Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

samedi 26 octobre 2013 à 02h07min

Le Programme spécial de création d’emplois (PSCE) est en marche avec le recrutement de 83 720 jeunes et femmes pour les travaux à Hautes intensité de main d’œuvre (HIMO). A Bobo-Dioulasso, 2 500 personnes sont concernées. Mais, la question de leur rémunération pose déjà problème. Car, ces gens vont travailler pendant deux mois sans toucher le moindre sous, dit-on. Selon des sources sûres, c’est de Ouagadougou que viendra la prise en charge des personnes recrutées à Bobo. Une nouvelle qui ne fait qu’en rajouter aux inquiétudes des bénéficiaires bobolais du PSCE. En tout cas, la grogne monte déjà dans leurs rangs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

La perspective de travailler plusieurs mois sans salaire donne lieu à toutes sortes de conjectures. Certains parlent d’arnaque (ristournes, travailleurs fictifs) et d’autres, de la surenchère politique ou de la surexploitation qui s’organiserait autour du PSCE à Bobo-Dioulasso.

Concernée au premier chef par le Programme, la voirie Sya voit sa marge de manœuvre limitée puisque le déblocage de l’argent de la prise en charge dépend de Ouagadougou. De ce fait, elle ne peut qu’attendre à ce que les choses se débloquent dans la capitale, quitte à essuyer le courroux des agents recrutés qui sont loin d’avoir de meilleures conditions de travail.

Pour 37.000 FCFA/mois, ils risquent gros

Depuis le lancement du Programme, il n’est pas rare de voir des jeunes sans gangs, ni casques de protection, se lancer dans le curage des caniveaux. Appelés à désherber, à faire le curage des caniveaux ou tout autre travail pour lequel ils sont appelés, les recrutés du PSCE risquent gros. A les voire dans les caniveaux du centre-ville où s’entremêlent pointes, déchets d’usines, etc., l’on imagine aisément les risques encourus. A coup sûr, pour certains d’entre eux, les 37.000 F CFA/mois serviront à l’achat des produits pharmaceutiques. Et lorsqu’on sait que des sanctions sont en vue à l’encontre de ceux qui n’honorent pas les 5 jours de travail requis par les chefs d’équipes, il est clair que des jeunes sortiront plus démunis à la fin de leur passage au PSCE. Ce qui sera plus que dommage au vu du grand bruit fait autour de ce programme.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 octobre 2013 à 07:54, par DODO
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    HIMO, annoncé en pompe par les politiciens est une bombe en construction.
    La question de santé- sécurité a été négligée dans ce programme. Les politiciens ne voyant seulement que l’argent a payer aux bénéficiaires du programme. Alors que dans ce programme il y a des travaux qui présentent des hauts risques de Santé et de sécurité.C’est la on comprendra qu’il a fallu associer tous les acteurs dans le montage de ce dossier ,murir la réflexion . On a eu l’impression que ce programme a été de façon conjoncturelle montée pour faire face a une situation d’urgence. Mais a réfléchir ça risque d’apporter plus de problème, pas parce que c’est pas une bonne initiative mais tout simplement c’est mal monté , surtout a la hâte. Mais a mon avis c’est un début et les choses peuvent aller aussi en s’améliorant.Toute fois il faut vraiment louer initiative car ce programme vient résoudre un problème de chômage grandissant. Il suffit qu’on règle un temps soit peu le problème de santé- sécurité dans certaines composantes du programme et le pari est gagné.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2013 à 08:42, par jelgel
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    ce projet ?UNE ARNAQUE COMME CE PAYS SAIT LE FAIRE ! tenez ce fameux programme d’élevage de la volaille confié au MRAH.pour 10 poules on te fait construire 1 poulaille de plusieurs centaine de milliers de francs !tu t’endette pour des brique pr le maçon et tu es logé dans une maison de moins de 20000frs !lutte contre la pauvreté ? un projet démarrer en 2012(dec.) pour une maisonnette de 10 tôles et qui n’est pas encore fini !on berne tout le monde ! 10sacs de ciments prevus ,le promoteur en recois 5 !des tomes qui se froissent a chaque petit tourbillons(moins resistant q du papier craft) !on fabriq des faut rapport,on envoi le Ministre lors de ses sorties ou l’on veut ! DRRAH et DPRAH se spécialisent en faut rapport,dans ts les cas personnes d’indépendant n’ira voir en profondeur !c’est le pays de yelkay !ceux qui parlent st des aigris qi n’ont pas eu leur bièresnleurs oeufs ou leurs moutons !dans tous les cas les pauvres resterons pauvres et les riches tj plus riches......et les recrus PSCE st choisis politiqement et serviront de betail electoral pr le SENAT........

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2013 à 08:57, par jeanine Debo
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    article tendancieux !
    les jeunes doivent faire des sacrifices et 37 000 par mois c’est bien le smig au Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2013 à 09:20, par Thomas d’Aquin
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    Pourquoi je ne suis peut être d’accord avec BANCE
    Merci d’alerter l’opinion publique sur de potentiels pratiques de « mauvaise gouvernance ». Cependant, je ne suis pas d’accord avec la manière dont vous présentez les choses. Votre article ressemble à une incitation à la révolte et non une participation à « l’éducation populaire et citoyenne » ; en effet avec des phrases en gras du style « Pour 37.000 FCFA/mois, ils risquent gros », que voulez que pensent les parties prenantes à l’initiative du projet, qui je suis sur pensaient bien faire en permettant à des citoyens d’avoir au moins quelque chose ?
    Vous pourrez relever dans la Politique Nationale de Protection Sociale, nouvellement formulée, qu’elle consacre son Programme 3 à « Garantir une sécurité de l’emploi et un revenu minimal aux populations » à la « Mise en œuvre de programmes HIMO afin de réduire la vulnérabilité des populations les plus pauvres par la garantie d’une sécurité minimale de revenus et en favorisant l’accès au marché du travail. »
    Vous ne pouvez dénoncer à tous les coups le problème de chômage de la ville de Bobo et passer le temps à critiquer les initiatives qui tendent à donner une réponse.
    Nous sommes d’accord avec vous sur les questions de protection des travailleurs (et je pense que cela vaut pour les femmes balayeuses et autres), mais pour ce qui est du niveau de rémunération et la manière dont ils sont ou seront payé et je vous cite, « Car, ces gens vont travailler pendant deux mois sans toucher le moindre sous, dit-on,…. », Relève pour moi de propos issues du langage de la rue (de la rumeur) et cela ne semble pas avoir sa place dans les propos d’un journaliste constructif et J’espère vivement que les personnes en charge de ce projet vont dans les prochains jours livrer un droit de réponse.
    S’il vous plaît, Mr BANCE, arrêtez de diaboliser tout ce qui se passe à Bobo, arrêter de faire croire au gens que tout vient de Ouaga tout ce décide à Ouaga, etc…. y’en à marre d’entre cela ; Arrêtez de colporter les propos que je pense viennent souvent de ceux là qui ne voulant pas travailler préfèrent servir ce genre de discours pour justifier du pourquoi ils refusent de vider des caniveaux pour 37OOOF/mois.

    Bobo Mérite mieux que cela.

    Thomas d’Aquin Y

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2013 à 10:13, par Donmozoun
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    Conclusion ???? Vous n’avez pas fini votre travail d’information. Voyez avec le PSCE ce qu’il en est, pourquoi les choses sont ainsi. Votre écrit vient jeter encore plus le doute, le découragement puisque vous n’apportez aucune information.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2013 à 11:18, par lewang
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    Quand on prend des décisions que pour calmer la grogne de la rue on ne peut qu’en arriver là. Ou ces gens là étaient depuis 26 ans pour ne pas comprendre la souffrance de la population et sortir brusquement un programme mal ficélé. ce qui prouve que le pays est piloté à vue au regard de ce ping pong. On fait semblant que lorsque ça coince. j’aurai compris que ce programme soit intégré dans les proggrammes des communes (à vérifier si ça existe aussi) pour plus de cohérence et d’impact. Mais que neni

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2013 à 12:34
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    Burkinabé est compliqué dès ! C’est où vous avez vu travail avec risque zéro ? Nulle part ! Critiquez, c’est votre droit mais pour une fois reconnaissez qu’il y a du positif dans cette mesure. Qu’importe que les politiciens veuillent exploiter la situation ! C’est où vous avez vu un politicien faire quelque chose pour rien ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2013 à 07:10, par Gondjou
    En réponse à : Programme spécial de création d’emplois à Bobo : Difficiles conditions de travail pour les appelés

    c’est bien le PSCE sans quoi aucun jeune n’y viendrait arrêtons nos critiques qui n’apportent rien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés