Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

jeudi 2 janvier 2014 à 07h48min

En 2015, les Burkinabè seront appelés aux urnes pour élire le président du Faso. Pendant que des questionnements subsistent quant à la candidature du Président Blaise Compaoré, dont le nombre de mandats constitutionnel (2) arrive à termes, le parti de l’opposition, « Le Faso Autrement », fourbit ses armes en vue de bien aborder ces consultations électorales. Le samedi 28 décembre 2013, les cadres dudit parti étaient en atelier à Ouagadougou afin de poursuivre la rédaction du projet de société de leur formation. Ils ont analysé les différents axes porteurs qui pourraient permettre au Burkina de se développer.

Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

Tout avait commencé le 5 août dernier. Une date importante dans l’histoire du Burkina Faso tant elle représente la proclamation de l’Indépendance du pays. « Nous voulons que notre parti tire ses racines de l’histoire du Burkina Faso. Cela permettra à nos compatriotes de se reconnaitre en lui », avait alors expliqué Ablassé Ouédraogo, président du parti. Au cours de cette première rencontre, des experts avaient exposé aux participants les différents axes économiques et politiques pouvant permettre au Burkina d’amorcer son développement. Après plusieurs mois de travail, les mêmes experts étaient en face des cadres du parti pour analyser le diagnostic de la Nation.

Un tableau en noir

Sur le plan politique, il ressort que le Burkina est indépendant depuis 53 ans. Il a connu 6 présidents dont l’actuel, Blaise Compaoré, qui comptabilise 26 ans de règne, aura passé près de la moitié au pouvoir. Un long règne qui n’est pas sans conséquence pour le pays. La corruption, la mal gouvernance et la non maîtrise du processus de décentralisation sont entre autres maux qui minent sévèrement la vie nationale.

En économie, les écueils sont nombreux. Les indicateurs ont affiché en 2011 une croissance économique de 8% contre un taux démographique de 3%. « Cela donne un surplus de 5%. Malheureusement, cet excédent n’est pas ressenti dans le panier de la ménagère », s’est offusqué Ablassé Ouédraogo. Depuis près de 5 ans, l’or est devenu le premier produit d’exportation au Burkina. Les ressources tirées de la vente de l’or ne sont pas utilisées, selon les experts, à bon escient. Ce qui explique que les Burkinabè ne ressentent pas cela dans leur quotidien. Pire, l’octroi des permis d’exploitation se fait, de l’avais de Le Faso Autrement, sans tenir compte des générations futures. En plus de cela, les mines entrainent des problèmes sociaux dont les résolutions restent sans réponse. Il s’agit notamment de la déscolarisation, de la fuite des mains d’œuvre vers ces sites et aussi de la reconversion des travailleurs de ces mines.

D’autres manquements qui tirent le pays vers le bas sont sans conteste le manque de politique efficace d’emplois et la faiblesse du tissu industriel. En 2011, le chômage était d’environ 5,5 % au Burkina Faso. Ces chiffres n’ont pas pris en compte les emplois de faible qualité auxquels s’adonnent plusieurs Burkinabè. Pour l’industrie, une étude a démontré en 2004, qu’environ 50,89% des industries avaient moins de 10 ans. « Cela ne garantit pas une vie pérenne à ces maisons alors qu’elles emploient des travailleurs », a indiqué Zéphirin Zongo, l’un des experts.

Construire un Faso autrement

Malgré les efforts de lutte contre la pauvreté, elle a toujours la peau dure. En 2008, 43,9% de Burkinabè vivaient en deçà du seuil de pauvreté. Forts de cela, les responsables du parti vont procéder à la rédaction du Projet de Société dont le titre sera : « Ensemble construisons un Burkina Faso autrement ». Le projet sera présenté en juillet 2014. L’accent sera mis entre autres, selon Ablassé Ouédraogo, sur les ressources humaines, les infrastructures et l’agriculture. « Nous voulons aider les Burkinabè à construire autrement le Faso », a-t-il conclu.

Créé en septembre 2011, le parti a eu en 2012 un poste de député à l’Assemblée nationale. Il s’agit du président lui-même. Après douze mois, le bilan est satisfaisant selon l’intéressé et des actes sont à mettre à son actif. Il y a entre autres des propositions pour améliorer et raccourcir le temps de travail en plénière des députés, la demande et l’obtention pour tous les élus des tablettes Ipad et le retrait du projet d’adoption portant sur le nouveau code minier. On se rappelle, le président du parti avait interpellé le gouvernement sur la question parce qu’il estimait que le secteur était morose et il n’était pas opportun d’adopter un nouveau code. « Nous avons été satisfaits de voir que le gouvernement est venu à la même longueur d’ondes que nous », s’est réjoui Ablassé Ouédraogo. Cependant il subsiste des insuffisances dans la gestion de l’institution. Ablassé Ouédraogo a tenu à dénoncer le fait que son groupe parlementaire, Alternance Démocratie Justice soit le seul des cinq présents à l’Assemblée nationale à ne pas avoir de poste de vice-président. « Ce qui est sûr, nous allons continuer à bousculer jusqu’à ce que l’injustice soit réparée », a-t-il prévenu.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 31 décembre 2013 à 10:38 En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Nous on veut une opposition et de surcroît très unie qu’une opposition qui est là pour quémander des ipad et des postes de vice-président à l’assemblée.Pour moi,ça ne fait pas très sérieux.

    Répondre à ce message

    • Le 2 janvier 2014 à 12:25, par FP En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

      T’es vraiment limité dans ce 21ème siècle là. Tu ne sais pas que c’est un support de travail très efficace et non un luxe. Dr, il s’agit de moderniser l’Institution et nous devons travailler à cela. Des Ipad pour les députés Oui ; aussi du matériel adapté pour les agriculteurs, les éleveurs, les étudiants...

      Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 11:11, par sidnooma En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Mr le Président nous sommes avec vous, la population en a mare des gents qui nous dirigent, mais aidez Oumar SAWADOGO de l’ arrondissement n°4 pour qu’il prennent la mairie, si nous réussissons cela, on n’aura pas à s’inquiéter beaucoup pr 2015 du courage et bne chance à LE FASO AUTREMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 11:24, par panga En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    On demande aux partis politiques de l’opposition de S’unir et vous "FASO AUTREMENT" vont peaufinez stratégie pour 2015, RAISON POUR LAQUELLE ON NE PEUT PAS VOUS PRENDRE AU SERIEUX.

    VOUS PENSEZ QU’A VOS INTERETS SIMPLEMENT

    Répondre à ce message

    • Le 31 décembre 2013 à 20:42, par Nessida En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

      Je pense plutôt que chaque parti politique doit d’abord peaufiner sa stratégie et présenter sa candidature.
      L’union c’est s’il ya un second tour !
      Avec un candidat unique pour l’opposition il ne pourra pas avoir 50% au premier tour face à n’importe quel candidat du CDP.
      S’unir avant le premier tour c’est l’échec assuré de l’opposition face au CDP.

      Répondre à ce message

    • Le 31 décembre 2013 à 20:44, par Oumar Dembélé En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

      Ben alors quel est ton problème ? pourquoi les autres partis de l’oppositions ne pourraient pas se ralier à lui ? pourquoi pas ? ou alors pour toi il y a u prétendu candidat naturel pour l’opposition ?? tu penses à qui ? Zeph, lui qui n’a pas soutenu Me Sankara en son temps ? Pourquoi l’écriture de ce programme se serait pas la consolidation des différents programmes des autres ? Resaisis toi, je ne milite pas au Faso autrement, mais je les encourage, même si Ablassé=Zephirin : on tous mangé avec et chez Blaise. Ce que j’appelle les caméléons politiques (Saran Sérémé, Yao etc......)

      Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 11:26 En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    L’analyse du contexte est bonne. Depuis, 26 ans, il y a toujours un habitant sur deux en dessous du seuil de pauvreté, et, un sur 4 qui ne mange pas suffisamment à sa faim. Il est donc temps que cela s’arrête avec la fin du pouvoir actuel. Maintenant, on attend la suite sous forme d’un programme crédible et cohérent. Nous voudrions connaitre votre stratégie en 2015 pour battre Blaise ou son successeur CDP s’il y a plusieurs candidats d’opposition. Etes vous prêt à une stratégie à la sénégalaise qui a marché en 2000 et 2012.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 11:31, par LAGUI ADAMA En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Par le PEUPLE pour le PEUPLE, en 2015 son Excellence Mr Blaise Compaoré sera le candidat du PEUPLE pour la victoire et le bonheur du PEUPLE ! Vive la démocratie Vive le PEUPLE Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa NOBLE FAMILLE

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 15:32, par Ratbzanga En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    "L’union fait la force", dit un adage. Si l’opposition ne s’unit pas pour présenter un candidat, nous verrons toujours la victoire écrasante du CDP. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 17:02, par a.k.a Z En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Vous dites que vous avez reussi a faire donner des IPADs aux deputes ?
    Hum...meme aux analphabetes de deputes ?
    Ca c’est un pogres ?
    Des Ipads !!! C’est ca votre programme ? Il faut repartir au CDP mon cher Abalsse.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 17:59 En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    cet homme n’est pas credible du tout . Tu as ete ministre de blaise pendant plus de la moitie de son regne . , et maintenant tu veux lui donner des lecons . Pour qui est-ce qu’il se prend ?

    Répondre à ce message

    • Le 31 décembre 2013 à 20:48, par the black En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

      Soyez intello Mr ou Mme .Blaise était avec Sankara mais cela ne l’a pas empêchez de l’abattre comme une bête sauvage. Salle a travailler dans le gouvernement Wade, Sorro Guillaume était avec Gbagbo quant il était étudiant, c’est ATT qui a nommé Sanogo capitaine. C’est pour te dire que celui va reverser Blaise serra issu de camp CDP ou un ex CDP. You must be intelligent.

      Répondre à ce message

    • Le 31 décembre 2013 à 20:57, par anou-biyou En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

      je pense qu’il faut pas mélanger les choses. Etre ancien ministre de Blaise n’enlève rien à la crédibilité de l’homme. Il a été appelé à servir sa nation. Mais s’il trouve que son mentor n’a plus aucun respect pour cette meme nation ,Il a prit son courage à deux mains de se s’éparer de lui.Il pouvait rester aussi et faire le grillotisme et demeurer dans ce régime qui pourri chaque jour que Dieu fait.

      Répondre à ce message

    • Le 1er janvier 2014 à 06:14, par karfa En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

      Il n’ya qu’avoir son bilan à l’émicycle ce mec est un grand commis bon pour les grands cabinets d’expertises et non pas comme chef de parti méamoins j’avoue qu’il fut un brillant ministre des a.e grace à lui le burkina est entré dans le concert des pays respectés.

      Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2013 à 18:00 En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    cet homme n’est pas credible du tout . Tu as ete ministre de blaise pendant plus de la moitie de son regne . , et maintenant tu veux lui donner des lecons . Pour qui est-ce qu’il se prend ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2014 à 06:03, par Yako En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    chômage était d’environ 5,5 % au Burkina Faso.! je ne savais pas que le bf était en plein emploi d’où vient ces chiffres ?yaako cher journaleux

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2014 à 06:08, par wanko En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    pour tous les élus des tablettes Ipad .Ecoutez l’obtention ou dotation d’un ipad n’est pas une victoire politique c’est ridicule

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2014 à 10:56, par Titenga En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Bonne analyse. Mais sachant bien que les opposants au Burkina sont tous pareils à la dernière minute ils trahissent le peuple . Nous jeunes nous devions faire attention a ses vendeur d’ilussion qui ne cherche que leur profit personnel aujourd’hui tous accuses le président mais bien voir chacun qui le navire apres avoir garnis ses poches
    Méfions nous des camélons qui change de peaux
    Soyons unis pour le Faso
    Bonne année Puisse Dieu bénisse la patrie

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2014 à 09:44 En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Plus on monte les enchères, plus l’enveloppe du Blaiso pèse lourd ! Tristounet

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2014 à 10:40, par El Hadj YANOGO En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Son Excellence Monsieur le Président du Faso, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées et Président du Conseil des Ministres, Blaise Compaoré dans son discours à la nation le 31 décembre 1988 à l’occasion du nouvel an déclarait explicitement : « Nous invitons l’ensemble des révolutionnaires et des démocrates à mener des réflexions constructives sur la question de l’édification d’un Etat de démocratie populaire… L’élargissement de la démocratie, nous n’aurons de cesse de déclarer qu’il constitue une nécessité historique, objective, rendue incontournable par la nature de notre révolution, ses caractéristiques tant économiques que politiques… »
    Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré disait cela 18 mois avant le discours de François Mitterrand à La Baule. C’est dans cette dynamique de l’ouverture démocratique que fut inauguré le printemps des partis politiques avec la création le 23 janvier 1988 de la CNPP/PSD, suivie le 18 mars de la naissance du GDP, le 19 novembre par celle du GDR et celle de l’ODP/MT le 15 avril 1989. Quand on sait que le MDP existait déjà et que le RDA s’activait pour renaître de ses cendres, il ne fait aucun doute que le 15 octobre 1987 a inauguré la renaissance démocratique du Burkina bien avant le sommet France-Afrique de La Baule. C’est une vérité historique infalsifiable. Quel autre Leader en Afrique a dit Mieux ? Notre Leader, Son Excellence Blaise COLMPAORE est un Guide hors-paire ! Aujourd’hui, nous sommes surpris de voir tant injures proférés à l’encontre de Son Excellence foisonner sur le net. Le peuple du Burkina Faso n’est pas ingrat. Il ne le sera jamais pour un homme qui a tout donné pour lui. Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE même mort restera immortel car Ses actions multiples et multiformes constituent le socle de l’émergence de notre Pays. C’est Pourquoi, nous prions Allah jour et nuit, afin qu’Il bénisse et protège ce Valeureux fils de la Nation et toute sa famille.

    Répondre à ce message

    • Le 2 janvier 2014 à 12:29, par Tien Tigui En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

      SEM Blaise Compaore avait en effet planifie ce que ce semblant de démocratisation devait avant tout apporter, a lui, a sa famille, a son clan, a son village. C’est dans ce contexte que cette stratégie pouvait se concrétiser. Mais ses résultats sont ils durables ? Pas si sur. Ceci explique t il la peur bleue qui l’habite de lâcher prise ? L’article 168 de la Constitution selon lequel ’’le peuple Burkinabé proscrit toute idée de pouvoir personnel. Il proscrit également toute oppression d’une fraction du peuple par une autre’’ est en tous cas oppose a un tel projet. Ne confondons pas monarchie et démocratie.

      Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2014 à 12:04, par arouns En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    C’est bien beau de dépeindre le paysage politique négativement pour exciter les gens à la haine.
    Pendant qu’on prône pour la paix , ce n’est pas la peine de pousser la population. Dans tous les cas, vous avez été un de ses ministres, donc une part de la responsabilité dans la gestion de Blaise Compaoré vous incombe aussi. De fois prenez votre courage à 2 mains pour en reconnaitre avant de fustiger le chef de l’État. Avant tout il est un être humain comme vous. Avoir une haine sur la personne de Blaise Compaoré est différent d’être un opposant politique.
    A bon attendeur Salut

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2014 à 12:14, par dakiswendé En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    La recréation est terminée. Mon cher Ablasse, tu as intérêt à arrêter maintenant tes comédies. Dis nous pourquoi on ta chassé à l’institution internationale ? Parce que y’avait des malversations financière.Et qui t’a protégé ? c’est bien Blaise Compaoré. Donc tu as interet !

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2014 à 12:50, par dakiswendé En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    La recréation est terminée. Mon cher Ablasse, tu as intérêt à arrêter maintenant tes comédies. Dis nous pourquoi on ta chassé à l’institution internationale ? Parce que y’avait des malversations financière.Et qui t’a protégé ? c’est bien Blaise Compaoré. Donc tu as interet !

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2014 à 19:38, par wendgoudo En réponse à : Présidentielle 2015 : « Le Faso Autrement » peaufine sa stratégie

    Je suis pour l’union de l’opposition mais cela est important que pour les municipales et les législatives ! car les présidentielles on a droit à un second tour ! c’est dire que si la somme des 2%, 7% ..... 12% cumulée par l’opposition empeche le CDP d’avoir 50% il faut une second tour et c’est la que l’union devient necessaire ! Sinon que on peut s’unir et avoir aussi 2%. je parlerai de coalition de forces pour les communes et les legislatives

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés