LE PAREN à KAMBOISIN : Les mesures sociales du gouvernement trahissent « une sévère sécheresse d’idées »

mercredi 16 octobre 2013 à 22h23min

Rendre compte du contenu de la sa rentrée politique effectuée le 5 octobre 2013 à la base et recueillir les préoccupations de ces derniers. C’est l’objectif que s’est fixé le Parti de la renaissance nationale, le PAREN, en allant à la rencontre de ses militants et sympathisants de KAMBOINSIN. C’était le 13 octobre 2013. L’occasion pour Tahirou Barry et trois membres de son bureau exécutif, de pointer du doigt les dernières actualités nationales.

LE  PAREN à KAMBOISIN : Les mesures sociales du gouvernement trahissent « une sévère sécheresse d’idées »

« Quand on accepte d’être militant du PAREN dans le contexte actuel de notre démocratie, on renonce à la démission face à la dérive du régime, on refuse d’être complice du pillage des ressources et de la dynastisation du pouvoir ».

C’est le message adressé par Tahirou BARRY, le Président du PAREN, à ses militants de KAMBOINSIN ; un message conforme à la ligne tracée par ce parti et qui au fil du temps, passe pour être le spécialiste des petites phrases et des formules incisives. En tout cas avec le PAREN, le CDP n’a pas la tâche facile. Et même qu’il en prend régulièrement pour son grade.

Illustration de cette offensive, c’est la dénonciation de l’entêtement supposé du régime à vouloir vaille que vaille installer un Sénat au Burkina. Et ce « au moment où près de 3000 salles de classes sous paillotte attendent toujours d’être normalisées au primaire avec un déficit de plus de 200000 tables-bancs ».

Boutiques témoins décriées

Quant aux récentes mesures sociales décidées par le gouvernement, elles n’ont pas échappé à l’exercice de la sanction ;

Tahirou BARRY se montre très critique. Soutenant dans un tonnerre d’applaudissements a « que c’est le signe d’une sécheresse sévère d’idées du pouvoir actuel qui découvre en fin de mandat 83 000 emplois précaires dans les caniveaux pour résoudre l’épineux problème du chômage et reste silencieux sur la souffrance des femmes, des malades et des paysans. Sur les boutiques témoins pour le prix des denrées de première nécessité, il ajoute que ces boutiques ne sont plutôt que témoins de la misère du peuple  ».

Plus offensif que jamais Tahirou BARRY et les siens se positionnent résolument dans le débat de la présidentielle de 2015. Mais en attendant il y a le congrès extraordinaire du parti, prévu pour janvier 2014 ; un événement pour lequel les militantes et militants ont été invités à participer massivement et à resserrer les rangs.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés