Grogne au CDP Qui est ce Lankoandé D. Amphias ?

samedi 30 novembre 2013 à 08h48min

Après le tract anonyme qui a reçu le petit accueil que l’on sait, un franc tireur du haut de sa plate- forme d’illustre inconnu a décroché un autre pamphlet contre le secrétariat exécutif du parti majoritaire.

Ceux des observateurs qui s’attendaient à ce que les mécontents du CDP soient incarnés ou regroupés autour de grandes personnalités , qu’elles soient maires, députés, ministres , actuels ou anciens doivent rogner leurs freins. Monsieur Lankoandé D. Amphias a beau être un membre du bureau politique du CDP, il reste un tartempion dans le sérail politique national.

On ne l’a jamais vu briguer avec succès un poste électif nulle part. Coopté dans le bureau politique plus par respect de l’implantation géographique du parti, selon des sources proches du secrétariat administratif du parti présidentiel, il est plus connu pour son activisme dans les ONG que ses activités de mobilisation politique.

Toujours en déplacement entre sa province d’origine du Komandjari (Gayéri) et celle du Kadiogo où il réside généralement, on le voit mal du côté du secrétariat administratifdu CDP, dans le rôle de preux chevalier, militant zélé de la première heure comme il le revendique.

Interrogé sur le contenu pamphlétaire de son écrit, le secrétariat administratif du CDP reconnait avoir reçu une copie de l’écrit sous forme de lettre adressée au secrétaire exécutif national du parti et l’on se dit à moitié surpris de voir tout le contenu de la lettre balancé dans la presse.

En effet le contenu de l’écrit est moins épistolaire et revêt davantage les accents d’une déclaration destinée aux médias. Dès le départ, Monsieur Lankoandé D. Amphias et ses commanditaires avaient donc pour objectif plus la médiatisation de leur mécontentement que la recherche de solution aux dysfonctionnements qu’ils dénoncent dans la vie des instances dirigeantes du CDP. C’est là que la politique politicienne prend tous ses droits quand la recherche du coup d’éclat médiatique pour faire mal à l’adversaire est mis en avant plus que la discipline interne au parti qui voudrait que le linge sale ne se lave pas en public.

A ce propos, M. Lankoandé, selon nos sources proches du secrétariat administratif du parti majoritaire, ne convainc pas quand il soutient qu’ ?«  ?en l’absence de cadres approprié en interne, nous avons décidé de rompre le silence pour porter à l’attention de l’opinion interne et de celle extérieure au parti nos préoccupations qui sont celles d’une large majorité des militants ? » On y voit plutôt «  ?une opération de déstabilisation savamment orchestrée ? » et l’on n’exclu pas d’autres piques à paraître dans la presse d’ici là.

Il faut croire qu’à l’orée du renouvèlement des structures du parti, la lutte pour le contrôle de son appareil est plus que jamais engagée. Les déçus du dernier congrès n’entendent pas se laisser faire et il faut craindre de nouveaux départ du CDP.

De fait, les Obkiri Marc Yao, Moussa Boly, René Emile Kaboré, ceux qu’on a appelé les rénovateurs, n’écrivaient pas autre chose avant d’aller créer leur Convention nationale pour le progrès du Burkina (CNPB) qui a fait long feu lors des dernières élections couplées, législatives et municipales. Idem pour Sarah Séré/ Sérémé avec son parti pour la démocratie et la convergence (PDC) ?.

En signant pour des membres annonyme du bureau politique national, Lankoandé D. Amphias donne à penser qu’il n’est qu’un épouvantail. Combien sont-ils à l’agiter et qui sont-ils vraiment ? ? Se peut-il qu’il ne soit que le missi dominici d’un salif Diallo et/ou d’un Roch Marc Christian Kaboré qui brillent par leurs absences aux activités officielles du parti depuis le cinquième congrès ? ?

Pour sûr en accusant un clan ou un groupe d’une «  ?cynique volonté de caporaliser le parti, de le domestiquer afin de le mettre sous coupe réglée ? », en liant ce «  ?groupe ? » ou ce « clan ? » au ?«  ?même qui agite la FEDAP/BC, l’organise et la redéploie à chaque fois que de besoin ? », monsieur Lankoandé et ses suppôts s’en prennent indirectement à François Compaoré dont les atomes crochus avec les premiers responsables de cette structure fédérative, de même qu’avec l’actuel secrétaire exécutif national du parti majoritaire sont bien connus.

Là ressurgit l’échéance présidentielle de 2015. Si Blaise n’est pas candidat, qui pour lui succéder si ce n’est alors celui qui contrôle l’appareil administratif et institutionnel du CDP ? ? On comprend mieux les gorges chaudes actuelles autour de la gestion du parti présidentiel.

C’est pourquoi, il est fort à parier que monsieur Lankoandé est un pantin qui comme on le dit vulgairement achète une bagarre qui le dépasse tandis que ses commissionnaires continuent de se protéger dans un anonymat douillet.

Mais qui sait, peut-être qu’à son audition devant la commission contrôle et vérification du parti, comme cela se murmure du côté du secrétariat administratif du CDP, on en saura plus sur ses motivations tant il est vrai qu’aucune réunion même partiale et parcellaire du bureau politique du parti majoritaire ne lui a donné mandat pour vendre son parti à si vil prix dans la presse. On attend de voir ? !

L’hebdo du Burkina

Par : L’Hebdomadaire du Burkina

Messages

  • j ai de la nausee en lisant votre article cher mr le journaliste .vous trahissez grossierement votre parti pris.bravo a ce mr qui a ose critiquer le grand cdp

    • Très bonne analyse lord rolins, félicitation encore une fois ; vous ne connaissez pas ce journal je pense sinon li est dans sa logique de soutien sans faille à blaise Compaoré. Si vous lisez certains de leurs articles surtout après la mort de Norbert Zongo vous comprendriez qui sont ces journalistes ; mais de grâce acceptez les car ils sont plus à plaindre qu’à blâmer car lorsqu’on défend des assassins et des corrupteurs il ne reste que Dieu pour sauver leur ame

  • Ah bon ! Comme c’est le CDP personne n’a le droit de le critiquer, mr le journaliste revoyez votre calendrier car nous sommes au 21e siecle et chaque militant du CDP peut dire ce qu’il pense du parti.

  • Just un article traduisant l’arrogance et la suffisance. Pauvreté et mysere intellectuelle. Juste pour le tube digestif.

  • BRAVO MR LE JOURNALISTE SANS NOM POUR
    VOS 20 POINTS D’INTEROGATION.

  • Vrai auteur de l’article :secretaire executif du CDP . journal ou journaliste du CDP ?
    un peu de professionnalisme cher journaleux !votre parti pris est d’une flagrance enfantine !

  • Divertissement, divertissement et divertissement. Vous n’ échapperez pas à la
    sentence puis à la potence.

  • j’avoue qu’en lisant l’article, j’entrevois clairement un flagrant partie pris.Ne dit-on pas que le journaliste n’est pas acteur ? le traitement de l’information devrait être impartial je ne le ressens aucunement à travers ces lignes.ou alors précisez clairement que ceci reflète votre point de vue. décrivez les faits et permettez nous de nous faire notre propre opinion de la situation.

    • C*est cela un ecrit journalistique ? Federic Ilboudo ( prix d encouragement Norbert Zongo du journalisme dinvestigation) qu est ce que tu fout dans cette feuille à Choux ? ton patron ne fait pas la difference entre journalisme et contretract, j ai honte !

    • je partage votre point de vue, je pense que ce journaliste est très constipé intellectuellement. Quand on a la gorge qui pend jusqu’aux genoux on ne peut que rester gourmand toute sa vie. Où est cette vieille de Mme Damiba pour rappeler ces Dj à la raison ?

  • on se demande si le journaliste nous informe ou essaye de defendre une position voilée. fait ton travail et laisse nous critiquer.

  • Dans tous les cas on retient que tous les hommes et femmes de ce grand parti le CDP ne sont pas des moutons qu’on peut conduire à l’abattoir. Ils y a des grands ’Hommes’ dans ce parti et nous en sommes sûrs qui sont démocrates ...

  • Je sais pas vous mais moi j’ai du mal à comprendre votre français. Essayez de faire plus simple !

  • Messieurs de L’HEBDO,
    c’est plat votre article , le nommé LANKOANDE a dans son écrit dépeint comment fonctionne votre parti et a montré que les agissement actuellement ne correspondent pas aux textes que vous vous êtes librement dotés.
    Vous dans votre torchons nulle part vous ne montrez que le secrétariat National est dans son rôle par rapport au BPN , vous passez votre temps à insulter le monsieur sans argument valable.
    C’est triste la presse au pays des hommes qui se disent INTEGRES.

    • Tagrou
      Qu’est ce que Rock Marc Christian KABORE, Simon Compaoré et Salif DIALLO
      viennent chercher dans cette affaire ?
      Monsieur le journaliste griot, c’est comme ça que vous commencez, sans aucune preuve, pour venir dire après qu’on les a pris entrain de préparer un coup d’Etat.
      Savez vous seulement que vous pouvez être poursuivi pour diffamation ?
      C’est vrai que vous avez raison de paniquer et d’insulter. Puisque vous êtes financé par ceux que vous défendez. Mais vous ne payez rien pour attendre. Ces gens là vont partir. Et vous avec.,

  • Je pense que ce monsieur gagnera a signé son papier à son nom et non celui du journal. Et dire qu’un conseil d’édition a permis cette publication est aberrante. pourquoi dites vous que mr LANKOUANDE chercher une bagarre qui le dépasse. Vous êtes toujours à la période des craintes. Cela est dévolu et effectivement très prochainement d’autres écrits et protestation seront portés au grand jour car la direction du CDP préfère être craint que aimer. Alors par crainte, les militants mécontents s’exprimeront ailleurs car il n’y a pas de cadre de critique dans votre parti mais un cadre pour sanctionner.
    On peut diriger les gens en les gardant dans la peur. mais une fois que les gens auront le dos au mûr, il vous affronteront de front. C’est ce qui se passe actuellement avec l’incivisme.

  • Monsieur le journaliste verbeux et visiblement adepte de la platitude et de l’immobilisme, vous ne faites pas mieux que Lankoandé !! Puisque vous taisez votre nom comme pour fuir vos responsabilités en pondant un article flasque et traduisant votre accointance aveugle avec, votre amour sans faille, et le fait avéré que vous vous inféodez honteusement au méga-parti pour en faire un fonds de commerce. J’ai honte pour ce journalisme du ventre, cette cécité aiguë qui inhibe même votre faculté à faire dans le professionnalisme que je suppose que vous avez appris à l’école. Vous vous érigez en défenseur déchainé ou acharné du CDP pourtant nous savons tous que vous n’irez pas loin car le CDP aura vécu dans quelques mois. Oui, vécu, parce que Blaise même n’a jamais voulu que le CDP lui survive !! Sinon, il aurait au moins préparé un dauphin digne de ce nom pour poursuivre son œuvre combien éloquent à la tête du pays. Au lieu de cela on mélange famille et politique et on fait dans l’amateurisme, le népotisme tout en tentant d’imposer un François qu visiblement aurait servi mieux comme ingénieur dans la campagne pour créer des emplois pour la jeunesse et faire briller et émerger le Faso, notre Faso que nous devons laisser glorieux à nos descendants à défaut d’être maudits à jamais par ces derniers !! Pour une fois, monsieur le modérateur, laissez passer mon commentaire !!

  • Quelqu’un réagissait à l’écrit de LANKOANDE que mr LANKOANDE donnait du travil à ces journalistes de certains journaux. Ils se sont sentis morveux et ils ont mouché ; mais la morve est restée coller à leur visage. Puisse DIEU les repentir pour le bien du pays.

  • A ce que je saches, le Monsieur a adressé sa lettre ouverte au président du faso et no à l’hebdo du Burkina ? Pouquoi une telle reaction sur une correspondance qui ne vous est pas adressée ? seriez vous l’hebdo du CDP,

  • Voyez-vous quel qu’en le châtiment que le CDP réservera à Mr Lankoandé, il aurait crevé l’abcès et il n’a que se sentir heureux. c’est la réalité dans le quotidien du CDP qu’il relate et comme la vérité fait mal, il sera sanctionné. Ce qui me révolte c’est le silence des soi-disant bonzes "déçus" qui semblent manquer de courage pour assumer leur responsabilité. Si ces derniers avaient eu des "couilles" en 2012, ils auraient mis le CDP en difficulté lors des élections couplées.
    Bravo à Saranh SEREME pour avoir dit non à la prostitution du parti après avoir dit oui au SEN en mars 2012.

  • Le journaliste melange emotion et profession, ce qui est dangereux. C’est normal d’etre emotionnel car c’est humain, mais de grace, laissez votre emotion de cote si vous tenez la plume car vous risquez de transformer les mots en armes sans vous rendre compte. Mon souhait du jour est que l’epee de Tantie Bea tombe sur votre tete si par hasard elle tombe sur votre article.

  • Tout le monde sait que l’Hebdo est un journal du CDP. Donc arrêtez de vous moquer des gens

  • Sujet verbe complement, grammaticalement votre ecrit est lisible et correcte mais sur le plan journalistique vous etalez une constipation intellectuelle tant votre manque d’objectivite saute aux yeux. Vous avez raison d’ecrire des blabla et de nous etalez votre mediocrite puisque vous vivez de votre liaison avec ces vampires du cdp mais inshalla il y aura une fin a cela et ca sera pour bientot. Merci messieurs de l’herbdo du cdp.

  • VOTRE REACTION TRADUIT LE CREPUSCILE DU BON SENS DANS LEQUEL SONT PLONGES CES CDPISTES ENRAGES QUI REVENT DE LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 37......VOUS ET VOS CAPITAINES ....GENERAUX ET COLONELS MAJORS VOUS FINIREZ COMME LE MINABLE PUTSCHISTE DE KATI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés