Rentrée scolaire 2013-2014 : Disponibilité et respect des prix des fournitures

CHRONIQUE DU GOUVERNEMENT • mercredi 25 septembre 2013 à 23h15min

Bientôt la rentrée scolaire au Burkina. Une période difficile pour les parents d’élèves qui sont confrontés non seulement aux problèmes d’inscription et de frais de scolarité, mais aussi à ceux relatifs aux prix des fournitures scolaires. Tout Comme en 2012, le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) a initié des sorties de terrain afin de faire respecter la structure des prix en vigueur.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rentrée scolaire 2013-2014 : Disponibilité et respect des prix des fournitures

A cet effet, l’Inspection Général des Affaires Economiques (IGAE) est à pied d’œuvre pour s’assurer de la disponibilité des produits et du respect de la structure de leurs prix. Un 1er niveau de contrôles a été effectué du 9 au 11 septembre 2013 auprès des importateurs de fournitures scolaires pour vérifier le respect des marges bénéficiaires, des remises, de la délivrance de factures, de la présence d’une fiche de description des prix et de l’indication du prix de vente maximum autorisé. Un 2ème niveau de contrôle qui sera effectué à pâtir de la semaine du 23 septembre 2013 permettra de s’assurer du respect des prix cette fois ci au niveau des vendeurs au détail.

En rappel, Le gouvernement a marqué sa ferme détermination à contrôler les prix des fournitures scolaires afin de permettre aux enfants de toutes les couches sociales du Burkina Faso de pouvoir aller à l’école. Outre cette décision d’avoir un œil sur les prix des fournitures scolaires, il a instruit le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA), de mener la réflexion avec les différentes parties prenantes su secteur en vue de rechercher une solution définitive au différents qui oppose parfois les grossistes et les détaillants.

C’est ainsi que le 16 août dernier les responsables du ministère en charge du dossier ont reçu les responsables de l’Organisation Nationale des Commerçants du Burkina (ONACOM-B). La rencontre a permis d’informer les membres de cette structure des nouvelles dispositions prises par le gouvernement afin de résorber les problèmes liés à l’organisation du commerce d’une manière générale et à celle des importations et exportations au Burkina Faso. Il s’agit de l’adoption de deux lois par l’Assemblée Nationale en mars 2013 et promulguées en juin 2013 par le Président du Faso. Ces deux lois visent à permettre une prise en compte des préoccupations de tous les acteurs afin de résoudre de manière définitive la question. Du reste les textes d’application (décrets et arrêtés) de ces deux lois qui sont en cours d’élaboration feront au préalable l’objet de discussions et d’échanges avec tous les acteurs du commerce.

Bientôt la rentrée des classes, vivement que Les importateurs -grossistes et les vendeurs détaillants de fournitures scolaires, prennent les dispositions nécessaires pour permettre une bonne et heureuse rentrée scolaire 2013/2014 au Burkina Faso.

Ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (mica)

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés