Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 26 août 2013 à 00h29min
Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

Le fondateur du Parti de la renaissance nationale (PAREN) se dit foncièrement opposé à une modification de l’article 37 de la Constitution permettant au président Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat à la présidentielle de 2015. Mais, pour autant, Laurent Bado, ne nourrit plus l’ambition de repartir à la conquête du pouvoir suprême, à même de lui permettre de mettre en œuvre le « tercérisme », son projet de société.

C’est au cours du récent numéro de l’émission « Surface de Vérité » de BF1 dont il était l’invité que le fondateur du PAREN a été amené à se prononcer sur sa participation à la prochaine présidentielle. Le moins que l’on puisse dire de cette décision, c’est que cela traduit une fois encore toute sa déception vis-à-vis de la politique. Suffisamment édifié par les résultats des dernières élections couplées municipales-législatives 2012 (le PAREN n’a pas obtenu un siège de député), le chantre du tercérisme semble maintenant plus que jamais convaincu du fait que la politique au Faso n’est pas encore ce qu’il croit : un domaine de confrontation des idées. Lui, ne jure que par les idées qui font sa force.

Or, ces armes immatérielles dont il regorge tant, en témoignent ses nombreuses publications, peuvent se révéler souvent impuissantes en politique, surtout dans un contexte comme le nôtre encore caractérisé par la pauvreté et l’alphabétisme de la majorité des populations. Même à l’Assemblée nationale où il a passé dix ans, Laurent Bado n’a pas réussi à faire admettre toutes ses idées, la plupart de ses projets de loi ayant été rejetés.

Contre le libéralisme exploiteur

C’est au début des années 2000 que l’enseignant de Droit de l’Université de Ouagadougou entre en politique pour, disait-il, libérer son peuple du libéralisme exploiteur à travers une troisième voie de développement (située entre le capitalisme et le communisme). Après plus d’une décennie de présence sur la scène politique, il ne peut pas véritablement dire qu’il a réussi sa mission de libération des Burkinabè du joug du système libéral, même s’il a beaucoup contribué à l’éveil des consciences.

Malgré ses formules percutantes ou choquantes, Bado n’est pas parvenu à la présidentielle de 2005 à rallier la majorité de l’électorat burkinabè à son discours. De cet échec électoral beaucoup d’observateurs y ont vu la résultante de l’affaire de 30 millions reçus du Président du Faso et qui a beaucoup entaché l’image d’homme intègre de Bado. Les performances électorales de sa formation politique allaient aussi prendre un sacré coup. Pour sa première participation à des élections législatives en 2002, le PAREN avait obtenu 4 députés ; ce qui semblait prometteur pour la suite. Mais, le parti se retrouvera cinq ans plus tard, à l’issue des législatives de 2007 avec un seul député. La dégringolade ne s’est pas arrêtée et la suite on la connaît : aucun députés PAREN aux législatives de 2012.

Même discours

En dépit des échecs, Bado ou son parti ne change pas d’offre politique. Le discours est resté le même, c’est-à-dire que le tercérisme demeure la meilleure voie politique pour assurer l’épanouissement du peuple. Une constance dans le discours qui se comprend aisément pour un parti à idéologie forte. Mais, le problème, c’est que cela semble ne plus porter. Et Bado, toujours convaincu de son projet de société qu’il n’entend guère abandonner pour rien au monde, fait figure d’incompris. A quoi bon vouloir servir un peuple qui refuse de suivre ses idées. « Tant pis, si le peuple n’est pas encore en mesure de faire le bon choix », se dit Laurent Bado ». D’où la décision du Professeur de ne pas envisager une participation à la présidentielle de 2015. Mais, il ne referme pas pour autant, totalement, la porte conduisant au scrutin tant attendu. A la question de savoir quelle serait sa réaction si le Peuple lui faisait appel, le fondateur du PAREN a dit qu’il ne s’opposerait pas à la volonté populaire s’elle venait à s’exprimer en sa faveur.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 août 2013 à 07:51, par Waakaat En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    Et si le peuple faisait appel a Blaise ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2013 à 08:11, par Le Zoung En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    Une vedette de moins, à moins que...

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2013 à 09:07, par laplumette En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    toujours incompris ou trop audacieux !!! mais tôt ou tard l’histoire tranchera. on a beaucoup ridiculiser BADO mais on vera tcho tcho la vérité en face !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2013 à 09:53 En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    Pour 30 millions, Bado s’est totalement decredibilisé aux yeux de l’oponion et decu l’espoir que les jeunes voyaient en lui. Depuis lors il apparait bcp plus comm un amuseur de la galerie

    Répondre à ce message

    • Le 26 août 2013 à 11:38, par thom En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

      Décision sage ! vous serez le dernier à qui le PEUPLE fera appel ! vous avez trahit le PEUPLE comme judas l’iscariote a trahit le CHRIST pour 30 Deniers ! vous aussi vous avez trahit le PEUPLE pour 30 millions de deniers donc vous savez ce qui vous reste à faire ! De plus votre tiercérisme est purement et simplement une utopie par ce que en réalité vous voulez le beurre et l’argent du beurre dans votre tercérisme ! Je vous invite ou et quant vous voulez pour un débat d’idées ! sachez aussi que intellectuel ne signifie forcement intelligent !

      Répondre à ce message

  • Le 26 août 2013 à 10:12, par thom sank En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    Sage décision ! soyez sur que vous serez le dernier à qui le PEUPLE fera appel ! vous devrez répondre d abord de tentative et de corruption devant le PEUPLE dans l’affaire dite des derniers de judas l’iscariote( 3O millions) ! car comme ce dernier a trahit le CHRIST vous avez trahit le PEUPLE ! donc vous savez ce qui vous reste à faire ! LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2013 à 13:03, par Alexio En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    Pr Bado comment vous vous etes laisser corrompre par le President par une somme de 30millions ? Vous accusez les anaphabetes du Burkina Faso pour leur alphabetisme. Vos tirades qui vous ont mis la ou vous etes et vous le meritiez. La politique n a jamais ete l Art de dire la verite mais le mensonge. C est-a- dire refuser ces limites. La politique neo-liberale que Blaise et sa clique a installer au Faso a pour mission de mouiller tout le monde. Du paysans beurres aux corruptibles intellectuels pour se maintenir au pouvoir avec l appui de la l armee et de la Justice corrompue. Le jour "J " viendra qu on le veuille ou pas, ou chacun sera juger par ses actions.Le betail Electoral du CDP.Tous ceux qui ont acceptes les enveloppes, les sacs de sorgho et de mil pour voter Blaise, Ont contribuer al a malgouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2013 à 13:17, par Alexio En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    Pr Bado comment vous vous etes laisser corrompre par le President par une somme de 30millions ? Vous accusez les anaphabetes du Burkina Faso pour leur alphabetisme. Vos tirades qui vous ont mis la ou vous etes et vous le meritiez. La politique n a jamais ete l Art de dire la verite mais le mensonge. C est-a- dire refuser ces limites. La politique neo-liberale que Blaise et sa clique a installer au Faso a pour mission de mouiller tout le monde. Du paysans beurres aux corruptibles intellectuels pour se maintenir au pouvoir avec l appui de la l armee et de la Justice corrompue. Le jour "J " viendra qu on le veuille ou pas, ou chacun sera juger par ses actions.Le betail Electoral du CDP.Tous ceux qui ont acceptes les enveloppes, les sacs de sorgho et de mil pour voter Blaise, Ont contribuer al a malgouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2013 à 21:06, par kabore, faya En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    c’est mieux pr toi de ne pas chercher a se presenter sinon c’est la honte qui v te tuer ! qui va voter un faut type comme TOI, GILBERT OUEDRAOGO ou Me SANKARA ? tu disais (vs croyé k jsuis content dètre DEPUTE ? si les gens savaient koi ? pourkoi tu te plain ojrdui

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2013 à 03:31, par ZSK En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

    Monsieur Bado, vrai, le peuple du Faso a été très dur avec vous. Mais à y voire de près vous avez une part de responsabilité très significative. J’apprécie personnellement votre développement idéologique. Qui en effet, je qualifie de solide et pleine de probité. Néanmoins vous avez manqué de stratégie et commis sur la longueur de votre carrière politique des erreurs qui remettent en cause votre sérieux. Un homme politique doit être stratège, n’est pas là la difficulté de la politique ?
    Si vous étiez un industriel, vous échoueriez, car vous aurez proposé des produits que personne ne désire. Il faut comprendre qu’à coté de l’intelligence il faut être malin. Et cette dernière est la caractéristique qui manque à vous et votre parti.
    Monsieur Bado, vous parler de "tercérisme" comme si cela n’avait jamais existé, et bien, ce courant d’économistes conciliateurs du capitalisme et le socialisme existe bien. Il est impopulaire partout dans le monde. Donc arrêter de faire la promotion de quelque chose que personne ne veux acheter.
    Le problème de l’Afrique et du Burkina Faso en particulier n’est pas un système économique que ce soit, mais d’un manque cruel de probité intellectuelle, de patriotisme, de dignité etc. pour son peuple de nos dirigeants. Et si le noir peine à avoir un statut honorable dans ce monde c’est en effet le fait que le peuple noir continu de prostituer sa dignité.
    Il faut noter par ailleurs qu’aucun système n’est mécanique, donc susceptible d’ajustement suivant le contexte. C’est en effet ce que nos Etats doivent comprendre.
    Exple : prend par exple ton propre enfant de 3 ans, accepteriez vous lui laisser au foot dans des conditions rudes avec des enfants de 10 ans ? Je crois que non. Mais jusqu’à à quand continuerez vous à le protéger ? Évidemment un moment viendra où vous lui demanderez rudement de se défendre. C’est ça la logique de la libéralisation.
    On ne libéralise pas parce qu’il faut libéraliser, mais en fonction des intérêts mis en jeux. Donc comprenez notre situation comme la conjonction d’une mauvaise conscience et l’incompétence de nos dirigeants.
    Si les fils du Burkina sont au service du Burkina, le Burkina sera un grand pays dans quelques années. Et cela doit avoir pour pilier un véritable programme d’éducation. Sans cela le Burkina deviendra un pays étranger dans le Burkina. Autrement dit le pays sera qu’au profit des étrangers bailleurs de fonds, parce que nous ne disposons pas de compétences sur place. Bien cordialement. ZSK

    Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 10:40, par mlle tati En réponse à : Présidentielle de 2015 : Laurent Bado non partant, sauf si…

      M.Bado , moi personnellement je vous apprécie tellement et il m est difficile de croire que vous avez accepte corrompre le peuple que vous qualifiez de mouton avec 30 deniers.Puisse Dieu vous aider car c est pas facile pour vous le peuple n a plus confiance en vous et c est dommage

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés