Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

dimanche 15 septembre 2013 à 23h53min

Depuis la publication, en juillet 2013, de la lettre des évêques du Burkina Faso faisant une analyse de la situation nationale et surtout, donnant leur position sur un certain nombre de questions intéressant la vie de la nation, notamment sur le sénat, nous assistons à des querelles qui, si l’on n’y prend garde, risquent de conduire notre pays dans une dérive redoutable.

Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

Il n’est pas superflu de rappeler que le message publié par les évêques de notre pays était le ixième du genre. Déjà en février 2010, ils avaient déconseillé, à travers un message similaire, la modification de l’article 37 de notre constitution, qui limite actuellement le nombre de mandats présidentiels.

Au titre des réactions consécutives à leur message de juillet 2013, quelques unes méritent que l’on s’y attarde :

1. Pour les uns, les musulmans et les protestants devraient également donner leur position.

Certains même ont cru devoir leur proposer une position à adopter et surtout, celle à éviter absolument, sous-peine d’être considérés comme des « ennemis du peuple ».

En ce qui me concerne, je pense que nous devrons veiller à ne pas nous tromper de combat. Et quand je dis NOUS, je veux parler des ANTI-SENAT (dont je suis un fervent partisan) et des PRO-SENAT. Evitons de surfer sur un sujet « hautement inflammable » comme celui de la religion, surtout que le débat ne se situe pas à ce niveau.

- D’abord, parce qu’il ne doit pas s’agir d’un tour de table obligatoire. Je ne pense pas que les évêques aient agi par opposition aux religions sœurs. Autrement dit, l’on ne doit pas s’attendre à des déclarations en réplique ou en réaction. Si cela devait être le cas, une déclaration spontanée conviendrait mieux, sans qu’il ne soit nécessaire de s’adonner à une quelconque comparaison. Pendant que nous y sommes, pourquoi ne pas demander aux Bobos de réagir parce que les Peuls ont donné leur position, aux femmes de suivre l’exemple des hommes, ou encore aux personnes âgées de répliquer à une déclaration des plus jeunes ?

- Ensuite, il ne faut pas perdre de vue, le fait ces messages, il est vrai, valent leur pesant d’or, mais sans plus. La preuve en est que dans les deux camps, l’on retrouve des fidèles de toutes les religions. Je n’ai pas eu l’impression que tous les fidèles catholiques se soient érigés en ANTI-SENAT, juste parce que c’est la position de leur clergé. De-même, je ne pense pas que la position clairement affichée en faveur du sénat par les responsables de la communauté musulmane à l’issue de leur rencontre avec le chef de l’Etat ce 14 septembre 2013 puisse faire fléchir les fidèles musulmans qui grossissent les rangs des manifestations contre cette institution.

Au regard de ce qui précède, je prie les uns et les autres, de faire preuve de retenue, pour ne pas verser dans l’extrémisme et l’intolérance.

2. Pour les autres, les évêques, pas plus que les leaders des autres confessions religieuses, ne devraient pas « se mêler de la politique ».

Les défenseurs de cette thèse estiment que les autorités religieuses et coutumières devraient demeurer « neutres » et surtout ne pas « prendre de positions partisanes ».

Mais tenir un tel raisonnement, c’est manquer de se rendre à l’évidence :

- Primo, les religieux et les coutumiers sont des composantes de la société. Et en tant que tels, ils subissent l’environnement politique et ses variations. En ramenant la définition la politique à la gestion de la cité, il peut être admis que tous ceux qui y vivent puisse de temps en temps donner leur avis, ne serait-ce qu’en tant qu’administrés.

- Secundo, ce serait manquer de cohérence, que de faire appel à ces personnes ressources en cas de crise, tout en leur demandant de s’abstenir de donner leur avis en temps de paix, surtout lorsqu’il s’agit de tirer la sonnette d’alarme. A ce sujet, les évêques nous rappelaient dans leur message de février 2010 que « Nous ne devons pas fermer les yeux sur l’histoire récente de notre pays … Les graves soubresauts qui ont mis en danger la paix sociale et qui ont abouti à la mise en place du Collège des Sages … commandent à tous, plus de vigilance et de retenue ». C’est comme demander au médecin qui recommande de dormir sous une moustiquaire afin d’éviter le paludisme, de se contenter de soigner les paludéens. Il y a, dit-on, des silences qui sont plus coupables que certaines actions condamnables.

En conclusion, nous pouvons retenir que s’il est admis que les autorités religieuses sont dans leur droit quand ils interviennent dans la vie de la nation (sans vouloir se substituer aux pouvoirs exécutifs ou législatifs, encore moins au judiciaire), ils ne sont pas et ne devront pas être obligés de le faire.

Quand elles le font dans tel sans ou dans tel autre, ce n’est certainement pas pour être partisans, ou parce qu’elles auraient reçu tels avantages ou telle autre gratification en contrepartie.

Autant, il serait naïf de ne pas comprendre que certains défenseurs du sénat le sont pour des intérêts purement égoïstes ou politiques, il serait à contrario injuste de penser que tous le sont par opportunisme.

Quel aura été le sens de nos combats respectifs s’il doit déboucher sur un autre que nous n’aurons pas choisi pourtant de mener : un conflit interreligieux ? Il n’est pas rare d’observer dans les débats sur les différents forums, des partisans d’un même camp qui s’invectivent mutuellement en raison de dérapages consécutifs à des propos du genre « telle religion me déçois » ou « telle communauté prend telle position parce qu’elle est corrompue ».

Pour terminer, j’aimerais partager avec vous, une anecdote que j’ai vécue : au cours de la marche du 28 juillet 2013 contre le sénat (à laquelle j’ai pris part), j’ai vu une pancarte brandie par un jeune homme et sur laquelle on pouvait lire « BRAVO A LA RELIGION CATHOLIQUE ». Je me suis permis d’attirer l’attention du porteur de cette pancarte (qui tenait en plus un chapelet catholique) sur le fait que son message pouvait être interprété comme un blâme aux religions autres que catholiques, ce qu’il a admis, tout en proclamant sa bonne foi.

Dès le lendemain, un hebdomadaire de la place n’a pas manqué d’en faire la une de son journal, présentant cette image comme la « récompense » des évêques suite à leur message.

Que Dieu continue de bénir et protéger le Burkina Faso.

Ouagadougou, le 14 septembre 2013

Augustin BAMBARA
augustinbambara@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 15 septembre 2013 à 22:07, par Tapsoba®(de H) En réponse à : Lettre à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Merci de nous avoir attiré l attention.Comme le dit un adage,mieux vaut prévenir que guérir.Que chacun de nous sache en tenir compte dans ses réactions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:15, par Toto En réponse à : Lettre à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Toutes mes félicitations pour la sagesse de ton écrit. Je voudrais dire que ce sont les politiques qui essaient d’opposer les religions. Et il faut vraiment de la vigilance car ils sont prêts à tout pour sauver leur pouvoir y compris en opposant les religions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:16, par konzoé nifou En réponse à : Lettre à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Très réfléchi .

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 22:49, par Chez Montreil En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    De toutes les façons, ce sont les politiques qui veulent amener les religions à la dérive. Heureusement, les catholiques ont su éviter le piège., en insistant qu’ils ont aussi pour role d’attirer l’attention à tous pour que ce pays reste notre pays, en paix. Ce n’est pas de la méchanceté, mais c’est du réalisme. Il faut tout prévenir le danger . Afin que par exemple, ceux qui sont au pouvoir puissent partir un jour et vivre dans la paix et qu’ils continuent à jouir de ce que la politique et les affaires leur ont donné. Que ceux qui vont venir, puissent aussi travailler, et que tout le monde puisse aller à l’église, à la mosquée, ou prendre la route tranquillement pour aller adorer les génies de la montagne ou que sais-je encore. Soignons humble et réaliste. La vie de ce pays ne va pas dépendre d’un individu.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:03, par romualdestunhéros En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    merci pour ta contribution.anti-senat,pro-senat...je crois que la bipolarisation est assez grave aujourdhui.pour moi l’armée burkinabè doit siffler la fin de la recreation et jouer positivement sa partition pour l’intérêt du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:04, par romualdestunhéros En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    merci pour ta contribution.anti-senat,pro-senat...je crois que la bipolarisation est assez grave aujourdhui.pour moi l’armée burkinabè doit siffler la fin de la recreation et jouer positivement sa partition pour l’intérêt du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:05, par romualdestunhéros En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    merci pour ta contribution.anti-senat,pro-senat...je crois que la bipolarisation est assez grave aujourdhui.pour moi l’armée burkinabè doit siffler la fin de la recreation et jouer positivement sa partition pour l’intérêt du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2013 à 23:41, par dyi En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Tres belle contribution, Monsieur Bambara, quelle sagesse ! Je suis tout a fait d’accord avec vous et je lis aussi parfois avec regret certaines attaques des musulmans sur les forums. Il faut eviter de confondre les dirigeants musulmans et les musulmans. La CFOP doit attirer l’attention des militants sur la question. Il ne sert a rien de frustrer des allies. Comme le disait un forumiste, Arba Diallo n’est pas pro-senat, mais il est musulman. Je terminerai en disant qu’en fait, c’est l’intention de Blaise de bruler ce pays en semant la zizanie entre confession religieuse. ainsi avec la violence, il dira qu’il va demeurer au pouvoir. on le voit venir, mais c’est trop gros, et ca ne passera pas. Dieu vous benisse M. Bambara.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 03:37, par Dikielté En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Humm, c’est ça qu’on appelle une contribution bien réfléchie ; car j’avais peur de la guerre verbale entre les religieux ou entre les fidèles à travers la toile.Que DIEU te bénisse et qu’Il sauve le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 05:11, par Opinion Publique Burkina En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    5 MINUTES DE VACARME POUR DIRE NON AU SENAT !
    MERCREDI 18 SEPTEMBRE A 12H45
    Exprimez pacifiquement votre opposition à la mise en place du sénat en faisant autant de bruit que possible le mercredi 18 septembre 2013 à 12h45. Ce jour-là à l’heure dite, où que vous soyez à ce moment-là, utilisez le klaxon de votre voiture ou de votre moto, un sifflet, un vuvuzela ou tout autre moyen pour, pendant au moins 5 minutes, faire autant de bruit que possible à la hauteur de votre opposition à la mise en place du sénat. De Kossyam, Blaise doit nous entendre.
    Diffusez le message aussi largement que possible sur Facebook, par email, par téléphone, par sms, etc. Mobilisons-nous et faisons pacifiquement du bruit pour dire NON et faire entendre notre voix.
    NON AU SENAT !
    NON A LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 37 !

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 09:46, par La voix En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

      Par La Voix
      Merci mr Bambara d’interpeller nous tous sur ce sujet brûlant qui peut se dévier sur une question sensible qu’est celle de la religion.Que Le Seigneur agisse en chacun de nous afin que la sagesse nous domine ! Le BF est habité par des Hommes tolérants et évitons que cette question du sénat ne nous divise et ne nous amène au chaos ! c’est le peuple qui en pâtira !
      Union de prière !

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 07:50, par le culotté En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    félicitation M.BAMBARA.
    félicitations encore, car à l’heure où les calculs égoÏstes et l’avidité au gain se métastasent, avoir une reflexion d’une telle hauteur est souvent rare.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 09:20, par Karo En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Cet article est digne d’intérêt ! Mais, l’auteur n’avait pas besoin de dire qu’il est pro-sénat et qu’il a même participé à la marche !

    Mais cela se comprend aisément, c’est pour éviter de se faire voler dans les plumes par certains intolérants qui pensent que ceux qui sont pro-sénat doivent être insultés et humiliés !

    Les évêques doivent éviter de faire la politique ! S’ils veulent le faire, qu’ils déposent la soutane !

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 13:37 En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

      Bonsoir Karo

      M. Bambara l’auteur dit être "fervent partisan des ANTI-SENAT" et non pro-sénat.

      Merci de bien relire.

      Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2013 à 23:50, par Tenga En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

      Notre constitution n’interdit à personne de faire de la politique du fait de sonnstatut. c’est plutôt un choix et non une interdiction. Tout le monde peut donc faire de la politique, prêtres, pasteurs, imams, gourous, califs, bonnets rouges ou verts...Comment comprendre que ces hommes et femmes gèrent chaque jour des millions de gens, vivent avec eux, plus proches de la population que les hommes politiques et ne peuvent pas s’intererer à des décisions qui impactent leurs vies ? Ils ont le devoir de ne pas rester indiférents aux ruses des hommes politiques qui ne font que exploiter leurs peuples et les tournent en rond.
      Ces hommes politiques, ils gèrent qui chanque matin que Dieu fait ? C’est quoi la politique même ?
      Si c’est l’art de gérer la cité, cet art est tellement précieux qu’on ne peut pas le laisser aux seules mains des hommes politiques dont les inerêres sont ailleurs.
      ils ont échoué et ne portent plus l’espoir et l’espérance de leur peuple. Il n’ya pas de vie sans politique, même dans nos foyers, dans nos entreprises etc. Il y’a de la politique, même si c’est à une faible faible échelle. C’est donc quelle politique qu’il ne faut pas faire ?
      Et puis, ne me dites pas que ces tempes, chapelles et mosqués ne sont pas gérés avec de la "politique’. C’est pourquoi je milite pour les candidatures indépendantes. Qu’on democratise les candidatures et chacun citoyen quelque soit son statut , fut-il religieux, coutumier ou pas puisse se presenter sans appartenir à un parti. Pourquoi nier ce droit élementaire à des cityens burkinabè du fait de leur statut ? Ce n’est autre chose que de la discrimination.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 09:55, par gentleman En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    C’est bien dit. Ce n’est pas une confrontation entre religions
    Evitons au Burkina le danger qu’une confrontation religieuse peut engendrer.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 13:51 En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

      Ce qui se passe autour de la question du Senat n’honore pas de tout nos differentes réligions.Je pense que nos religieux se sont toujours montrés soucieux de préserver la paix dans notre pays.En effet combiens de fois les représentants de l’église catholiques se sont joints aux musulmans pour fêter et vice versa.
      De mon point de vue, aucune problematique ne peut les diviser car les actes qu’ils posent montrent que l’entente regne en leur sein.
      Au nom de cette solidarité que nous voyons toujours à travers leur comportement, toutes les confessions religieuses doivent adopter une position commune car c’est à travers des questions de ce genre que les fidèles mésurent réellement le degré de discernement de leurs leaders d’opinions.
      Il faut mener des enquêtes afin de prendre en compte les opinions de vos fidèles cat en tant que leaders d’opinions vos fidèles doivent partager les positions que vous adoptez. Vous devez faire en sorte que votre opinion sur telle ou telle question ne soit remise en cause afin de préserver tout le respect que nous devons à nos responsables religieux.
      Resaisissez -vous, ne laissez pas la politique vous diviser.
      Je souhaite que toutes les réligions de notre pays parlent d’une même voix face aux problèmes touchant la vie de la nation.
      May almighty God give our country everlasting blessings.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 12:43, par loisif En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    acceptons les idées des autres , et sachez que l"eglise catholik n’a pas dit non , elle dit vouloir observer

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 12:51, par PARDON En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    quand j’entends beaucoup dire que le coup du senat est elevé pourtant on investi chaque année 300 millions dans le CFOP, 40 milliards dans le biometrie, et maintenant 36 milliards pour 6 ans, voila que y’a probleme
    pourtant tout ca est censé solidifié la democratie

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 12:51, par Gobnangou En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Je suis tellement d’accord que j’ai été choqué par Souleymane Compaoré qui a pris le soi de dire que le smusulmans sont 60 pour cent comme pour dire que leur point de vue est plus important que celui des catho
    Cette dérive est très grave et n’est pas faite au hasard car ce monsieur a tenu les mêmes propos au CCRP en disanst désormais qu’il faut 2 musulmans pour deux chrétiens et qu’il y a trop de musique chrétienne sur la tnb donc vous voyez vers où on va ?
    Il reste seulement à dire que dans les nominations on doit compter le nombre de musulmans et de Chrétiens
    Où cherche t on des statistiques religieuseuses et pourquoi faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 13:44 En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Merci de cette perspicacité Mr Bambara. Que votre sagesse habite le président du Faso. Le plus grand tord revient malheureusement au président du Faso, qui dans ses manoeuvres a tout mis en oeuvres pour faire aboutir son projet ’senat", conformement à ses déclarations en Cote d’Ivoire. Et cela, quelque soit le prix à payer. Même si le Faso doit être à feu et à sang. Au lieu d’incarner l’UNITE NATIONALE et les VALEURS CARDINALES qu’on attend du plus grand responsable de l’Etat, il jette le "zoumbri" (desolé je ne saurai le traduire, mais c’est le produit de la discorde par excellence) au milieu de ses administrés. Le resultat est généralement catastrophique. Et se paye. Reveillez vous, monsieur le président.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 14:10, par LE BENIE En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Comme le dit l’adage c’est au pieds du mur qu’on connait le vrai maçon.Félicitation Mr Bambara pour cette pertinente analyse.Des sages comme vous on a tjrs besoin pour amener notre chers patrie a triompher des débats sans tête ni queue. Comment puis-je comprendre quand on est pour la mise en place du sénat ici et maintenant on ne fait pas de la politique. Mais quand on dit qu’à l’état actuel de notre pays un sénat serait inopportun on fait de la politique !!!
    La vérité est comme le soleil ,il fait tout voir et ne se laisse pas regarder.Sachons que fasse à l’infinité du temps et de l’espace nous ne sommes rien. Alors chers compatriote écoutons la voix de Dieu la vrai,celle de la sagesse et d’humilité...Tout pouvoir quelque soit sa durée revient à Dieu alors que sa justice triomphe !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 16:22, par Filsdupays En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Mr BAMBARA, vous dites bien que les religieux et les coutumiers sont des composantes de la société. Et en tant que tels, ils subissent l’environnement politique et ses variations. Alors faut-il accepter que des personnes soi-disant représentants d’une certaine classe religieuse donnent une position contraire à celle demandée par la majorité des fidèles, tout ça parce qu’ils veulent protéger leurs intérêts égoïstes ? Car pour moi le débat n’est pas entre les réligions ? Aucun burkinabé, qu’il soit coutumier ou réligieux ne s’est levé manifester lorsque le gouvernement fait une aide ou un don à telle ou telle confession ? Comme pour dire qu’il ne faut pas nous entrainer sur une route glissante. musulman, coutumier, catholique ou protestant, c’est la même galère au BF.Mais nous disons NON et NON à tout leader de quelle que confession que ce soit de profiter de la souffrance des fidèles.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 17:02, par ratsiida En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Monsieur le Président du Faso, le SENAT est entrain de semer les graines d’une division profonde de la société Burkinabé si vous n’y prenez garde. Suspendre sa mise en oeuvre ne fera aucun à la paix sociale. Par contre, poursuivre sa mise en ouevre comporte des risques pour la paix. Je vous exhorte à la réflexion et à la décision ......

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 18:21, par Aimons-nous En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Merci pour ce message que partage parfaitement. puisse ce même esprit habité tout un chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 19:50, par kaf En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    vu et. entendu

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 20:21, par didilebassav En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Bon sang ! Et dire que je croyais que le Burkina-Faso était un une république laïque : que nenni ! Pourquoi tant de personnes (politiques, intellectuels, journalistes, etc.) finissent toujours leurs écrits ou leurs dires en évoquant dieu ? Ca suffit . Que la religion reste dans la sphère privée.

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 23:27, par Augustin En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

      Didilebassav,
      Habituellement je n’aime pas les comparaisons, mais je me permets de rappeler que même aux USA (référence mondiale en matière de démocratie et de laïcité), ces expressions sont employées au plus haut niveau.
      Quand c’est le cas sous nos tropiques, de surcroit de la part de citoyens ordinaires, je ne pense pas que cela puisse porter atteinte a la laïcité.
      Mais je comprends que ça puisse heurter certaines sensibilités.
      Que la chance sauve le BF !

      Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2013 à 12:14, par Janvier Kaboré En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Félicitation pour votre sagesse car ce sont des paroles de sage. Le Burkina ne va pas sombrer encore moins brûler car il y a toujours des gens comme vous. J’en suis sûr qu’il y en a qui veulent le chaos pour pouvoir fuir avec leurs milliards mal acquis à l’extérieur car ils seront considérés comme des réfugiés politiques ; ils ont leurs passeports à jour autrement ils sont prêts à quitter le pays à tout moment. ce qu’ils oublient c’est qu’ils ne représentent que peut être 2%. De grâce épargnez vos frères pauvres de ce calvaire...

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2013 à 19:48, par par franck En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Mr Dick si vous n avez rien a dire il faut vous taire .éviter surtout de tel propos ok toi tu es musulman ou protestant ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2013 à 09:05, par SALAM LE SAGE En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Mon chers Augustin si tous les journalistes de ce pays réfléchissait comme vous, la discorde n’allait jamais avoir le Burkina dans sa liste de contact. je vois que je ne suis pas le seul sage ca me soulage(rire).

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2013 à 09:38, par SALAM LE SAGE En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Mon chers Augustin si tous les journalistes de ce pays réfléchissait comme vous, la discorde n’allait jamais avoir le Burkina dans sa liste de contact. je vois que je ne suis pas le seul sage ca me soulage(rire).

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2013 à 10:39, par SALAM LE SAGE En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Mon chers Augustin si tous les journalistes de ce pays réfléchissait comme vous, la discorde n’allait jamais avoir le Burkina dans sa liste de contact. je vois que je ne suis pas le seul sage ca me soulage(rire).

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 10:10, par Dan007 En réponse à : Lettre ouverte à nous tous : anti-sénat, pro-sénat et personnes neutres

    Merci pour cette profonde analyse que tu nous livres. il est clair que le BF n’a pas besoin de conflit inter-religieux ni aujourd’hui ni demain et qui plus est, trouverai sa source dans la mise en place d’une institution purement politique. En tout cas, ton éclairage permettra à plus d’un de mettre un peu d’eau dans son vin !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés