Palais de justice : Trois mois de prison pour impatience

dimanche 24 novembre 2013 à 09h40min

Boisset est un entrepreneur en bâtiment. Père de trois enfants, il était, mardi 19 novembre, devant les juges du tribunal de grande instance de Lyon pour répondre des faits de conduite sans autorisation. Lundi 18 novembre, alors qu’il venait à peine de purger sa peine d’un an de semi-liberté (il passait les nuits en prison), il a été arrêté par la police pour non autorisation de conduire

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

. Inquiet du retard de son chauffeur qui devait amener ses enfants à l’école, Boisset a pris la résolution de les y conduire. Alors que son permis de conduire lui a été retiré pour plusieurs infractions pour conduite en état d’ivresse. Depuis 2008, le prévenu est entre les mains de la police et de la justice pour ces comportements. Il a été à cet effet condamné à trois reprises à des prisons fermes avec retrait de permis de conduire. « Si le lundi, Boisset était lucide, il a commis le pêché de l’impatience, soutient le procureur. La loi reste pourtant la loi, surtout qu’il est un récidiviste ». Entrepreneur, il emploie plus de 63 personnes. En plus de prendre en charge le loyer de sa première union, il verse 7000 euros/mois de pension pour ses deux enfants. Boisset qui reconnaît les faits à lui reprochés, a confié au tribunal qu’il doit rendre des travaux en mi-décembre. Il doit aussi participer à une inauguration d’un bâtiment qu’il a construit. « Sa condamnation risque alors de mettre en péril tous ces projets », plaide son avocat. Avant de suspendre l’audience pour délibérer, le président a fait remarquer que le juge d’application des peines qui lui avait enjoint la prudence, n’est pas satisfait de son comportement. Boisset a été condamné à trois mois de prison ferme avec mandat de dépôt au lieu des 8 mois requis par le parquet.

Il poignard de 44 coups de couteau un garçonnet de 5 ans

En 2008, un fait divers a fait couler beaucoup d’encre et de salive en France. Depuis, des média français sont en veille pour informer de l’état d’avancement de l’affaire. Valentin, âgé d’environ 5 ans, a été poignardé de 44 coups de couteau au mois de juillet de l’année suscitée. Par « colère et jalousie », a expliqué la conjointe de l’auteur du crime, Stéphane Moitoiret. Lundi 18 novembre, lors des incessantes assises du Rhône, les deux accusés ont été entendu. Pour la première fois depuis 2008, Noëlle, la conjointe, a fait des révélations qu’elle n’avait jamais faites auparavant. Guidée par une obligation divine, la conjointe voyait en Valentin l’élu. « Je voulais le protéger du mal. Aussi, on nous avait dit que Valentin était maltraité par ses parents. Je voulais qu’il soit à l’abri du mal », a-t-elle déclaré à la Cour, ajoutant qu’elle n’a jamais voulu du mal pour le petit. Stéphane, à l’entendre, a tué Valentin pour jalousie et par colère pour lui faire mal. « Est-ce un retour à la mémoire », s’est demandé l’avocat de la victime. On ne m’a jamais posé ces questions, répond Noëlle qui soutient avoir eu un enfant du nom de Valentin dans une vie antérieur. Quant à Stéphane, il estime que ce qui doit t’arriver t’arrive. Il trouve cependant que ce n’est pas juste qu’il soit condamné parce qu’il n’a accompli qu’une mission divine. Il avait été condamné à la perpétuité en 2008. Le procès en appel se poursuit pour situer l’exactitude des responsabilités des deux accusés.

Rassemblées par Bassératou KINDO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 novembre 2013 à 11:10, par fissoni
    En réponse à : Palais de justice : Trois mois de prison pour impatience

    Bonjour
    Bassératou KINDO , vous auriez mîeux fait de nous dire ce que sont devenu les 2 milliards de GUIRO et la suite de cette affaire.L
    es faits divers en France, gardez les pour le moment.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2013 à 15:11
    En réponse à : Palais de justice : Trois mois de prison pour impatience

    Ah la, tu es passée à coté la plaque.Même, si t’as fait un petit séjour à l’hexagone, tu pouvais vraiment nous épargner de ces nouvelles de la planète mars.Pour le moment, nous aspirons au bien-être de nos populations.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2013 à 21:34, par prince
    En réponse à : Palais de justice : Trois mois de prison pour impatience

    Du courage chere KINDO

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 15:23
    En réponse à : Palais de justice : Trois mois de prison pour impatience

    C’est dans la suite logique des choses quand une gaou perce elle veut marcher sur la tête de ses semblables..paris à côté où certains vont faire le marché revenir toi tu as gagné on t’a invité par bénévolat on peut plus respirer sinon comment comprendre qu’avec les 1OO0 et un faits divers quotidien au pays tu sautes pour aller t’affairer sur bingué ??Donc tu as finis avec Burkina quoi c’est ça non ?Toi bassératou là faut redescendre de ton nuage Ok ?vraiment yakoo à nous wô donc le jour où tu vas aller à new york on est mort parce que toutes les 2mns il ya des faits divers de toutes natures là bas et puis tu vas vouloir expliquer ça en anglais aussi tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Webmaster faut lire et tu vas lui faire la commission même si tu ne publies pas

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés