement, j’espère que vous savez au moins ce que cela signifie.
      La seul vérité que vous avez dites jusqu’à là c’est que nous sommes affamés, vous avez parfaitement raison, mais nous sommes affamés de quoi ? c’est ce que peut être vous ignorez,mais nous sommes simplement affamés de justice et de vérité !!
      Faites un examen de conscience et démandez humblement à Dieu de vous éclairer

      Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2014 à 11:44 En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

      TU ES DEVANT QUI ? PERSONNE ! DETROMPE-TOI ! ESSAYEZ SEULEMENT D’ORGANISER VOTRE FAMEUX REFERENDUM ET ON VERRA QUI A MIS L’EAU DANS COCO§

      Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2014 à 16:18, par Kôrô Yamyélé En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

      - Petit étudiant désoeuvré à qui le CDP a donné juste le prix d’un plat de riz et d’1 L d’essence. Malfrat ! Au lieu de t’occuper de tes études, tu joues dans ce jeu sale ! Combien d’années faites-vous pour une anné académique à l’U.O. ? Bande de petits ignorants ! C’est ceci qui devrait vous préoccuper tous, petits étudiants désoeuvrés et injurieux à la gomme, au lieu de rabacher les sentiments des gens sur ces sites. Vous n’avez même pas un boulot et vous faites chier les gens !!!!!! Bande de petits chômeurs !!!!

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 5 mai 2014 à 14:56, par y’aen ka toin En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

        Non ! Il ne doit pas être étudiant. Il gâterait le nom des étudiants. Si les gens du CDP étaient inteligents, ils ne souhaiteraient pas que ce soit "baise" qui se présente encore. Car d’autres intelligents dans le même parti se présenteaient.Mais comme tous, ils sont dépourvus de sens, ils savent eux mêms qu’ils ne peuvent rien faire avec intelligence dans ce pays. Donc...MPP (mouvement péripapéticien en faveur du président) n’est aussi pas un grain d’espoir. Peuple du Burkina, cherchez votre espoir ailleurs. ne vous laissez pas flattez s’il vous plaît. CDP_MPP c’est le même sac, c’est la même pourriture. La preuve est que LUC affirme que le MPP est la copie du CDP. légalisé ou non nous préferons d’autres exemplaires. Ou bien ?

        Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2014 à 11:23, par tahi En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Qui a dit que les démissionnaires ne sont plus du CDP ? On prend comme à l’accoutumée le peuple pour des moutons. A vrais dire le MPP est le plan B du CDP. Le caméléon de Ziniaré peut toujours tuer pour arriver à ses fins. Si Roch, Simon, et Salif étaient vraiment opposés au président Blaise Compaoré, qu’ils rejoignent ouvertement ZePh et convaincre le peuple en une seule opposition.
    Roch à l’article 37 dans son sang, Simon est le protégé de Blaise depuis sa rentrer en politique, je me rappelle que le petit protégé a même reçus des gifles de son protégé a la présidence quand il honnissait son président en tant qu’un coureur de belles femmes au quartier de goughin. Salif est tellement impliqué dans les affaires d’état avec son mentor inséparable, que même éjecter des affaires ne pourra jamais trahir le président Blaise Compaoré. MPP dans le jargon des tripatouillages des constitutions en Afrique s’appelle le plan B. Aux yeux de la communauté internationale Blaise risque beaucoup en voulant à tout prix modifier l’article 37, le FEDAP avec son François Compaoré est très proche du Président pour avoir la confiance du peuple et modifier l’article 37 avec son crie sur les toits du referendum. Mais un retournement par circonstances du MPP a la dernière minutes connaissant a la lettre la faiblesse de l’article 37 dont ils tiennent le secret, peut donner la force au président de modifier sans problème l’article 37 et de se représenter. Et comme disait un certain internaute SOME, on se pardonne et au recommence, Roch premier ministre, Simon au perchoir, et Salif le super ministre d’état. Si mon analyse est derrière les murs de Kossyam, que le MPP se rallie à 100% Zeph pour une opposition forte et finir avec le caméléon de Ziniaré. Pour ce que nous assistons en ce moment ne sont que des jeux politiques pour endormir le peuple Burkinabé meurtri par un pouvoir corrumpu.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2014 à 12:18, par panga En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Ces actions sont les dernières d’un régime en pleine décadence.
    Ce qui est sûr le peuple suit et attend d’un œil ferme à un quelconque dérapage, d’organisation d’un référendum ou d’un envie de rester au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2014 à 12:25, par panga En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    Ces actions sont les dernières d’un régime en pleine décadence.
    Ce qui est sûr le peuple suit et attend d’un œil ferme à un quelconque dérapage, d’organisation d’un référendum ou d’un envie de rester au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2014 à 22:23, par Abdoulaye Wade En réponse à : MPP –CDP : L’opposition en mode fiction au tribunal de l’histoire politique

    le peuple ne sait plus qui croire car l’histoire est longue avec qui espérer un changement profitable pour toute la société. est ce possible de rever pour un burkina sans corruption ou une gestion plus équitable du bien publique sera observé ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés