Formation militaire initiale : Les stagiaires forestiers et douaniers du contingent 2013 au bout du tunnel

jeudi 17 octobre 2013 à 19h15min

127 stagiaires des Ecoles des douanes et des Eaux et Forêts, ont bouclé leur formation militaire initiale au Groupement d’instruction des forces armées (GIFA) à Bobo-Dioulasso. Cela a été marqué par une cérémonie, le lundi 14 octobre 2013.

Formation militaire initiale : Les stagiaires forestiers et douaniers du contingent 2013 au bout du tunnel

« Dès notre arrivée, les cadres nous ont fait chanter à haute et intelligible voix cette phrase : le GIFA est un enfer », a rappelé le délégué de la promotion 2013 des stagiaires forestiers et douaniers au Groupement d’instruction des forces armées, Wende Calliste Bambara. Un enfer dont le témoin fut la sueur très vite emportée par l’esprit et le comportement militaire acquis. Pour marquer sa gratitude, le délégué a, au nom de toute la promotion et la main sur le cœur, réitéré ses remerciements à tous. Le commandant du GIFA, le Lieutenant-colonel Mamadou Sow a indiqué que leur rôle a été de donner à chacun, les fondamentaux qui pourraient le servir dans la mission spécifique qu’il aura à accomplir. Il y a, a-t-il cité, la formation du soldat, notamment sur les volets civique et moral, la formation au combat et à l’exercice de l’autorité, c’est-à-dire comment maîtriser ses hommes quand on est chef, et la formation physique. Pour le Lieutenant-colonel Sow, il est certain que deux mois de formation restent insuffisants pour une plénitude des connaissances et aptitudes, raison pour laquelle recours a été fait à des compétences ciblées. Il a demandé aux stagiaires sortants de consolider et valoriser dans leur carrière, l’approche pédagogique dont ils ont bénéficié tout au long de leur formation. Le contingent d’élèves forestiers et douaniers, au nombre de 127, compte trois nationalités dont 107 Burkinabè, 6 Centrafricains et 14 Gabonais. Selon les corps, il comporte 78 stagiaires de l’Ecole de Douane et 49 de celle des Eaux et Forêts dont 8 filles. Après un programme d’instruction d’une année dans leurs écoles respectives, puis la formation militaire initiale au GIFA, ceux-ci retrouveront à nouveau des écoles afin de boucler leur cycle de formation.

Tielmè Innocent KAMBIRE

Sidwaya

Messages

  • M. le journaliste vous n’avez pas fait correctement votre travail. Avez vous enquêté sur les conditions dans lesquelles se deroulent ces soit disant formations militaires ? Par exemple combien de jeunes de cette promotion sont morts pendant cette formation suite à des séances qui s’apparentent à de la torture ? Combien sortent de là avec des séquelles irreversibles ? Combien de familles endeuillées ? Enquêtez aussi sur les promotions précédentes et allez voir les médecins des services d’urgence de l’hôpital de Bobo. Alles voir le médecin chef du service de néphrologie de l’hôpital Yalgado. Arrêtez de nous servir la soupe en permanence. M. le moderateur tant pis si vous modérez mon message

    • JE PENSE QUE TOUT BON BURKINABE CONNAIT LA ROUTE DE BOBO.PREND TON AVION ALLER RETOUR ET VA FAIRE LE BON TRAVAIL.ON ATTEND DONC LE BON JOURNALISTE VOTRE REPPORTAGE.DONC VOUS VOULEZ VOIR DES GENS EN DEUIL CA C’EST PAS GENTIL .

    • Analphabetes si on organise les tests à l’intention seulement de ceux qui seront prets à courir les risques de cette formation vous allez certainement vociférer ! personne n’est allé làbas avec une corde au cou, ni une arme à la tempe.

  • Le gifa est un enfer.il faut le dir et le redire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés