Noël 2013 : L’ONATEL apporte le sourire aux pensionnaires de SOS village d’enfants

mercredi 25 décembre 2013 à 02h46min

En ce 24 décembre, veille de la fête de la nativité, l’opérateur global des télécoms burkinabè a décidé d’apporter du sourire aux enfants démunis. C’est donc le Village SOS enfants de Polesgo, sise à la périphérie Nord-Est de Ouagadougou, qui a reçu le directeur général de l’ONATEL, les bras chargés de cadeaux. De quoi fêter Noël. Ce don d’une valeur de deux millions de francs CFA est composé de vivres, de jouets et d’un chèque de 500 000fCFA. L’ONATEL assume ainsi son rôle d’entreprise citoyenne.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Noël 2013 : L’ONATEL apporte le sourire aux pensionnaires de SOS village d’enfants

Au Burkina, de nombreux enfants vivent dans des conditions extrêmement difficiles. Ayant perdu la prise en charge totale, ils ne peuvent retrouver la joie et l’espoir de vivre que grâce à la générosité des uns et des autres. C’est pourquoi l’ONG SOS Villages d’enfants s’investit pleinement pour leur cause. Au nombre de ses partenaires, l’ONATEL. Un choix est guidé par la volonté de « collaborer avec une grande compagnie de téléphonie qui, ayant en plus des valeurs commerciales, nourrit de fortes valeurs humanitaires ». Et, aux yeux de Ousséni Nyantudré, directeur national de SOS Villages d’enfants, « l’ONATEL est une entreprise solidaire des enfants orphelins et vulnérables de notre pays ».

L’opérateur global des télécoms a donc tenu à assumer cette responsabilité. En cette veille de la fête de la nativité, son directeur général a rendu visite aux pensionnaires de SOS Villages de Polesgo où 130 enfants en détresse y sont pris en charge. Une visite qui a fait des heureux puisque. Les enfants pourront fêter convenablement Noël grâce à un don d’un montant de deux millions de francs CFA. Ce don est composé de vivres (riz, huile, lait), de jouets et un chèque de 500 000f pour la popote. «  C’est un geste d’entreprise citoyenne. Aujourd’hui c’est le 24 décembre, donc je suis très content d’apporter un peu de joie à ces enfants », affirme Sidi Mohamed Naïmi, directeur général de l’ONATEL.

ONATEL, désormais amie avec SOS Village

Un geste qui soulage les premiers responsables du village. « Nous apprécions à sa juste valeur ce geste de l’ONATEL. Nous sommes contents de recevoir une fois de plus cet ami (ndlr : DG/ONATEL) ici dans l’enceinte du Village pour la cause des enfants  », soutient Ousséni Nyantudré.

L’ONATEL n’est pas à son premier geste en faveur de SOS Village d’enfants de Polesgo. En octobre 2012, elle avait offert des vivres et fournitures scolaires d’une valeur de plus de deux millions de francs CFA. Et le partenariat entre les deux structures devrait se poursuivre. « Nous sommes devenus amis de SOS village d’enfants, donc cette action va continuer non seulement avec eux mais avec d’autres aussi puisque l’ONATEL qui est l’opérateur historique globale qui a toujours assuré le service public, continue à assurer autrement son rôle d’entreprise citoyenne », précise le patron de l’ONATEL.

SOS Villages en question

Actuellement, l’ONG a deux villages d’enfants SOS (Polesgo à Ouaga et Sarfalao à Bobo) prenant en charge 250 enfants en situation de détresse. Cette prise en charge de type familial consiste à leur offrir une vie de famille, satisfaisant ainsi aux besoins fondamentaux de ces enfants, notamment l’affection, l’alimentation, la santé, le logement et l’éducation. D’autres programmes sont également mis en œuvre pour le bien-être des enfants défavorisés. Ce sont : le programme de renforcement de la famille qui soutient 720 bénéficiaires ; la cellule d’encadrement des jeunes ; un centre d’éveil et d’éducation préscolaire fonctionnel dans chacun des deux villages, accueillant 324 enfants ; une école primaire dans le village de Ouagadougou ; un complexe scolaire à Bobo-Dioulasso comprenant une école primaire et un collège ; une infirmerie dans chacun des deux villages. Bref, l’action de SOS Village d’enfants touche plus de 2000 enfants dans l’ensemble de ses structures dont 250 enfants pris en charge dans les deux villages SOS.

C’est donc que toute aide (matérielle, financière, alimentaire…) est la bienvenue pour donner à ces enfants l’espoir de vivre et d’avoir un avenir.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés