Grossesses non désirées au Burkina : 1500 femmes et filles des 13 régions s’imprègnent du phénomène

lundi 13 janvier 2014 à 01h35min

En prélude à la présentation des vœux du nouvel an des femmes à Chantal COMPAORE, épouse du chef de l’Etat, une conférence sur les grossesses non désirées a été organisée par le ministère de la Promotion de la femme et du genre à leur endroit. Au total, 1500 femmes et filles venues des 13 régions du Burkina participent à cette conférence. Ce fut le samedi 11 janvier 2014 à la maison du peuple de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grossesses non désirées au Burkina : 1500 femmes et filles des 13 régions s’imprègnent du phénomène

Avant que la conférence ne commence dans la cuvette de la maison du peuple, le ministère de la promotion de la femme et du genre a reçu de la part de l’UNFPA, un don de 2 véhicules neufs. Ce qui vient augmenter les moyens logistiques dudit ministère. Pour Nestorine SANGARE, patronne du ministère, c’est une grande satisfaction. Ces véhicules vont permettre de faciliter les déplacements pour des sensibilisations sur le terrain. Après la réception des véhicules, place maintenant à la conférence publique où attendaient 1500 femmes et filles venues des 4 coins du Burkina. « Halte aux grossesses non désirées ! », c’est le thème retenu pour la conférence.

Des chiffres alarmants sur les grosses non désirées.

Le ministre de la promotion de la femme et du genre Nestorine Sangaré a bien avant le conférencier, égrené avec statistiques à l’appui, quelques causes et conséquences sur les grosses non désirées. En s’appuyant sur l’enquête démographique et de santé de 2010, elle affirme que 10% des filles est déjà en activité sexuelle avant l’âge de 15 ans. Plus de la moitié des femmes 53% est sexuellement active avant l’âge de 18 ans et la quasi-totalité 95% avant l’âge de 25 ans.

Poursuivant avec ses chiffres, le ministre confie que les données enregistrées pour la seule année 2013 concernant les cas de grossesses non désirées en milieu scolaire et non scolaire indiquent 2565 cas dans la région du Centre, 3291 cas dans la région des cascades et 930 cas dans la région du Centre Sud.

Pour ce qui concerne le phénomène d’abandon des enfants, il est ressorti que de 2009 à 2011, la brigade nationale des sapeurs-pompiers a recueilli 76 enfants abandonnées.

La présente conférence vise à offrir une tribune d’échange et de sensibilisation avec les femmes et les filles de toutes les régions du Burkina Faso. Après la conférence, les participantes iront présenter leurs vœux du nouvel an à l’épouse du chef de l’Etat.

Adama OUEDRAOGO

RTB

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés