Rentrée 2013 - 2014 des Ecoles et centres de formation de l’Etat : Mieux harmoniser et coordonner

mardi 5 novembre 2013 à 00h20min

Ce lundi 4 novembre 2013, les Ecoles et centres de formation professionnelle de l’Etat ont effectué leur rentrée académique. Première du genre au Burkina, l’événement a été présidé par le Premier ministre en personne. L’objectif affiché, établir désormais une meilleure coordination et une harmonisation dans les programmes ainsi qu’une une gestion plus optimale des flux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rentrée 2013 - 2014 des Ecoles et centres de formation de l’Etat : Mieux harmoniser et coordonner

L’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), a connu une animation particulière ce lundi 4 novembre 2013.

Ceci, pour la bonne et simple raison que les Ecoles et centres de formation professionnelle du Burkina ont effectué ensemble leur rentrée solennelle. Une manière pour le gouvernement de marquer son attachement à ces acteurs dont la contribution est importante dans le fonctionnement de l’Administration.

Pour le ministre Vincent ZAKANE, il était impérieux d’établir entre toutes les structures concernées, un cadre d’organisation fiable. En effet soulignera-t-il, chaque Ecole ou centre de formation ayant sa particularité cela engendre du désordre lié notamment à la question des programmes d’enseignement, à la durée de la formation ; mais aussi et surtout, à la question des candidats admis à différents concours de la Fonction publique. Ceci, alors même que toutes ses structures travaillent pour une seule Administration publique.

Coordination et harmonisation

Le Premier ministre Luc Adolphe TIAO lui, a placé cette rentrée « sous le signe du comportement exemplaire et responsable de l’apprenant ». Invitant par la même occasion les élèves à cultiver tout au long de l’année, les vertus du civisme et de loyauté envers l’Etat, le respect des enseignants, le respect mutuel entre élèves, l’amour du travail bien fait…

Les apprenants eux, ont par la voix de leur représentant, sollicité de la part du Chef du gouvernement qu’il fasse répercuter les récentes mesures sociales sur le pouvoir d’achat à leur niveau. Une doléance sans doute bien comprise par le parrain, le ministre de l’Economie et des finances, comme l’a si bien noté le Premier ministre.

Notons qu’en marge de la cérémonie, une remise symbolique de matériel informatique a eu lieu. Elle a concerné trois Ecoles. Il s’agit de l’Institut national de formation en travail social, de l’Institut national de jeunesse, de l’éducation physique et des sports (INJEPS) et du Centre agricole polyvalent de Matourkou.

En outre, des signatures de convention sont intervenues afin de matérialiser l’effectivité de cette nouvelle ère qui s’annonce dans les Ecoles et centres de formation professionnelle de l’Etat.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés